Uchronia Leader : Astrubean fighting

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Uchronia Leader : Astrubean fighting

Message par Albynn le Mer 17 Déc - 13:17

J'ai lamentablement échoué...
J'ai voulu porter ce coup avec la dague de paralysant, mais son poing m'a coupé le souffle, et plus encore. Je tousse et ressent l'odeur et le gout du sang.
Mon sang.
Son poing m'est arrivé en pleine poitrine. Le tonique ne m'a pas regénéré, une côte s'est brisée et m'a perforé les poumons.
Je me noie dans mon sang.
Je le vois penché sur moi, il m'appel. M'ordonne de me relever. De continuer, de l'arreter.
J'agrippe son bras, il me reste que peu de temps.

-Dernière volonté... frère...

J'inspire comme je peux, et m'exprime entre deux toux:

-Le... Contre-ordre... Donne le...

Ce sera ma dernière bouffée d'air, et mes derniers mots.


Plus de ressentis, plus de physique, plus rien. C'est la deuxième fois que je ressens ça, mais cette fois, je sais que c'est parce que je suis mort, et bien mort. J'ai comme l'impression qu'on m'a brusquement libéré d'un poid, de mes sentiments. Comme si, brusquement, j'étais libre.
Je froles mes ailes mécaniques sur ma projection. Je sais qu'il m'entend, et qu'il va venir. Il me l'a promis, juré.
Je contemple Birth en larmes, sur mon enveloppe charnelle. Il hurle, une groupe d'oiseaux s'enfuis de l'arbre voisin. Je vois encore son âme, sa projection. Debout, le pistoroub sur la tempe. Ses larmes ne se sont pas stoppées.
Cette fois-ci, je m'approche, et frole sa projection. Son lui physique sursaute, et regarde sur le coté.

-Alby...?

Doucement, je me rapproche de sa projection, et me faufile contre lui. Je veux lui faire passer tout mes sentiments positifs, tous. A quel point il est important pour moi, comme tout ceux que j'ai connus. Nos rires, nos joies chaques soirs, les retrouvailles après les disputes, les soulagements...
J'ai pris son bras pour le baisser, sa projection m'a enlacé. Et son corps a murmuré:

-Pardonne moi... Je ne peux pas.

Je n'ai pas réussi à la convaincre. Il a pris la dague dans ma main, et a commis l'irréparable.
Sa projection a ouvert les yeux, et s'est éloigné de ses restes charnels. Il m'a sourit.

-Partons, petit frère... On a fait tout ce qu'on pouvait... Recommençons nos vies.

-Non, Birth. J'ai une promesse à tenir... Mais toi... Repose en paix.

Sa projection regarde vers le ciel. D'autres âmes décédées, comme nous, montent ou descendent. Quelque chose nous appelle... Je ne peux pas y aller.
Je vois Birth se laisser porter par le courant. Je suis seul, avec les ailes mécaniques et nos corps charnels.
Je le ressens... Il est en chemin.



Jolian Adelart. Le nouveau fléau.
White m'a aidé, la résistance s'est mise en place. Les citoyens se sont réfugiers en catastrophe derrière les boucliers construits par Cyd. Le capitaine est un génie, ses boucliers tiennent tête aux canons du Liberty! Compréhensible, puisque c'est lui qui les as réparés.
Notre équipe de résistants se compose de plusieurs personnes, et je les ai tous connus. Il y a Lassia, qui ne peux plus prétendre fermer les yeux. Core Van Heim, revenu recemment, nous prête sa force et sa foi. Cyd, le plus combatif de tous, protecteur des victimes et des citoyens. J'ai vu Mineuchi et Eiffy au sol. Et puis, il y a White et moi. Tout deux, avec nos canons à stasis, nous déblayons les débris, et sortont souvent des cadavres, mais parfois des personnes vivantes.
Comme il me l'a promis, White a lié mon âme à son tourtobot. Pinces, roulettes et un tir à stasis, c'est tout ce que j'ai.
Fautes de pouvoir attaquer le bouclier de Cyd, le Liberty s'est mis à raser les maisons par paquets. Des maisons faites avec un dur labeur, parfois des années de travail. La plume blanche à fond vert brille insolemment dans le ciel, derrière ces rayons meurtriers. Des réfugiés ont peur de faire confiance aux Get sauveteurs. Ne portent-ils pas le même symbole que ces monstres du ciel?


Je culpabilise. SI seulement j'avais pas échoué, Birth aurait donné ce contre-ordre, et on en serait pas là...
White ressent ma détresse. Obligé, puisque nous sommes maintenant liés, plus fort que jamais, sans corps pour brouiller nos âmes. Il m'envoie que je n'ai rien à me reprocher, que même les Douze se trompent et se font battre. Preuve en est avec Ogrest. Ca me remet du baume au coeur.
Ca fait trop longtemps que la bataille a commencé. Ou plutot, l'erradication. Il faudrait absolument neutraliser le Liberty, mais commment? Il faudrait être un steamer volant, et ce n'est pas possible. Être assez petit ou blindé pour aller là haut et eviter ou résister à quelques tirs du Liberty, et voler pour le rejoindre.
Rien comme ça n'existe.
On a finit notre tour, nous rentront au bouclier. Cyd s'affaire à droite à gauche, hurle des ordres et fait maintenir le bouclier, un vrai travail de colosse. Mineuchi et Eiffy ont rammené des blessés graves. Il y a peu d'Eniripsa, comme toujours à Astrub...
A nouveau, je regrette. J'aurais dû partir les aider au lieu de mourir là bas...
A nouveau, White me fait la morale: j'ai fais le meilleurs choix possible sur le moment. J'avais une chance de sauver Astrub, et on m'aurait regardé de travers si j'avais dis avoir laissé cette chance. Qu'en bref, je n'avais fais que les meilleurs choix à faire, et que ce n'était pas le moment de s'en vouloir.
Mais que pouvons nous faire?
Core reviens à son tour, aidant Rose à marcher. Leur groupe a visiblement échappé de peu à un tir. Juste derrière arrivent Shiki, Liroka et Nora, en courant. Mais pas pour longtemps.
Le Liberty les as repéré et leur tire droit dessus, ils disparaissent sous un nuage explosé de poussière et de terre. Je n'ai pas de mots, mais pousse un enorme bip. Ce monstre de roublard les as tués!

Last Exile -Ginyoku No Fam-

La poussière retombe, je vois trois silhouette debouts. Ils sont en vie!
Pas exactement. La poussière finie de partir, et j'apperçoit un éclat bleu. Nora les as enfermés tous ensemble dans un enorme bloc de glace, qui les as protégés du tir, mais les retiens prisonniers.
Je bipe à nouveau, et viens tirer un pan de tissu de White d'une pince: il faut aller les chercher!
Il secoue la tête, et je ressent sa négation. Et son explication. La glace va probablement les protéger des tirs. En revanche, nous qui iront les chercher, seront vulnérables, sans compter qu'il nous sera impossible de les rammener ainsi.
Rose, en me voyant, se baisse pour me ramasser, et me serrer contre elle.

-Hooo, comme il est mignon avec ses petites pinces et ses bips!

Je me débats, et une de mes pattes se prend dans une bretelle elastique de Rose. Qui glisse, et claque contre sa peau.
Mes circuits se mettent en marche, et j'envoie directement mon idée à White.
Une idée dingue. Et qui peut marcher.
White appel tout le monde, et expose l'idée. Mineuchi et Core ouvrent de grands yeux, Rose fronce les sourcils. Cyd aquiesce, les autres restent impassibles.
Pour atteindre le Liberty sans armes de tirs, on a besoin de quelqu'un de petit et blindé.
Je suis quelqu'un.
Je suis petit.
Je suis blindé.
J'ai tout les outils qu'il faut pour découper, trancher, et même tuer. J'ai un raisonnement humain, et tout les outils d'analyse d'un bot. J'ai déjà volé, et je connais le Liberty.
On a pas d'autre plan offensif de toute façon.
Mineuchi et Core s'en vont avec Cyd pour préparer une catapulte manuelle. Le principe est simple, voir même "primitif", comme dit Cyd: des tatouages sacrieur comme ficelle, et un viseur en "Y".
White réquisitionne des femmes au foyer pour me coudres des gouvernails et un parachute. Les autres préparent un leurre, pour forcer le Liberty à s'immobiliser et viser.
Tous s'affairent. J'ai peur, mais ne ressent pas son fond: je n'ai plus de trippes, plus de coeurs, même pas de quoi transpirer.
Alors j'attend, jusqu'au moment fatidique. Placé dans les tatouages de Mineuchis et Core, sur le lance-bot géant, on attend. La faux canon est sortit, c'est un leurre. il dévale la pente. Le Liberty s'arrete et entreprend de viser, les sacrieurs lâchent à ce moment.
Au yeux du Liberty, je suis à peine visible. Un tout petit point noir... Parmis tant d'autres: derrière moi arrivent des projectiles maisons. Au sens propres: des parpaings, des morceaux de portes, tout et n'importe quoi. Le but est de noyer le bruit de mon aterrisage avec le choc de ces objets innofensifs, face à la coque du zeppelin.
Jolian doit penser qu'on est désespérés. une tentative vaine, pour ne pas se dire qu'on aura rien tenté. Une tentative d'insectes qui tentent de survivre.
Je réoriente les freins fait main, je ne doit pas me rater. Je peux changer légèrement d'angle, et pas faire demi-tour.
Un coup de turbo une fois l'angle choisit, et je me précipite sur la coque. "Dong".
Plusieurs autres s'en suivent, le bois et la pierre richoche sur la coque, et l'érafle juste. Moi, je sors mes outils, et perce un trou dans une fenetre arrière.
Il faut empecher Jolian de nuire encore.
Je chute sur le sol. La cabine arrière. Je me rappel y avoir soigner le bras de Birth...
Je roule silencieusement sur mes chenilles, et passe par les conduits, doucement. Il s'agit de ne pas me faire repérer.
Mais les bruits sur la coque continuent, je me rapproche de plus en plus de la cabine.
J'entend Jolian rire. Il se moque de notre "attaque désespérée". Rien de ce qu'on envoie n'endommagera assez le Liberty. Il demande à Waddle de leur donner une leçon, et de nous renvoyer nos propres projectiles.
Et ça, ça passera les boucliers: ils ont pû en sortir, ils pourront y rentrer.
Je dégaine mon tir à stasis, et tire droit sur Jolian. Pas de chichis, en plein crâne. Il a à peine le tmeps de se tourner qu'il a pris le tir dans le crâne, lui grillant une partie du cerveau.
Dans un titubement, il part en arrière, et écroule son bras sur un gros bouton rouge, avant de s'effondrer.
L'auto-déflagration.
Jusqu'au bout, ce fou veut faire comprendre à Astrub qu'elle doit changer. Mais cet imbécile ne se rend pas compte qu'ils ne passent que pour des enièmes agresseurs, pire encore que les autres.
Waddle, choqué, me regarde, puis regarde la bulle de sauvetage, et Jolian mort.

-Sauve toi, petit machine. De toute manière, je n'aurais pas pû vivre avec ça sur la conscience...

Ce crâ force mon respect. Une analyse de son corp m'indique qu'il ne ment pas: sa température n'a pas bougée, et il n'emmet pas de phéromones.
Je roule dare-dare en sens inverse. Plus qu'un kamêtre, et je pourrais essayer ce parachute...
Boum, déflagration.



Je ressens que je m'éveille. Pourquoi? Comment est-ce possible? J'ai explosé avec le Liberty. Ce n'est pas possible, mais ce n'est pas la sensation de mon âme libre que je ressent.
J'ouvre ma perception. Il y a des gens, des gens que je connais. Beaucoup. Mineuchi, Sara, Yue... Yue et White sont les plus proches, ils me considèrent. Les autres sont derrières des barrières. J'entrevois aussi Core, Winch, Métha... Est-ce un rêve?
J'ai des sensations, simples, mais c'en sont. Des capteurs de sons, aussi. Je pense bouger mes pinces, mais elles semblent avoir des rajouts. Pourquoi, d'après mes capteurs, les visages sont à ma hauteur? Mes pattes captent pourtant le touché du sol...
Je fais bouger le tout en même temps, les mouvements possibles me sont rushument familiers...
Mes capteurs visuels clignent. Pourquoi faire?
White s'avance et me tire, mes capteurs signalent que l'appuis dans mon dos a disparu, et que mes appuis ont bougés. Ils renvoient aussi la présence de capteurs ultrasensibles dans mon dos, comme des excroissances.

-Comment tu te sens, Alby?

-Je sais pas trop... Tout a changé...

-C'est normal, "tonton".


Yue s'avance, un grand miroir entre les mains. L'image qu'elle reflète me sidère.
Ce n'est pas le corp d'un tourtobot, mais le mien. Ou plutot, une reproduction steamer du mien. Du métal blanc, des articulations partout. Le contour de mes capteurs visuels est fait de minuscules pierres rouges. Mes yeux neufs. Sur ma tête a été greffé une perruque blanche, faites à partir de laine de bouftou défrisés et tressés. Un coeur steamer, des capteurs en vrac. Un réservoir d'eau, et un dispositif qui, selon ma mémoire mécanique, correspond à un canaliseur de brise. Je continue à interroger la mémoire. Trois mois ont passés depuis l'explosion. Des foh-toh trainent, je vois les réfugiers sortirent de la bulle de protection de Cyd. Je vois WHite et Yue, tenant les reste d'un tourtobot brulé et en deux morceaux. Puis je les voit dégager le coeur avec précaution, et l'enfermer dans une boite pleine de laine.
Il y a ded foh-toh d'une Astrub en reconstruction, de pitreries de Winch, de Core donnant des directives. De Cyd faisant travailler des robots de constructions, de la fonte du glaçon qui retenait Liroka, Shiki et Nora.
Il s'est passé tant de choses...

-La socière a insister pour prendre part au projet de restauration. Elle m'a pas mal aidé, avec ses connaissances anatomiques.

Yue hoche. Puis White pose fortement sa main sur mon épaule droite. Un capteur m'indique un changement de chaleur, en même temps qu'il m'annonce:

-Bon retour parmis nous, petit.





References images: http://forum.caliban-web.com/art-et-design/portraits-robots-humanoides-par-mamonna-t386.html
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Uchronia Leader : Astrubean fighting

Message par Lashet le Mer 17 Déc - 17:20

Wow... magnifique également. continue,tes textes sont sublime! GG!
avatar
Lashet
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 165
Date d'inscription : 11/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Uchronia Leader : Astrubean fighting

Message par Birth le Mar 12 Mai - 9:53

Jolian en véritable ennemi, j'ai toujours eut l'impression que ce personnage te passionnait.

Dans tout les cas Byboune-Bot est vraiment intéressant, des réflexions sur le corps et les actes y étant liés.

Mon épilogue préféré je crois, cela est dit :p
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Uchronia Leader : Astrubean fighting

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum