No One Dies

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

No One Dies

Message par Birth le Lun 26 Mai - 12:38

Je commence donc cette nouvelle qui me tenait tellement à cœur. Elle sera en cinq parties et une partie sera publiée ici tout les jours. J'espère qu'elle vous plaira. On reprends la où "Welcome to Clocktown" s'était arrêtée.




Le Village d’Amakna semblait paisible si l’on s’en approchait. Les pious gambadaient librement, de temps en temps ils évitaient un Chacha un peu trop affamé. Le soleil était déjà haut dans le ciel…il devait être à peu près quatorze heures. Le vent soufflait à travers les branches des arbres, il se trouvait en ces lieux du frêne, du noisetier et du châtaigner. Le sol était quand à lui tapissé de chardons, de fleurs de lin ainsi que de magnifique fleurs bleus et des petits champs de blés étaient aménagés en de nombreux endroits. Pourtant dans ce paysage magnifique quelques chose clochait…il n’y avait personne. Ou étaient les bucherons, les paysans et les herboristes ? Cet endroit ne demandait qu’à être exploité, pourtant personne ne s’y attelait aujourd’hui. C’est en regardant d’un peu plus prêt le décor que l’on pouvait remarquer ce qui clochait. Les outils servant aux récoltes, faux, haches et serpes, jonchaient sur le sol. Ils avaient été abandonnés à la hâte par des gens effrayés. Mais effrayés par qui ? Ou plutôt effrayés par quoi ?

Un oiseau décolla de la branche d’un vieux frêne et parcouru quelques mètres en volant gracieusement. Il atterrit sur un étrange objet quelques mètres plus loin. L’objet était assez grand, il mesurait au moins un bon mètre soixante-dix, de couleur noir et fait de métal. Il était composé de trois parties. Quatre pattes métalliques lui servaient de pieds et lui permettaient de se déplacer, un buste ressemblant à celui d’un humain auquel était attaché un bras armé d’une longue lame à gauche et un bras équipé d’un dispositif mitrailleur de stasis à droite, et une tête ovale possédant un œil unique composé d’une sorte de caméra placée sous un dôme de verre. De nombreux rouages sortaient de son corps, dévoilant une machinerie complexe, tandis qu’un symbole représentant une hélice dans un rouage avait été peint sur son buste. Il s’agissait là d’un authentique méka…et à en juger par le symbole il devait venir de Clocktown, la ville volante des ingénieurs. Quelques autres carcasses de mékas étaient exposées là à même le sol. Certaines avaient encore des armes plantées dans leur cuirasse. Une bataille venait d’avoir lieu et elle semblait ne pas être terminée comme l’indiquait les hurlements provenant de l’avant poste.

Dans l’avant poste d’Amakna, lieu réputé pour être généralement plein de vie, un gigantesque combat faisait rage. Les Amaknéens, disciples de tous dieux et de tout âge, se battaient férocement contre une véritable armée de mékas. Géror Deupardeux, grand intendant du village d’Amakna, avait décroché les deux grandes haches de son dos et fauchait désormais des mékas avec. Les guerriers se battaient tandis que les innocents étaient conduits dans les Havre Monde des guildes pour y être mis à l’abri. Dans ce véritable chaos d’hommes et de machines un jeune Osamodas courrait. Il avait la peau rouge et ses cheveux étaient cachés par une capuche rattachée à son veston. Pendant sa course il tenta de se souvenir de ce qu’il c’était passé…les mékas avaient surgis d’un coup. Ils étaient venus des forêts, des montagnes et des mines, et avaient directement ouvert le feu sur les citoyens Amaknéens. Pourquoi un tel massacre ? Il l’ignorait. Evitant la lame d’une machine visant sa gorge, il sortit son fouet et le claqua dans le dôme de verre. La machine sembla légèrement aveuglée et il en profita pour continuer sa route. Il tenait dans sa main l’objet qu’il considérait comme étant devenu le plus précieux…une petite radio portative. Jetant un œil autour de lui il vit que les combats faisaient rage en tous lieux…mais la bataille était inégale. Quand un méka tombait, deux nouveaux arrivaient à l’avant poste. Et côtés humains les pertes commençaient à tombée. Il serra un peu plus sa radio…il devait les contacter et vite. Dans le bruit des combats environnant il entra dans la garnison, dernier lieu encore intact…mais pour combien de temps. Il referma la porte derrière lui et poussa une lourde armoire pour la bloquer du mieux qu’il pouvait. Tandis que sa barricade de fortune était terminée il sentit ses jambes se dérober sous lui. Il s’effondra à genoux et respira longuement. La situation ne pouvait être pire, et s’il ne faisait rien le nombre de mort ne ferait qu’augmenter. Il alluma sa radio et un petit grésillement lui parvint aux oreilles, masqué par les bruits de combats provenant de l’extérieur. Il hurla

« Yakudatsu au Liberty ! Yakudatsu au Liberty ! Vous m’entendez ? »

Il n’eut qu’un long grésillement comme réponse. Non, pensa-t-il, non ca ne pouvait pas finir comme ça. Il hurla à nouveau :

« Est-ce que quelqu’un m’entend ! C’est le chaos ici on a besoin de vous ! »

Toujours aucune réponse. Alors, au bord des larmes, le jeune Osamodas hurla de toutes ses forces :

« Répondez ! »

Toujours le même grésillement. Désespéré le jeune homme commença à perdre espoir. Soudain une voix se fit entendre à travers les grésillements :

« Ici Birth ! Yaku quelle est la situation ? Tu vas bien ? »

Birth…Yaku était à deux doigts de pleurer de joie. Ils étaient encore là, ils ne les avaient pas abandonnés. Il hurla :

« Des Mékas attaquent l’avant poste ! C’est un massacre ! On a besoin de toutes les forces disponibles pour les arrêter !

-Les mékas viennent de Clocktown Yaku, ils veulent envahir Amakna ! Retenez-les assez longtemps on a le moyen de les arrêter ! »

Le moyen de les arrêter...il y en avait donc un. Un dernier espoir de se sortir de cette situation si noire. Yaku hurla :

« Comment ? Ils sont toujours plus nombreux et on sera bientôt dépassés !

-Ils sont contrôlés par une antenne relais située dans la futaie trouée, tenez aussi longtemps que possible le temps qu’on arrive ! On s’occupe de démolir cette antenne ! »

Oui…Get Free pouvait encore changer la donne. Yaku les connaissait bien, il avait été des leurs pendant un temps, et il devait bien avouer que leurs côté imprévisible pouvait changer la donne dans cette guerre. Alors Yaku hurla une dernière fois :

« Vous êtes où en ce moment ? »


« On arrive…le temps de régler un problème. Birth, terminé »

Le Sacrieur blond était debout au milieu du poste de pilotage. Il tenait fermement le gouvernail pour ne pas tomber. Le Liberty était penché vers l’avant, disposé ainsi suite à son crash quelques minutes plus tôt. Le Zeppelin d’Heldegast les avait complètement allumés…tirant une véritable salve de stasis et les précipitant droit vers le sol. Se crashant dans la forêt du royaume Sadida, ils s’étaient plantés à même la terre. L’avant du Zeppelin ayant pénétré la terre meuble de la zone les dégâts avaient été minimes. Un grand arbre était placé sous l’arrière de l’appareil, c’était lui qui causait le penchement si accentué. Birth promena son regard autour de lui. Ils étaient cinq à l’heure actuelle dans le poste de pilotage. Shiki était adossée au tableau de bord, attendant la réactivation de l’appareil. Sa blessure n’avait été que partiellement soignée et elle limitait ses mouvements pour ne pas s’épuiser. Lyna était assise à côté d’elle, la surveillant d’un regard bienveillant. A part Shiki il n’y avait pas eu de blessés. Ils s’étaient débarrassés des sbires d’Heldegast sans trop de problème à Clocktown, et avaient décollés immédiatement après. Ils avaient ensuite volés à toute vitesse vers les cinq Zeppelins ennemis de Clocktown avant de se faire abattre par l’un d’eux. Imalthée était debout dans un coin de la pièce. Elle avait les yeux fermés et semblait concentrée. C’était elle la pilote de Get Free, et elle savait qu’une fois repartis elle allait devoir se surpassée pour rattraper le retard qu’ils avaient pris. Le dernier présent dans la pièce était Teamplay. Le grand steameur faisait l’état du tableau de bord en silence, mesurant l’étendu des dégâts. Get Free l’avait recruté de nombreuses années auparavant, alors qu’il avait déserté l’armée steameurs du prince Adal. Ce fiers guerrier n’aspirait qu’à être libre et avait sa propre personnalité malgré sa condition de steameur. Toutes les lumières du tableau de bord étaient éteintes, indiquant que le Zeppelin était pour le moment hors d’usage. A l’extérieur du Liberty Ihephe, Tyra, Elorya et Sylvia s’efforçaient de remettre l’appareil en état de voler. La porte menant au poste de pilotage s’ouvrit et Ihephe entra, suivit de Tyra.

« Les moteurs sont opérationnels, déclara fièrement le Iop couvert de cambouis, on a eu de la chance de ne pas avoir été touchés de ce côté-là.

-Elo et Sylvia font leur possible pour l’arbre nous bloquant, expliqua la jeune cratte, on devrait bientôt pouvoir repartir.

-Impeccable, tonna le Sacrieur, on remet ce coucou en état de voler et on rattrape Heldegast en vitesse ! »

Tous les membres de Get Free présents dans la salle acquiescèrent en silence. A l’extérieur Elorya finit de poser ses glyphes autour de Sylvia :

« C’est bon ma grande, te voilà toute boostée.

-Je m’occupe de cet arbre alors, s’écria la sadidette ! »

Elle se concentra un moment et plaça ses mains devant elle. Elle ferma les yeux et ses cheveux se mirent à onduler légèrement. L’arbre trembla et se mit à doucement s’enfoncer dans le sol, ramenant l’arrière du zeppelin vers la terre ferme. Tandis que l’arrière descendait, l’avant sortait peu à peu du sol. Au bout de quelques minutes le Liberty était à nouveau droit sur le sol. Les feux femmes rejoignirent le reste du groupe dans le poste de pilotage et Imalthée se mit derrière le gouvernail :

« Vas-y Team ! Balance la purée qu’on aide aider les autres en vitesse ! »

Teamplay manœuvra les différents leviers et le moteur du Liberty se mit à vrombir. Alors que l’énergie du Zeppelin montait, comme l’indiquait les instruments du tableau de bord, il y une secousse assez violente et l’énergie tomba d’un coup.

« Il se passe quoi Team, hurlât le Sacrieur !

-On a perdu trop d’énergie, murmura le Steameur, le Liberty n’a plus la force de décoller… »

Birth frappa violemment l’une des parois de la salle et jura :

« Et merde ! Allez vieux tas de ferraille décolle ! On doit aider les autres, ne nous abandonne pas ! »

Birth hurlât de toutes ses forces vers le ciel


Yakudatsu était recroquevillé dans un coin de la garnison. Sa barricade de fortune se faisait criblée de tirs de Stasis et il savait qu’elle ne tiendrait pas longtemps. Attendant que sa fin vienne, il se mit à prier pour qu’elle ne soit pas trop douloureuse. L’armoire et la porte volèrent en éclat ensembles projetant des débris de bois dans toutes les directions. Un méka entra dans la pièce et se dirigea vers Yaku. Je jeune Osamodas serra son fouet, il ne se rendrait pas sans combattre. Le fusil du méka s’illumina d’une lumière violette, indiquant qu’il était prêt à faire feu. Yaku se releva et fonça vers son adversaire…quand soudain celui-ci s’effondra au sol, une pelle plantée dans le dos. Un vieil Enutrof se tenait derrière la machine désormais à terre. Sa longue barbe peinait à dissimuler son sourire tant celui-ci était grand :

« Alors gamin…besoin d’aide ?

-Oxo, hurlât l’Osamodas en voyant son ami, vous êtes donc arrivés !

-Le Boss nous a prévenu alors on est venu donner un coup de main…moyennant finances ! »

L’Enutrof éclata de rire. Fauché depuis des années car il donnait ses kamas au plus démunis, ce n’était pas son genre de faire payer les autres contre son aide. Il invita Yaku à sortir de sa cachette et l’Osamodas put admirer le spectacle se déroulant sous ses yeux. Poppy et Waddle virevoltaient dans tous les sens, arrosant leurs ennemis de tirs bien placés. Dreasy et Pentagone combattaient à main nues un méka plus agressif que la moyenne tandis que Nasta et Reqo supportait le Géror dans son combat. Ayu et Danssa escortaient les civils à l’abri, couvert par Leree situé sur les remparts, pendant que Joe et Skin affrontaient plusieurs mékas dos à dos. Oxo se tourna vers un roublard à côté de lui. Il avait de longs cheveux rouges recouverts par un bandana. Il arborait une petite barbe de la même couleur que ses cheveux. Son nom était Jolian. Birth et lui se connaissait depuis des années, il avait été le premier véritable ami du Sacrieur. Tous deux avaient été disciple de Venremos et avaient appris à se battre ensemble. Recruté cinq ans auparavant le Roublard avait rapidement monté les échelons de Get Free et était devenu un soldat implacable. Oxo lui indiqua la bataille du menton et le Roublard s’y jeta. La bataille pour sauver Amakna venait tout juste de réellement commencée…et sa fin était déjà amorcée.


Dans le poste de pilotage régnait un silence de mort. Les neufs présents se regardaient sans rien dire tandis que la radio crachait les échos du combat de l’avant poste. Plus d’énergie…le Liberty ne volerait plus :

« C’est fini, murmura Birth, cette fois-ci on ne peut rien faire. On a été vaincu… »

Ces mots firent mal à l’équipe, jamais il n’avait connus une telle débâcle. Team posa ses yeux sur le tableau de bord et le fixa longuement. Il se redressa soudain une idée en tête. « Ca peut marcher » ce dit-il alors. S’avançant vers le tableau des commandes il s’arrêta et sourit à ses compagnons :

« Préparez-vous…on va le redémarrer… »

Il plongea ses mains dans le tableau de bord et arracha deux gros fils électriques. Shiki ne comprenant pas murmura :

« Team ?

-Faîtes moi confiance, déclara le Steameur »

A peine eut-il finit ses mots qu’il enfonça violemment les fils dans son torse. Une décharge électrique le frappa et il hurlât. Ce n’était pas de la douleur, mais un simple surplus d’informations.

« Team bordel qu’est ce que tu f…commença Birth »

Soudain les moteurs se mirent à doucement vrombire tandis que les lumières du Liberty s’allumaient une à une. Le tableau s’éclaira, indiquant la capacité maximale d’énergie.

« Je deviens le cœur de ce vaisseau, hurlât Team, je vous promets de le faire voler tant que j’aurais une once d’énergie !

-Tu es cinglé, hurlât à son tour Birth, si le Liberty se prend trop de dommages tu mourras !

-Je te fais confiance pour que cela n’arrive pas…murmura le Steameur en souriant. »

Comprenant qu’il ne changerait pas l’idée de son ami, le Sacrieur acquiesça en silence. Il clama :

« Tous à vos postes ! On a une nation à sauver messieurs ! »

Imalthée se mit derrière le gouvernail tandis que les autres membres pianotaient sur les différents instruments de bord pour mettre le Zeppelin en mouvement. Birth attrapa sa radio et hurlât :

« A tous les membres de Get Free ! Aujourd’hui nous nous battons pour protéger les autres, nous nous battons contre un tyran voulant nous envahir ! Certains d’entres-vous on peut être peur…mais sachez une chose ! Aujourd’hui aucuns de vous ne mourra je vous en fait la promesse ! »

Un hurlement d’approbation envahit la salle de pilotage, tandis que la radio crachait la même clameur. Le Zeppelin décolla lentement et se dirigea vers Amakna…la bataille pouvait réellement commencée.


Dernière édition par Birth le Mar 27 Mai - 3:24, édité 3 fois
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Ihephe le Lun 26 Mai - 13:19

Bon bah, ça y est, le gros arc narratif est partie on dirait Smile
Le forum va etre tres suivi cette semaine je pense. D'ailleurs que dire de plus, y'a plus aucune critique negative a faire depuis le temps, tout est minutieusement préparé y compris l'apparation d'un futur grand mechant, alors je dirait juste : VIVEMENT DEMAIN!
avatar
Ihephe
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 359
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 22
Localisation : Problament ici dans la taverne, sinon dans une aventure

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Tyra Hawke le Lun 26 Mai - 15:12

J'adhére.
Par contre, le petit passage où apparait tous les noms (ou presque) de la guilde, je trouve que ça fait un peu trop à la suite. Pour les personnes de la guilde ça reste compréhensible, mais pour une personne extérieure, ou nouvelle, ça peut devenir compliqué à comprendre.
avatar
Tyra Hawke
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 262
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 23
Localisation : Si je suis pas au comptoir à papoter une bière à la main, c'est que je suis malade

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Oxo-Leganon le Lun 26 Mai - 23:44

Merci de m'avoir fait apparaître papa Smile D'autant que tu m'a bien cerné Razz

Oxo-Leganon
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 13
Date d'inscription : 08/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Poppy le Mar 27 Mai - 7:22

Je suis fan... Non, Vraiment j'adore ^^ c'est très agréable à lire, on se sent réellement plonger dedans. Je serais au taquet pour lire la suite.
avatar
Poppy
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 51
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Birth le Mar 27 Mai - 11:57

Merci pour tous vos retours ! Ca fait chaud eu cœur et donne envie de continuer ! Voici donc la suite comme promis, j'espère qu'elle vous plaira. On entame ici le coeur de l'intrigue de cette nouvelle...et les situations se complexifient...Bonne lecture ^^




Les moteurs vrombissaient, dégageant leur puissance à travers se son assourdissant. Le Nova Sky et les quatre autres zeppelins de Clocktown volaient toujours vers la Futaie Trouée. Protéger l’antenne relais le temps de l’invasion…tel était leur instruction. A l’intérieur du Nova Sky une vingtaine d’hommes s’activaient, manipulant leviers et boutons afin d’optimiser le vol. Au centre de la salle de contrôle se tenait Heldegast. Il était paisiblement accoudé à une rambarde, dégustant un café qu’il venait de se préparer. Il voulait être en forme pour l’avènement de Clocktown…ce jour il l’avait attendu depuis des années. Depuis qu’il avait découvert que les réserves d’énergies de la cité volante s’épuisaient sans espoir de se remplir à nouveau il avait cherché un moyen de faire prospérer son peuple. Et cohabiter avec les « bouseux » du monde terrestre…très peu pour lui. S’il devait vivre au sol alors seuls les hommes de Clocktown y vivraient. Tout autre forme de vie inférieurement intelligente serait anéantie, tel était la loi du plus du plus fort. Ils survolaient actuellement la croisée des armes et n’étaient plus très loin de leur objectif. Touillant tranquillement son café il demanda à l’une de ses hommes, le chargé de l’observation de la situation en contrebas :

« Comment se déroule l’invasion ?

-Bien capitaine ! Les Mékas ont déjà engagés les hostilités. Les Amaknéens opposent une forte résistance néanmoins…

-Qu’ils résistent, déclara le scientifique en buvant nonchalamment une gorgée de son café, ils finiront par s’épuiser…nos mékas non. »

Il savourait cet instant, cette victoire assurée. Rien ni personne ne me stoppera, pensa-t-il, encore moins ces abrutis de…

« Get Free, hurla le responsable du radar ! »

Machinalement le docteur Ludwig Heldegast lâcha sa tasse de café. Elle se brisa au sol, répandant son contenu sur le sol en bois de l’appareil. Il se précipita vers les fenêtres latérales, lâchant quelques jurons au passage. C’était impossible, ils les avaient descendus. Ils ne pouvaient pas être déjà là…ils ne devraient pas être là. Il le vit alors, le zeppelin à l’emblème à la plume. Il fonçait à toute vitesse sur eux.

« Activer les communications courtes distances, hurla le docteur ! »

Un de ses subordonnés appuya sur un bouton et la salle de commande fut envahie d’un léger grésillement, suivi d’un :

« Heldegast !!! »

La voix de Birth, quand abandonnerait-il enfin. De petites lumières violettes se mirent à briller à l’avant du Liberty, ils s’apprêtaient à tirer.

« Manœuvre d’évasion ! Ils visent le Nova Sky, clama Heldegast ! »

Ses hommes se mirent à tirer les leviers à toutes vitesses tandis que le pilote faisait rapidement tourner le gouvernail. Le zeppelin se décala rapidement vers la droite et esquiva la majorité des tirs. Les autres le percutèrent à l’arrière provoquant une légère secousse. Heldegast fulminait, ils osaient de nouveau s’en prendre à lui. Cette fois-ci il allait leur montrer…

« Position de tir, canons à leurs puissances maximum ! Abattez-moi ces bouseux ! »

Le zeppelin pivota rapidement sur lui-même pour que l’avant du Liberty se retrouve du côté de l’un des flancs. De nombreuses trappes s’ouvrirent sur la paroi extérieure et des canons à stasis en sortirent. Ils luisaient déjà de leur mortelle lumière violette. Heldegast hurla :

« Feu à volonté !




-Relâchez de la pression et faîtes moi descendre cette merveille, hurla Birth »

Tyra pianota sur le tableau de bord tandis que Team régulait l’afflux d’énergie qu’il transmettait aux moteurs du Liberty. Imalthée quand à elle tenait fermement le gouvernail, analysant les déplacements ennemis avec soin. Le Liberty descendit lentement tandis que le Nova Sky crachait ses rayons. Les tirs de stasis passèrent juste au dessus de l’appareil. Voyant là une occasion rêvée de contre attaquer Birth hurla :

« Visez le dessous de leur appareil et envoyez tout ce qu’on a ! »

Ihephe armait à nouveau les canons stasis depuis le tableau de bord. La puissance à l’intérieur de ses armes commença à monter quand soudain le Liberty se mit à violemment tanguer :

« On a été touchés, hurla Lyna, un autre zeppelin nous a prit à revers ! »

Birth regarda à travers les hublots et aperçu l’un des zeppelins de Clocktown s’apprêtant à ouvrir le feu :

« On va pas pouvoir l’éviter celui là, hurla Birth, Accrochez-vous on va prendre ! »

La radio courte distance grésilla et la voix d’Heldegast retentie dans la salle de contrôle :

« Ne cherchez pas Get Free…à un contre cinq vous n’avez aucune chance !

-Et à deux contre cinq tu trouve ça plus équilibré connard, hurla une nouvelle voix ? »

Alors que le zeppelin ennemi s’apprêtait à tirer il se reçu une salve de tirs sur le flanc, le décalant légèrement. Il cracha toute sa puissance mais manqua de peu sa cible. Derrière lui un nouveau zeppelin arrivait, il arborait sur le côté un emblème représentant une étoile bleue sur un carré blanc. La radio cracha une fois de plus la voix du nouvel arrivant :

« Ici Yondaiime, capitaine de l’Oxysun ! Vous inquiétez pas Get Free, Oxymore est avec vous sur ce coup ! »

Yondaiime, Birth sourit en pensant à ce nom. Ancien membre de Get Free ayant finis par partir vers d’autres horizons, ce Iop ne les avait jamais vraiment abandonnés et continuait régulièrement à les aider. Le savoir au côté de Get Free pour cette guerre réconforta Birth. La bataille était loin d’être finie…



A l’avant poste la bataille faisait toujours rage. Oxo motivait ses troupes tandis que les membres de Get Free se battaient vaillamment. Les membres de Get Free uniquement ? Certainement pas ! Des combattants de toutes guildes étaient là. Ainsi on pouvait apercevoir Alzérion mener les Alpha Dominion contre une troupe de mékas tenaces, Shitre et les gars d’Oxymore restés terre combattaient quand à eux à l’entrée de la ville. Solarsij se déployait dans toutes les directions, envoyant le duo Skryn’S/Sonny affronté les mékas tentant de prendre l’avant poste à revers. Quand aux hommes de la Reapers Army…ils se battaient en tout points de la nation, contenant les attaques où ils le pouvaient. Aujourd’hui il n’y avait pas de rivalité entre les guildes, pas de camps politiques…il n’y avait que des guerriers défendant Amakna.

Côté Get Free on tenait bon. Agiwan et ses créatures étaient arrivées sur le champ de bataille…et voir des shushu combattre à leur côté avait remotivé les hommes à la plume. Un méka un peu plus téméraire que les autres s’approcha d’un jeune enfant n’ayant pas eu le temps de s’enfuir. Il leva son épée en l’air prêt à accomplir un acte atroce…quand il reçut un coup de dague dans le dos. Gigotant de manière presque comique pendant quelques temps, il finit par s’immobiliser à jamais. Derrière le méka se tenait une Sramette. Ses longs cheveux roses étaient attachés en catogan, tendis que ses yeux noirs portait sur le jeune garçon un regard protecteur. De fines lunettes étaient posées sur son nez, sa vue avait baissée à force de lire tant de livres. Elle portait un long gilet marron par-dessus un tee-shirt blanc. Un pantalon noir venait compléter son ensemble et des chaussures marron protégeaient ses pieds. Elle prit le jeune garçon dans ses bras et regarda autour d’elle. Elle aperçue Poppy finissant un méka un peu plus loin. Elle marcha jusqu’à elle et lui tendis le garçon :

« Mets le à l’abri Popp’, je compte sur toi. Murmura-t-elle.

-R-Rose ? S’exclama la cratte, tu ne devrais pas te battre ! Les docteurs disent de surtout te reposer !

-Ils disent aussi qu’un peu d’exercice ne me ferait pas de mal, déclara-t-elle avec un sourire malicieux, ne t’inquiète pas ca va aller. »

Elle posa un baiser sur le front de Poppy en lui souhaitant bonne chance et se dirigea vers Oxo. Arrivant à son niveau :

« Grand pa’ je peux faire quoi pour t’aider !

-Repose toi Rose, déclara Oxo avec un regard protecteur, Birth serait dévasté et nous en voudrait s’il t’arrivait quelque chose !

-Ne t’en fait donc pas je vais bien, je veux juste vous aider. J’ai promis à Flamiya de protéger cette nation qu’elle aimait tant…et je compte bien honorer ma promesse !

-Très bien, soupira Oxo, va assister Waddle sur les remparts. Il est parti là haut avec ses disciples…quel tête brulée celui là…

-J’y vais de ce pas ! »

Tous s’organisaient pour tenir le plus longtemps possible. Gagner du temps pour que le Liberty puisse détruire l’antenne…tel était le plan.




Dans le ciel de la croisée des armes la bataille faisait toujours rage. Le Liberty et l’Oxysun virevoltaient dans tous les sens, évitant les tirs ennemis et contre attaquant dés qu’ils le pouvaient. Sans échanger un seul mot les deux équipages se comprenaient parfaitement, se plaçant toujours idéalement et se couvrant les uns les autres. Heldegast était de son côté en proie à une rage profonde. Il avait écrasé Get Free, les avaient mit au pied du mur…et pourtant ils se battaient toujours et avec une hargne renouvelée. Il comprenait désormais pourquoi Emitrevo les considérait tant. Ils ne lâchaient rien et se battaient férocement. Du côté des Free la concentration était à son paroxysme. Chacun tenait son poste de la meilleure manière possible. Les dégâts infligés à l’ennemi étaient certes minimes…mais ils étaient là.

Alors que le Liberty évitait les tirs d’un zeppelin tentant de les prendre à revers, les hommes à la plume aperçurent un gros tir de stasis frapper le flanc d’un zeppelin ennemi. Pourtant ni le Liberty ni l’Oxysun ne disposait d’une telle puissance de feu. La radio grésilla à nouveau et une nouvelle voix se fit entendre :

« Je veux que tu sache que je ne fais ça ni pour toi ni pour les tiens. Je fais ça pour protéger les hommes de ce monde comme les notre l’ont toujours fait. »

Birth éclata d’un rire sonore dans la salle de pilotage, saisissant la radio il hurla :




« Avoue que tu ne peux pas te passer de moi et que tu m’adore Nano ! Tu verras ce sera plus simple après ! »

Le grand Ecaflip blanc frappa l’accoudoir de son trône de toutes ses forces. A l’intérieur du zeppelin « Chaos Theory » l’Empire du Chaos se préparait à ouvrir le feu à nouveau. Ils étaient cinq en tout. Darlianne la cratte pilotait l’appareil debout derrière le grand gouvernail, Ephrene le féca s’occupait du tableau de bord s’assurant que le zeppelin était au summum de son efficacité, Dinath Calva l’Ecatte était aux commandes de l’artillerie et Opheliana la dragonne, était nonchalamment adossée à la paroi de l’appareil. C’était elle qui avait prévenu Nanohope, l’empereur, de l’arrivée des mékas et de la demande d’aide de Birth. Il avait longuement hésité, mesurant l’impact qu’aurait leur prise de position sur le monde, avant de se décider à intervenir. Le Chaos Theory n’était pas bien grand, c’était de loin le plus petit zeppelin du champ de bataille. Mais il avait un atout de taille…un canon mortier de stasis d’un calibre relativement imposant. Dans son grand trône de métal Nano soupira. Il prit la radio à nouveau et déclara :

« Cesse de m’appeler Nano…Sacrieur. Nous ne sommes pas amis rentre toi bien ça dans le crâne. Je suis ici pour protéger Amakna et aucunement pour t’entendre délatter tes inepties habituelles. »

Ophe pouffa, Nanohope jouait l’indifférent mais elle savait qu’au fond il respectait Birth. Il le considérait comme son rival. Etendant Ophe, Nano demanda :

« Ca te fais rire Opheliana ?

-Nope captain’, j’ai juste vu un drôle d’oiseaux par la fenêtre »

La radio grésilla à nouveau et la voix de Birth se fit de nouveau entendre, plus sérieuse cette fois-ci :

« Merci Nano…on doit les abattre et s’occuper de l’antenne relais. Amakna compte sur nous alors ne les décevons pas. »

L’empereur grogna, cette bataille s’annonçait intéressante.




Au sol Jolian était partis affronté des mékas en solitaire. Le roublard tira dans la caméra de l’un d’un tout en plongeant sa dague dans l’une des articulations d’un second. Ses cheveux rouges virevoltaient dans tout les sens et sa concentration restait intacte. Il se rappelait les parole de son vieux maître lorsqu’il s’entrainait : « Reste concentré et sois dans le combat. Ne pense toutefois pas à rien, cela ne te donnera pas la force nécessaire pour te battre. Pense à tes objectifs, tes rêves et tes buts…visualise les et imagine que ton ennemi n’est qu’une étape à franchir pour les atteindre. La force de tes convictions s’ajoutera alors à celle de tes poings… ». Penser à ses buts…rien de plus simple. Venger la mort de son maître, détruire l’Agence et tuer Emitrevo. Des objectifs qu’il partageait avec Birth…même si celui-ci semblait les avoir oubliés depuis longtemps. Il abattît un autre méka en repensant à son enfance avec Birth. Ils étaient amis, rivaux, frères…mais ils ne partageaient pas la même vision de la liberté. Birth voulait seulement arrêter les conflits là ou Jolian voulait supprimer ceux qui les causaient. Un jour ils devraient se mettre d’accord sur les façons d’être libre et de venger leur maître…mais ce jour n’était pas arrivé…




Dans le ciel la bataille était devenue plus équilibrée. Les trois zeppelins des guildes s’associaient à merveille, unissant leurs forces pour infliger de lourds dégâts aux troupes de Clocktown. Heldegast lui hurlait à l’intérieur de son zeppelin. La situation lui échappait. Soudain il la vit…l’erreur que venait d’effectuer l’Oxysun. Le zeppelin s’était éloigner de ses alliés pour tenter de prendre le Nova Sky et se retrouvait désormais entre deux zeppelins de Clocktown. Il n’aurait pas d’autres occasions, le docteur hurla :

« Zeppelins 2 et 5 prenez le zeppelin entre vous en tenaille et tirez ! »

L’Oxysun se retrouva rapidement entouré des deux appareils ennemis et Yondaiime jura. Il venait de comprendre son erreur. Les lumières violettes vinrent éclairer les flancs des deux zeppelins de Clocktown et ils firent feu. Les rayons traversèrent l’appareil de Yondaiime de part en part…projetant des débris de bois et de métal dans toutes les directions. De multiples tirs touchèrent le poste de pilotage créant un nuage de débris de verre et éjectant les corps inertes de certains membres d’Oxymore.

A l’intérieur de l’Oxysun Yondaiime se relevait lentement. Il regarda autour de lui…il était seul. Les vitres étaient détruites, le plafond était à moitié arraché et les parois latérales n’étaient plus que succession de trous. Les membres de son équipage étaient soit mort à ses pieds…soit en train de tomber vers le sol. Alors il la ressentie…la douleur…il regarda son épaule gauche et compris. Son bras avait été arraché par un tir, ne lui laissant qu’un bout de chair sanguinolent. Ses cheveux, d’un blond si beau habituellement, étaient désormais rouges de sang. Le Iop regarde les rares instruments encore en état de marche…tous indiquait le rouge. L’appareil exploserait bientôt…c’était un miracle qu’il vole encore. Il comprit alors qu’il allait mourir…que c’était finis pour lui et que rien n’y changerais.

« Yon, .u m’en.ends ? … ce que .a va ? Ré.onds, crachait difficilement la radio, .irth à Yo. ! .u me re.ois .on ? »

Le Iop attrapa la radio et murmura :

« J’peux au moins m’en faire un…histoire de pas finir sur un échec… »

Il relâcha la radio et elle tomba au sol. Il s’avança ensuite vers le gouvernail, le saisissant d’une main. Il vit un zeppelin ennemi non loin de lui…parfais se dit-il. Pilotant l’Oxysun d’une seule main il le dirigea vers l’appareil ennemi. Il poussa non vaisseau à sa vitesse maximum et fonça sur lui en hurlant. L’appareil de Clocktown se mit en position de tir, exposant son flanc, et s’apprêta à tirer. Il ne comprit que trop tard les intentions du Iop…et l’Oxysun percuta violemment le zeppelin ennemi. Dans un vacarme assourdissant l’appareil d’Oxymore s’enfonça dans celui de Clocktown, traversant sa paroi avant de s’arrêter quelques mètres plus loin. Yondaiime fut projeté violemment au sol durant l’impact. Quand les deux appareils se stabilisèrent enfin il se releva et enfonça son poing dans son tableau de bord, arrachant les fils contrôlant le refroidissement des moteurs. Son devoir accomplit il se laissa tomber en arrière. Il récupéra la radio et l’alluma une derrière fois, il murmura :

« Ce fut un plaisir que de combattre à vos côtés les Free…détruisez l’antenne relais pour moi que je puisse fêter ça depuis l’autre monde…Yondaiime…terminé »

A peine eut il finit ses mots que les moteurs de l’Oxysun se mirent à fumer de façons importantes…puis au bout de quelques secondes l’appareil de Yondaiime explosa, détruisant complètement le zeppelin de Clocktown. Les premières pertes de la bataille arrivaient…et elles étaient loin de s’arrêter là…
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Shiki Van Shërza le Mar 27 Mai - 12:14

Ouah... Je sais pas quoi dire pour le coup. '-'
Joli scène de bataille aérienne, et c'est triste pour Yonyon à la fin ! :'(
Mais putain, que j'ai hâte de voir la suite !! ^^
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 23
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Tyra Hawke le Mar 27 Mai - 12:19

Je sais pas pourquoi j'aurais plus vu Yon sauter, épée en avant, sur la toile du zeppellin ennemi pour tenter de le couper en deux.
Mais mes désirs d'Epicness reste quand meme assez assouvis. Joli texte.
avatar
Tyra Hawke
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 262
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 23
Localisation : Si je suis pas au comptoir à papoter une bière à la main, c'est que je suis malade

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Ihephe le Mar 27 Mai - 12:44

Je rejoint Tyra sur la vision d'un Yond sautant epee a la main sur le zeppelin ennemie mais bon, pauvre Yond T-T ...
LA SUITE *-*
avatar
Ihephe
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 359
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 22
Localisation : Problament ici dans la taverne, sinon dans une aventure

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Poppy le Mar 27 Mai - 13:10

Je veux la suite ! Je veux la suite !

Plus sérieusement j'ai toujours rien à redire, je suis à fond dedans ^^
Oh et merci pour l'apparition de Poppy, ça fait vraiment plaisir =) chapeau bas, Birth.
avatar
Poppy
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 51
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Waddle le Mar 27 Mai - 14:20

Ah ouais ... je n'ai qu'un mot ...non deux mots a dire :

1 : Woaw

2 : Merci

Woaw , parce que ta nouvelle est captivante et donne vraiment la sensation au lecteur d'y être et lui donne envie de connaitre la suite

Merci pour m'avoir trouvé une petite place a moi et a Poppy dans ton histoire, ca me touche Very Happy

Hate de lire la suite Wink
avatar
Waddle
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 25
Date d'inscription : 10/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Birth le Mer 28 Mai - 17:28

Avec beaucoup de retard comparé au jours précédents voici la troisième partie de la nouvelle. Nous approchons tranquillement de la fin tandis que la situation avance. J'espère que cette partie vous plaira, j'ai eu plus de mal à l'écrire ^^.




Le silence était retombé dans la salle de pilotage du Liberty. La radio que Birth tenait toujours dans sa main crachait toujours un long grésillement, aucun n’autre son n’en était sorti depuis les dernières paroles de Yondaiime. Par les hublots les hommes à la plume apercevaient l’Oxysun et le zeppelin de Clocktown lentement descendre vers le sol. Vu leur trajectoire ils iraient droit dans la mer…et disparaitraient de la vue des hommes. Tandis qu’il regardait la chute des deux appareils, Birth se souvint des moments passés avec l’homme qu’il avait appelé Yoyon. Les combats qu’ils avaient livrés, les moments qu’ils avaient partagés…La mine basse, un air triste sur le visage, il murmura :

«Gardez vos positions…et préparez-vous pour la suite du combat…ce n’est pas encore terminé… »

La radio cessa de grésiller un instant et tous crurent que c’était Yondaiime qui les rappelait, mais ce fut la voix de Nanohope qui perça le silence des lieux :

«Nnanohope à Birth, tu me reçois ?

-Ouais, répondit le sacri las, qu’est-ce que tu veux ?

-Je sais que ce…Yondaiime…était un de tes proches, et certes sa mort est affreuse, mais je te rappel que pas moins de quatre zeppelins nous barrent la route vers l’antenne. Il faudrait voir à s’en débarasser…

-Et t’as une idée pour ça ?

-Oui j’en ai une…et elle va te plaire. Elle est risquée et n’a que peu de chances de fonctionner…mais au point où on en est…

-Je prends…




A bord du Nova Sky, Heldegast jubilait. Il avait enfin descendu un de leur maudit Zeppelin. Certes il en avait perdu un également…mais cela n’avait que peu d’importance au final. Il les dominait toujours en nombre, et prenait pour le coup un avantage considérable. A deux contre quatre il était presque sûr de gagner, il lui suffisait de rester sur ses gardes et d’attendre les moments opportuns pour frapper. Il déclara fièrement :

« Pour le moment tout se passe comme prévu messieurs ! Continues ainsi et la terre sous nos pieds nous appartiendra. Imaginez un peu toutes les…

-Dragon ! »

L’homme d’équipage qui avait hurlé ça pointait une direction du doigt. Heldegats tourna la tête et vit à travers les vitres le dragon noir qu’il avait déjà vu quelques heures plus tôt. La magnifique volait juste au-dessus du Chaos Theory, narguant les hommes de Clocktown. Heldegast attrapa violemment sa radio et hurla :

« A toutes les unités ! Concentrez toutes votre puissance de feu sur la dragonne ! Je veux la voir tomber morte vous m’entendez ! »

Les lumières violettes vinrent éclairer les flancs des zeppelins de Clocktown une nouvelle fois. Opheliana sourit en voyant se spectacle, sous sa forme draconique elle n’aurait aucun mal à les éviter. Elle allait leur montrer ce que c’était que de réellement voler, et leur faire comprendre que jamais les zeppelins ne contrôleraient le ciel. Les appareils ennemis tirèrent et une véritable vague de rayons stasis fonça vers la dragonne. Donnant une grande impulsion avec ses ailes, cette dernière fonça vers les rayons et commença à virevolter dans tous les sens pour les éviter. Dansant au milieu de cette pluie mortelle, elle se dirigea vers l’un des zeppelins et le frôla. Les appareils de Clocktown avaient été renforcés, et elle ne pouvait les détruire à elle seule. Mais là n’était pas son but…le plan de Nano était largement mieux. Slalomant entre les zeppelins, elle se moquait des équipages de Clocktown. Heldegast, fou de rage, hurla :

« Zeppelin 3 et 5 prenez la en chasse et abattez la ! »

Deux zeppelins sortirent du groupe et foncèrent vers la dragonne. Ils ouvrirent le feu prenant de la hauteur Opheliana n’eut aucun mal à éviter les tirs. Elle retomba en piqué et se posa sur l’un des zeppelins, fixant l’autre de ses grands yeux. Tentant de la prendre à revers, le deuxième zeppelin se décala légèrement. Voyant cela Opheliana dirigea ses pensées vers Nanohope, lui faisant comprendre qu’il était temps d’agir.




« Maintenant… »

Ce mot se grava dans les pensées de Nanophope, Opheliana était prête. Parfois le pouvoir télépathique de la dragonne se révélait fort utile, même si la plupart du temps il perçait l’intimité des gens à jour. L’empereur se leva de son trône et déclara d’une voix forte :

« Balancez toute l’énergie du Chaos Theory vers le canon mortier et préparez-vous à faire feu ! »

Ephrene pianota sur les commandes du tableau de bord, envoyant l’énergie des moteurs, de l’éclairage et de tout appareil du zeppelin directement vers le canon principal. Il hurla :

« C’est fait, mais magnez-vous de tirer parce qu’on ne volera plus très longtemps !

-Feu, hurla Nano ! »

L’énorme canon placé à l’avant du Chaos Theory se mit à luire d’une lueur violette. De petits éclairs violets s’échappaient par à-coup du de l’embouchure du canon. Les zeppelins de Clocktown comprirent ce qui allait leur arriver et tentèrent de s’enfuir, mais il était déjà trop tard. Le canon du Chaos Theory cracha une énorme sphère de stasis directement vers les zeppelins ennemis. Opheliana prit rapidement de la hauteur et admira les dégâts provoqués. La sphère traversa le premier zeppelin et s’écrasa sur le deuxième. Les deux fumèrent légèrement avant d’exploser dans une gerbe de feu. Les débris pleuvaient tandis que les carcasses des deux appareils chutaient. Dans le Chaos Theory plus rien ne fonctionnait. Le zeppelin ne possédait plus la moindre once d’énergie et descendait lentement vers le sol. Nanohope se rassit sur son trône et reprit la radio.

« Deux en moins…c’est le maximum que je pouvais faire Birth…

-Merci pour tout Nano…il leur reste que deux appareils en état de voler, on devrait pouvoir s’en sortir !

-Je compte sur toi pour détruire cette antenne, tu es un ancien de l’Empire et tu as…

-Juré de défendre ce monde…je sais Nano, et j’honorerais ma promesse comme je l’ai toujours fais.

-Je te fais confiance cette fois ci Sacrieur…notre combat reprendra plus tard…nous sommes toujours à égalité et je compte bien gagner entend le bien.

-Je t’attends empereur, déclara Birth dans un éclat de rire. »

Nanohope désactiva sa radio. Opheliana les rejoignit rapidement et planta ses griffes dans la cabine du zeppelin.

« Je vais ralentir votre chute vous en faîtes pas, leur envoya-t-elle par télépathie. »

Nanohope contempla le Liberty…l’empire était hors course à présent.




Pendant ce temps-là, au sol, la bataille continuait avec une rage décuplée. Les hommes de toutes les guildes se battaient toujours sans le moindre répit. Tenir était leur seul mot d’ordre et s’il le fallait ils se battraient la journée entière. Sur les remparts, Waddle et ses trois disciples roublards descendaient un à un les mékas se dressant sur leur route. Waddle visa rapidement un roublard situé à une bonne vingtaine de mètres de lui et le descendit sans aucune difficulté. Ses trois disciples le regardèrent des étoiles plein les yeux :

« Woah…t’es trop fort boss !

-T’es le meilleur maitre Waddle !

-Tu devrais être chef de Get Free vue ta puissance ! »

Devant tant de compliments Waddle se gratta la tête légèrement gêné :

« Aha les enfants ! Vous savez c’est beaucoup de pratique tout ça, et je suis sûr qu’un jour vous parviendrez à mon niveau et… »

Tandis qu’il parlait, un méka c’était approché et le visait désormais de son bras mitrailleur le roublard. Alors qu’il allait tirer, il se retrouva plaqué au sol et se fit écrasé ce qui lui servait de tête par un coup de poing bien placé. Waddle se retourna pour remercier celui qui l’avait sauvé…et remarqua que c’était Vendetta. Les deux hommes se toisèrent un moment avant de s’avancer l’un vers l’autre. S’attrapant tout deux par le col ils commencèrent à s’insulter :

« Alors la vendeuse de fleur…t’avais besoin d’être sauvée on dirait, clama le Sacrieur.

-J’avais pas besoin de toi masochiste à la noix, murmura le roublard »

Les trois disciples regardaient les deux hommes se battre sans comprendre…tandis que les mékas approchaient. Les deux hommes se séparèrent et commencèrent à chacun attaquer un groupe de mékas.

«Je règle ça, commença le Roublard

-Et je te défonce, termina le Sacrieur »




A l’extérieur de l’avant-poste Poppy courrait toujours, le jeune garçon toujours serré contre elle. Evitant les combats elle voulait regagner le Havre Monde de Get Free pour l’y mettre à l’abri. L’enfant demanda :

« C’est quoi ton noms madame ?

- Appelle-moi Poppy, répondit la Cratte dans un sourire. »

L’enfant un peu plus Poppy dans ses bras en murmurant :

« -Maman Poppy »

Poppy fut prise d’une montée d’émotion, on ne l’avait jamais appelée comme ça. Elle murmura :

« Tu n’as pas de famille…petit ?

-Non…je suis dans l’orphelinat Deupardeux… »

Serrant un peu plus l’enfant contre elle, elle continua sa course. Oui elle allait le protéger cet enfant. Un méka surgit soudain des fourrés et se précipita vers elle. Elle serra l’enfant contre elle et exposa son dos prêt à encaisser le coup. Un dé enflammé s’abattit sur le méka le désorientant, tandis qu’une silhouette fondit sur lui à toute vitesse. La silhouette enfonça ses griffes dans le dôme en verre de la créature mécanique et arracha quelques câbles. La machine s’immobilisa et tomba en avant. Poppy reconnue alors la silhouette, c’était une jeune Ecaflip aux longs cheveux châtains. Elle portait un débardeur noir et un short blanc. Son pelage était blanc neige. Poppy la regarda et murmura :

« Merci Lina !

-Pas de quoi, s’esclaffa-t-elle, je défends le périmètre du Havre Monde pour que vous puissiez y aller en toute sécurité ! »

La jeune Ecaflip repartit au pas de course pourchassé un autre méka, tandis que Poppy  continua sa route.


A l’avant-poste Oxo continuait de mener ses troupes. L’ennemi gagnait peu à peu du terrain mais le vieil Enutrof ne faiblissait pas. Simahé vint le voir et lui indiqua le ciel :

« Oxo…ils ont des emmerdes… »

Levant la tête, Oxo aperçus le Liberty. Des câbles métalliques le reliait désormais au Nova Sky…et celui ce se rapprochait de plus en plus.




« Activez les treuils et ramenez moi ce maudit vaisseau ! »

Heldegast était furieux. Contemplant le zeppelin fumant se dirigeant lentement vers le sol, il se demanda comment il avait pu subir une telle débâcle. Le Nova Sky était le dernier zeppelin de Clocktown encore en état de volé. Quand le Chaos Theory avait abattu les zeppelins trois et cinq, le Liberty en avant profité pour lancer un assaut éclair. Heldegast avait répliqué de toutes ses forces puis, comprenant que la bataille virait en sa défaveur, il avait sacrifié son avant dernier zeppelin en s’en servant comme leurre. Le Liberty l’avait abattu sans grandes difficultés, et le Nova Sky en avait profité pour tirer ses grappins. Heldegast avait compris que tant qu’il ne se serait pas assuré personnellement de la mort de l’équipage du Liberty il ne pourrait être tranquille. Serrant son pistolet dans sa main il clama :

« Activez les mékas de la soute, nous embarquons à bord de leur zeppelin et nous les exterminons ! »

Une faible secousse secoua le Nova Sky. Ca y est…les deux zeppelins étaient flanc contre flanc. Sortant de la salle de contrôle, Heldegast se dirigea vers la soute. Il allait en finir, se débarrasser de Get Free une bonne fois pour toute. Emitrevo avait raison, il ne fallait pas les sous-estimer. Même en les écrasant à deux reprises ils avaient trouvés le moyen de revenir toujours plus forts. Alors cette fois-ci il ferait en sorte qu’ils ne reviennent pas. Dans la soute une vingtaine de mékas attendaient. L’un d’eux était plus gros que les autres. Il n’avait pas d’arme, juste des mains robotiques, et était fait d’un métal aux reflets argentés. C’était là la plus belle création du docteur, son méka le plus résistant. Heldegast pianota sur son bouclier Féca et la soute s’ouvrit, laissant l’air glacé s’engouffrer dans le zeppelin. En face de lui se trouvait la paroi extérieure du Liberty. Il se recula légèrement et le grand méka s’avança vers l’obstacle. La machine serra son poing et l’abattis violemment contre la paroi.




Une violente secousse fit trembler le Liberty. Dans la salle de pilotage les hommes à la plume étaient silencieux. Ils s’étaient fait avoir et en payaient maintenant le prix. Dans un silence de mort ils entendirent les coups pleuvoir sur la paroi extérieure, sans rien pouvoir faire. Ce fut Team qui brisa le premier le silence :

« Je pourrais mettre l’énergie dans les moteurs et faire exploser le Liberty…ca détruirait leur zeppelin en même temps…

-Le problème n’est pas de les tuer Team, murmura Tyra, mais de détruire l’antenne…

-On est les seuls pour le moment à avoir la puissance de feu nécessaire pour mettre en pièce cette foutue antenne, déclara Shiki, et on est bloqués pour le moment… «

Ce fut Ihephe qui trouva la triste solution :

« Il y a un moyen…un moyen de s’en tirer…

-Lequel, demanda Chandra ?

-On se débarrasse de Heldegast et de ses mékas ici…puis on s’attaque à la tour…

-Il y a pas la place pour se battre ici Ihephe, murmura Imathée, on se gênerait plus qu’autre chose…

-Faut…il y a assez de place pour qu’un de nous puisse se battre… »

La nouvelle tomba comme un couperet sur le reste de l’équipage. Birth hurla :

« Un contre une armée ? C’est de la folie Ihephe !

-On a pas d’autres choix ! »

Se calmant Ihephe murmura :

« Je vais rester pendant que Elorya va vous téléporter sur la terre ferme…je vais les affronter, les vaincre et détruire cette tour…

-Je refuse ! Hurla Birth

-Bordel comprend que c’est la seule solution !

-Je t’abandonnerais pas ! »

Ihephe frappa violemment Birth dans le ventre, coupant la respiration de son ami. Puis il hurla :

« Elo met les à l’abri je m’occupe des mékas ! »


Elorya hésita un moment. Puis devant le regard insistant de Ihephe elle acquiesça. Pianotant sur son bouclier Féca elle prépara la téléportation. Birth tituba vers son ami et posa sa main sur son épaule pour le retenir. Une lueur blanche apparue dans la pièce et des éclairs commencèrent à se créer autour.

« Désolé vieux frère, murmura Ihephe en poussant légèrement Birth, ce sera ma bataille… »

Un flash lumineux retentit, et quand la lumière redevint normale Ihephe était seul dans le zeppelin.




L’équipage du Liberty apparut dans un flash lumineux à l’avant-poste, provoquant une pause aux combats. Tous se tournèrent vers les nouveaux arrivants. Elorya bascula vers l’arrière…elle avait utilisée trop d’énergie pour téléporter tant de monde c’était un miracle qu’elle soit d’ailleurs encore en vie. Sylvia la rattrapa et la posa doucement au sol. Birth frappa le sol de toutes ses forces :

« Merde ! Merde, merde merde ! »

Il s’en voulait de ne pas avoir pu protéger son ami. Rose arriva rapidement et le prit dans ses bras. Tous avaient des mines graves. Le Sacrieur regarda sa bien-aimée dans les yeux. Comprenant ce qu’il se passait la Sramette murmura :

«Vas-y… »

Le Sacrieur releva lentement la tête. Comprenant ce que Rose lui disait.

« J’ai toujours su quand je t’ai épousée que tu mettrais ta vie en danger pour les autres, poursuivit-elle, c’est même l’une des choses qui me plaît chez toi. Si il meurt là-haut tu t’en voudras toute ta vie…alors vas-y »

Birth se releva et posa un baiser sur le front de la Sramette :

« Merci Rose, je ne mourrais pas contre ces mékas…je te le promets.

-Et tu tiens toujours tes promesses, murmura-t-elle dans un sourire.

-Dis aux enfants que leur père va réaliser son rêve…et qu’il va devenir un héros.

-Tu leur diras toi-même grand benêt, pouffa la Sramette en le prenant dans ses bras »

Savourant le câlin Birth remercia une nouvelle fois les dieux de lui avoir donnés une telle famille. Puis il se sépara de celle qu’il aimait et clama devant tous les membres de Get Free présent à l’avant-poste :

« J’y retourne mes frères ! Continuez de vous battre et de tenir ! Montrez à tous ce que vaut Get Free, montrez leur ce que c’est qu’être libre ! Je vais détruire cette foutue antenne, et mettre fin à cette guerre ! Montrons leur comment on met fin aux conflits ! Anarchie ! »

Tous les hommes de la plume hurlèrent un violent « Get Free ». Birth regarda une dernière fois ceux qui avaient été ses compagnons d’armes, ses amis et même ses frères. Il inspira profondément, il les reverrait il en était sûr. Il se concentra un instant et un cercle blanc apparut sous ses pieds. Il n’avait jamais tenté une transposition à une distance pareille. Sous les yeux des gens présents à l’avant-poste il disparut.




Autour de Ihephe tout était blanc. Il avançait tout seul, sans savoir pourquoi. L’instant d’avant il était dans le zeppelin, se préparant pour le combat, et désormais il était ici. Puis il le vit…et il comprit. Birth marchait tranquillement vers lui. Le Iop hurla :

« Non ! Non tu n’as pas le droit ! »

Le Sacrieur ne répondit pas, arrivant presque à sa hauteur.

« Tu as une famille bordel ! Une femme et des enfants ! Tu n’as pas le droit de faire ça ! Je n’ai rien à perdre moi ! Laisse-moi là-bas !

-J’ai juré de te protégé vieux frère…tu comptes énormément pour moi. Prend soin de Rose en mon absence, je reviens vite. »

Birth le dépassa enfin et disparut. La lumière blanche se dissipa, Ihephe était désormais au centre de l’avant-poste. Les hommes le regardèrent étrangement tandis qu’il hurlait de toutes ses forces :

« Birth !!! »

Le Sacrieur était désormais seul dans le Liberty…tandis que les mékas y débarquaient enfin.
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Waddle le Mer 28 Mai - 17:44

ahahah t'as même placé un clin d’œil ironique entre vende et moi ! gg pour cette suite , t'es un enfoiré mais gg!(ouais tu joue bien sur la corde sensible! trop même)
avatar
Waddle
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 25
Date d'inscription : 10/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Poppy le Mer 28 Mai - 17:49

._. Birth, c'est sensationel. J'ai littéralement dévoré cette suite, fort en émotion, en action, bref, ya tout. J'adore.
avatar
Poppy
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 51
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Shiki Van Shërza le Mer 28 Mai - 17:56

Je... Je sais pas quoi dire mit à part que c'est génial ! o_O
Tain, j'ai tellement hâte de voir la suite pour le coup... Même si je sais que la fin va être triste ! :'(
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 23
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Ihephe le Mer 28 Mai - 18:23

J'attendait ce moment avec impatience et tu m'a pas deçut *-*   Vivement demain

P.S : un iop en colère est un iop surpuissant, heureusement que je suis a l'avant poste Wink



Dernière édition par Ihephe le Mer 28 Mai - 23:15, édité 1 fois
avatar
Ihephe
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 359
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 22
Localisation : Problament ici dans la taverne, sinon dans une aventure

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par cyclopia le Mer 28 Mai - 19:31

Bravo Birth !!

Agiwan

cyclopia
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 15
Date d'inscription : 06/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Birth le Jeu 29 Mai - 17:08

Et voilà la quatrième partie de la nouvelle, l'avant dernière. Celle que j'attendais le plus et que j'espère avoir réussi. J'espère vraiment que ce texte vous plaira et je vous retrouve demain pour le final de cette nouvelle. Bonne lecture.





La salle de pilotage du Liberty était désormais plongée dans le silence le plus total. Seuls les échos des coups que portaient les mékas sur les différentes portes parvenaient jusqu’à Birth. Il était adossé au tableau de bord, attendant que l’ennemi se pointe. Une étrange sensation le parcourait…une sensation qu’il avait déjà éprouvé par le passé. La sensation qu’il livrait ici sa dernière bataille. Les rares fois où il avait éprouvé cela il était parvenu à s’en sortir…mais en échange d’un lourd sacrifice. Son maître, les hommes de sa première unité, Flamiya…tant de gens étaient morts dans ces situations désespérées pour que lui puisse vivre. Aujourd’hui c’était à lui de tout donner pour les sauver. Il regarda par les hublots et aperçu l’antenne relais. Elle était si proche…et pourtant si inaccessible. Il devrait se battre comme jamais pour l’atteindre…et il était prêt. Team était toujours là, enchaîner au Liberty désormais. Il était le cœur du vaisseau et en était fiers. Il murmura :

« Je peux vous poser une question Boss ?

-Ouais, grogna le Sacrieur.

-Pourquoi êtes-vous revenu ? Ihephe avait décidé de rester ici…vous…vous étiez sauvé…pourquoi ?

-Car j’honore mes promesses, murmura Birth dans un sourire, car je n’abandonne personne et que je me bats pour que d’autres n’aient pas à le faire. Il y a de ça quinze ans j’ai rencontré un Iop dans une taverne à Brakmar. A deux on a lancés ce qui allait devenir les révoltes de Brakmar. On a vécu un enfer là-bas…perdant des hommes chaque jour et voyant que la guerre ne s’arrêterait pas. Nous n’avions que l’un et l’autre pour se défendre, se confier…c’est durant cette guerre qu’il est devenu mon ami, mon frère. Je veux qu’il connaisse une autre vie que celle du combat. Et aujourd’hui c’est moi qui me battrais pour le protéger…

-Je ferais de mon mieux pour vous aider, répondit Team solennel.

-Reste en vie, déclara le Sacrieur, c’est tout ce que je te demande. »

Durant leur discussion les échos de coups s’étaient rapprochés, l’ennemi frappait désormais à la porte de la salle de pilotage. Birth s’écarta du tableau de Bord et se plaça au centre de la pièce, les attendant de pied ferme. La porte fut arrachée de ses gonds et propulsée dans la salle de pilotage. Un grand méka argenté se tenait dans l’encadrement de la porte, fixant Birth de ses yeux de verre et de métal. Il entra dans la pièce suivit d’une vingtaine de mékas puis d’Heldegast en personne. Lorsqu’il l’aperçu, Birth hurla :

« Nous nous revoyons enfin Heldegast ! Rares sont les moments où vous n’êtes pas planqué derrière vos machine !

-Je viens m’occuper de ton cas bouseux, déclara le docteur un sourire sadique sur les lèvres, tu ne m’échapperas pas cette fois ! Cette guerre va se finir dans ce lieu et avec ta mort en apothéose !

-Cette guerre va se finir oui…mais je donnerais tout pour que notre camps, celui de la liberté gagne…

-Il n’y a de liberté que dans la mort Sacrieur…et rassure toi je vais t’y conduire…unités d’attaques tuez le ! »

Heldegast recula de quelques pas, passant derrière ses machines. Un méka sortit du groupe et visa Birth de son bras mitrailleur, ouvrant le feu sur lui. Le Sacrieur bondit en avant et effectua une roulade. Se rétablissant rapidement il attira à lui le méka à l’aide de ses tatouages. Il le récupéra contre lui, le bloquant à l’aide de son bras droit, et saisit le bras mitrailleur tirant toujours avec son gras gauche. Il dirigea l’arme du méka vers le groupe de machine et abattu deux de ses ennemis avant de briser la tête de son captif. Il remarqua alors le méka qui arrivait dans son flanc, lame en avant. Il esquiva la lame au dernier moment en faisant un pas sur le côté et propulsa son coude dans la tête de son assaillant, la brisant dans craquement sonore. Son coude toujours bien planté dans la machine il posa sa main libre sur la tête du méka et donna une forte impulsion sur ses bras afin de soulever son corps entier. Il envoya ses deux pieds directement dans la tête du méka qui arrivait derrière lui et qui avait tenté de le prendre par surprise. La machine fut violement éjectée et passa à travers la vitre du zeppelin, projetant des débris de verres à l’extérieur. Birth reposa ses pieds au sol, retira son coude du méka et le lança vers ses semblables violemment. Il toisa Heldegast d’un air moqueur tandis que le scientifique appelait des renforts.




A l’avant-poste les combats avaient repris de plus belle. Le petit interlude qu’avait créé l’équipage du liberty était désormais fini et les hommes combattaient à nouveau les machines. Tyra et Shiki courraient le long des remparts, abattant tout ennemis apparaissant dans leur périmètre. Sylvia et Lyna étaient restées prêt d’Elo, elles tentaient de lui redonner des forces. Chandra s’était déjà précipité au combat, et affrontaient tous les mékas qui lui tombaient sous la main. Imalthée lançait ses bombes dans toutes les directions, causant de lourds dommages aux ennemis mais ne blessant pas un seul allié. Et au milieu de tout ça…un Iop hurlant de rage et décimant les mékas à mains nues. Ihephe combattait les larmes aux yeux, s’en voulant de ne pas avoir pu empêcher son ami d’aller en haut. Oxo regardait la bataille aérienne. Quand il vit le méka traverser la fenêtre il jura :

-Et merde ! J’aimerais tellement aider le patron !

-Faudrait abattre le zeppelin ennemi…et lui faire détacher les ses câbles, murmura Joe Lamiche qui venait de les rejoindre.

-Ouais mais aux dernières nouvelles on a aucun moyen de les atteindre, soupira Saoul Skin.

-Bah doit pourtant bien y avoir un moyen, pesta Waddle se joignant ainsi à la conversation. »

Oxo frappa rageusement sur l’objet se trouvant à côté de lui. Un tintement métallique se fit entendre et le vieil Enutrof regarda l’objet d’un peu plus près. Il s’agissait du Canoon permettant aux gardes d’Amakna de se rendre au quartier général de la nation. Un sourire éclaira le visage d’Oxo :

« Les gars…j’ai trouvé… ».




L’ingénieur du Nova Sky patrouillait sur le pont extérieur du zeppelin regardant si tout était en ordre. Tournant la tête pour regarder les nuages il l’aperçut. On lui avait parlé de beaucoup de choses incroyables dans ce monde, et d’actions impossibles. Mais on ne lui avait jamais parlé d’Enutrof…volant. Oxo percuta violement l’ingénieur et atterrit sur le pont, pelle en main. L’ingénieur tenta de se relever et se mangea un violent coup de pelle dans la mâchoire, le rendant hors d’état de nuire. Saoul Skin et Joe Lamiche virent rapidement rejoindre l’Enutrof sur le pont, eux aussi par la voie des airs. Oxo murmura :

« Même avec un Canoon Waddle vise toujours aussi bien… »

Les trois guerriers de Get Free se précipitèrent vers l’entrée du Nova Sky, bien décidés à le réduire en miettes.




Dans la salle de pilotage du Liberty le combat faisait toujours rage. Heldegast avait appelé de nouveaux mékas en renfort et Birth commençait à fatigué. Une bonne vingtaine de mékas détruits entouraient le Sacrieur. Il était blessé en de nombreux points, des coupures lui zébraient le torse tandis que sur ses bras étaient alignés les impacts de rayons de stasis. Mais il ne lâchait rien, il continuait à se battre férocement envoyant un à un ses adversaires au tapis. Tandis qu’il arrachait la tête d’un méka, il se retrouva encerclé par cinq machines prêtes à ouvrir le feu. Il jura et tenta de s’éloigner, mais c’était déjà trop tard. Son torse fut transpercé par cinq rayons de stasis, laissant des trous de la taille d’un kama. Birth tituba et se mit à tousser violemment, crachant le sang bloqué dans sa gorge. Sa vision se troubla tandis qu’il fonçait sur les cinq mékas, les abattants l’un après l’autre. Lorsque les cinq furent au tapis Birth se mit à lentement comptés les carcasses de mékas. Trente-huit mékas avait débarqués dans la salle de pilotage. Il voyait ici trente-quatre carcasses, trente-cinq en comptant le méka argenté toujours intact et trente-six en comptant celui qui était passé par la fenêtre…il en manquait deux…et Birth comprit. Les deux mékas lui foncèrent dessus par les flancs et le Sacrieur ne les repéra qu’au dernier moment. Il ne put que légèrement dévier leur lame pour qu’elle ne le tue pas sur le coup, mais il fut transpercé des deux côtés. Les lames entraient et sortaient de son corps par deux coins opposés, et le Sacrieur stoïque cracha un nouveau flot de sang. Sa respiration se fit plus faible tandis que sa vision était complètement troublée. Il ne pouvait plus bougée…et la douleur était atroce. Team hurla…mais Birth l’entendait mal, comme si la voix provenait de loin. Il se sentait partir…alors ça y est ça se terminait ici.

« Non »

Cette voix…

« Non »

Son vieux maître Venremos…

« La mort viendra toujours vous empêcher d’accomplir les actions importantes…mais si cette action se révèle vraiment trop importante dîtes lui de revenir plus tard. Gardez le contrôle sur votre vie et ce jusqu’à sa dernière étincelle… »

Birth sourit, les paroles de son vieux maître avaient toujours guidées sa vie. Elles avaient fait de lui un homme bien, protégeant sa famille et ses proches. Un homme n’abandonnant jamais et surtout pas aujourd’hui. Pas quand tant de monde comptaient sur lui…il ne les décevrait pas et il tiendrait sa promesse. Le Sacrieur hurla de toutes ses forces, de toute son âme. Il croisa ses bras et saisit la tête des deux mékas, avant de les précipiter de toutes ses forces l’une contre l’autre les faisant voler en éclat. Les deux mékas désormais inactif, il retira les lames de son corps et tituba lentement vers Heldegast. Le méka argenté se mit immédiatement en mouvement et fonça vers le Sacrieur, lui décochant un violent coup de poing dans le ventre. Birth fut éjecté contre la paroi du Liberty et tomba au sol, tentant de reprendre sa respiration.

« Abandonne Birth, clama le docteur, tu as perdu ! Regarde je vais appuyer sur ce bouton et dans cinq minutes une dizaine de nouveaux mékas seront à bord de ton zeppelin…tu ne peux rien faire, j’ai gagné. »

Heldegast appuya sur le bouton de son bouclier, demandant ainsi des renforts, tandis que Birth était toujours à terre.




Après de multiples combats les trois hommes à la plume arrivèrent enfin dans le poste de pilotage du Nova Sky. Ils étaient blessés mais toujours vaillant. Les ingénieurs de Clocktown les attendaient armés de fusils…et le combat s’engagea. Joe lança un dé dans un coin de la salle, et celui-ci rebondit pour aller percuter l’arrière du crâne d’un soldat planqué. Skin, quant à lui, parait les tirs avec son tonneau tout en assénant des coups bien violents dans le visage des ingénieurs. Oxo se battait à la pelle, désarmant et frappant ses adversaires avec une rage incroyable. Ils n’étaient que trois…et pourtant portés par une rage de vaincre incroyable ils parvinrent à défaire leurs ennemis. C’était dans la difficulté que Get Free rayonnait le plus. Ils se débarrassèrent rapidement  de leurs opposants, et se dirigèrent vers le tableau de bord. Repérant la commande faisant fonctionner les grappins, Saoul Skin appuya dessus. La pointe des grappins se replia et les treuils les ramenèrent dans le Nova Sky. Oxo s’empara du gouvernail et éloigna le zeppelin du Liberty. Une fois qu’il fut à une distance raisonnable il déclara :

« Maintenant nous reste plus qu’à le détruire ! Des idées sur la manière ?

-Laissez-moi faire, murmura Joe avec détermination. »

Il s’approcha du tableau de bord, inspira profondément et commença à appuyer sur les boutons et tirer les leviers au hasard. Au bout de quelques minutes une explosion retentie à l’arrière du zeppelin et une vois mécanique annonça :

« Surchauffe des moteurs suite à une mauvaise manipulation. Veuillez quitter l’appareil »

Saoul et Oxo regardèrent Joe impressionné et celui murmura :

« Pour une fois que ma poisse légendaire me sert à quelque chose… »
Une nouvelle explosion retentie et le Nova Sky commença à chuter. Les trois compères se dirigèrent vers le pont extérieur. Une fois arrivés là-bas Oxo soupira :

« On dirait bien qu’on va se crasher…au moins on aura fait quelque chose d’héroïque…

-Je vous dépose, demanda une voix dans leurs esprits ? »

Ils tournèrent la tête et aperçurent Opheliana qui volait vers eux.

« Avec joie, hurla Saoul Skin ! »

Sa plaçant contre le Nova Sky, Opheliana laissa les trois guerriers monter sur son dos. Une fois certaine qu’ils étaient bien accrochés elle se dirigea lentement vers le sol. Admirant le zeppelin ennemi se diriger vers la mer Oxo pensa :

« Parfois les héros ne sont pas ceux qu’on croit… »

Clocktown venait de perdre son dernier zeppelin…le reste de la bataille dépendait donc de Birth.




Au sol Jolian continuait son massacre de mékas. Il avait vu Birth partir pour le zeppelin. Il le détestait pour ça, celui qu’il considérait comme son frère abandonnait une nouvelle fois son objectif de vengeance pour sauver un de ses amis. Le Sacrieur avait levé une armée suffisamment nombreuse pour avoir une chance conte l’Agence et Emitrevo…mais il n’en faisait rien. Préférant s’occuper de conflits mineurs et aider quelques personnes. A son retour Jolian irait le voir et lui rappellerait leur objectif commun…vaincre l’Agence et ceux qui avaient tués leur maître. Rendre ce monde libre de tout contrôle…et ce quel qu’en  soit le prix. Le roublard aux cheveux rouges s’éloigna de l’avant-poste, il avait besoin de réfléchir.




A l’avant-poste justement on admirait le Nova Sky chuter. L’antenne était désormais libre d’accès, et c’était à Birth de lancer l’attaque. Les membres de Get Free regardaient le ciel sans un mot, espérant que leur chef parviendrait à détruire l’antenne. Parmi les combats une voix s’éleva, un Iop portant les couleurs de Solarsij. Il hurla :

« Get Free ! Get Free ! »

Rapidement d’autres guerriers rejoignirent le Iop dans les hurlements. Tous scandaient le nom de Get Free. L’avant-poste entier hurlait des hommes à la plume, encourageant leur chef à mettre un terme à cette bataille.




Dans le Liberty, Heldegast hurlait. Il avait perdu son dernier zeppelin et c’était un échec pour lui, mais il dominait toujours la situation ici, il n’avait pas encore perdu. Birth était toujours à terre, immobile. Il tentait de reprendre des forces pour attaquer à nouveau. Heldegast hurla :

« Tu crois m’avoir vaincu hein Birth ? Et bien tu te trompes ! C’est ici que la bataille se joue et tu as perdu ! Abandonne ! »

Le silence retomba dans la salle, et Heldegast les entendis. Ce n’était pas très fort mais bien assez pour être entendu. Ces centaines de voix qui hurlaient inlassablement les deux mêmes mots…Get Free. Il vit alors le Sacrieur bouger. Birth se relevait lentement. Couvert de sang, respirant avec difficulté, mais plus déterminé que jamais. Il toisa Heldegast du regard :

« Perdu, murmura-t-il, non je n’ai pas perdu. Sue te reste-t-il Heldegast…hein ? Entend ces voix…voilà ce qu’il me reste moi…tous veulent que je te batte…et c’est ce que je vais faire. Ton antenne je vais la détruire...la mettre en pièces…l’anéantir…et cette guerre sera finie. Team…plein gaz vers la tour.

-Reçu Boss, hurla le Steamer en envoya toute son énergie dans la salle des moteurs »

Le Liberty libéré de toute entrave se dirigea lentement vers l’antenne. Birth fonça vers Heldegast le point serré, bien décidé à en finir. Le docteur se réfugia derrière le méka argenté et commença à pianoter sur son bouclier. Birth frappa de toutes ses forces le torse du méka, mais ne lui fit pas le moindre dégât. La machine répliqua en abattant son poing sur le Sacrieur, qui parvint à l’esquiver au dernier moment.

« Tu ne le battras pas celui-là, hurla Heldegast, ce ne sont pas tes misérables poings qui lui feront quelque chose ! »

Birth se rappela alors l’enseignement le plus important que son maître lui avait laissé : « Bats toi toujours à main nues Lenz…c’est la plus belle forme de combat. Ce n’est pas la puissance de tes coups qui est importante ici…mais bien la force de tes convictions… ». Affichant un sourire malgré son état, le Sacrieur fonça à nouveau à nouveau sur son opposant et lui décocha un puissant crochet du gauche. Son poing s’abattit une nouvelle fois sans faire de dégâts, mais il ne s’arrêta pas. Il frappa à nouveau, encore et encore. Ses phalanges commencèrent à craquer…mais il continuait en hurlant. La protection commença à s’enfoncer légèrement, tandis que son bras se brisait en de nombreux points. Mais il continuait se rappelant tous les combats qu’il avait livrés, et toutes les personnes qu’il avait juré de protéger. Abattant son poing en miettes inlassablement. Il donna un ultime coup et son poing traversa le métal dans un craquement sinistre. Il retira sa main du trou qu’il venait de former et son bras pendit le long de son corps, complètement en charpie. Heldegast clama :

« Bravo ! Tu as réussi à lui faire un trou…mais ce n’est pas ça qui le détruire tu sais…et tu as sacrifié ton bras pour ça…

-Je voulais juste percer sa protection…pour qu’ils puissent l’abattre. »

A peine eut il terminé sa phrase que Birth courut vers la vitre brisée du Liberty. Il sauta par le trou que le méka projeté auparavant avait causé. Alors qu’il tombait vers le sol, le vent fouettant son visage ensanglanté, il se concentra. Un cercle blanc apparut sous lui et il se transposa avec le méka argenté.




Tyra et Shiki aperçurent le méka chuter vers le sol et comprirent ce que Birth attendait d’elles. Bandant toutes deux leur arc elles firent apparaitre deux flèches venteuses et tirèrent. Les flèches entrèrent dans le trou que le Sacrieur avait formé et ravagèrent l’intérieur de la machine, le détruisant complétement.




A peine Birth fut-il de retour dans le zeppelin qu’il se précipita sur Heldegast. Le docteur n’ayant pas vu le plan du Sacrieur venir n’eut pas le temps de se protéger. Birth lui asséna un violent coup de poing dans le visage et le projeta au sol. Heldegast s’écroula misérablement au sol, le nez brisé. Se tenant l’épaule gauche pour limiter le ballottement de son bras brisé, Birth se dirigea vers le tableau de bord du Liberty. Ils y étaient enfin. Seul une cinquantaine de mètres les séparaient de l’antenne relais. Inspirant profondément il arma les canons et appuya sur la commande de tir. Les canons ne répondirent pas, et le Liberty s’immobilisa. Ne comprenant rien Birth frappa le tableau de bord en jurant. Soudain Team hurla :

« Boss ! Derrière vous ! »

Birth commença à se retourner et reçu le rayon de stasis par le flanc droit. Il s’effondra en arrière, se retenant au tableau de bord pour ne pas tomber. Heldegast s’était relevé et le tenait en joug avec son pistolet. Il hurla :

« C’est fini Birth ! Je viens de pirater toutes les installations de ton foutu zeppelin. Les canons ne tireront plus, les propulseurs ne te permettront d’avancer ! Cette antenne tiendra jusqu’à la fin du combat ! Et quand en bas ils seront épuisés, mes mékas les tueront tous ! Tu as perdu ! »

Birth esquissa un sourire et murmura :

« Non…cette antenne je vais la détruire…et tenir ma promesse…

-Et comment hein ? Tu n’as plus une seule arme !

-J’ai ce zeppelin…et les dix tonnes de métal qui le compose…

-Alors tu es suicidaire en plus d’être con ! Je te l’ai dit il ne peut plus avancer ! Je contrôle tout sur ce zeppelin ! Même ton action suicidaire ne peut marcher ! »

Birth se releva lentement, il allait prendre la plus grande décision de sa vie…et avait de grandes chances d’y mettre un terme. Il clama :

-Il y a encore une chose que tu ne contrôle pas dans ce zeppelin Heldegast ! Sa source d’énergie ! »

Le docteur comprit alors. Les câbles reliés au Steamer c’était…l’alimentation du vaisseau. Hurlant de rage et désespoir il visa Birth tandis que celui-ci murmurait :

« Vole…Team… »

Il donna un violent coup de paume dans le torse de Team et le propulsa à travers la vitre, arrachant les câbles de son torse par la même occasion. Le Steamer disparut de la vue des deux hommes restant dans le zeppelin. Les lumières s’éteignirent, le tableau de bord ne clignota plus, et les propulseurs, privés du système de refroidissement, explosèrent avant de projeter une colonne de fumée. Le Liberty amorça alors sa chute vers l’antenne.




A l’avant-poste les hommes regardaient le zeppelin fumant chuter vers l’antenne. Les membres de Get Free hurlaient le nom de leur chef tandis que les autres hurlaient espérant que le zeppelin parviendrait à détruire l’antenne. Birth venait de lancer ses derniers dés, et il fallait espérer que ceux si obtiennent le résultat voulut.




Dans le zeppelin chutant tous se désagrégeait. Les objets et débris volaient dans tous les sens, tandis que l’air s’engouffrait par les ouvertures de l’appareil. Heldegast était plaqué contre la paroi arrière de la salle de pilotage, pianotant sur son bouclier pour activer la téléportation. Birth, qui était resté accroché au tableau de bord à l’avant, l’aperçu. Il lâcha prises et se laissa tomber vers le docteur en hurlant. Il arma son poing en repensant à Yondaiime, à Nanohope, à Teamplay et à tous ceux qui l’avaient aidé pour cette bataille. Atterrissant sur Heldegast il frappa de toutes ses forces sur le bouclier de celui-ci, le brisant définitivement. Il prit alors Heldegast dans ces bras et le bloqua contre lui pour l’empêcher de tenter autre chose. Le docteur hurla :

« Tu penses devenir un héros en faisant ça Birth ? Hein ? Espèce de sale bouseux ! Tu as ruiné l’œuvre d’une vie !

-Je ne deviendrais pas un héros Heldegast, hurla Birth en riant, sais-tu ce que deviennent les héros en mourant ? Des légendes ! »

Birth aperçus l’antenne s’approcher de plus en plus par la vitre détruite. Il sourit devant se spectacle.


Et le Liberty percuta l’antenne relais.
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Ihephe le Jeu 29 Mai - 17:24

... Juste ... Whoa
avatar
Ihephe
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 359
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 22
Localisation : Problament ici dans la taverne, sinon dans une aventure

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Shiki Van Shërza le Jeu 29 Mai - 19:16

Toujours aussi bon comme nouvelle, y'as pas à dire ! ^^
J'ai vraiment hâte de voir la suite, et donc la fin ! ^^
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 23
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Oxo-Leganon le Jeu 29 Mai - 19:58

Oh bah j'ai pas grand chose à dire, c'est merveilleusement bien écrit, les personnages sont bien vivants, avec leur propre caractère (dont le vieux Razz ). Hâte de découvrir le dénouement !

Oxo-Leganon
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 13
Date d'inscription : 08/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Birth le Jeu 29 Mai - 19:58

ENUTROF VOLANT EN VUE !!!
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Poppy le Jeu 29 Mai - 21:25

Que dire à part que c'est épique ? =) C'est poignant, on est plongé dedans , ça se mange sans fin... J'ai hâte de lire la fin. Encore Bravo, j'adore.
avatar
Poppy
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 51
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Birth le Ven 30 Mai - 13:12

Voici la fin de cette nouvelle et j'avoue l'avoir modifié au dernier moment. Elle aurait dut être plus longue mais une fois les derniers mots écrits je trouvait que rien n'aurait pu être plus puissant. C'est une fin qui clôt brutalement la nouvelle mais je pense que c'est ce qu'il y a de mieux. Merci pour tous vos commentaires qui m'auront réellement motivé à écrire chaque partie, et j'attends vos retours sur cette fin. A bientôt pour d'autres écrits...:p




Jolian courrait toujours, il n’avait plus croisé de méka depuis longtemps. Il était toujours en proie aux doutes concernant les actions a adoptées vis-à-vis de Birth, de l’Agence, de son vieux maître…tout ce pourquoi il s’était battu jusqu’à présent lui paraissait beaucoup moins clair. Plongé dans ses pensées il se dirigea instinctivement dans la Futaie Trouée. Il fallait qu’il parle à Birth…c’était le seul à, comme lui, connaitre les réels enjeux d’une guerre contre l’Agence. Cette organisation qu’ils pourchassaient depuis près de vingt ans déjà…mais il était temps d’aller plus loin. Il était temps de réellement leur déclarer la guerre. Birth ne voudrait pas utiliser Get Free à cette fin, Jolian le savait. Pourtant les hommes du Sacrieur avaient prouvés être d’incroyables soldats durant cette guerre, affrontant les méka avec une rage et une ténacité hors du commun…

Un petit fragment de métal tomba soudainement aux pieds du Roublard. Il leva les yeux vers le ciel, pour voir d’où il provenait, et il le vit. Le Liberty crachant un nuage de fumée noire descendant rapidement vers l’antenne relais. Situé non loin. Comprenant que le crash était imminent, Jolian sauta à plat ventre sous un arbre. Il observa la scène avec attention. Le Liberty se rapprocha toujours plus de l’antenne…et finit par violemment le percuter. Dans un craquement sonore la salle de pilotage fut enfoncée, tandis que l’antenne commençait à plier. Ralentissant peu à peu sa course, le zeppelin s’engagea dans une lutte contre l’antenne. Soudain un nouveau craquement se fit entendre et l’un des pieds retenant l’antenne lâcha. Elle bascula lentement, toujours emportée par le Liberty, et s’affaissa petit à petit vers le sol. Les deux monstres de métal percutèrent le sol presque en même temps dans un fracas assourdissant. Les arbres de la zone du crash furent balayés tandis que la terre s’ouvrait dans leur passage. Puis le zeppelin s’arrêta définitivement…et le silence retomba. Jolian se releva lentement, et après un moment d’hésitation, se dirigea vers le site du crash.





A l’avant-poste les hommes de toutes les guildes continuaient leur combat, exténués. Ils se battaient depuis de nombreuses heures mais n’en voyaient pas le bout. Un méka arma son canon mitrailleur et visa un soldat blessé. L’homme ferma les yeux et attendit…mais les tirs ne vinrent pas. Rouvrant lentement les yeux il découvrit le méka complétement immobilisé tandis que ces différents voyants étaient désormais éteints. Il regarda autour de lui et remarqua que tous les mékas étaient dans le même état. Des hurlements de joie commencèrent à se faire entendre, et rapidement se fut tout l’avant-poste qui se mit à hurler. La guerre était finie…

Les membres de Get Free ne hurlaient pas, regardant la colonne de fumée s’échappant de la Futaie Trouée. Tous avaient la mine sombre. Ce fut Waddle qui brisa le silence le premier :

« Je…je ne l’ai pas vu sortir du Zeppelin avant le crash… »

Un silence de mort s’abattit sur le groupe. Birth était toujours dans le Liberty. Ihephe se poussa alors un hurlement de douleur et se mit à courir vers l’origine de la fumée. Il devait savoir, savoir s’il était toujours en vie. Les membres de Get Free le suivirent. Ils se dirigeaient vers leur chef tombé du ciel…





Dans le Chaos Theory désormais éteint, Nanohope regardait la colonne de fumée d’un œil étrange. Le zeppelin de l’Empire était posé au milieu des Champs qui Chantent. L’appareil était quasi-intact. Darlianne s’avança vers son chef et murmura :

-Que voulez-vous que nous fassions ?

-Il est toujours dedans, murmura l’Empereur, cet abruti de Sacrieur a pas quitté son zeppelin avant le crash… »

Sans un mot Nanohope se dirigea vers la sortie de son zeppelin, il devait le savoir. Savoir si son ancien ami était…





Oxo, Skin et Joe avaient vus le crash du zeppelin depuis les airs, assistant au plan insensé de Birth. Ils volaient toujours sur le dos d’Opheliana. La dragonne demanda dans leurs pensées :

« Vous voulez qu’on aille voir si il…

-Oui, hurla Oxo, il ne peut pas mourir…pas comme ça… »

Transportant les trois guerriers à la mine grave, Opheliana commença sa descente.





Marcher, un pas devant l’autre. Ignorer la douleur et sortir de ce tombeau voilà les deux seules choses auquel pensait l’homme. Couvert de blessures, la jambe brisée, il marchait depuis plusieurs minutes dans l’épave du zeppelin à la recherche d’une sortie. La fumée avait légèrement envahie le zeppelin, rendant les formes moins visibles. Continuant toujours sa marche il aperçut un mince rayon de lumière percer l’obscurité…la sortie…enfin. Il s’y dirigea lentement, marchant aussi vite qu’il le pouvait. Il voulait quitter ce maudit zeppelin et oublier cette journée. Elle n’avait été qu’un lourd échec…

Parvenant à une fissure dans la paroi, il s’en échappa. Le vent frais lui caresse le visage, il était de nouveau libre…et vivant. Titubant toujours pour s’éloigner du zeppelin, il tenta de rassembler les bribes d’informations que son cerveau lui livrait afin de comprendre. Comment avait-il put perdre ? La défaite était désormais totale. Jamais il n’avait subi un tel affront c’était pourtant un génie…il était le Docteur…

« Heldegast… »

Le docteur s’arrêta…il connaissait cette voix. Il se tourna lentement et l’aperçu enfin. Un homme était assis tranquillement sur un rocher. Il avait de longs cheveux noirs, lui tombant jusqu’aux hanches. Ses yeux étaient d’un jaune terne, abîmé par ces longues années à regarder le temps défiler. Il portait un long manteau noir et ses mains étaient recouvertes de bandages. Heldegast murmura :

« Emitrevo…Pendulum… »

L’homme à la chevelure noire sauta de son rocher et marcha vers Heldegast clamant :

« Tu as perdu.

-Ils m’ont surpris, hurla le docteur, mais ça ne se reproduira plus ! Laissez-moi deux ans et je bâtirais une armée encore plus puissante !

-Non, ria Emitrevo, ton rôle ici-bas est terminé ! Je t’avais dit de ne pas sous-estimer Get Free, mais tu ne m’as pas écouté. Néanmoins tu as tenu ton rôle. Toi et ta ville volante avez été la cible de tous les regards…permettant à Phénix d’agir le plus tranquillement possible. Tu ne t’es jamais demandé pourquoi Clocktown passait avant Phénix au sein de l’Agence, et ce alors qu’il vous surpasse en tous points ? Pauvre Heldegast…Plargon, sans souffrance inutile. »

Heldegast n’eut même pas le temps de se retourner qu’il fut saisit à la gorge et soulevé du sol. Devant lui se tenait un Iop massif mesurant au moins dans les deux mètres cinquante de haut. Il portait un long pantalon noir et un veston blanc. Ses cheveux et sa barbe, hirsutes, étaient d’un bleu pâle. Il sentit les mains du colosse lui écraser la gorge, et dans un craquement sec ce fut fini. Les deux hommes repartirent sans un mot, emportant avec eux le corps de celui qui fut l’ennemi de cette bataille…





Dans la salle de pilotage en ruine tout n’était que silence. La terre s’était engouffrée dans le Liberty par les hublots, et occupait maintenant l’espace. Des débris de verre et de métaux s’étalaient dans toute la salle. Adossé à l’une des parois de l’appareil se tenaient un Sacrieur blond couvert de sang. Ses yeux étaient fermés et il ne respirait plus. Birth se tenait ainsi, un doux rayon de lumière lui éclairant le visage. On aurait pu croire qu’il dormait. Son corps n’était pas en charpie…s’était déjà un miracle en soit. Soudain une respiration vint perturber le silence de la pièce. Le torse du Sacrieur se souleva légèrement…il respirait. Il entrouvrit lentement ses deux yeux, tentant de discerner quelque chose. Vivant…il était vivant. Il ne pouvait plus bouger…il n’en avait plus la force. La moindre respiration lui demandait déjà tant d’efforts. Il distingua une silhouette devant lui, et commença lentement à la discernée. Il reconnue l’homme au moment ou un cliquetis sonore retentis dans la salle. Jolian était debout face à lui, son pistolet armé pointé vers le torse du Sacrieur. Birth murmura :

« Jo…Lian…

-Ne bouge pas…ne me rend pas la tâche plus difficile, déclara lentement le Roublard

-Tu veux…me tuer…pourquoi ?

-Pourquoi, hurla le Roublard, tu as oublié notre promesse ! Tu as oublié ce combat que nous devons livrés contre ceux qui ont tués Venremos !

-La Vengeance…ne mène…à rien. Ce sont ses…paroles…rappel toi »

Le Sacrieur peinait à parler tandis que son ami se montrait de plus en plus furieux. Le Toublard hurla :

-A d’autres Birth ! Tu voulais le venger autant que moi ! Tu as même battis Get Free pour ça à l’époque ! Pour vaincre l’Agence ! Nous avons une armé bordel, une ramé capable de leur faire mal !

-Get Free…n’est en aucun cas…une armée...

-Qu’est-ce donc alors ?
-Une…famille »

Le silence retomba à la suite des mots du Sacrieur. Jolian comprit qu’il ne pourrait pas ramener Birth à la raison il poussa un hurlement puis se calma. Il murmura :

« Get Free a besoin d’un chef capable de les mener dans cette guerre Birth…ce que tu n’es pas. »

Jolian appuya sur la détente et tira. La balle vint se ficher dans le torse du Sacrieur et celui-ci poussa un râle de douleur. Le Roublard murmura :

« Cette balle ne te tuera pas sur le coup…je te laisse une chance de les revoir alors profites en. Adieu…Birth… »

Le Roublard s’éloigna lentement du Sacrieur et sortit de la salle de pilotage. Birth sentait sa vie s’échapper peu à peu. C’était la fin…cette fois il le savait. Jolian venait d’éteindra la dernière étincelle de vie qu’il lui restait. L’obscurité le gagnait peu à peu, mais il luttait de toutes ses forces. Il voulait les revoir une dernière fois, c’était là la seule chose qui comptait. Il lutta encore et encore, arrachant à la mort la moindre petite minute supplémentaire. Alors qu’il commençait à partir, il les entendit enfin. Ils l’appelaient…sa famille le cherchait et l’appelait. Il voulut hurler mais aucun son ne sortit de sa gorge. Ils se rapprochaient peu à peu. Ils entrèrent enfin dans la salle de pilotage. Ils étaient tous là…Oxo, Waddle, Nano, Ihephe, Rose, Tyra, Joe, Skin, Ima, Shiki, Ophe, Lina, Poppy…tous ceux qu’il avait un jour aimé étaient réunis autour de lui. Sa vue se troubla et il ne put que distinguer les silhouettes. Ils s’approchèrent vers lui hurlant des mots qu’il ne pouvait plus entendre. Il voulut leur hurler qu’ils les aimaient…mais il n’en avait plus la force. Il voulut tendre ses bras vers eux…mais il n’en avait plus la force. Alors, rassemblant toutes ses dernières forces, il afficha un sourire reconnaissant. Les remerciant d'avoir été là pour lui, d’avoir été sa famille et d’avoir combattus à ses côtés. C’est avec ce dernier sourire qu’il accueillit enfin la mort lui apportant un repos mérité.

Et Birth le Révolutionnaire rendit son dernier soupir.




No One Dies…fin
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Shiki Van Shërza le Ven 30 Mai - 13:20

Tain, quel enfoiré ce Jolian ! è_é
Très bonne partie encore une fois, mais putain que c'est triste comme fin, bien que prévisible...  Sad 

J'ai hâte de voir ce que vont nous réservé tes prochains écrits !
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 23
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: No One Dies

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum