Uchronia : The fight of the Warrior

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Uchronia : The fight of the Warrior

Message par Ihephe le Lun 28 Oct - 12:18

Je crois que j’ai toujours su que je tomberais un jour sur plus fort que moi, que je perdrai la vie face à un valeureux adversaire, je ne pouvais simplement pas imaginer que ce serai mon ami qui causerai ma défaite, mon meilleur ami, ce brave Birth.

Je me souviens des révoltes, cette sombre période où l’on perdait nos camarades les uns après les autres, chaque jour était accompagnée d’une perte, d’un deuil, mais nous avions aussi nos moments heureux. Mes meilleurs souvenirs sont lorsque qu’après une dure bataille, nous nous retrouvions tous autour d’un feu et nous mangions et buvions tout en déconnant, et ces moments-là était propice aux confessions, j’adorai ces moments lorsque Birth parlait de sa vie, lorsqu’il parlait de Rose, son visage retrouvait une dimension humaines, ses yeux exprimais ses sentiments, la joie, l’amour, la mélancolie, dans ces moments-là, Birth retrouvait le sourire , pendant les combats, c’était un guerrier qui ne montrais pas d’émotions car elles peuvent être aussi bien une force qu’une faiblesse et, sur le champs de bataille il ne faut montrer aucune faiblesse ! Alors j’aurais pu donner n’importe quoi pour ces moments, ces moments où nous n’étions que des humains et non des guerriers en quête de repentance.

Alors lorsqu’il a fallu l’arrêter parce qu’il allait trop loin, je me suis dresser, parce qu’il fallait que quelqu’un le fasse, et que cette tâche m’incombait, qui d’autre que moi son meilleur ami aurai pu le stopper, alors je suis parti seul, dans mon armure d’argent, avec mon bouclier et ma fidèle épée, et j’ai affronté sa garde, les 15 bataillons qui se sont dressé sur mon chemins et je les ai vaincu, et c’est lorsque je suis arrivé devant lui que je me suis rendu compte de sa détresse. Il n’était plus que l’ombre de lui-même, maigre, terne et triste, voilà l’image qu’il me renvoyait, loin de son image de meneur , loin de son vrai visage, loin de celui que j’ai connu et à qui j’aurai pu confier ma vie sans jamais douté, et j’ai su que j’avais échoué dans ma tâche, dans mon rôle de meilleurs amis. J’ai bien essayé de le raisonner, mais il était enfoncé trop loin dans sa détresse, bien trop profond pour que mes mots l’atteigne, alors nous avons croisé le fer, en tant que guerrier nous pouvons exprimer nos sentiments les plus profond à travers nos épée là où les mots sont insuffisant pour exprimer leurs complexité. Nous avons combattu pendant tellement longtemps que j’ai perdu le compte au bout de la cinquième heure, ce combat était tellement long et à la fois tellement court, nous avions basculé dans une autre dimension , une dimension où l’esprit n’a plus sa place, seul le corps compte, esquive, parade, coup, contrecoup, nos esprits étaient connecté, nos corps se mouvaient librement et nos âmes s’était changé en le fer de nos lames, nous n’avons jamais été aussi proche et à la fois tellement loin.

Ce jour qui marqua la fin de notre long combat, marqua ma défaite, en ce jour j’ai perdu plus qu’un ami, j’ai aussi perdu ma vie, privé de mon épée et par conséquent privé de mon âme, je suis devenu un pantin. J’ai vu toute ma vie défilé devant mes yeux sans pouvoir agir avec, j’étais piégé dans une prison de verre, imperméable à mon corps qui agissait comme un automate sans capitaine à son bord, je me suis résigné à mon sort.

Alors, lorsque j’ai vu Tyra se dresser à son tour face à Birth, j’ai hurlé, j’ai frappé les murs de ma prison qu’étais mon esprit, j’ai tout tenté pour stopper mon corps dans cette folie, j’ai cru sa dernière heure venue lorsque mon épée c’est levé, je me suis résigné à devenir le bourreau de mes amis en gage de punition pour tous mes actes passés. C’est à ce moment qu’est intervenu Shiki, ah Shiki, l’une de mes amis, l’une des seuls personnes, avec Birth, Tyra, Flami, et cette chère Rose, qui comptait pour moi sur cette terre. A partir du moment où elles se sont retrouvé je savais comment tout cela allait finir, je savais qu’elles allaient sauver Birth d’une manière ou d’une autre, je savais que j’allais mourir, mais j’étais serein alors j’ai fait l’une des seules choses qui m’ont paru sensé à ce moment-là, j’ai fait un bras d’honneur à la vie et j’ai prononcé mes derniers mots :

-Merci.


Dernière édition par Ihephe le Sam 8 Mar - 5:17, édité 1 fois (Raison : Maj du texte après relecture plusieurs mois après)
avatar
Ihephe
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 359
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 23
Localisation : Problament ici dans la taverne, sinon dans une aventure

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Uchronia : The fight of the Warrior

Message par Drakstorm le Mar 26 Nov - 14:59

Wow jolie Histoire Ihephe , j'devrais en faire moi aussi tiens ^^'
avatar
Drakstorm
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 60
Date d'inscription : 24/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Uchronia : The fight of the Warrior

Message par Birth le Mar 12 Mai - 9:31

Un bon souvenir que ce texte, le premier pour toi...tiré du premier pour moi...l'origine de ce qui allait devenir cette section.

Et une belle preuve de cette amitié si solide entre nos deux persos :p
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1366
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Uchronia : The fight of the Warrior

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum