C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Kyrius le Jeu 16 Avr - 3:05

Idem j'en veux plus ! bounce
avatar
Kyrius
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 15
Date d'inscription : 10/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Birth le Jeu 16 Avr - 8:53

Combat rapide mais moment marrant ! J'attends la suite compadre (Pas grand chose à dire sur ce passage T-T)
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Albynn le Jeu 16 Avr - 13:09

*se cogne le front sur le mur*

Rhhhaaaa, y'a des fois où je déteste être intelligente, ça me fait deviner les trucs marrants :'(

Joli joli, mais curieuse de boir ce que Nico veut faire de son tel' sans internet ni réseau. Fohtoh, enregistreur pour le chantage?
Suuuuuspens!
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Bluefox82 le Lun 4 Mai - 1:37

[Merci à tous pour vos commentaires, ça fait plaisir à lire!
Et voici la suite]

Après avoir passé cette porte sous les cris des autres prisonniers, chose dont je me serais bien passé vu le peu de discrétion qu'on a de base, on arrive dans un long couloir.
Je me dis de plus en plus qu'en fait, on est pas dans la prison Bontarienne, au niveau du QG. Mais si c'est pas ça, on est où alors?
Je remarque des drapeaux avec le symbole de la nation, ainsi que sa carte. Plusieurs caisses aussi, certainement de la nourriture ou des fringues.
La prison de l'avant-poste peut être?
Cela voudrait donc dire qu'il y a un sous-sol, avec la grande majorité des cellules du bâtiment?
Je sais qu'à l'étage, il y a deux cellules, occupées par un Riktus d'un côté, et par plusieurs roublards de l'autre. Le tout dans un grand bureau, tenu par le sergent Monque. Mais avant tout, il faudrait passer la salle de garnison, où la majorité des gardes posent leurs affaires. Mon portable se trouverait peut être là. Encore faut-il que j'ai la certitude d'être au bon endroit.

Harkane et Nicolas parcourent alors le couloir, qui débouche sur un escalier montant vers un étage. Ce dernier est gardé par une porte en barreaux, fermée à clef.


Harkane: On doit avoir la bonne clef dans le trousseau récupéré sur le garde.
Nicolas: Ouais. Mais avant toute chose, le mieux serait peut être de se déguiser en garde, histoire de tenter de passer incognito.
Harkane: Et...tu les trouves où tes déguisements?
Nicolas: Dans le couloir là, y'a plein de caisses, il y a certainement les fringues qu'on cherche à l'intérieur.
Harkane: Je vais vérifier.

Harkane retourne donc sur ses pas, fouillant les caisses désignées. Ce qu'il trouve ressemble plus à des haillons faiblement remaniés pour ressembler à un uniforme de garde qu'à autre chose...

Harkane: Bon, j'ai réussi à trouver que ça...
Nicolas: Et le garde qu'on a assommé?
Harkane: Que TU as assommé, déjà! Et puis, pas le temps, et il risquait de se réveiller.
Nicolas: Et bah. On ferra avec. En espérant que ça marche bien.

Ouais...j'espère. On se met ces vêtements, et je décide d'ouvrir la porte en question. Personne dans la salle de garnison...je vais en profiter pour fouiller un peu.
D'autres fringues, des armes blanches, des cartes à jouer, des livres (et apparemment, principalement des livres "pour adultes"), d'autres vêtements...un...reste de sandwich jambon-beurre...
Y'a de tout en fait.
Puis j'arrive au niveau d'un petit bureau, avec un seul tiroir. J'ouvre et je tombe ENFIN sur ce que je cherchais: mon téléphone!
J'ai rarement été aussi heureux de trouver un truc que j'avais perdu, généralement je souris et puis après c'est de l'histoire ancienne. Surtout que de base, j'accorde pas une énorme importance à mon portable.
Mais là, ça fait trop du bien de le revoir! J'appuis immédiatement sur le bouton de verrouillage, pour l'allumer!
Le portable vibre l'espace d'un tout petit instant, puis rien. Ecran noir.

Plus de batterie.........................................

Quel dégoût...j'ai vraiment la poisse.

???: Qu'Est-ce que vous faîtes là, vous deux?

Oh merde...un garde...manquait plus que ça. Je décide de me retourner.

???: Vous êtes des nouvelles recrues? Vous venez d'être affectés à la garnison?

Je le regarde, bouche bée. Un Iop...cheveux châtains clair...cicatrice à l'œil gauche...l'air légèrement niais...une veste en cuir en deux tons de brun avec une sangle en bandoulière...et un foulard rouge.
Liroka Zascan...
Ce type, qui est devenu un des amis les plus proches d'Harkane. Cette même personne qui se tient devant moi.
Je peux donc croiser les personnages des autres rôlistes que je côtois.
Mais, ce n'est pas l'heure pour taper la causette! Si Harkane et Liroka se rencontrent maintenant, cela va créer un paradoxe temporel avec l'histoire et tout le RP que j'ai fais à la base! Je ne pourrais plus suivre cette ligne directrice, et je ne saurais pas ce qu'il va se passer par la suite!
Je dois à tout prix faire passer cette rencontre comme la plus banale possible, sans qu'elle ait l'influence nécessaire pour changer le scénario!

Nicolas, déterminé, se mettant au garde à vous: Oui, sergent! Et le sergent-chef Monque nous a demandé de...
Liroka: De?

Trouve un truc Nicolas....réfléchit...

Harkane, se mettant au garde à vous à son tour, ayant pigé le stratagème: D'aller réceptionner une diligence au niveau du village, sergent!

Merci Harkane. Pour une fois, tu as prit une excellente initiative.

Liroka, restant un moment à les aviser du regard, avant de sourire: Fort bien, les bleus. Je vais pas vous retarder alors. Mais magnez-vous, on aura certainement besoin de votre aide juste après ici!

Nicolas et Harkane, en coeur: Sergent, oui Sergent!

Et nos deux protagonistes sortent alors du bâtiment de la garnison, tombant ainsi sur la place de l'Avant-Poste de Bonta. Une foule assez dense et active s'offre à eux, composée de voyageurs qui sont arrivés d'Astrub. L'ambassade semble être pleine à craquer, les quelques boutiques présentes carburent à fond.

Ca, c'est fait! Ca fait du bien de voir l'extérieur!
Heureusement, sans vouloir être méchant, que Liroka est naïf. Bon nombre de gardes nous auraient fait chier. Mais bon, il faut dire que l'excuse qu'a lancé Harkane était bien trouvée.

Nicolas et Harkane descendent alors l'escalier devant la garnison, et passent parmi la foule, arrivant aux portes de l'Avant-Poste, donnant sur le village de Bonta. Une fois le seuil franchit, ils décident de bifurquer vers la Taverne de Bagrutte. Une fois à l'intérieur, les divers clients et personnels de l'établissement les regardent brièvement, retournant à leurs occupations. Ils en profitent pour sortir par la porte de l'autre côté de la Taverne, afin de s'y placer derrière, à l'abri des regards et d'éventuelles patrouilles de gardes. Ils enlèvent alors leurs armures, revenant donc dans leurs habits de départ.

Nicolas: Aaah...enfin débarrassé de cette ferraille! J'en pouvais plus!
Harkane: Je te le fais pas dire...
Nicolas: Maintenant, on fait quoi?
Harkane: Direction le Faubourg de la Sainte Eau Dorée, histoire d'être en sécurité, et d'avoir enfin un minimum de repos...
Nicolas: Oh? Je....je vais rencontrer ta famille?
Harkane: Oui et...attends, comment tu sais ça?
Nicolas: Euh bah...je te l'ai déjà dit.
Harkane, soupirant: Ah oui...c'est vrai...
Bref! Trêve de bavardages. Il faut qu'on se mette en route. Et si possible, en évitant les patrouilles de gardes.
Nicolas: Ouais. J'te suis!


Ainsi ils se mirent en route, évitant les routes principales pour aller au Faubourg, et plus exactement à la demeure familiale de la famille Nora.
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Lashet le Lun 4 Mai - 12:15

Oooh un Liroka! Naiïh heureusement! Ca me ferait marrer que les deux croisent méligan xD La suiiite! \o/
avatar
Lashet
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 165
Date d'inscription : 11/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Albynn le Lun 4 Mai - 17:27

VDM pour Liroka le bénêt XD
Sympa comme rencontre, quand même!
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Opheliana le Mar 5 Mai - 20:33

Mais...mais...mais...pourquoi j'ai pas lu ça avaaaaaaant ! T-T

C'est juste super cool, j'adore le principe, le style d'écriture et la mise en place de "faut que rien ne change par rapport à ce qui s'est passé avant sinon ça va foutre le bordel et je vais pas m'en sortir"

Continue comme ça, hâte de voir la suite !!!
avatar
Opheliana
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Birth le Mar 12 Mai - 10:31

Nico = scoumoune

Liro = Guéééééééé

Ouais on retrouve bien nos persos connus là :p

C'est toujours bon et on attend la suite !

*Se plante sur le topic* Et j'm'attends moa...
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Bluefox82 le Mar 26 Mai - 13:37

[Hop! Merci à tous pour vos commentaires que j'apprécie toujours de lire, ça fait plaisir de voir qu'on s'intéresse à mes écrits.
Et sur ce: la suite!]

Chapitre 3: Le poteau et le gueulard.

Après avoir traversé le village Bontarien dans la plus grande des discrétions, évitant les principaux axes routiers, nos deux héros arrivent donc au seuil du Faubourg de la Sainte Eau Dorée. Ici, la population étant plus grande, et la foule plus dense due à l'activité commerciale des lieux, leur camouflage devient d'or et déjà plus optimal. Serpentant dans les rues non sans difficulté, mais au moins à l'abri des patrouilles, ils se rapprochent de la pointe est du faubourg, là où est la demeure. Sur leur passage, nombre de personnes discutent, regroupées au niveau d'une place, surplombée par un panneau d'affichage recouvert de papiers en tout genre. L'un d'entre eux attire particulièrement l'attention: une fiche relativement simple, en aplati de vert sur lequel figure une plume blanche. Le titre "Get Free" y siège, accompagné d'un texte juste en dessous.

Hop hop hop! Calmos sur les monologues là! Laisse-moi un peu de temps de parole!
Ouais...une affiche de Get Free...oh bordel, j'avais complètement oublié la guilde avec mon arrivée dans le monde.
Je demande à Harkane de rester derrière, voir de rejoindre sa maison: on peut l'apercevoir d'ici, j'aurais aucun mal à y aller.
Il y va, et moi je me rapproche...enfin, je me faufile vu tous les glandus qui sont postés devant le panneau, pour lire de près l'affiche:

Get Free.
La guilde Get Free recrute actuellement. Si vous êtes tentés par l'idée de devenir révolutionnaire, si vous voulez faire bouger le monde pour un meilleur avenir pour votre génération ainsi que les générations futures, venez-nous voir! Si vous avez besoin de plus d'informations, contactez-nous via tofu.
Birth.

Birth existe donc bel et bien, je suis maintenant sur que je peux croiser tout autre personnage de Rôle Play.
Par contre...je me demande très sincèrement s'il va réussir à rameuter du monde dans la guilde comme ça...car c'est vachement direct, et puis promouvoir un groupe de révolutionnaires dans une ville de riches...c'est pas un peu risqué?
Tout le monde semble offusqué d'un part par cette affiche, d'autres y lancent des moqueries...beaucoup de bourgeois sont devant, particulièrement pédant, prenant ceci comme une énorme blague...
Et d'autres...plus démunis...semblent s'émerveiller...
Je remarque ainsi les différences sociales de cette ville, alors que cela ne fait même pas deux heures que j'y suis. C'est affligeant.
Harkane, toi...dans tout ça...qu'en penserais-tu?

En sondant la place, je remarque que plusieurs affiches de Get Free sont collées sur les murs. Devant l'agglutinement de toutes ces personnes, des gardes interviennent, arrachant plusieurs affiches afin de dissiper les attentions.
Discrètement, j'en arrache une de mon côté et je la conserve. Je me tourne et presse le pas afin de rejoindre la demeure Nora.
Puis je m'arrête. A peine un pâté de maisons plus loin, alors que les gardes avancent pour enlever les affiches, un homme en place d'autres, comme s'il se foutait de ce qu'il se passait plus loin.
Ce dernier, blond et bardé de cicatrices, dans un costard fort abîmé et un pantalon troué de partout, tourne la tête, me lançant un regard de ses yeux marrons...

Surprise à mon encontre. J'écarquille les yeux devant cette personne, bloquant nettement mes mouvements.
Il sait pas qui je suis et comprend pas du tout mon attitude, mais moi en revanche, je sais beaucoup de choses à son sujet: je me retrouve nez à nez avec Lenz Dogaïl, le chef de Get Free.
Je sais pas quoi dire! C'est comme rencontrer d'un coup une idole ou une personne célèbre dans un endroit où on s'attendait le moins à la croiser!
Il me toise, remarquant que je tiens une des affiches en main. Le dos droit, il sourit, et décide d'arrêter de coller des affiches, pour se rapprocher de moi. Il semble heureux de trouver enfin quelqu'un avec une de ses affiches, pensant que je n'allais pas la jeter dans une poubelle comme l'auraient fait les gardes:

Lenz: Ah! J'ai enfin peut être un candidat! Bien le bonjour, mon brave!
Nicolas: E-Euh...b-bonjour...
Lenz: Alors, mon pote. Tu veux nous rejoindre si je comprends bien?
Nicolas: Bah euh.. n-non...
Lenz: Dans ce cas, pourquoi tu gardes cette affiche, au lieu de l'avoir jeté dans les poubelles juste derrière-toi?
Nicolas: E-Euh...

Non...je vais pas rejoindre Get Free, certainement pas!
C'est pas là où est ma place! J'appartiens au monde réel, bordel de merde!

Lenz: C'quoi ton nom?
Nicolas: Nicolas...
Lenz: Bah écoutes, Nico'. Au pire, tu m'envois un tofu si jamais tu décides de nous rejoindre! On traîne assez souvent sur Sufokia ou Astrub.
Nicolas: Oui...mais, j'ai dit que je voulais pas venir!
Lenz: Allons...entre nous, tu dis ça parce qu'il y a les gardes pas loin?
Nicolas: Non putain! C'est pas ça! J'ai juste pas envie de rejoindre!
Lenz: T'as donc aucune considération pour les générations futures? Pour notre avenir?
Nicolas: ....

Les gardes arrivent non loin de Lenz et Nicolas. Remarquant le chef de Get Free avec les affiches, ils se rapprochent, sortant leur épée de leur fourreau. Le chef d'unité se rapproche, ayant aussi dégainé son arme.

Chef, à Lenz: C'est donc toi qui a foutu toutes ces affiches?! Tu risques gros, espèce de vermine!
Lenz: Oh...la cavalerie arrive.
Nicolas: En même temps, promouvoir un groupe de révolutionnaires pour renverser un pouvoir, c'est sûr que ça fait grabuge...
Lenz: Ah? Je pensais qu'c'était sympa comme idée.
Nicolas: Bah, le Faubourg de la Sainte Eau Dorée doit être dirigée par un type assez autoritaire. Ou alors, c'est le gouverneur lui même qui est tyrannique...
Lenz: Pas faux.
Chef, regardant Nicolas: Hé! C'est le mioche qui s'en est prit au duc de Kara! C'est un criminel lui aussi!
Lenz,riant: C'est la merde pour toi aussi visiblement!
Nicolas: Fait chier...

Bon sang, j'aurais du tracer tant que j'en avais le temps, je me retrouve une nouvelle fois dans de beaux draps!
Et Harkane n'est pas là en plus!

Lenz: Recule, Nico'...je m'en charge.

Lenz craque ses poings, son cou et s'avance vers l'unité de 10 gardes.

Lenz: Allez, v'nez les demi-portions! Réglons ça mano a mano!
Nicolas: Oh là! Qu'est ce que tu fais?!
Lenz: J'vais leur péter la gueule, voyons!
Nicolas: Mais t'es malade, ils sont trop nomb-

Nicolas n'eut pas le temps de terminer sa phrase que Lenz fond sur le premier garde devant lui avec grand vitesse. Ce dernier le voyant arriver tente un coup en oblique de sa lame, Lenz esquivera et profitera de l'ouverture pour placer un coup de coude au niveau du plexus solaire, puis fauchant les jambes du garde d'un balayage. Il pivote, envoyant son pied gauche dans la tempe du suivant, avant de frapper le foie de son camarade juste à côté. Il enchaîne ainsi chaque garde, leur laissant que peu de temps de manœuvre, les battant comme si de rien était. Le dernier valsera à travers la porte d'un maison adjacente, dévoilant une famille en plein repas dans sa salle à manger. Le chef de Get Free reviendra en position, jambes légèrement écartées et fléchies, poings serrés.

Nicolas, écarquillant les yeux face au massacre: Quel bourrin...
Lenz: Nico', j'te conseille de partir, avant qu'il y en ait d'autres qui rappliquent! J'te rappelle que t'es recherché aussi.
Nicolas: Et toi? Tu vas faire quoi?!
Lenz: T'inquiètes pas, je vais m'démmerder! J'ai l'habitude!

Pas le temps de se morfondre et de s'attarder sur la situation: je sais que Lenz s'en sortira coûte que coûte. Je l'abandonne, et je me dirige finalement vers la maison d'Harkane en courant.
Ce dernier justement m'attendait au niveau de la porte d'entrée...

Harkane: Tu foutais quoi?
Nicolas: Rien...juste connaissance avec un gros barjo.
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Albynn le Mar 26 Mai - 13:43

"un gros barjo" XD
Avoue, on l'adore notre barjo de perso chef! xD
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Birth le Mar 26 Mai - 14:02

*Sort de sa tannière*

Beh j'adore ! L'idée des affiches et de l'ignorance totale de Lenz de ses actions réelles est juste géniale et complètement logique, le bougre est un bourrin parfois trop peu penché sur la réflexion xD

Et l'attitude de Nico est comme toujours tordante, ne sachant que faire devant ce recruteur forcé. J'aime la fluidité du combat également, et le style correspond bien à mon Sacri !

Rien à dire j'aime beaucoup :3

avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Bluefox82 le Mer 27 Mai - 17:30

[Et voici la suite!]

J'aurais aimé rester plus longtemps avec Lenz, mais étant activement recherché désormais, j'ai pas eu d'autre choix que de me refugier chez Harkane.
D'ailleurs, ce qui est étrange, c'est que le chef de l'unité de gardes n'a pas mentionné son nom. Ils doivent aussi le rechercher, mais étant donné qu'il est riche, je pense qu'il saura les soudoyer. Et puis le connaissant, ça serait peut être pas la première fois qu'il est retenu à l'Avant Poste bontarien.
Il fume sa clope, tranquillement devant la grande porte d'ébène qui figure en tant qu'entrée de la demeure.

Nicolas: Dis...tu pourrais pas m'en passer une, s'teu plaît?

Harkane: Tu fumes donc?

Nicolas: Ouais. Et là, j'en ai juste grave besoin.

Harkane tend donc une cigarette à Nicolas.

J'ai un briquet avec moi qui me permet de l'allumer...ça fait du bien de s'en griller une, après tous ces efforts et toutes ces pressions que je subits depuis quelques jours.
Le tabac utilisé est assez fort, ce qui me provoque une légère toux, mais je m'habitue, et puis je vais pas cracher sur ça. Tant que j'en ai une, c'est le principal. Et ça fait du bien d'avoir quelque chose que j'ai l'habitude de consommer en vie réelle.
Ma tête me fait encore mal...le sang a séché...je demanderai une fois dans la demeure quelques soins.
Mais pour l'instant, j'apprécie un peu le repos que j'ai ainsi que ma clope. La maison étant un peu reculée des principaux axes routiers, il y a peu de chances que les gardes viennent nous faire chier.
Je m'assois sur les escaliers devant la porte. Le soleil est encore suffisamment haut dans le ciel, il doit être à peine midi passé.
Je regarde Harkane, et entre deux lattes j'engage la conversation.

Nicolas: Sacré logis quand même. On voit bien la richesse de la famille. Mais encore, vous semblez rester modestes.

Harkane: Comparé à d'autres nobles, oui. On aime avoir une maison spacieuse, mais on ne va pas non plus la décorer à outrance.

Nicolas: C'est bien comme cela. C'est beau sans tomber dans l'exagération.

Harkane: Toi qui vraisemblablement connaît tout de moi et de ma famille...tu es surpris par ce manoir?

Nicolas: Je n'ai pas pensé à tout. L'histoire que j'étais en train d'écrire ne s'axait pas encore sur ce genre de détails. Et puis même si je l'avais déjà écrit, c'est toujours avec admiration de voir ça de ses propres yeux.

Un blanc s'intercale dans ce dialogue, puis Harkane reprend.

Harkane: C'est toujours incroyable de voir quelqu'un qui sait autant de choses et qui se revendique en être l'auteur, alors que pourtant il ne vient pas du même monde...

Nicolas: Effectivement. C'est comme une théorie de mondes parallèles. Ce genre d'expérimentations peuvent être faîtes via un retour dans le passé, ou un aller dans le futur. Mais ça relève de la manipulation temporelle, chose qui est extrêmement difficile à réaliser, pour pas dire quasi-impossible.

Harkane: Je vois...ça me paraît quand même encore vague...et j'ai toujours du mal à y croire.

Nicolas: Pareil...je pensais pas possible pouvoir se téléporter dans le Monde des Douze, et pouvoir interagir comme ça avec des habitants...comme quoi, la science réserve bien des surprise.

Harkane: Uh uh.

Une fois ma cigarette terminée, je l'écrase au sol, puis je ramasse le mégot pour le jeter dans la rue passant devant. Harkane fait de même.

Harkane: Bien, rentrons. J'ai besoin d'un bain, et de quelques bandages...
Nicolas: J'te suis.

Harkane toque à la massive porte d'ébène. Quelques secondes plus tard, la poignée se tourne, et l'entrée s'ouvre, dévoilant un homme assez grand en tenue de majordome, portant une petite paire de lunettes rondes. Pâle et les cheveux noirs, gominés en arrière, il accueille les deux arrivants avec un sourire franc, ses yeux noirs les détaillant.

???, à Harkane, puis à Nicolas: Bonjour, Mr.Nora...bonjour monsieur.
Harkane: Bien le bonjour, Yhlas.

Nicolas, s'inclinant légèrement: Bonjour, Monsieur.

Yhlas, désignant Nicolas: C'est un ami à vous, monsieur Nora?

Harkane: Exact, il vient séjourner ici.

Yhlas, tendant une main à Nicolas: Je m'appelle Yhlas, majordome personnel de Mr. Nora. Vous êtes?

Nicolas, lui serrant la main avec un sourire ravi: Nicolas. Ravi de faire votre connaissance.

Yhlas: De même. Mais dîtes moi, messieurs...que vous est-il arrivé pour que vous soyez dans un état pareil? Cela fait plusieurs jours que je ne vous ai pas vu...

Harkane, soupirant: Une petite altercation lors de la dernière transaction à Kara...rien de bien grave.

Yhlas, riant: Et bien, décidément! C'est pas la première fois ce mois-ci!

Harkane: Les acheteurs sont particulièrement difficiles ces temps-ci. Un rien suffit à les rendre colériques, c'est affolant.

Yhlas: Aller, rentrez donc, je vais m'occuper de vos blessures.

Harkane: Si vous pouvez nous faire couler un bain juste avant, je vous en serai gré.

Yhlas: Tout de suite, monsieur.

Yhlas, tel était son nom, nous laisse donc rentrer. On se retrouve dans un hall avec double escalier montant vers l'étage. Plusieurs portes mènent à d'autres pièces sur ce balcon intérieur. Sur ce dernier, aligné avec la porte d'entrée, se trouve aussi un escalier simple, menant à un long couloir. Au rez-de-chaussée se trouvent d'autres portes, dont une dans l'axe de la porte d'entrée, et qui est la plus décorée de toutes.
Y'a rien à dire, même si cela reste relativement simple, c'est harmonieux, c'est somptueux (C'est bon pour le Feng Shui quoi).
Je reste ébahi, à observer l'intérieur avec ma bonne tête de glandu, ce qui arrachera un rire de la bouche d'Harkane.

Harkane: Hey, tu rêvasses?

Nicolas, reprenant ses esprits: Hein...euh quoi?

Harkane: Arrête de regarder dans tous les sens, tu vas te faire torticolis!

Nicolas: Pardon...

Et alors qu'ils discutent, des bruits de pas résonnent dans le long couloir de l'étage. Ces sons parfaitement réguliers deviennent de plus en plus fort, et une silhouette comme à se présenter au niveau du balcon intérieur. Tous se retournent, captivés par la présence. Ils aperçoivent ainsi un Ecaflip grand et svelte, au pelage roux foncés et aux cheveux châtains obscurs, courts. Vêtu d'une chemise blanche surmontée d'un veston rouge, et portant par dessus une veste de costard noir, un tissu de dentelle étant attaché au col de la chemise. Tenant un livre recouvert de velours avec une reliure en cuir portant comme titre "Transactions: année 971.", il fixe les trois personnes de ses yeux bleus perçants, beaux et impressionnants. Son allure charismatique fera dessiner sur la bouche d'Yhlas un large sourire, tandis qu'Harkane et Nicolas demeurent avec un expression déconfite sur le visage, un mélange d'appréhension et de blazitude extrême, comme s'ils savaient qu'ils étaient pas arrivés au bout de leurs ennuis.

???: J'ai entendu ce qu'il s'était passé à Kara. Tu t'es encore mit dans de beaux draps, Harkane...

Harkane et Nicolas, en chœur: Et merde....



A suivre.


Dernière édition par Bluefox82 le Jeu 28 Mai - 14:20, édité 1 fois
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Albynn le Mer 27 Mai - 17:37

FUCK, LE PAPA!
Courage, fuyons avant le savon! \o/

Tranquile comme épisode... pour le moment!
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Mama Koi le Mer 27 Mai - 22:33

Harkane et Nicolas, en chœur: Et merde....

???: Et oui!

franchement j'ai pas grand chose à sortir par rapport à la dernière fois vu que c'est toujours aussi bon!
J'aime beaucoup ce genre d'humour, chaaaaaa...po! Par contre si tu croise Mama, tu risque de tomber sur sa version "Sourire Ecarlate", à moins que tu croises Protocole^^ (mfinbrefonsenfou!).

Donc comme toujours du bon taf!
avatar
Mama Koi
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 102
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 23
Localisation : Je sais pas ... ya de la lumière là bas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Bluefox82 le Mer 27 Mai - 23:52

[Merci pour les com'!
La partie suivante viendra demain, mais en attendant, voici un petit rinmaru d'Yhlas!]

avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Birth le Jeu 28 Mai - 9:01

Bah j'aime bien, la description courte et précise, la présentation de personnages qui deviendront importants...rien à redire.

Relis toi, quelques fautes inattentions demeurent (rien de bien méchant va).

C'est du bon comme toujours, je me pose en attente de la suite Smile
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Lashet le Jeu 28 Mai - 11:46

Yaaay la suite! J'adooore! Harkane rencontrera d'autre de la guilde?
Ps:La faute qui m'a fait le plus rire!:"Le sol est encore suffisamment haut dans le ciel"
Pps:Désolé,j'ai pas pus m'en empêcher. j'en était ou...? Ah oui. LA SUIIIIIIIIITE!
avatar
Lashet
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 165
Date d'inscription : 11/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Bluefox82 le Jeu 28 Mai - 15:51

On se retrouve donc face à Litan, le père d'Harkane, qui nous observe depuis le balcon. Je remarque, mal gré une expression de visage relativement plate et neutre, une petite veine ressortant de son crâne, ce qui semble manifester au mieux un mécontentement contrôlé, au pire une colère silencieuse. Mon appréhension s'intensifie par "l'aura" qu'il dégage, signifiant très clairement un "vous êtes dans la merde jusqu'au cou". Et honnêtement, sans jeu de mot: ça pue. Je me penche sur la deuxième option, redoutant ce qu'on s'apprête à subir, et en me demandant si finalement la querelle avec le duc ainsi que le passage par la prison n'était pas une meilleure situation. Je regarde Harkane, qui semble aux premiers abords rester stoïque via une pose droite et fixant son père dans les yeux, mais cette face calme est trahie par les nombreuses gouttes de sueur qui perlent sur son visage et par un tremblement léger mais intégrale de son corps. Il flippe plus que moi.

Litan: Vous deux, dans mon bureau. Immédiatement.

On décide avec angoisse de monter les marches de l'escalier intérieur, puis celles de l'escalier qui mène à ce fameux couloir. Je jette un coup d'œil derrière moi, vers Yhlas qui me fait signe qu'on va prendre cher, ce qui me conforme à renforcer ma peur.
On arrive ainsi dans le couloir, éclairé régulièrement et décoré de divers tableaux où figurent des aquarelles de natures mortes. Je m'y attarde pas, j'ai pas envie de pourrir encore plus ma situation.
Franchissant ainsi une porte simple et lourde, sans aucun relief et constituée d'une seule pièce de bois, on passe son seuil et on arrive dans ce qu'il semblerait être le bureau du chef de famille.

Deux grands vitraux au fond servent à avoir un aperçu sur la rue en contre-bas, et deux fenêtres plus petites, placées sur les murs adjacents, égalisent la luminosité de la pièce. Entre chacune de ses ouvertures trônent de grandes bibliothèques montant jusqu'au plafond qui doit bien culminer à sept ou huit mètres de hauteur. Les livres sont répertoriés avec exactitude en plusieurs thèmes, allant du commerce à la comptabilité en passant par les relations économiques internationales, tous classés par ordre alphabétique. L'absence de poussière signale un endroit qui est entretenu fréquemment, et une minutie exemplaire est visible au niveau des ouvrages, tous alignés à la perfection sans qu'aucun ne dépasse ne serait-ce que d'un centimètre.
L'étagère la plus grande et la plus chargée porte le titre "Archives", ce qui laisserai à penser que la famille Nora a une très longue histoire.

Un bureau prône en plein milieu de la salle, au croisement des vitraux, et sur un tapis d'une qualité irréprochable. Ce meuble, fait d'un alliage de bois visiblement résistants et finement travaillés, est dépourvu de tout dossier sur le dessus, les seuls objets demeurants étant un encrier et une plume. Deux chaises en rotin disposées devant le bureau viennent parfaire l'ensemble.

Enfin, entre les deux vitraux du fond siège une grande horloge qui semble être particulièrement ancienne, mais dont chaque pièce a été parfaitement conservée et protégée du temps. Le pendule oscille avec exactitude, battant les secondes dans l'allure la plus régulière qu'il soit, sans jamais prendre un quelconque retard. Cet objet pourrait être considéré comme un chef-d'œuvre du monde de l'horlogerie tellement chacun de ses composant à été travaillé avec minutie pour qu'il soit infaillible dans sa fonction.


Je reprends, narrateur.
Litan vient donc s'asseoir à son bureau, nous faisant signe de faire de même. On s'exécute sans le moindre mot.
Le patriarche s'accoude au dessus du meuble, joignant ses mains et entrecroisant ses doigts, et fermant un léger instant les yeux pour marquer un blanc. Après un long soupir agacé, il rouvre les yeux en nous fixant d'un regard assez noir, sa respiration se faisant inexistante, et ne disant rien afin de laisser planer un silence de mort.
Je sais comment est Harkane au niveau du caractère, et c'est bien ça qui me fait flipper. Car une partie du caractère vient des parents. Ma peur se renforce à la vue des grandes mains calleuses de Litan, dont une porte une grosse chevalière à son majeur.
L'ambiance est pesante, et le silence se rompt après un court instant, lorsque le père prend la parole:

Lian: Donc, je résume: vous avez eu un conflit avec le duc de Kara.

Regardant Nicolas: L'un a mit un garde à terre, signant la mise en alerte de toute l'unité, après avoir au préalable dénigré le maître des lieux devant tous.

Regardant Harkane: L'autre à son arrivée pendant le conflit ne s'en est pas montré moins belliqueux, frappant un autre garde.

Le duc proclama votre arrestation. Vous avez perdu toute une carriole de marchandises, dont le total était au prix de 20 000 kamas sans inclure les frais d'entretient du véhicule et des chevaux.
Vous vous êtes fait jeter en prison, et vous vous êtes échappés, laissant derrière vous un garde à l'hôpital pour blessures graves.
Actuellement cherchés pour délit de fuite, vous êtes accusés de violences sur forces de l'ordre et d'opposition face à une personne en supériorité hiérarchique.

Pointant Nicolas: Rajoutons à cela, Harkane, que tu as prit sous ton aile un parfait inconnu en lui faisant passer pour un employé, alors qu'il n'est aucunement déclaré.

Le stress grimpe en flèche pour nos deux protagonistes qui regardent Litan d'un air ahuri.

Litan: Rassurez-vous, j'irais régler les dettes dans la soirée, et je ne mentionnerai en aucun cas dans mon rapport le fait qu'on ai eu un..."employé à temps ultra-partiel". Une livraison arrivera à Kara pour compensation, celle-ci étant bien évidemment gratuite.

Sachez maintenant jeunes hommes, que toute cette affaire vient de faire perdre de l'argent, et aurait pu nous mettre en péril s'il y avait eu des poursuites judiciaires plus complexes. Cela aurait pu terminer en tribunal avec action du gouverneur lui même pour mise en danger d'un noble et pour fraude fiscale. Heureusement pour vous, le duc de Kara est loin d'avoir un intellect assez développé pour prendre ce genre de décisions.
Notez aussi que vous rentrez en grand retard et blessés, ce qui va coûter des frais de soin supplémentaire, et ce qui a valu l'inquiétude de tout le monde ici.

Maintenant, dîtes-moi...comment tout ça là, ça s'est passé?

Harkane et Nicolas se mettent alors à raconter leur version des faits. Litan écoute attentivement.

Litan: Je vois...donc les gardes se sont montrés désagréables et on blessé Nicolas. Quant au duc, il prenait des prix trop bas par rapport à ce que proposait Harkane...

Nicolas et Harkane: C'est ça.

Litan: Bon, pour Nicolas, je dois avouer que le duc a tendance à recruter de vraies brutes, qui ne savent faire parler que les poings, et qui manquent cruellement de civisme. C'est d'ailleurs une réputation qu'il s'est forgé. Mais hélas, tu n'as pas à répondre à leurs provocation, car ça ne peut que mal se terminer. Mais, je ne te connais pas, donc je vais faire abstraction de ça pour aujourd'hui.

Maintenant, Harkane...certes, on aurait perdu de l'argent en vendant au prix qu'il proposait. Mais tu penses qu'on en aurait perdu moins qu'avec toutes vos conneries?

Harkane: Je...

Litan: Sachant que c'est pas la première fois qu'il t'arrive ce genre de pépin...et qu'à chaque fois, c'est moi qui paye les pots cassés....

Viens ici deux secondes...

Litan lui fait signe de se rapprocher, Harkane avance avec une très grande hésitation. Le père arme son bras pour lui infliger un revers de la main d'une violence incroyable, envoyant s'écraser le jeune Ecaflip dans la porte d'entrée du bureau, l'éclatant au passage.

Litan: J'en ai MARRE... d'avoir a PAYER...pour toutes tes CONNERIES!

Harkane, au sol, la tête boursouflée par des hématomes, avec le relief d'une certaine chevalière incrusté dans la joue: Dvésolé...fa ne fe rebroduira blus....

Litan: Bon sang...faîtes des gosses, tiens.

Putain, mais c'est le monde des bourrins ma parole! Cette bitchslap des enfers!
Pauvre Harkane...

Litan: Yhlas vous fait couler un bain, j'ai entendu. Allez-y vite fais, c'est bientôt l'heure du repas.

Harkane se relève, la tête ensanglantée, sortant du bureau avec hâte. Je décide alors d'en sortir, tremblant encore devant l'action du père.

Litan: Un instant, jeune homme.

Nicolas, se retournant angoissé: O-Oui...m-monseigneur N-Nora?

Litan: Monsieur. Tu es un ami d'Harkane.

Nicolas: O-Oui...

Litan: J'ai jamais vu ce genre de vêtements...je me demandais d'où tu pouvais bien venir.

Nicolas: Euh...

Litan: M'enfin bref, ce n'est pas très important.

Il se lève et tend une main à Nicolas, affichant un sourire.

Litan: Bienvenue chez les Nora.

Nicolas, serrant faiblement la main, hésitant: M-Merci...

Litan: Maintenant sors, j'ai du taf.

Nicolas: T-Tout de suite!

Nicolas s'en va alors d'un pas rapide. Litan reste à son bureau, pensif.

Litan: Etrange gosse...il porte le même style d'habits que l'autre gueulard que j'ai vu passer dans la ruelle hier....



Pendant ce temps, quelque part dans le Faubourg.

???: Putain, y'a pas autant de monde qui passe dans le jeu en temps normal! C'est largement plus vivant comme ça!
J'me demande si ce sont tous des PNJ, teh...

Un jeune homme se tient assit sur un banc, regardant la foule de monde qui anime les rues du Faubourg. Les cheveux blonds, rasés courts, les yeux bleus soutenus par quelques cernes, une barbe un peu développée, portant un shot militaire, un t-shirt blanc surmontée d'une veste kaki, avec des sortes de ranger en tant que chaussures. Il affiche un énorme sourire de contentement.

???: Si les autres pouvaient voir ça...


Dernière édition par Bluefox82 le Jeu 28 Mai - 16:15, édité 2 fois
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Albynn le Jeu 28 Mai - 15:58

KISSAY CE NOUVEAU PEAUMAY DE L IRL O.o
Suspens!
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Ihephe le Jeu 28 Mai - 16:27

"Litan: Etrange gosse...il porte le même style d'habits que l'autre gueulard que j'ai vu passer dans la ruelle hier...."

J'avais un ptit sourire et un ptit amusement tout au long du chapitre, mais c'est a ce passage bien précis que j'ai commencer a rigoler X)

La suite !!!
avatar
Ihephe
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 359
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 22
Localisation : Problament ici dans la taverne, sinon dans une aventure

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Lashet le Dim 31 Mai - 4:12

Oooh un nouveau gent! LA SUITE MARGOULIN!
avatar
Lashet
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 165
Date d'inscription : 11/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Bluefox82 le Lun 1 Juin - 17:53

[Merci pour vos com', ça fait plaisir. ^^
Et voici donc la suite!]

Après cette entrevue pour le moins mouvementée avec le patriarche, je décide de prendre un bon bain.
J'ai suivit Harkane qui a choisit une salle de bain d'où sortait Yhlas qui avait préparé sa baignoire.
En sortant il me remarque, et affiche un sourire.

Yhlas: Je vous prépare le vôtre, monsieur.

Légèrement impatient d'en prendre un, je lui répond.

Nicolas: Ne vous dérangez pas pour moi, je sais m'en préparer un moi-même.

Yhlas: Oh mais, ça me dérange pas. C'est mon travail après tout.

Nicolas: Nan, vous inquiétez pas. Je suis habitué, et puis vous avez peut être autre chose à faire, ma venue n'était pas prévue dans votre boulot.

Honnêtement, je préfère faire ça moi-même. Je n'ai jamais eu le privilège d'avoir un domestique pour me préparer un bain, et puis je préfère rester en toute intimité. C'est ainsi que ça fonctionne chez moi.

Yhlas: Et bien soit. Pour chauffer l'eau, vous avez un petit système de pierres en dessous de la baignoire. Vous la remplissez et faîtes chauffer les pierres. Une fois l'eau du bain prête, vous rafraîchissez les pierres avec de l'eau froide. Le tout devrait vous prendre bien 20 minutes.

Nicolas: On mange d'ici combien de temps?

Yhlas: Trois quart d'heures tout au plus, le temps que le repas finisse de cuire, monsieur.

Nicolas: Bon bah très bien alors. Et appelez moi Nicolas, ça s'ra plus simple. Je préfère.

Yhlas: Très bien. Bon bain à vous, Nicolas.

Nicolas: Merci.

Le majordome me laisse seul donc. Enfin tranquille!
C'est pas que j'aime pas la compagnie, mais c'est bien d'avoir un moment de repos, afin de pouvoir réfléchir un peu plus sur ma condition. Et surtout, profiter d'un putain de bain...fait à l'ancienne!
Je suis les consignes d'Yhlas, chauffant l'eau comme il le faut. C'est vraiment bien agencé comme système, on dirait ce qu'utilisaient les romains pour leurs thermes!
La baignoire est dans une petite pièce un peu coupée du reste de la salle de bain par un rideau.
J'me dessape, et je rentre dans le bain en mode "rien à foutre": même si l'eau était froide, ça aurait pas gêné, tant que je peux me laver!

Et ça fait tellement du biiiiiiieeeeeeen!
Ca fait TROIS JOURS que je me suis pas lavé! TROIS JOURS que je me traîne dans le monde de Wakfu avec des cheveux en bataille et gras, avec des fringues déchirées et sales, et avec une odeur de putois!

Je revis.

Et au moins, je peux me remettre les idées en place...
C'est quand même drôle de se retrouver catapulter dans un monde qu'on adore, de faire partie de ce monde en tant qu'être vivant bien qu'étranger sur tout les plans. Je sais pas ce que je vais devenir au sein de ce monde...je ne sais pas si le temps s'écoule de la même manière que dans la vie réelle.
Et ça me fait peur...tout cet inconnu. Le fait que je ne sais pas comment en sortir.
Mais...ça m'émerveille aussi. Croiser les habitants du monde des douze, et en particulier mes personnages ainsi que ceux d'autres joueurs...

Pouvoir converser avec eux. Pouvoir ressentir leurs émotions, au même titre qu'ils ressentent les miennes.
C'est une expérience à la fois unique et angoissante. Pour beaucoup de gamers ça pourrait être un énorme rêve, mais pour moi...c'est plus proche du cauchemar pour l'instant. J'ai tendance à rester particulièrement pragmatique et à prendre vite du recul. Et même si l'univers de Wakfu est très enchanteur, il n'en reste pas moins dangereux.
Je repense souvent à ma famille. C'est comme s'échouer sur une île déserte: on est dans un endroit qu'on connaît pas et auquel il faut s'adapter. On a rien comme repère, si ce n'est les vagues connaissances qu'on a apprit avant de s'échouer.
Un naufragé sur une île déserte peut savoir comment faire un feu pour cuire sa nourriture, moi je sais où aller dans ce monde pour rencontrer des personnages que je connais...

Mais, le monde de Wakfu et le monde réel ont aussi beaucoup de ressemblances...et ça, c'est un gros avantage.
Je sais pas comment je vais évoluer ici. Je sais pas si je vais influencer ce monde. Je sais pas si je vais en sortir vivant, ou si je vais en sortir tout court.
Restons calme. Peut être que le mieux pour moi serait d'accepter mon sort, de m'adapter à l'environnement. De faire en sorte de devenir une unité de cet ensemble qu'est le Krosmoz, quitte à faire table rase sur le reste.
On dit souvent que dans ce genre de situation sans retour probable, la solution au problème vient toujours par elle même. Le mieux à faire est d'agir de manière normale en attendant.

Je vais avoir du mal à faire ça. Beaucoup de mal. C'est comme si j'étais un animal domestique, habitué à une vie facile, sans menaces, et que tout d'un coup on me relâche en pleine nature.
C'est soit je m'adapte, soit je meurs. Y'a aucune autre issue possible.

Je ne sais pas me battre au corps à corps, tirer à l'arc, blesser avec des marques magiques ou utiliser un tonneau rempli de liqueur.
Je ne sais pas créer des portails, manipuler mon sang, utiliser un revolver ou tirer des lasers comme un robot.
Je ne sais pas invoquer des bestioles, frapper avec des dés, former un bouclier ou extraire des gisements d'or.
Je ne sais pas contrôler le temps, me rendre invisible, manipuler des masques ou invoquer des arbres et des poupées Voodoo.
Je ne sais rien faire de tout ça. Je ne fais partie d'aucune classe. Mais...

Je les connais toutes, et je sais comment elles fonctionnent. Et c'est là où est ma force.

Le seul type de personnage que je veux pas croiser, c'est celui qui est extérieur à ça. Une personne comme Harkane est ce qu'il y a de plus dangereux pour moi.

Je ferais mieux de me préparer à tout ça. J'ai pu remarquer qu'ici, n'importe quelle situation peut très vite tourner au vinaigre. Et depuis le début, je fais face à des évènements imprévisibles...

Une porte s'ouvre, des bruits de pas se font entendre dans la salle de bain.

Que...?
Quelqu'un est là!
J'hésite à me dévoiler...je suis dans mon plus simple appareil!
Restons calme...c'est certainement Yhlas. Je ne bouge plus, et me mure dans le silence.

Des bruits de vêtements que l'on laisse tomber au sol rompent le silence.

...
C'est pas Yhlas, définitivement...
Il a prévenu personne que je prenais un bain?!
J'ai peur d'ouvrir ce putain de rideau...j'ai pas envie qu'on me voit comme ça!
Et si cette personne venait à l'ouvrir? J'fais comment moi?!
J'espère qu'elle fait juste que se changer...

D'autres bruits de pas, s'éloignant légèrement.

Peut être que si j'entrouvre le rideau pour voir qui c'est...
Je sais pas si c'est une bonne idée...mais je suis curieux.

Bon...je me décide à l'ouvrir légèrement...

Derrière le rideau se trouve une femme. Ecaflipette au pelage roux, ayant bien 19 ans. Un corps de rêve avec de belles courbes. Des cheveux couleur noisette ondulant légèrement sur son dos. Tournant le dos au rideau, elle se penche en avant, entièrement nue, venant déposer les vêtements dans une panière à linge.

Holy.
Sweet.
Jesus.
Parlant d'évènement imprévisible...c'est clair que celui là j'l'ai pas vu venir...

Elle reste comme ça, offrant une vue impeccable dont n'importe quel homme pourrait sous les charmes de ses courbes féminines et alléchantes.

C'est bon le narrateur, je pense qu'on a compris...

Un spectacle magnifique, mettant en scène un corps somptueux dans une position plus qu'érotique.

Mais...arrête!

Le fessier relevé et la queue féline battant l'air avec grâce, dévoilant sans le savoir son intimité à un certain type qui se rince l'œil.

STOP. TU TE CALME DIRECT.
Ouais, je fais mon voyeur. En même temps, comment résister à cette vue?
Et je t'ai jamais vu faire autant de description d'affilé! T'es un narrateur particulièrement pervers!

Après avoir rangé son linge dans la panière, elle se redresse et se retourne, dévoilant le devant de son corps. Elle s'avance vers le rideau en toute insouciance, alors que Nicolas le lâche et se recule. Le mouvement de l'eau dans le bain provoquant un bruit singulier, qui attire particulièrement l'attention de la belle.

Je suis dans la merde~
Comment je fais moi maintenant?!
Oh bordel...j'aurais du demander une clé, ou n'importe quoi pour fermer la pièce!
Quel con...!

Posant avec curiosité sa main sur le côté du rideau afin de l'écarter, dévoilant Nicolas qui se tient dans la baignoire, cachant ses parties d'une main avec beaucoup de gêne et de pudeur. Il la regarde dans les yeux, et elle elle affiche une totale incompréhension sur son visage, suivie d'une gêne immense.

???: .   .   .

Nicolas, saluant d'une main avec un sourire forcé: Euh...Yo!

L'Ecatte se met à pousser un bref cri fasse à ce qui est pour elle un inconnu. Rouge et cachant sa poitrine d'un bras et son intimité avec l'autre main, elle recule.

Nicolas: Euh...

???: Q-Qu'est ce que vous faîtes ici?!

Nicolas: Bah...j'prends un bain, jusqu'à preuve du contraire. J'me suis p't'être planté de salle, nan?

Je me sens tellement con.
Je pensais pas croiser Loarna dans ces circonstances, et on est tout le deux mal à l'aise.

Nicolas: Je quitte la pièce si vous voulez, je pensais pas que c'était votre salle de bain...Yhlas ne m'en a pas informé.

Loarna, toujours tremblante: V-Vous êtes qui?!

Nicolas: Un pote d'Harkane...désolé de vous avoir fait peur, je vais prendre mon bain ailleurs.

Loarna: O-Oui, s'il vous plaît.

Sans me dévoiler complètement, je choppe une grand serviette pour me couvrir, et une autre pour sécher mes cheveux. Elle me suit du regard, toujours rouge et pas rassurée du tout.
Je quitte en quatrième vitesse la pièce, gêné à mort, et à poil, couvert juste par une serviette.
Harkane sort de sa salle de bain au même moment, impeccable et déjà habillé.

Harkane: Bah....tu fous quoi là?

Nicolas: Hem....je peux t'emprunter ta baignoire?

Harkane: Bah, t'as pas prit de bain dans l'autre salle de bain?

Nicolas: Finalement, non...

Harkane: Mais, y'a quelqu'un?

Nicolas: Euh...

Je sais pas quoi dire. J'ai pas envie qu'il sache que je suis tombé sur sa sœur. Et j'ai encore moins envie qu'il sache qu'elle était nue.
Pour un invité, ça le fait pas des masses ce genre d'histoire, et ce dès le premier jour.

Nicolas: La baignoire a eu un problème, Yhlas ira le réparer.

Harkane: Mais...t'es tout rouge...

Nicolas: Ouais, c'est c'que je dis. Les pierres chauffantes n'arrivaient pas à refroidir. Et du coup, j'ai choppé un coup de chaud!

Harkane: Je vois...bah du coup, tu peux emprunter ma baignoire, j'ai fini de me laver.

Nicolas: Merci Hark'!

Il y a cru...je suis sauvé!
Je me dirige vers sa salle de bain, et décide de répéter toute l'opération.
J'essaye 'oublier ça...je sais que Loarna est pas du genre à raconter ce genre de choses, je risque rien.
Une fois lavé, je sors, me sèche, et m'entoure d'une serviette.

On toque à la porte de la salle de bain.

Hm? Bon bah j'ouvre.

Loarna se tient derrière, toujours gênée, portant dans ses mains les vêtements de l'humain.

Loarna: Vous...vous avez oublié ça.

Nicolas: ...
Les prenant, Merci bien...et encore désolé.

Loarna: C-Ce n'est pas grave...

Et elle referme ainsi la porte.

J'ai l'impression que je vais passer pour un énorme glandu au sein de cette famille...........

*****

Pendant ce temps dans le Faubourg, le jeune homme blond rentre dans une taverne. Admiratif, il regarde la décoration de l'intérieur, détaillant avec merveille de son regard les différentes personnes y siégeant, qui se retournent pour l'observer. Tous arquent un sourcil à sa venue, le prenant premièrement pour un simplet face à son expression d'émerveillement. D'un pas déterminé il s'avance vers le comptoir et s'assoit sur une chaise haute, regardant avec un grand sourire le barman, qui lui reste curieux face aux vêtements qu'il porte. Ce jeune homme s'appelle Pierre: il joue à Wakfu depuis quelques années, et pour lui, arriver dans le monde des Douze est comme un rêve.

Pierre: Une bière de Bonta, s'il vous plaît!

Barman: Ca vous fera 5 kamas.

Pierre: 5 kamas...?

Il affiche un visage consterné.

Pierre: Putain, c'était gratos à l'Auberge Rouillée...

Barman: Si vous n'avez pas d'argent, vous n'aurez pas de bière.

Pierre: Pas faux, c'est logique...et, j'ai pas d'argent.

Barman: Bah pas de bière.

Pierre: Mais...

Une groupe d'hommes situés autour d'une table un peu plus loin, se lèvent. Ils sont trois, et un est protégé par un long chapeau, qui cache son visage. Semblant mal intentionnés, ils se rapprochent de Pierre avec un rictus aux lèvres. Le type au chapeau prend la parole. Tout le monde se tait, une atmosphère pesante se met en place.

???: Que fout un tel clampin dans les parages? Tu t'es perdu, gamin?

Pierre: Hein?

???: Vu tes fringues, tu dois certainement avoir de l'argent. Et t'es trop radin pour payer l'tavernier.

Pierre: Bah non, j'ai vraiment pas un rond!

???: Bah aller, lâche les kamas.

Pierre: Mais...tu veux pas t'occuper de tes affaires, ducon?

Tous semblent offusqués par cette réponse, surtout le type au chapeau. Les personnes dans la taverne regardent Pierre avec un air ahuri.

Pierre: Bah quoi, c'est vrai merde! On va pas me forcer à payer si j'ai pas de fric et si j'estime que c'est trop cher, quand même.

???: Tu sembles pas savoir à qui t'as à faire, gamin.

L'individu enlève son chapeau, dévoilant un visage bardé de tatouages, les yeux sans iris et pupilles, une moustache et une barbichette.

???: J'te conseil d'arrêter de faire le merdeux, gamin. Je suis Alayx Hander, le plus grand chasseur de primes de tout le Faubourg!

Pierre: Ouais ouais...depuis quand un chasseur de prime ça fait exprès de chercher les noises? C'est plus le comportement d'une brute qu'autre chose.

Alayx Hander: ...

Pierre ...et puis...

Pierre le regarde et se met à rire. Encore plus offusqués par son comportement, tous les occupants de la taverne se mettent à piailler entre eux. Le barman lui dit d'arrêter, mais Pierre part dans un gros fou-rire, déclenchant l'incompréhension chez Alayx.

Pierre: Oh mais non...j'y crois pas!

Alayx: Qu'est c'qui te fait rire, sale merdeux?!

Pierre: T'es un Sacrieur?! Oh putain, c'est ridicule!

Alayx: Qu'est ce que t'as contre les Sacrieurs?

Pierre: Mec....vous servez juste à rien! Comparé à d'autre disciples d'autres Dieux, vous vous êtes juste des poteaux! Juste là pour encaisser et frapper comme des mouches en échange! Vous êtes juste des armoires à glace! Même les Iops, qui sont pourtant pas connu pour leur intelligence, sont largement plus utiles que vous!

Alayx: Pardon?!!

Pierre: Oh bordel, c'est génial! Et t'es chasseur de primes?! Ahahahahah!!!

Alayx fulmine face à cet étranger qui se fout ouvertement de sa gueule. Cette fois-ci c'est trop pour lui...lui, le grand Alayx, ne peut pas supporter une seconde de plus de se faire humilier devant l'assemblée.

Alayx: Je vais te crever, sale chien!!

Pierre: Oh oh...

Pierre se retourne vers le barman en se relevant.

Pierre: Je peux quand même avoir une bière, s'il vous plaît?

Barman: ...

Le barman lui sert donc une bière.

Pierre: Merci!

Et Pierre envoie le contenu de la choppe dans les yeux du Sacrieur. Pendant que ce dernier est aveuglé, Pierre repose la choppe.

Pierre: Maintenant, j'me casse!

Puis il part en sprintant de la taverne.

Alayx: REVIENS ICI ESPECE DE VERMINE!!!

Après s'être enlevé l'alcool du visage, il se lance à sa poursuite. La course passe à travers les ruelles de la ville, où Pierre, mal gré qu'il soit fumeur, prouve une bonne endurance grâce à l'adrénaline. Faisant tomber des objets sur son passage, passant à travers la foule, il réussit à garder une certaine distance. Mais la fatigue musculaire ainsi que la respiration commencent à devenir difficiles, et l'écart entre eux se raccourcit dangereusement.

Alayx: J'VAIS T'AVOIR SALOPARD!

Pierre: MEEEEEEEEEEEEEERDE LACHE-MOOOOOOOOOOIIIIIII~

En face de la demeure des Nora, un homme descend d'une calèche. Un Ecaflip aux cheveux blancs et au pelage roux clair, ses yeux verts détaillants la bâtisse. Il est vêtu d'une veste en cuir avec en dessous un ensemble chemise/veston blanche et marron.
Souriant, il toque à la porte, et Yhlas vient lui ouvrir.


Yhlas: Ah Albarian! Bienvenue!

Albarian: Bonjour, Yhlas! Belle journée, n'est-ce pas?

Yhlas: Un peu mouvementée, mais ça va oui!

Albarian: Ah bon?

Yhlas: Oh, des histoires avec Harkane...pour pas changer.

Albarian: Ahah! Faîtes des gosses tiens!

Après avoir passé une ruelle, Pierre commençant à être à bout de souffle, il tente de puiser dans ses dernières réserves. Fonçant comme un malade, il passe une barrière, arrivant dans le terrain de la demeure, se dirigeant droit vers Albarian.

Pierre: 'ttention!!!!

Albarian: Heh?

Il percute l'Ecaflip de plein fouet, valsant avec lui plus loin sous les yeux écarquillés d'Yhlas. Alayx voyant la scène et remarquant le lieu, il décide de s'arrêter et de rebrousser chemin en voyant Yhlas et Albarian.

Alayx: Tssk....on s'retrouvera, merdeux. Et j'te ferai ta peau, tu peux le croire....

Albarian et Pierre gisent au sol, sonnés, couverts d'herbe et de poussière.

Albarian: Bon sang de bonsoir, y s'est passé quoi là, à l'instant?

Pierre, voyant des étoiles: Eeeeeeeeeeeeeh..............

Yhlas, se rapprochant d'eux, inquiet: Tout va bien, messieurs?

Albarian: Bordel...

Il se redresse pour voir qui l'a percuté, le soulevant par le col afin de le remettre debout.

Albarian: Hey toi, fais gaffe où tu vas merde!

Pierre: Beuuuuuuuuh....

Yhlas: Oh...c'est le jeune homme qu'on a entendu hier soir...

Albarian, arquant un sourcil, avisant Yhlas: C'est à dire? Un habitant du Faubourg.

Yhlas: Je ne sais pas trop...vu ses vêtements, ça m'étonnerai qu'il vienne d'ici...

Pierre reprends ses esprits en secouant sa tête, regardant Albarian qui le tient par le col. Il écarquille les yeux, bégayant.

Pierre: A....A........
Albarian?!




A suivre.
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Albynn le Lun 1 Juin - 18:09

BUAHAHAHA HOUHOUHOU!
La partie avec Loarna m'a déjà bien fait sourir, mais alors la partie Pierre vs Sacrieur, là... J AI EXPLOOOOOOOOSAY! xD
Ce chapitre vend du rêve en barre, mec! DU RÊVE!
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Ihephe le Lun 1 Juin - 19:03

Enorme la partie avec le Sacrieur XD

Juste un petit point, Pierre ne court pas, il est pour ainsi dire Réfractaire au Sport ( comme bon nombre d'entre nous je crois X) )

LA SUIIIIITE !
avatar
Ihephe
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 359
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 22
Localisation : Problament ici dans la taverne, sinon dans une aventure

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Lashet le Lun 1 Juin - 22:19

La suiiiite!
Ps:J'ai rit. xD
avatar
Lashet
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 165
Date d'inscription : 11/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est l'histoire d'un rôliste~*insérez musique de Disney connue*

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum