Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Tyra Hawke le Mar 29 Juil - 8:19

Je sais que la nouvelle Emule de la liberté n'est pas finie mais je voulais me lancer dans une autres série, d'un autre style. J'espére que ça vous plaira. Enjoy!


-------------------


Sous le déluge d'Ogrest, la ville d'Astrub grouille encore de vie et d'activité. Bien plus frénétique qu'en temps normal. Tout le monde court, à part quelques gamins qui ne comprennent pas ce qui se passe. Regardant les adultes entasser le plus de choses possible à l'intérieur de leurs demeures, ils se demandent si un jour cette pluie diluvienne finira. Hélas le chagrin de l'ogre semble inconsolable.
Le marché enfin vide, les gamins rentrent chez eux. Les seuls qui restent sont deux enfants des rues. Ceux qu'ont appelle les enfants des mésaventures. Ceux dont les parents on confondu bravoure et inconscience. Et on entend dire dans tous les coins de rue "La vie d'aventurier, y a que ça de vrai", "Va à l'aventure pour faire fortune, pour passer ta retraite pété de thunes", entre autre inepties et maximes ridicules. Ces slogans marchent, trop bien d'ailleurs. Mais de ces voyageurs, peu reviennent raconter leurs exploits. Trop souvent, les aventuriers en devenir se heurtent à la dure difficulté de la vie. Certains ont de la chance, ils finissent tués par les dangeureuses créatures du monde des Douzes. D'autres, n'arrivent pas à joindre les bouts: une fois équipés comme des chevaliers des temps anciens, ils ne parviennent pas à gagner assez d'argent pour se payer de la nourriture. Ils finissent soit par mourir de faim ou de froid sur les abords des ponts marchands, ou ils croupissent dans les geoles des prisons des nations pour avoir tenter de voler de quoi survivre.
Ces deux gamins, eux, avaient perdu leurs parents lors d'un raid sur le royaume Chuchoku. La guilde d'aventurier avait tenté de réduire au silence le minuscule tyran. Hélas, ils ne parvinrent même pas au palais. Depuis, le Zobal et la sacrieuse erraient dans les rues d'Astrub, dormaient dans des ruines parfois instables, volaient de la nourriture pour survivre. Bref, une vie d'orphelin ordinaire.

-Ksenavic, j'ai froid, dit la sacrieuse.

Le Zobal enleva sa cape et la lui mis sur les épaules. Son sang bouillait, malgrés le froid de la pluie, il avait l'impression que les gouttes s'évaporaient à son contact. Il sentait la colère monter en lui. Chaque fois qu'il pleuvait, il la sentait.

-Tiens tiens, regardez ce qu'on a la.

Une bande de malfrats se tenaient devant eux. C'était le genre d'individu qui pillaient durant le chaos d'Ogrest. Profitant de la détresse des gens pour s'enrichir avec peu d'effort. A dire vrai, c'était plus pour lutter contre ce genre de pratique que pour fuir la pluie que tout le monde entassait toutes ses possessions dans leur demeure. Le Zobal et les malfrats se toisèrent un moment.

-Pfff... ça doit juste être des enfants des mésaventures. On à rien à craindre et rien à gagner d'eux. Degagez de là les mioches.

La Sacrieuse se leva et partit sans un mot vers la ruelle la plus proche. Suivi de prés par le Zobal. Ils allaient bientôt avoir 15 ans, l'age de l'aventure. Mais ils ne voulaient pas finir comme leurs parents, ces incapables. Non, la Sacrieuse avait un rève: devenir une alchimiste reconnue. Tout les jours, elle s'entrainait à moudre, réduire en bouilli, distiller... Tandis que le Zobal lui voulait devenir garde. Il n'en pouvait plus de voir toutes ces injustices, et tous ces criminels impunis. Dés que son amie s'affairait à ses potions, il s'entrainait, sautant de planche en planche sur des échafaudages, réduisant en charpie des épouvantails, tentant de détruire des murs grace à sa force. Il voulait vraiment être le plus fort, celui que personne ne peut vaincre.
Un jour, un vieil aventurier lui avait dit: "Tu sais ce qui fait la différence entre un bon et un mauvais guerrier? Le bon guerrier sait éviter le combat quand il est perdu d'avance."
Ca, Ksenavic ne l'avait pas oublié. Il aurait voulu réduire au silence ces imbéciles de la place du marché. Hélas à cinq contre un, c'était perdu d'avance. Sur ces pensées, ils arrivèrent aux ruines d'un énorme batiment, le bastion des mercenaires. Le nom s'était perdu au fil des siécles, était-ce les Stères, ou bien les Seriane-Kerm, les Samoulailles? Nous ne le sauront probablement jamais. La grange qui devait servir à attacher les dragodindes à l'abri tenait encore debout. Bien, ça fera un bon refuge pour la nuit.

Tandis qu'ils s'installaient dans un coin pour pouvoir dormir, une silhouette les observaient depuis le porche d'une maison. L'homme attendis une heure, le temps d'être sur qu'ils soient endormis. Il quitta la porche et courut sous la pluie. Une fois à la grange, il ralentit. Il n'avait qu'à tuer le garçon, il pourrait accomplir son vice. Il pris sa dague et s'approche doucement des gamins. Il attrapa les cheveux du Zobal et lui tranche la gorge d'un coup vif. Il balança le corps sur le côté. Il pris le temps d'observer sa proie. Ces jambes nues le rendait fou. Il voulait savourer ce moment, et par chance il avait toute la nuit devant lui. Il regarda autour de lui, vérifiant qu'il ne serait pas surpris. Le corps du Zobal avait disparu, à la place il y avait une simple figurine.
Le temps qu'il réagisse il fut propulsé par un violent coup de pied sur la tempe. Il s'effondra au sol, complétement sonné. Comment avait-il pu se faire avoir? Il senti une douleur fulgurante sur son torse. Puis une autre. Et encore une. Le Zobal le lacérait à l'aide de son fouet barbelé. Malgrés la douleur, l'homme tenta de faire le mort pour pouvoir reprendre le Zobal par surprise. Le voyant inanimé, Ksenavic cessa ses coups. Sa colère l'avait sauvé. Il n'arrivait pas à dormir et avait réussi à suprendre la course du pervers. Mais même si il l'avait vaincu, il n'arrivait pas à se calmer. Tant pis, il allait devoir réduire le nombre de criminel ce soir même. Il entoura la coup de l'homme de son fouet, et le serra le plus qu'il put. L'homme émis quelques cris étouffés, des gargouillis, puis un soupir avant que ses yeux vient au blanc. Le Zobal relacha son étreinte. Il regarde Savra, la sacrieuse. Elle dormait encore. Bien, il n'avait plus qu'à se débarrasser du corps. Il le traina jusqu'à la ruine des mercenaires et le jeta au milieu des décombres. Avec tout les morts habituels d'Astrub, celui-ci passera inaperçu. Il retourna auprés de son amie, s'allongea contre elle et la serra dans ses bras. Il se promit de toujours la protéger, car elle était tout ce qu'il lui restait.
avatar
Tyra Hawke
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 262
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 23
Localisation : Si je suis pas au comptoir à papoter une bière à la main, c'est que je suis malade

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Birth le Mar 29 Juil - 10:36

Ambiance sombre que j'apprécie tout particulièrement et période intéressante. Cette série commence bien. Les personnages sont intéressants dont Ksenavic silencieux pour le moment. J'attends la suite pour voir dans quelle direction ca va partir ^^
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Poppy le Mer 30 Juil - 7:47

Très joli début de nouvelle, très bien écrit ^^ c'est bien construit,et j'aime la façon dont tu décris les personnages, plus par leur rêves et leurs ambitions, c'est une jolie façon ^^ J'attend moi aussi la suite !
avatar
Poppy
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 51
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Tyra Hawke le Mer 30 Juil - 10:25

Le réveil fût brutal. Alors que les rayons de soleil pointait à peine à l'horizon, un atroupement au bors des ruines se formait. Ksenavic et Savra se lévèrent et s'approchèrent pour voir ce qui se passait. Apparement on avait trouvé un corps dans les décombres. Le Zobal fut surpris de voir qu'il avait été trouvé aussi vite. Et tout ce monde pour un simple dégénéré incapable de contenir ses pulsions. Il y avait quelques gardes d'Amakna qui bloquaient la foule, pour protéger le corps. C'était plutôt inattendu de les voir ici, à Astrub. Savra s'approcha d'un homme qui observait la scéne.

-Escusez-moi, pourquoi est-ce qu'il y a la garde d'Amakna ici?

-Ils ont été appellés. On a trouvé le corps de leur Ecologiste dans ces ruines. Comme quoi, même au gouvernement ils ne sont pas à l'abri de la justice.

-La justice?

-Disont simplement que je sais qu'il le méritait.

Ksenavic, qui avait entendu la conversation, regarda l'homme. Un Sram à visage découvert, c'était assez rare pour qu'on le note. Il était blond, plutôt petit mais incroyablement musclé. Leurs regards se croisèrent et le Zobal sut tout de suite que cet homme savait tout. Mais le Sram n'avait pas l'air de s'en soucier. Tant mieux pour eux, il n'avait pas le temps de s'occuper de ça aujourd'hui. Il fallait qu'ils trouvent de quoi manger. Ksenavic appella Savra et ils partirent en direction du marché.

-Hey mon garçon, dit le Sram. Prend ça, tu le mérite.

Il jeta une bourse que le Zobal attrapa au vol.

-Merci, répondit Ksenavic.

Elle contenait environ 500 kamas, de quoi tenir plusieurs jours sans voler. Les deux jeunes gens n'en revenait pas. Surtout Savra, qui ne comprennait pas pourquoi. Elle demanda des explications à son ami qui ne trouva rien de mieux à lui dire qu'il avait aidé cette homme la veille.

-Tu l'as aidé à faire quoi?

-A... arrêter quelqu'un.

-C'est un garde? Mais c'est génial, tu fais déjà tes premiers pas dans le métier, une véritable aubaine pour toi. Tu risque de vite de faire un nom à ce rythme. Le plus jeune garde d'Astrub. Ca sonne pas mal, hein?

-C'est pas vraiment un garde.

-Ah bon? Il fait quoi alors? Assassin au service des gouvernements? Mercenaire au grand coeur? Héros de la justice? Oh... mais c'est tellement classe tout ça. Tu pourras lui demander un autographe de ma part? Si ça se trouve c'est un célébre chasseur de prime.

-Oui un truc comme ça.

Ksenavic ne comprennait pas comment elle pouvait parler aussi vite. Et il ne voulait pas non plus qu'elle sache pour cette nuit. Aprés le rassemblement de ce matin, moins elle en saurait, mais ça serait pour eux deux.
Ils avaient presque oublié le plaisir de pouvoir acheter leur nourritures. Pas besoin de voler. Pas besoin de guéter le moment ou personne ne leur porte attention pour prendre de quoi survivre. Il achetèrent quelques pains et d'autres denrées. Un sac rempli de nourriture. Malgrès le poids, ils étaient heureux de l'avoir. Savra récupèra les piéces qui restaient pour acheter quelques fioles pour ses expériences. Et il repartirent vers le rivage pour profiter d'un bon repas.
Ksenavic était heureux, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas vu son amie sourire. Il voulait que cela dure le plus longtemps possible. Une fois leur repas fini, Savra repartit vers le marché pour tenter de devenir l'apprentie d'un maître alchimiste. Ils se promirent de se retrouver à la taverne avant la tombée de la nuit.
Le Zobal se mis alors en quéte de guerrier avec qui s'entraîner.
avatar
Tyra Hawke
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 262
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 23
Localisation : Si je suis pas au comptoir à papoter une bière à la main, c'est que je suis malade

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Poppy le Mer 30 Juil - 10:32

J'aime beaucoup le personnage de Ksenavic. J'ai envie d'en savoir plus sur cette histoire de cadavre. Très jolie partie encore une fois, mais bien trop courte à mon gout x) Hâte de lire la suite !
avatar
Poppy
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 51
Date d'inscription : 08/05/2014
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Birth le Mer 30 Juil - 19:32

*Tournicote*

J'aime beaucoup le duo les persos prennent de la consistance et c'est cool. Au risque de dire une connerie il y a une description physique du duo ? Je vois bien Ksena mais ai du mal me représenter Savra ^^.

J'aime toujours la représentation de la vie d'Astrub et espère toujours plus de situation politique parce qu'on en coit pas souvent par ici ! Nice Work en tout cas !

*Tournicote et repart*
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Imalthée le Jeu 31 Juil - 22:46

Très joli Tyra, une rythme lent et sombre qui va très bien à Astrub ^^
avatar
Imalthée
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 170
Date d'inscription : 04/11/2013
Age : 18
Localisation : En train de glander quelque part... Sûrement ici!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Tyra Hawke le Jeu 14 Aoû - 21:48

Le soleil pointait à l'horizon, juste derrière le mont Zinit. Ksenavic observait le spectacle du haut de son toit. Malgrés la pluie qui tombait sur son masque, il ne pouvait pas détacher son regard. C'était un jour sombre, le Zobal savait que d'ici quelques minutes l'astre ne serait plus visible jusqu’à ce qu'il se couche. Il préférait ces moment, chaque jour il se levait pour voir l'aurore et il ne se couchait jamais avant le crépuscule. Il entendit un faible gémissement juste en dessous de lui. Savra devait être en train de rêver. Il descendit du toit pour voir son amie. Elle gigotait sous sa couverture, marmonnant des paroles inintelligibles. Sous les rayons du jour naissant, il admirait son teint basané et sa belle chevelure blonde. Elle mordillait ses lèvres, apparemment en proie à un dilemme onirique. Il resta là, jusqu'à ce qu'elle finisse par ouvrir les yeux. Elle lui sourit et il savait qu'ils allaient enfin pouvoir commencer leur journée.

C'était un grand jour, aujourd'hui le jeune homme allait enfin tenter le test de la garde. Il s'était entraîné depuis tellement longtemps, il ne pouvait le rater. Il se présenta devant la caserne, suivi par une dizaine de jeunes gens. Les autres apprentis surement. Il attendirent sous la pluie jusqu'à ce que le capitaine de la garde sortit.

-Alors, c'est vous le ramassis de mauviettes et de mauvaises graines dont je doit tester les capacités. Hey ben... je sens que la journée va être longue. A en juger par votre port, vous me semblez incapable d'obtenir ce boulot. Enfin, nous verrons.
Commençons tout d'abord par le premier exercice. Un garde sait courir. Donc vous allez faire le tour de la caserne. Et plus vite que ça.

Ksenavic partit sans attendre, suivi par un iop plutôt élancé. Les autres restaient la, les bras ballants, ne comprenant pas vraiment ce qui se passait.

-Qui vous a dit d'attendre ici? Bougez-vous, bande de larves!

Et ils partirent. Bien entendu le premier à arriver fut notre Zobal, de part son entraînement et son prompt départ. Le capitaine le regarda avec attention. Nul n'aurait su dire se qu'il pensait, mais Ksenavic interpréta cela comme un bon signe pour son approbation. Le reste de la bande arriva peu de temps après, la plupart plutôt essoufflés.

-Bien, on enchaine, la vie d'un garde est fait de constants efforts et l'endurance est une grande qualité chez nos meilleurs éléments. Pour la suite, vous aller vous battre. Parce que vous êtes pas la pour faire des gaufres. Toi, le masqué, tu te battra avec le guerrier qui t'a suivi de prés. Et ainsi de suite. Et que ça saute j'ai pas que ça à faire.

Ksenavic tourna son regard vers le iop. Il souriait, il était sûr de sa victoire apparemment.

-Bonjour, jeune homme. Tu sais, il ne faut pas abandonner si tu ne réussi pas ce test. Tu retenteras le prochain. Je m'appelle Elric Dovah, n'oublie pas ce nom car tout le monde le connaitra un jour.
-Tais-toi et bat toi, répondit le Zobal légèrement irrité.

Le coup partie en un éclair. Ksenavic tomba à la renverse, percuté en plein visage. Il entendis un cri et il reconnu la voix de Savra. Il devait réussir, pour leur assurer un avenir à tous les deux. En prennant appuie avec ses mains au sol, il effectua une vrille et atterrit au sol un nouveau masque sur la visage. Un masque impassible. La neutralité absolue. Le iop ne broncha pas et repartit à l'assaut. Ksenavic esquiva le coup, mais ressenti à nouveau un choc contre son crâne. Cette homme était visiblement trop entraîné pour ces petites esquives. C'était parfait, il allait pouvoir démontrer son meilleur niveau. Le iop chargea de nouveau, cette fois le Zobal resta immobile, jusqu'au dernier moment ou il se baissa et envoya son pied faucher ceux de son adversaire. Cela souleva un nuage de poussière. Le iop se releva prestement, visiblement énervé par ce qui venait de se passer. Cette fois il s'approcha calmement et une fois à la bonne distance, envoya son poing droit dans le ventre de Ksenavic. Mais il ne trouva que le vide sur son chemin. S'ensuivit une série de coups, contre-coups, esquives et ripostes parfois trop rapides pour être vu à l’œil. Au bout d'une minute, le poing du Iop trouva enfin sa cible et la puissance du coup propulsa Ksenavic contre la barrière.

-Pas mal, je m'attendais pas à autant de résistance. Tu fais un parfait entraînement mais tu n'atteindras jamais mon niveau, gamin.

Ksenavic releva la tête et il croisa le visage de Savra. Elle avait des larmes aux yeux. Il sentit son sang bouillir. Il ne pouvait pas perde. Pas comme ça. Comment pouvait-il? Il ne pouvait pas perdre pour elle. Réaliser leurs rêves. Il arracha son masque et en mis un nouveau. Le masque de la colère. Il n'aimait pas ce masque mais il n'avait pas le choix. L'expression qui ornait maintenant son visage était effrayante. Le rictus diabolique en disait long sur les pouvoir de ce masque. Un fout barbelé apparut dans sa main. Il le lança sur le iop et attrapa sa jambe. En tirant d'un coup sec il parvint à le mettre au sol ou il le larda de coup de fouet. Il commença à rire, de plus en plus fort. Un rire fou, il ne parvenait pas à s'en empêcher. Il s'amplifia encore en encore. Une voix arriva à son esprit. Une jolie voix féminine, avec des accents de tristesse. Il y avait comme des sanglots qui interrompait les phrases.
Il réalisa se qu'il faisait et s'arrêta. Il regarda autour de lui et vit les regards effrayés fixés sur lui. Il regarda son adversaire, au sol, les habits lacérés et le torse couvert d'estafilades longues et profondes. Savra courut vers Ksenavic et lui enleva son masque, laissant seulement le masque primaire sans pouvoir que chaque Zobal portait pour cacher son visage.

-Vous là, dégagez de là! Vous n'avez aucun avenir dans la garde! On devrait vous enfermez. Vous êtes un danger et vous n'apporterez jamais rien de bon. Allez-vous en avant que je vous envoie ma garde au trousse!

Les deux jeunes gens partirent sans demander leurs restes.

-Tu m'avais promis de ne pas utiliser ce masque. Pourquoi tu ne m'as pas écouté?
-Je ne voulais pas perdre.

Savra se tut. Elle était encore choquée par la violence de son ami. Il marchèrent sans but, loin de la caserne. Au coin d'un ruelle un homme sortie et se tînt devant eux. Il rabattit sa capuche dans son dos, révélant son masque de Sram. C'était l'homme qui leur avait donner la bourse quelques jours plus tôt.

-Bravo. Très impressionnant. Tu as une grande force, ils ne savent pas ce qu'ils ratent. Moi en revanche je le sais et je peux t'apprendre à le maitriser.
-Pourquoi ferait vous ça, répondit le Zobal méfiant.
-Ne te méprend pas, ce n'est pas un acte de charité. Je te propose une place dans mon organisation et la formation qui va avec. Nous luttons contre tout ce qui gangrène ce monde et l'empêche de devenir ce qu'il doit être. Une place ou la paix règne et où nous serons tous réuni sous la même bannière. Et il y aurait bien sûr une place pour une future maîtresse alchimiste. Alors ça vous tente?

Les deux amis se regardèrent et sourirent devant une telle aubaine après l'échec de ce matin.

-On est partant, répondirent-ils en chœur.
-Bien, dans ce cas je me présente Savos Celebrindal. Ne vous inquiétez pas, je connais déjà vos noms.
avatar
Tyra Hawke
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 262
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 23
Localisation : Si je suis pas au comptoir à papoter une bière à la main, c'est que je suis malade

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Birth le Dim 17 Aoû - 12:11

Bonne partie que voilà, elle trés intéressante et dévoile une organisation encore inconnue. J'adore vraiment le nom du Sram il sonne bien et colle parfaitement au personnage. Je me pose une question sur le Iop que je te demanderais en privé. Toujours fan du personnage de Savra (qui si elle rencontrait Rose donnerait un moment intense de Kawai) ! Et Ksenavic se développe bien. Il est mort de façons banale dans ton autre nouvelle mais devient, la, in véritable héros pour qui on a de l'interet ^^.

Hâte de voir la suite dans tous les cas :p
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Tyra Hawke le Jeu 21 Aoû - 12:34

Ils suivirent Savos jusqu'aux ruines d'un grand batiment. Ils zigzagèrent entre les décombres et atteignirent une trappe. Ksenavic se demanda pourquoi une organisation ayant un but aussi noble devait se cacher. Il repensa à l'écologiste et il se dit que c'était surement à cause de personne comme ça, intouchable et influente, qu'ils allaient devoir demeurer dans l'ombre. Le sram ouvrit la trappe et se glissa à l'intérieur en silence. Nos amis le suivirent sur le grand escalier qui plongeait dans les profondeur d'Astrub. Les nombreuses torches aux mur fournissaient assez de lumière pour se deplacer normalement. Mais la plus grand source de lumière venait d'en bas, illuminant les dernière marches.

Une fois en bas des escaliers, ils virent enfin la source de cette lumière. Un énorme feu au centre d'une salle immense. Il y avait beaucoup de monde, surtout dans un coin qui ressemblait à une taverne de fortune. Il y avait deux couloirs de part et d'autre du hall, alors qu'en face se dressait une immense porte en fer. Les gravures sur le métal semblait trés travaillées et représentaient l'avénement de l'ère du Wakfu.

Un Xélor s'approcha et interpella Savos.

-Bon retour parmis nous, grand guide. Qui sont ces jeunes gens?
-Je te rend ton salut, initié. Je te présente Ksenavic, le garçon dont j'ai parlé au conseil, et son amie Savra qui se révéle être une talentueuse alchimiste.
-C'est donc lui qui m'a volé ma proie? Du beau boulot en tout cas. Discret et efficace.
-Euh... merci, dit Ksenavic.
-Oh mais j'en oublierai presque mes manières. Tym Ahoute, éxécuteur initié. Bienvenue à vous, novices.

Il repartit vers la taverne et Savos et nos deux amis reprirent leur chemin. Ils se dirigeaient vers le couloir est.
Savos s'éclaircit la voix.

-Ici vous trouverez tout les ateliers et les ressources dont vous avez besoin pour fabriquer bon nombres d'objets allant de l'épée au simple sac de voyage. La forge est ici, dit-il en montrant une salle. Les ateliers textiles ici. La c'est la réserve. Les cuisines. Le laboratoire alchimique.

Savra sauta en tapant de main et demanda de la visiter. Savos sourit et acquiesa. Elle s'engouffra dans la piéce. C'était plutôt petit, mais les étagères étaient remplies de diverses plantes, bocaux et autres denrées rares que les alchimistes prisent tant. Au centre de la pièce se dressait une table de travail, en bois d'acajou d'un noir profond. Savra sembla aux anges de voir autant de fioles et de flacons. Et la cuve pour distiller était énorme. Assez grande pour pouvoir cacher un homme. Nottament un vieil Eniripsa qui surgit de derrière la cuve et dont l'expression traduisait l'irritation.

-Que faites vous ici? Vous ne voyez pas que j'essaye de travailler?
-Pardon Maitre Odal, mais la demoiselle ici présente tenait vraiment à voir son nouveau lieu de travail, dit Savos.
-Excusez moi, grand guide. Je ne vous avais pas vu. Son nouveau lieu de travail? Une demoiselle? Serait-ce donc ma nouvelle apprentie?
-L'age aiguise votre perspicacité. Effectivement Savra suivra votre enseignement.
-Parfait! J'ai dejà dit que je préférai les filles? Elle sont beaucoup plus habiles et perfectionnistes que ces bourrins que j'éduquais précédement. Et puis ça me rappellera ma petite fille. Ah, les enfants grandissent trop vite.
-Nous allons finir la visite maitre Odal.
-Mais je reviendrais trés vite, dit Savra avec beaucoup d'enthousiasme.
-Et quelle motivation, je t'apprécie déjà ma petite.

Ils sortirent et Savra sauta au cou de Ksenavic. Elle avait l'air si heureuse qu'il ne pu s'empêcher de sourire à son tour. Serait-ce enfin la belle vie qu'ils avaient toujours voulus?

-Et voici la salle d'entraînement. Entrons.

Cette pièce aussi était particuliérement équipée. De nombreux manequins, cibles et rateliers d'armes. Des tapis pour le combat à mains nues. Et un genre d'enclos délimité par des barrières runées.

-Comme tu le vois, cher ami, tu auras de quoi t'entraîner autant que tu veux ici. Mais pour sauter de toit en toit tu devras retourner à la surface.

Une autre Zobal s'entrainait au milieu de l'enclos avec un Cra. Il était étonnament musclé et imposant pour un cra. La Zobal fonça sur le cra, les cornes de son masque en avant. L'archer esquiva sans mal et écrasa son baton sur le dos de la guerrière masquée.

-Trop impétueuse, Kaïpi. Tu savais que tu n'avais plus de force, tu aurais du jouer la prudence.
-Mais je ne pouvais pas vous laissez prendre votre arc.
-Si j'avais pris mon arc, la tu aurais pu foncer ainsi.
-Je comprend Maitre, dit elle en se relevant. Merci de la leçon.

Elle salua et sortit de l'enclos. Sans s'arrêter, elle se dirigea vers la sortie tout en regardant Ksenavic avec attention et en dévisageant Savra.

-Maitre Aren, je vous présente nos nouveaux arrivants.
-Salutations grand guide, quelques secondes et je suis à vous.

Il sortit de l'enclos et déposa son baton sur un ratelier d'arme. Il pris une serviette et s'essuya le front avant de la poser sur ses épaules.

-Tiens. Un masqué de plus. Comme si l'autre ne me donnait pas assez de boulot. Au moins je vais enfin pouvoir entrainer un disciple de Sacrieur pour une fois.
-A vrai dire Savra ici présente sera dans la logistique.
-Dommage. Bon en tout cas ne comptez pas sur moi pour l'entrainer aujourd'hui, j'ai déja vu assez de masque pour la journée.

Ils ressortirent, Savos leur montra le couloir ouest, de l'autre côté du hall. Ils marchèrent jusque là bas.

-Le dortoir des femmes est à droite et celui des hommes à gauche. Je ne vous cache pas que celui des femmes est plutôt vide. Sinon il y a une chambre pour deux de libre.
-On va prendre la chambre, répondit Savra.
-Bien dans ce cas évitez juste de faire trop de bruit. Reposez-vous bien.

Ksenavic ne comprenait pas pourquoi Savra rougissait.
avatar
Tyra Hawke
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 262
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 23
Localisation : Si je suis pas au comptoir à papoter une bière à la main, c'est que je suis malade

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Birth le Jeu 21 Aoû - 19:45

Sympathique et ca continue à se mettre en place, on retrouve le côté "petite troupe" de ta première nouvelle et c'est un aspect que tu maîtrise bien. Ca avance lentement mais surement, souvent le cas avec toi, jusqu'à un grand BOUM ! Bah j'attends la suite !

N.B. Tym Ahoute : Time Out, Emitrevo : Time Over. Adchievment "Jeu de mot Xélor" débloqué x)
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Shiki Van Shërza le Ven 22 Aoû - 10:36

Sympathique cette nouvelle, toujours bien d'en apprendre un peu plus sur vos personnages, et justement, le personnage de Ksenavic m’intriguais un peu, alors ravit de voir que tu a écrit une nouvelle dessus !

J'aime bien pour l'instant en tout cas, et hâte de voir la suite ! ^^
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 23
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Tyra Hawke le Dim 31 Aoû - 0:13

La vie souterraine avait finalement pris son cours, les habitudes et les marques apparaissaient peu à peu pour les deux jeunes gens. Ils s'entrainaient chacun de leur côté et quand venait les moments de repos, ils se retrouvaient pour discuter. Enfin plutôt pour que Ksenavic écoute Savra dont le flot de parole ne semblait jamais se tarir. Il aimait l'entendre parler. Il avait commencer à prendre conscience que Savra était comme une partie de lui même. Lui il était le silencieux, elle l'oratrice et ils se complétaient.

Il s'entrainait avec Kaïpi et maitre Aren. Il se surpassait, comme toujours, pour montrer qu'il était le meilleur. Chaque nouveau défi, il le relevait dans un temps record. Maitre Aren ne le disait pas, mais on pouvait voir de la fierté dans son regard. Ksenavic avait appris en un temps record à maitriser chacun de ses masques sous les conseils avisé du vétéran. Et sa réussite semblait motiver Kaïpi, qui cherchait et réussissait à capter l'attention du maitre. Mais ce n'était pas celle qu'elle voulait vraiment. Elle se battait pour attirer le regard du Zobal, sans succés. Malgrés les échecs, elle n'abandonnait pas. Elle le voulait sous son charme.

-Bon, les gamins, c'est fini pour aujourd'hui. Repos!

Ksenavic salua son maitre d'arme et sortit de la salle suivi de prés par la jeune Zobal.

-Toujours aussi fort à ce que je voie, dit elle. Tu maîtrise de mieux en mieux tes pouvoirs.
-Oui, répondit il simplement.
-J'ai un service à te demander. Ça te dérangerai de m'apprendre à moi aussi? En privé, juste toi et moi. J'aurais certaines choses à t'apprendre aussi, reprit elle avec un regard lourd de sous-entendus.
-Pourquoi pas, dit il sans avoir pris conscience de ce qu'elle disait entre les lignes.

Elle lui sourit et déposa un furtif baiser sur sa bouche avant de repartir en sautillant. Quant à lui, il ne bougeait plus, en proie à de vif sentiments contradictoires. Qu'est ce qui lui avait pris? Pourquoi l'avait elle embrassé? Il ne comprenait pas. Elle était vraiment jolies mais se contact l'avait vraiment gêné. Pourtant tout les autres voulait la séduire et lui qui avait réussi sans s'en rendre compte n'arrivait pas à apprécier la situation. Il secoua sa tête et repris son chemin. Ça ne servait à rien de réfléchir à tout ça à moins de vouloir se torturer l’esprit inutilement. Il verrait bien comment cela allait évoluer.
Il approcha de la porte de l'atelier des alchimistes. Il avait bien envie de voir ce que Savra faisait en ce moment. Elle au moins il la comprenait. Il entra dans l'atelier pour voir son amie affairée avec plusieurs fioles et un grand alambic.

-Coucou Ksena, viens voir ce que j'ai réussi à faire, dit-elle enthousiaste.

Il fit le tour de la table pour la rejoindre et observer ce qu'elle faisait.

-C'est un dérivé d'une potion de force. C'est maitre Odal qui m'a donné la composition. Mais il dit qu'il n'a jamais trouvé l'ingrédient qui sublimerait cette potion. J'ai une idée, mais elle va te paraitre peut être un peu folle.
-Dit moi, répondit il.
-Non je vais te montrer, ça sera plus simple.

Elle pris un couteau et incisa légérement sa paume. Elle serra le poing pour faire couler quelques gouttes dans la fiole de potion puis elle la secoua doucement. La potion qui était d'un joli jaune pastel vira au rouge écarlate. Presque comme du sang mais plus limpide. Ksenavic la regarda comme hypnotisé. Malgrès son idée farfellue elle avait l'air de savoir parfaitement ce qu'elle faisait.

-C'est notre sang qui nous donne notre force à nous, disciple de Sacrieur. Peut être qu'il en donnera à d'autre.
-C'est une option.
-Tu voudrais bien l'essayer pour moi?

Il ne pouvais pas résister à cette petite bouille pleine de candeur. Un simple battement de cil et elle pouvait lui demander ce qu'elle voulait. Il acquiesça et pris la fiole avec précaution. Il la porta à ses lèvres puis fit lentement couler le liquide dans sa bouche. Il ressentait une bouffée de chaleur agréable dans sa gorge tandis qu'il vidait le contenue de la fiole.

-Alors? Comment tu te sens? Ça a marché?
-Je sais pas.

A ces mots il ressentit tout son corps, chaque parcelles de son être totalement alertes, prétes à répondre à chacun de ses souhaits. Il fit signe à Savra de la suivre vers la salle d'entraînement. Elle était vide, il pourrait donner libre cours à son imagination et il espérait que son corps le suivrait. Il entra dans l'enclos et avisa un épouvantail. C'était parfait. Il sentait son sang bouillir et une sourde rage monter en lui. Il courrut vers l'épouvantail et lui décocha un coup de pied. Le coup arracha le mannequin du sol et l'envoya contre le mur. Il s'arrêta stupéfié de sa prouesse.

-Ça a marché! Je suis trop géniale.

Elle courut vers Ksenavic et sauta dans ses bras. Il la serra et pris d'une certaine pulsion il l'embrassa.
Elle le repoussa et s'écarta de lui, les joues écarlates, avant de s'enfuir en courant.
Le sang du Zobal s'arrêta de bouillir et il réalisa ce qu'il venait de faire. Était-ce lui ou la potion qu'il l'avait mené à agir ainsi?
avatar
Tyra Hawke
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 262
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 23
Localisation : Si je suis pas au comptoir à papoter une bière à la main, c'est que je suis malade

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Tyra Hawke le Lun 19 Jan - 16:47

Cela faisait une éternité que Ksenavic n'avait pas passé une nuit seul. L'insomnie que provoqua cette situation dura jusqu'au matin, annoncé par les bruits de conversations qui provenaient du hall. Il se leva et s'habilla prestement. Il se dirigea immédiatement vers l'atelier d'alchimie où il trouva Savra, seule. Elle le vit et détourna le regard en rougissant.

-Je voulais m'excuser pour hier, je ne sais pas ce qui m'a pris mais j'en avais envie, dit il.

Il ne s'attendait pas à la réaction qui suivi, mais la teinte rouge sur les joue de Savra se propagea sur tout son visage. Il se demanda ce qu'il avait dit de travers. Elle secoua sa tête comme pour se resaisir.

-C'est pas grave. J'ai juste été vraiment surprise. En tout cas, la potion semble trés efficace malgrés des effets secondaires désagréables... euh non pas désagréables plutôt inattendus. Je me demande si je pourrais trouver un moyen pour les annuler, ou bien les exacerber suivant mes envies... les besoins. Ah au fait, Savos te cherche.

Elle semblait perdue, mais apparement elle ne lui en voulait pas. Il la salua avec un grand sourire, soulager de voir ce sujet clos. Il repartit vers le hall pour retrouver son chef.

-Enfin te voila, j'aurais du me douter que tu serais aller voir ton amie. J'ai une mission pour toi, tu me semble prés et Aren semble d'accord. Te rappelles-tu du capitaine de la garde qui avait refusé ton admission?
-Oui.
-C'est ta cible. D'aprés mes informations, il baigne dans un trafic d'esclave. Nous ne pouvons permettre cela et nous demandons sa mort.
-Et j'éxecuterai la sentence.
-Parfait, pour ta première mission, j'ai demandé à Tym Ahoute d'assurer tes arrières. Il t'attend déja à l'entrée de la planque. Pars maintenant.

Ksenavic courrut jusqu'à sa chambre, où il pris une longue cape noire qu'il enfila aussitôt. Il s'appréta à repartir aussi prestement, mais un détail attira son attention. Sur la table prés de la porte, il vit une fiole ainsi qu'un morceau de papier. Il y avait un message dessus, c'était l'écriture de Savra:


Bon courage pour ta mission.
Je te donne encore un échantillon de la potion de force.
Reviens vite.

Il se promit de la remercier dés son retour, accrocha la fiole à sa ceinture et fila vers l'entrée. Tym l'attendais juste devant.

-Tu t'es pas pressé. M'enfin c'est pas plus mal, le temps que tu arrives il s'est mis à pleuvoir. ça sera parfait pour passer inaperçu.

Effectivement, et ce n'était pas un simple pluie mais plutôt un véritable déluge. Les rues étaient vides par un temps pareil et le risque de se faire remarquer était du coup trés minime. Cela aller beaucoup facilité le premier contrat du Zobal.

-Bon je t'explique, lui dit Tym, je suis la pour m'assurer que tu reste en vie. Je n'agirais que si tu te trouves en situation critique. Maintenant c'est à toi de jouer. Je vais rester à distance et observer. Bonne chance.

Et le xélor se téléporta. Ksenavic mis sa capuche et s'engagea dans les rues d'Astrub. Comme prévue, les rues étaient desertes. Tout en se dirigeant vers la caserne, il passa à côté de la taverne. Le seul lieu ou l'agitation presque constante n'était jamais influencé par la pluie. Il vit un garde inanimé contre la mur de la taverne. Il s'approcha. Il ne mis pas longtemps à réaliser que le garde était juste ivre mort, les ronflements et l'haleine fétide au relent de bière ne trompaient pas. Il se pencha vers l'homme et lui subtilisa son insigne. Il la clipsa sur sa cape. Il entendit la porte s'ouvrir et se redressa prestement avant de se faire repèrer.

-Ne vous inquiétez messire, dit l'aubergiste sortant par la porte ouverte. Il n'est pas mort. Ses compagnons l'on mis ici pour qu'il décuve plus vite.
-Bien. Il est vrai que de loin je l'aurais pris pour un cadavre.
-Vous allez quand même pas rester sous cette pluie. Venez vous jeter un godet. Même les criminels n'osent pas sortir avec ce temps.
-Je me dois de décliner. Mon tour de garde n'est pas terminé.
-Eh beh, sauf votre respect, je pensais pas voir de garde avec autant de sens du devoir. Bon courage alors.
-Merci.

Il repartit en direction de la caserne. Son coeur battait à tout rompre. Cette intéraction n'était pas prévue et surtout elle était trés dérangeante. Mais cela avait vallu le coup, l'insigne allait grandement faciliter le travail du jeune assassin. La suite du chemin se déroula sans imprévu jusqu'à la caserne. Même l'entrée fut extrement simple grace à l'insigne récupérée. Le laxisme des gardes allait couter la vie à leur capitaine. Le Zobal suivait les panneaux indiquant le bureau du chef tout en se disant que cette mission semblait finalement trés simple. Si il arrivait à prendre sa cible par surprise cela serait fini en un rien de temps.
Hélas, il y avait encore de la lumière provenant du bureau. Il se dit qu'il improviserai et toqua à la porte.

-Entrez, cria le capitaine.

Ksenavic entra et referma la porte derrière lui. La pièce était spacieuse et trés peu décorée, un endroit parfait pour exploiter au maximum son potentiel de combat au cas ou cela tournerai mal.

-Que veux-tu le bleu? Et dépéche toi un peu, j'attend de la visite importante.
-Je... De la visite?
-Ce ne sont pas tes affaires. Il va falloir que tu apprennes à te taire. Et enleve moi cette capuche. Tu n'as rien appris ces dernier mois? On retire son couvre-chef en présence de son supérieur.

Ksenavic hésita, mais finit par s'exécuter.

-Toi?! Qu'est ce que tu fais ici?
-Je suis la visite que vous attendiez.

Il avait dit cela sans trop réfléchir, mais c'était la seul option restante pour ne pas engager une confrontation directe.

-Intérressant... Alors c'est Savos qui t'envoie?

Etrange. Pourquoi Savos aurait-il prevenu cet homme? Peut-être pour s'assurer qu'il serait bien dans ce bureau pour subir sa sentence.

-Bien, alors délivre ton message.
-Si vous permettez, la route à été longue et je n'ai pas eut le temps de me désaltérer.

A ces mots il pris la fiole et la but entièrement. L'effet fut direct, de nouveau son corps répondait à chacun de ses désirs avec un sentiment de puissance dans chaque petit mouvement. Il s'approcha du bureau doucement, portant discretement sa main à son fouet. Il recula prestement lorsqu'un énorme hache fracassa la bureau du capitaine.

-Je savais parfaitement à quoi m'attendre de la part de Savos. Dommage pour toi qu'il ne soit pas venu en personne. Je vais devoir te découper en morceau pour te réduire au silence.

Le zobal ne se laissa pas décontenancer et lacèra le capitaine de coup de fouet tout en mettant un masque impassible. Le moindre coup de cette hache pouvait être fatal, étant tous les éviter. Le garde était certes trés fort, mais un peu trop lent pour un maitre de l'esquive tel que Ksenavic. Mais à ce rythme, même avec l'effet de la potion en sa faveur, l'assassin ne savait pas qui se fatiguerait le plus vite. Impossible d'approcher l'homme avec tout ces mouvements circulaires. Il esquiva une nouvelle charge d'un saut et avant de retomber au sol, changea de masque. Au moment ou il toucha le sol, il cracha un dard en plein dans la gorge de son adversaire. Il profita de la surprise de celui-ci pour lui décocher un coup de pied qui le propulsa par une fenêtre. La chute se ponctua d'un long cri et d'un simple craquement. En l'espace de quelques secondes, la porte s'ouvrit avec fracas laissant entré une dizaine de garde.

-Butez-le les gars! Vengez le capitaine!

Ksenavic ne voulait pas les tuer. Mais ils ne lui laissaient pas le choix, malgrès le déséquilibre du combat il avait bien l'intention de rester en vie. Il se prépara à charger pour les surprendre mais le sol se déroba sous ses pieds et sa vue devint floue. L'instant d'aprés, il chuta sur le toit d'une batisse à plusieurs centaines de mètre de la caserne. Tym Ahoute le regarda l'air amusé.

-La prochaine fois, si tu veux rester en vie, pense à travailler autant la sortie que l'entrée.

Le xélor éclata de rire en voyant l'air perdu du zobal.


Dernière édition par Tyra Hawke le Mar 20 Jan - 10:23, édité 1 fois
avatar
Tyra Hawke
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 262
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 23
Localisation : Si je suis pas au comptoir à papoter une bière à la main, c'est que je suis malade

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Birth le Mar 20 Jan - 9:47

Beh c'est une bonne suite avec un bon développement de personnage, on attend la suite comme toujours.

Sur ta précédente histoire l'antagoniste avait manqué, j'espère un méchant à la hauteur de ce héros :p
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Tyra Hawke le Mar 20 Jan - 9:51

A vrai dire dans l'histoire précedente j'avais fait le choix de ne pas avoir d'antagoniste trop marqué, et je te rassure, ici c'est tout l'inverse mais j'ai l'intention de faire poireauter un bon moment avant qu'on le découvre :p
avatar
Tyra Hawke
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 262
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 23
Localisation : Si je suis pas au comptoir à papoter une bière à la main, c'est que je suis malade

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Albynn le Jeu 22 Jan - 13:33

*roule des yeux*
Suiiiite! @_@
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Tyra Hawke le Ven 27 Fév - 10:29

"Approchez approchez! Les meilleurs viandes du monde des Douzes sont ici!"
"Oui ma p'tite dame, ce sont bien des pains en provenance d'Amakna"

Ksenavic n'aimait vraiment pas le brouahaha constant du marché d'Astrub. Mais il s'en accommodait facilement lorsqu'il voyait le sourire de Savra. Ils avaient été envoyé par maitre Odal pour remplir les réserves de l'atelier d'alchimie. Savra était toute contente de pouvoir enfin sortir du repaire. Le zobal la regardais discuter avec le marchand. Il la trouvais mignonne avec son panier remplis de fleurs. Ca lui rappellais l'ancien temps, celui où ils vivaient encore dans la rue. Ils en avaient parcouru du chemin depuis.

"Les nouvelles du jour! Un incident au sein de la garde! Demandez le nouveau numéro du Tofu déchainé!"

Un gamin avançait au milieu de la foule munis d'un grand sac remplis de journaux roullés. Ksenavic lui fit un signe de la main et l'enfant s'approcha en tendant un exemplaire. Le Zobal le remercia et lui donna une petite bourse de kamas. D'aprés le regard émerveillé du gamins, il n'était pas habitué à recevoir autant d'argent. Il s'exclama de joie et Ksenavic ne put s'empêcher de sourire. Il s'imagina qu'une fois grand, ce gamin donnera lui aussi à un autre enfant démunis. Un cercle vertueux qui pouvait laisser pensif. Ksenavic commença à lire le journal:

Un accident ou un meurtre?
Hier soir, des passants ont entendus un cris en provenance de la caserne. Des curieux sont aller voir ce qu'il s'y passait et ils ont découvert le corps du capitaine de la garde ainsi que de nombreux débris de verre. La garde est trés vite intervenu pour sécuriser la zone. Nos investigateurs n'ont décelé aucune blessure mortelle. Juste un mystérieux point de sang au niveau du cou probablement causer par le verre.
La garde n'a pas communiqué d'information le sujet.
D'aprés nos informateurs, le capitaine devais être entendu par la tribunal des affaires criminelles d'Astrub concernant une affaire de trafic d'esclave. L'homme était accusé de revendre des criminels emprisonnés. Nous avons interrogé le juge chargé de cette affaire, maitre Celebrindal, qui nous a donné son avis:
"Je penche personnelement pour le suicide. Cet homme devait être désespéré, surement certain de finir sa vie en prison. Helas, à cause de sa fonction et du méandre administratif, nous n'avons pas pu le maintenir sous les verrous jusqu'au procés. Mais au final, justice a été rendu."


Savra s'approcha de Ksenavic avec un regard interrogatif.
-Tu lis le journal maintenant? Depuis qu'on est là bas tu as changé, dis donc. J'me rappelle de toi à l'époque tu...

Ksenavic lui montra le nom de Celebrindal dans l'article et Savra lui pris le journal des mains pour lire plus attentivement.
-Tu penses que c'est celui qu'on connait?
-Je pense que ça serait simple à vérifier.

Ils partirent dans les rues d'Astrub en direction du tribunal. Il y avait une foule de personnes devant l'entrée du batiment, beaucoup semblait être des rédacteurs de gazettes. Ksenavic et Savra restèrent légérement en retrait. La porte s'ouvrit et un brouhaha de question s'échappa soudainement de la foule. Les grades qui sortirent en premier firent reculer la foule. Puis vint une cra rousse. Elle s'arréta juste aprés la porte et lança vers l'intérieur de la batisse:

-Alors, vieux croton! J't'avais prévenu que tu ne m'aurais pas! Ton acharnement à tenter de m'attrapper et à échouer prouve ton incompétence, minable!

Et elle partit tranquillement fendant la foule en repoussant brutalement tous les journalistes qui s'approchaient trop d'elle. C'est à ce moment la que Savos sortit du tribunal, en habit de juge. Il s'éclaircit la voie et dit:

-Aprés délibération, mademoiselle Hawke a été jugé innocente dans l'affaire du massacre de la rue du deluge.

Savos aperçut Ksenavic et Savra, et d'un signe de tête leur dit de rentrer par l'arrière du batiment. Ils firent donc le tour et trouvèrent une trappe qui menait sous les murs. Ksenavic l'ouvrit et ils descendirent. Cela ressemblait à un petite prison. Savos les attendait au milieu des cages. Il tournait en rond dans la salle d'un pas lourd qui traduisait son énervement.

-Ah, vous voila. Vous tombez bien. Vous avez vu cette petite s... rah! Je n'ai pas réussi à l'avoir ici mais j'ai d'autre moyen pour l'arrêter. C'était nos hommes qu'elle a massacré. C'est ta prochaine cible Ksenavic. Nous ne pouvons permettre ses actions et nous demandons sa mort.
-Et j'éxécuterai la sentence.
-Bien, tu agiras avec Tym Ahoute. Mais méfie toi, c'est une mercenaire renommée trés habile et qui ne recule devant rien. Tue-la et trouve qui a mis un contrat sur la tête de nos hommes. Elle vit dans une grotte aménagée dans la futaie trouée. Savra, prépare toutes les potions que tu jugeras utiles pour leur entreprise. Maintenant filez.
-J'aurais juste une question, dit le Zobal. Pourquoi avoir prévenu le capitaine d'une visite?
-C'était pour te tester, je voulais voir si tu avais la force de nous rejoindre. J'ai eu raison. Bon... je dois y retourner et trouver un bouc émissaire pour l'affaire de l'écologiste d'Amakna. Partez.
avatar
Tyra Hawke
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 262
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 23
Localisation : Si je suis pas au comptoir à papoter une bière à la main, c'est que je suis malade

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Albynn le Ven 27 Fév - 14:24

C'est pas "vieux crouton" que tu voulais mettre? Surprised
"tym ahout"? time out? Xelor je parie xD

Suite suite! Qui est coupable, qui qui quiiiiii!??
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Tyra Hawke le Ven 27 Fév - 14:27

Bah ouais mais j'voulais faire un jeu de mot avec Croton x)
avatar
Tyra Hawke
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 262
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 23
Localisation : Si je suis pas au comptoir à papoter une bière à la main, c'est que je suis malade

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Shiki Van Shërza le Ven 27 Fév - 16:21

Oh, enfin la suite ! *w*
Tiens... Je vois qu'une Tyra commence à apparaitre dans cette nouvelle... On va enfin savoir comment elle a connut Ksenavic on dirais ! :3
Pas grand chose à dire de plus à part : hâte de voir la suite ! ^^
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 23
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oeil pour oeil, Sang pour sang.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum