Dans la tête de l'entêté

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans la tête de l'entêté

Message par Birth le Mer 19 Aoû - 0:37

Voilà voilà...j'en avais envie depuis de nombreux mois et je le fais enfin. Un lieu ou j'expose ce que j'aime, ou je critique ce que je veux, et ou je tente de vous faire découvrir des trucs.

Ne prenez pas mes paroles ici pour des faits avérés, je donne juste un avis sur des trucs qui berce ma vie...et bien plus important encore...mon imaginaire. Séries, Web séries, jeux, films, musiques...je vais vraiment parler de tout ici.

Je ne le dirais jamais assez n'hésitez pas à commenter, que ce soit pour préciser, demander, ou simplement vous dire si j'ai pu vous donner envie de suivre l'oeuvre présentée. Je ne le rappellerais pas en fin de critique, car j'aime que le point final soit théâtrale. Pour chaque critique je m'inspirerais de l'oeuvre pour la présentation, hésitez pas à me dire ce que vous en avez penses...que je sache si je continue ou non.

Sans plus de préambules laissez moi vous emmener un peu à l'écart. Une ruelle sombre, lieu parfait pour un crime. On va se mettre bien se plonger dans la partie du psychopathe sommeillant en nous. On va parler d'un fou, d'un tueur...peut être d'un véritable idéaliste.

Ouais, on va parler cinéma. Bienvenu dans...




Alors Unknown Movies est une review/Web Série créée par Victor Bonnefoy plus connus sous le pseudonyme "InThePanda"



On va y aller dans un certain ordre pour cette critique. Pour commencer je vais te dire le concept d'Unknown Movies.

Je vais t'attacher à cette chaise...

Puis je te dirais pourquoi je l'aime.

Je vais commencer à te faire du mal...

Je te dirais ensuite ce que ça m'a apporté

Je te tuerais sans autre forme de procès...

Puis je conclurais.

Et mon message sera passé, et l'oeuvre sera défendue.




De quoi donc que ça parle cette série à la gaieté proche de l'armée de chaton ?

Unknown Movies est à la base une critique de film. Comme son nom l'indique on s'intéresse ici au genre de film absolument pas connu (ou peu), le genre de film qui dégage une aura si particulière qu'on a immédiatement envie de s'y intéresser. Victor décrit les films avec une analyse pertinente, bien construite et efficace à souhait. Chaque épisode nous plonge dans un film ayant un propos et une mise en scène différente, permettant de brasser pas mal de choses et d'en apprendre d'avantage sur certaines personnalités importantes de l'entreprise cinématographique. Rien que pour cette review je ne saurais que trop vous conseiller cette série...seulement voilà...

Un tueur, un message...

Victor incarne un personnage dans ses critiques, un tueur idéaliste se lançant dans une croisade pour défendre le cinéma. Sa façon de procéder est simple, trouver l'archétype de spectateur débile tenant des propos en liens avec le film abordés...le tuer à la fin de sa critique...trouver une autre victime.

Alors oui...qu'on se le dise...c'est glauque. Mais au fil des épisodes une véritable trame voit le jour. Poursuivit par un enquêteur à la moralité tout aussi douteuse, notre présentateur va se lancer dans une course poursuite pour maintenir son émission et rester en vie.

"Que le cinéma te guide..." un message donné prenant alors un sens capital.

Pourquoi j'aime Unknown Movies.

Qu'on se le dise, UM est tout simplement mon émission préféré sur YouTube. Des films si étranges qu'ils ne peuvent que me passionner, une histoire haletante aux scènes cultes et aux dialogues soignés...un antihéros fou mais terriblement humain.

C'est un condensé de tout ce que j'aime, simplement. Le tout servis par une réalisation tout simplement dingue. Je l'ai découvert par hasard, et en suis vite devenu fan. Chaque épisode est génial, et l'univers que développe Victore peu à peu est juste dingue...jetez-y un œil...sincèrement...mais on va y venir à ça...

Qu'est-ce que ça m'a apporté ?

On arrive au point ou je vais raconter ma vie, pardon d'avance. Lycéen j'avais écrits un scénar de Web-Série appelé "Why ?". Une histoire de suicide étrange bourrée de questionnement et cachant une belle machination. A l'époque j'étais très tenté par le projet et on avait commencés à travailler dessus avec certains amis. Mais très tôt on a abandonné le projet. Il se voulait noir, dramatique...loin des canons humoristiques des Web-Séries de l'époque (N00b, Le Visiteur du Futur, la Flander's...etc).

Alors imaginez ma joie quand je suis tombé sur ce programme...quelque chose de sérieux, de sombre...j'y ai retrouvé une part de ce que j'avais cherché à faire.

La vision qu'à Victor, ce mélange de review et de Web-série...c'est juste génial ! Et nul doute que ça inspire certains YouTubers actuels (Je pense au Fossoyeur de Film par exemple). C'est une visions de programme à laquelle j'adhère à 100 %, et j'espère que ça va ouvrir la porte à de nouvelles idées comme celles-là.

Si je devais faire une chaîne YouTube, je pense qu'UM serait l'une de mes référence. Un programme faisant découvrir des choses...porté par un scénario collant au thème...

Et en conclusion...je vous mets une balle ?

Unknown Movie à nombre de qualités, mais si je devais en retenir une...et seulement une...je dirais : L'ORIGINALITE !

Regardez ce programme, vraiment. Ca ne vous plaira peut-être pas, mais ça aura au moins le mérite de vous faire découvrir quelque chose d'assez unique. J'aime les choses que je n'ai encore jamais vu ailleurs, les expériences à voir autant qu'à vivre. J'ai vibré pendant prêt d'un an en suivant Victor et son oeuvre...et je me dis que pour commencer ce topic de découverte...je me devais de vous faire découvrir l'inconnu...
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Lashet le Mer 19 Aoû - 0:40

Bien détaillé,on découvre,j'aime! Personnellement je suis pour que tu continue,ça nous permet de savoir ce que tu aime aussi.
avatar
Lashet
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 165
Date d'inscription : 11/12/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Bluefox82 le Mer 19 Aoû - 0:46

Un premier épisode ma foi fort intéressant pour ce nouveau topic, je porterai un coup d'oeil à la série en question peut être plus tard.
La structure du topic est sympathique, tu traites de différents "thèmes", disons-le comme ça, axé sur ton point de vue. C'est clair, ordonné, concis: bref, c'est agréable à lire.

Et bien évidemment, je suis partant pour que le concept continue. ^^
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Opheliana le Mer 19 Aoû - 1:36

La porte grince à cette heure tardive, et une silhouette sombre ce glisse à l'intérieur de la pièce silencieuse, un autre grincement puis la porte se referme. La silhouette sombre semblant traîner quelque chose derrière elle, laissant un sillon sombre au sol, elle se dirige droit sur une table où sont éparpillé quelque feuilles, certaines griffonnées, d'autres encore immaculées. Un vif scintillement trahis la présence de quelque chose de pointu dans la main gauche de l'ombre, qui, d'un geste vif, vint planté la pointe dans le corps inerte derrière elle et se met à vivement griffonné quelque mots sur une feuille, la tâchant d'un liquide rouge, écarlate.

"Ce post est...comment dire...? Original. Raconter ce que l'ont aime, ce que l'ont pense et ce que l'ont aime pas. Ce dévoilé...devant tant de personnes, c'est un geste à saluer, forcément. Je salue donc ce geste de la façon la plus appropriée, par ces mots. Et je salue l'oeuvre cité...par ce contexte. En espérant que ce post...ne sera pas le dernier !"

Finissant sont court texte, l'ombre fini sont action en plantant violemment la pointe dans le corps sans vie, puis repartis et disparut dans l'embrasure de la porte, qui émit cette fois un claquement sec, assourdissant dans ce silence. Au loin, un chien aboie, puis le silence reprend c'est droit.

(Désolé des quelque fautes qui auraient pu ce glisser dans le texte, j'ai fait de mon mieux, mais à cette heure je ne suis plus très frais ! Encore merci pour m'avoir fait découvrir Unknown Movies, même si je n'accroche pas trop à l'ambiance (J'ai jamais aimer les trucs très sombre en vidéo...je ne sais pas pourquoi  car à l'écrit ça passe tout seul...), c'est une très bonne initiative que tu as prise, et ça me fait toujours plaisir de commenter...par contre oublie pas tes nouvelles à coté ! :3)
avatar
Opheliana
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Albynn le Lun 7 Sep - 9:42

Bybynn approval!
Une web série qui prend aux trippes!
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1232
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Birth le Mar 10 Nov - 20:06

De l’inconvénient d'être Fan





Une furieuse envie viens me saisir à l'heure ou j'écris ces lignes. Fallout 4 est sortis, les critiques de la presse vidéoludique sont parues hier et elle sont pour le moins...mitigées. Le jeu flirt entre les 16 et les 19 de moyenne, il faudra donc se forger son propre avis sur le tas comme je me le disais naïvement. Néanmoins une curiosité maladive me poussait à aller voir les critiques des joueurs, et quand je lu que certains considérait ce jeu mauvais car il  portait le nom de Fallout 4...et qu'il avait perdus certaines de ses spécificité d'antan...mon sang ne fit qu'un tour.

J'appelle ça le syndrome du fan, ou syndrome du "J'ai joué depuis le début à cette série et si elle change elle sera mauvaise"

Les mots me manquent pour dire à quel point je hais cette façon de pensée, car elle est en de nombreux points basés sur des idées naîve et sur des opinions à des années lumières des réalités économiques de l'industrie du jeu vidéo.

Cette situation fait également écho à toutes ces critiques similaires que j'ai pu retrouver sur MGS V, et je vais tenter d'expliquer en quoi elle me débectent.


1. Etre Fan...ce fléau...


Je pense que nous vivons à une époque ou être fan d'une licence s'est tout simplement violer la moindre parcelle d'objectivité qui pourrait venir chatouiller nos pensées. Je m'explique :

Etre fan d'une licence c'est adoré tout ce qu'elle a su mettre en place depuis ses débuts, et haïr tout changement l’entraînant dans une direction familière. Pour mieux me faire comprendre, imaginez une tarte aux pommes que vous ferais votre maman. Cette tarte vous l'adorez, et vous allez la hisser au rang de référence des tartes aux pommes. Elle est composée de pate, de purée de pomme et de pommes en lamelles.

Si on rajoute à cette tarte de la cannelle, c'est toujours une tarte aux pommes à vos yeux et un excellent dessert. Si l'on retire la purée de pomme mais que l'on rajoute une myriade de petites billes sucrées sur le dessus, alors le fan que vous êtes dira que c'est une mauvaise tarte aux pommes, mais un bon dessert.

Je trouve cette logique stupide, car on en vient à décréter qu'un jeu doit être fait dans le moule qui a servis à faire ses originaux, sans axes de changement possibles.

Dans le cas de Fallout 4, les précédents opus proposaient un système de Karma. Son absence du quatrième opus à provoqué la fureur des joueurs clamant qu'il était indigne de porter le nom de Fallout.

Pourtant l'histoire se passe dans le même univers, avec la même ambiance, la même dimension RPG...tout en se payant le luxe d'ajouter pas mal de trucs...

Par leur adoration d'une licence, ils en viennent à cracher sur un jeu pas mauvais du tout...un comble


2. Si ça ne suit pas une licence c'est un mauvais jeu...


On en vient presque à se dire qu'ils préféreraient un jeu vraiment mauvais...plutôt qu'un jeu n'étant pas taillé dans l'exacte veine utilisée pour les précédents opus.

Un vieux débat avec un ami fan des Final Fantasy resurgit dans ma mémoire. Il est bien connus que je conchie de toutes mes forces FF XIII, et selon cet ami la raison devait être que je trouvais que c'était un mauvais FF. Et bien...non. Je n'aime pas FF XIII parce que c'est, à mon sens bien entendu, un mauvais RPG. Rien de plus, rien de moins.

Cette phobie quasi furieuse de la part des joueurs pour la perte de leur repères, je ne pense pas pouvoir un jour la comprendre. J'adore la série des Jak and Daxter ! Et pourtant entre le 1 et le 2...le grand écart est des plus flagrants. Le nom d'une licence et l'affiliation de ses opus repose sur des similitudes au niveau des codes...mais en aucun cas ils ne doivent être identique. Pour exemple

MGS 3 : Infiltration/Big Boss/Robot géant/discours militariste/Très exigeant... MGS  5 : Infiltration/Big Boss/Robot géant/discours militariste/Beaucoup moins éxigeant...c'est un Metal Gear !

Jak and Daxter : Precurseur/Echo de couleurs/Piles d'Energies/Jak et Daxter... Jak 2 : Precurseur/Armes à feu/Echo noir/Jak et Daxter... C'est un Jak and Daxter !

Fallout : Karma/Très sombre/RPG Mature/Radioactivité/RPG/Armures géantes... Fallout 4 : RPG mature mais moins/Radioactivité/RPG/Armures géantes...c'est un Fallout !

Mais...allons plus loin...


3. Le paradoxe économique du fan.


On va tenter de comprendre ce que veut le fan.

Il veut :

-Un nouvel Opus meilleur que les précédents
-Qui garde toute ses spécificités ne pouvant attirer que les vrais fans et non les casual gamers
-Qui puisse déclencher une suite

C'est assez simple non ? Et beh...non...à cause de trois points également...

Le développement d'un jeu est devenus un gouffre financier des plus incroyable. Il faut des années à une centaine d'homme pour accoucher d'un Triple A (comprenez : Un jeu massif style CoD, GTA, AC...j'en passe), et il devra bien évidement être rentable à la fin. Il faut donc s'ouvrir le plus possible afin de motiver les joueurs à l'acheter...mais là encore...

Nous vivons dans une époque incroyable ou les Triple A pleuvent. Les productions massives s'enchainent, et elles sont bien plus nombreuses qu'il y a des années. Sur les consoles comme la PS2...on vivait dans une industrie ne produisant que quelques AAA par an, il était donc des plus aisés de produire des jeux plus de niche et engranger des bénéfices dessus. Désormais les jeux de niches ne peuvent plus faire concurrence aux triple A, et un échec commercial peut faire très mal à un studio. Il est donc impératif qu'un jeu, quel qu'il soit, puisse se vendre sur le plus large public...quitte à devoir en adoucir certains aspects.

Sans cela, les jeux de niches doivent se cantonner à des développements plus réduis, des parutions bien plus rares et nettement mois ambitieuses. Fallout 4 est LE jeu de Bethesda pour l'année 2015...il est évident qu'il doit engranger le maximum de bénéfice possible et ainsi pouvoir continuer la machine. Les joueurs étaient heureux de voir un nouveau Fallout aussi impressionnant ! Mais pour que le projet passe...il fallait qu'il engrange des bénéfices bien supérieur à son cout de production (Production s'étant étalée sur 7 ans...sans ces mesures Bethesda se serait tiré une balle dans le pied.)

Ces attentes de fan sont donc bien éloignées des réalités économiques, et c'est bien dommage...


4. la contradiction venue d'ailleurs


Tandis que j'écrivais cette critique, une réalité me frappa. Ces fans de licence...regardaient-ils les séries.

Pourquoi parler de ça ? Et bien car depuis quelques années une mode s'empare de nos feuilletons...celles des séries à thème.

True Detective et fargo en sont de bons exemples...vous avez dans chacun deux saisons, racontant des histoires différentes avec des personnages différents et des dénouements différents. Le point commun entre chaque saison étant dans l'ADN de la série.

True Detective dépeint des enquêtes de dix épisodes centrés sur des policiers sombres
Fargo joue de l'absurde et de l'avalanche de merde

Et je pense que ces...fans...devraient s'en inspirer...



Je suis Fan de Ping Pong the Animation, mais je ne suis pas fan de son réalisateur
Je suis Fan de FF 7 Crisis Core, pas de la licence des Final Fantasy
Je suis fan de la saison 1 de fargo, mais je ne suis pas fan de Fargo en tant que série entière.

Ca veut dire que je dénigre les artistes derrière tout ça ? Au contraire. Je leur permet de m'étonner, d'innover, de changer leur recette si il le veulent. Je suis fan du résultat final si celui-ci est bon...qu'importe si le nom qu'il porte est justifié ou pas.

Fallout 4 est un Fallout, le débat n'a pas lieu d'être...et encore une fois je pense que par les propos tenus...ces fans font beaucoup plus de mal aux œuvres qu'ils adulent...que tout ceux qui regarde ces œuvres avec moins d’intérêt.
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Albynn le Mar 17 Nov - 11:59

Birth a écrit:

1. Etre Fan...ce fléau...
[...]

Etre fan d'une licence c'est adoré tout ce qu'elle a su mettre en place depuis ses débuts, et haïr tout changement l’entraînant dans une direction familière. Pour mieux me faire comprendre, imaginez une tarte aux pommes que vous ferais votre maman. Cette tarte vous l'adorez, et vous allez la hisser au rang de référence des tartes aux pommes. Elle est composée de pate, de purée de pomme et de pommes en lamelles.


http://9gag.com/gag/aWOX7P6
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1232
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Albynn le Lun 23 Nov - 16:51

*comming back*



http://9gag.com/gag/aRVqMO2
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1232
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Albynn le Ven 27 Nov - 16:38

*back again*



http://9gag.com/gag/aZNebDX
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1232
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Birth le Mar 1 Déc - 18:57

Salut à tous, certains le savent déjà...j'ai prévu de faire un calendrier de l'avent de critiques ! Chaque jour il y aura donc un sujet ici, portant sur plein de trucs différents (parce que j'en ai 25 à faire haha...). Je préviens, il y aura certainement des fautes car se sera fait d'une traite en général. Je tenterais également de faire des sujets ne demandant pas de source et je ne ferais pas d'historique !

Celà étant dit...let's begin !


1er Décembre : Un peu de tout sauf du rap...



Durant vos études de collège et de lycée vous avez peut être eut un professeur un peu plus curieux que les autres qui vous a questionné sur vos gouts musicaux. Je ne sais pas pour vous, mais quand en classe la question était posée la réponse était le plus souvent :

"Un peu de tout...sauf du Rap"

Et quand c'était mon tour, jeune inculte que j'étais, beh je répondais la même chose bêtement. Comment en l'espace de quelques années cette situation à pu à ce point changer ? Beh on va faire un rapide retour dessus pour commencer...


Le Rap, j'aime pas ça

Collégien j'avais horreur du Rap, ça peut paraître inutile comme commentaire mais ça va me permettre de présenter les grands préjugés que l'on peut avoir sur ce genre. Pour moi c'était une musique assez moche, aux paroles vulgaires et à l'instru' désastreuse. C'est souvent ce qui revient, on reproche au Rap des sujets pas terrible servit avec des mots trashos. Ne reste plus qu'à rappeler nombre de mauvais rappeurs bien trop médiatiser (que je ne citerais pas ici) et le mal est fait. On se retrouve avec une musique que l'on colle aux racailles et que l'on cherche à éviter pendant que l'on se battit en tant qu'homme "Distingué". Seulement voilà, le Rap devait finir par s'imposer à moi.


Mais qu'est-ce que cette musique fait là ?!

La première chanson de Rap que j'ai aimée...je l'ai découvert par le plus grand des hasards. J'avais laissé ma session Youtube ouverte sur l'ordi de Ihephe, et un de ses frère en avait profité pour se créer une playlist de chanson. Le soir en rentrant chez moi je les découvrais, et décidais de les écouter.

Parmi elle se trouvait "Le Vécu" de la Fouine (on se calme les amis, c'est certainement la seule que j'apprécie et l'instru d'Adèle y est pour beaucoup). https://www.youtube.com/watch?v=do23sTe4dhA

Le clip était génial, l'instru déchirait...et la musique m'avait touchée. J'écoutais donc cette chanson en boucle, caché et honteux...c'était du Rap...j'pouvais pas avouer aimer ça (J'étais quand même nettement moins grande gueule...)

Mais le bien (et non pas le mal) était fait, le Rap me montrait une face que je pouvais aimer...le début d'une remise en question.


L'Attaque Américaine

Les années passent, et je n'écoute pas d'autre Rap, le genre est toujours le grand mal aimé de mes styles musicaux...tandis que le Punk s'impose comme révélation à mes yeux. Pourtant ma curiosité musicale ne cesse de croitre, et je commence à m'intéresser à de nouvelles choses. Une amie me fait découvrir Macklemore avec "Thrift Shop" que je...déteste. la musique ne me plait pas, et je me dis alors que le Rap US n'est pas non plus pour moi. Seulement voilà...recommandation Youtube oblige...je découvre "Can't Hold Us" et là cette chanson devient immédiatement l'une de mes préférée tout genre confondu. beaucoup de personnes l'écoute dans mon entourage, et je peux enfin me permettre d'affirmer ce gout naissant. je suis également plus vieux et plus confiant, et je n'hésite plus à affirmer mes choix.

Je découvrirais Eminem la même année, et le Rap US commence à se tailler une bonne place dans mes playlists. Mais le Rap français n'est toujours pas là...je le repousse toujours, ne voyant que les tête d'affiche toujours aussi bof.


Quand je remercie enfin un Link

Non je ne parlerais pas de Zelda ici ! Mais bien de LinksTheSun et son "Non mais t'as vu ce que t'écoutes". Au cours de l'une de ses vidéo il parla de MC Solaar...le décrivant comme un parolier de génie. Curieux j'écoutais l'artiste...et accrochait direct. Il y avait donc bien de bon Rappeurs français. par la suite je découvrais Kerry James, Orelsan...Médine...et nous y étions enfin. Le Rap était devenu un de mes genre préféré, et je l'affichais bel et bien.

Vous vous direz sans doute : Mais pourquoi parlez de ce parcours...et bien car il me servira pour développer mon point suivant.


Le Rap, cette sale race

De tous les genres musicaux, si il y en a bien un qui est difficile d'accès...c'est le Rap. Ouvertement critiqué, représenté par des groupes et des artistes médiatiques passant pour des chanteurs de merde...rien ne permet à un néophyte de s'y intéresser pleinement. Il faut parfois l'oeuvre du hasard pour enfin apprécier le Rap français pour tous ces artistes moins connu qu'il a à proposé. Le Rap Us souffre moins de ce problème, médiatisé à l’extrême et représenté par des figures incroyables (Eminem en tête de course...)

Il est également souvent mal vu d'affirmer qu'on aime le Rap, les gens s'arrêtant sur les mêmes préjugés que je pouvais avoir plus jeune. Et pourtant...ce style musical à tellement à apporter...et est si injustement décrié.


Ce que j'aime dans le Rap

Les textes engagés que peuvent avoir certains auteurs, s'autorisant à traiter des sujets que peu d'autres artistes ont. C'est également le genre des paroles et des rimes...oubliez les rimes pauvres et les "ECHEC DE RIMES" que peuvent avoir les plus médiatisés (Oui je craque : GIMS BORDEL) de nombreux rappeurs font de la langue française une merveille, alliant complexité et recherche de belles phrases. Vous trouverez également des instru' souvent dantesques qui accompagnent avec merveille le chant de l'artiste. Enfin c'est le style des changement de rythme sur la diction, on peut couper ses phrases, accélérer le tout, ne prononcer que quelques mots se voulant plus impactant...c'est un bonheur pour tout fan de beau parlé.

A titre personnel, j'écoute du Rap avant d'écrire. Ca me permet de réfléchir à la structure de mes phrases pour les rendre plus belle...et ça a son effet.  


Ce que je peux vous conseiller

Pour finir...j'avais envie de vous présenter trois artistes, un album et une chanson de Rap français histoire de ne pas vous laisser repartir les mains vides. Ils sont ce que je préfère pour l'instant dans ce genre, et c'est avec plaisir que je m'en vais vous les présenter !

Artiste :

Mc Solaar : Incontournable, magistrale et parolier de génie...il est LE Rappeur avec le plus de vocabulaire. On en vient à redécouvrir notre langue à travers ses textes et ça fait plaisir !

Les Casseurs Flowter : Orelsan et Gringe font du Rap "Déconne", dans le rôle de deux branleurs venant chanter leur ennui et leur envie de rien foutre, ils me font marrer tout en me donnant des morceaux entraînant. Certaines de leur chansons plus calme se révèlent très belles qui plus est...

Médine : Mon Rappeur préféré ! Médine c'est une voix grave, des textes engagés et une énergie de malade ! C'est un peu le révolutionnaire Rappeur et je n'hésite pas à piocher des thèmes de mes persos dans ses chansons, un très grand crû !

Album :

Protest Song de Médine : Simplement mon album préféré et l'un des seul que j'écoute d'un bout à l'autre. Allez-y avec confiance, de nombreux morceaux devraient vous plaire !

Chanson :

Lettre à la République de Kery James : Simplement un morceaux illustrant toute la profondeur dont c'est faire preuve le Rap...à écouter : https://www.youtube.com/watch?v=gp3XZDK7Lw4




Voilà, cette case du calendrier est maintenant terminée. Il ne me reste plus qu'à vous dire une chose...

"J'écoute un peu de tout, et beaucoup de Rap"
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Bluefox82 le Mar 1 Déc - 20:30

Bonne explication que tu nous fait là. De mon côté, j'ai connu le rap assez tôt même si je n'ai jamais vraiment accroché. Pas par soucis de médiatisation ou de qualité, je suis né dans une époque où le rap français était florissant. Juste que c'était pas vraiment ma tasse de thé.

Comme toi depuis j'ai grandit et je me mets à apprécier d'avantage le rap, qu'il soit français ou US, ou même d'ailleurs. Et je l'apprécie encore plus sur des textes engagés, qui impactent encore plus.

Je connais les 3 auteurs que tu as cité, et j'ai regardé la "Lettre à la République", que je ne connaissais pas...excellente chanson (même si pour le coup "trop" engagée. Elle a du déclencher une sacrée polémique à sa sortie.)

Le Rap est le style de musique qui se veut impactant jusqu'au bout, et qui veut avant tout faire passer un message.
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Albynn le Mar 1 Déc - 23:43

Etant donné que je suis même pas foutue de différencier de la pop, du rock et du rap, j'dirais juste: merci pour les musiques, elles sont vraiment sympa ^^
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1232
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Birth le Mer 2 Déc - 16:47

Bienvenue dans cette deuxième case du calendrier de l'avent, aujourd'hui on va parler de jeu vidéo (Je remarque que je n'en ai encore jamais présenté en ces lieux...et il est tant de remédier à tout cela)

Alors c'est partis !





2 Décembre : Un seul développeur, un seul survivant


Si je vous demande de parler de jeu vidéo, et plus particulièrement d'industrie, vous allez me sortir certains thermes de ce milieu...mais bon nombre vous seront inconnus. Si je vous demande ce qu'est un Monster Game par exemple, ou bien de me dire en quoi consiste le métier de Line Designer ou bien de Story Designer. Peut être parmi vous bon nombre ignorent que l'on nomme les blockbuster du jeu vidéo des triple A (ou AAA)...mais une chose est sure :

Si je vous parle de jeux indépendants...vous savez tous de quoi il retourne.

Aujourd'hui j'ai donc décidé de vous présenter un jeu indé que j'aime tout particulièrement, il est le premier auquel j'ai joué et m'a fait adorer ce style de jeu. Je veux parler de :




Le jeu indépendant c'est quoi exactement

Alors le mouvement indépendant trouve sa place dans chaque oeuvre culturelle, ainsi l'on peut dire d'une musique, d'un film ou bien d'un jeu qu'ils sont indépendants. Pour cette critique on va se baser uniquement sur le domaine du jeu vidéo. Un jeu indé c'est tout simplement un jeu développé sans l'aide d'un éditeur, les développeur se retrouvent alors libre de tout...sans contrainte éditoriale et donc sans véritable limite créative.

Il y a de nombreux studios indépendants à travers le monde, mais à mon sens...le terme d'indépendant est très surfait. Je vais tenter de vous expliquer cela en détails avant d'aller plus loin.

La principale critique des indépendants à l'égard de grands éditeurs (tel Ubisoft/EA/Activision...j'en passe) c'est qu'ils peuvent à tout moment intervenir dans le développement du jeu et exiger tel ou tel chose. Cela se justifie par le fait qu'ils sont ceux qui apporte l'argent, et qu'ils ont donc leur droit de parole.

Ce point de vue se défend, et je suis d'accord...on ne peut être réellement indépendant vis à vis de ce type de production. Les studios indépendants maintenant, libérés du joug des éditeurs, sont complètement en droit de faire ce qu'ils veulent. Pas de limite, pas de contraintes, l'indépendance à l'état pure. Ici je trouve ça déjà plus discutable, pour que de tels studios marchent, il leur faut souvent imposer une certaines patte artistique et créatrice...et ils auront ensuite du mal à s'en détacher. Ainsi dans le cas de Devolver on retrouve des jeux violents en pixels arts (Hotline Miami, RONIN, Not a Hero) et dans le cas d'Amplitude nous avons des jeux exploitant des fragments d'un même univers (La série des Endless). Je ne dis pas qu'ils ne peuvent faire ce qu'ils veulent...je dis simplement qu'il est plus difficile, une fois une base solide de fan acquise, de changer complètement le type de jeu que l'on fait. Et oui car posséder un Studio implique de le faire fonctionner, et sans les éditeurs la partie marketing en prend un sacré coup.

Vient enfin le cas des Kickstarter, qui permettent de créer des jeux librement...mais qui posent les joueurs comme donneur de contrainte. Ils apportent l'argent et si quelque chose ne leur plait pas ils contesteront et se sentiront en droit de le faire. Ce n'est donc là encore pas de l'indépendance pure souche.

Mais alors pour moi c'est quoi l'indépendance ? Et bien c'est le fait de pouvoir faire le jeu que l'on veut sans autre contraintes que celle techniques nous étant imposés par nos moyens, et en se permettant de faire absolument n'importe quel type de jeu...n'importe quand.


Pour en revenir à Lone Survivor

Lone Survivor est un jeu parut le 27 mars 2012, disponible sur Steam et développé par Jasper Byrne. Et c'est tout. Personne d'autre...un seul homme pour faire ce jeu...et quatre années de développement. On va revenir plus tard sur ça, mais d'abord on va un peu plus parler du jeu.

Lone Survivor est un...Survival Horror (sans dec' vous l'aviez pas vu venir hein ?). Il nous place dans la peau d'un homme habitant une sorte d'immeuble infestée de créatures cauchemardesques, après qu'un désastre ait apparemment eut lieu. Le jeu est en 2D pixelisée et est juste très très beau. C'est un jeu d'ambiance, sombre et sale, traitant de la folie et nous demandant d'aider un homme à survivre seul dans un environnement pareil. Vous devrez chercher à manger, trouver armes et munitions et explorer cet étrange bâtiment à la recherche de réponses à vos questions...et à vos hallucinations.

L'histoire est vraiment cool, Jasper se permettant des idées de mise en scène des plus intéressantes ! Comprenez moi bien, durant tous le jeu vous n'allez pas comprendre ce qu'il se passe, et la fin va vous demander de gros efforts d'analyses...mais l'aventure vaut le coup d'être vécue.

La musique est top qui plus est, et colle à merveille à l'ambiance du titre.


Jasper, ce héros

L'une des principales raisons qui me pousse à vous conseiller ce titre aujourd'hui, c'est qu'il est juste fou de se dire qu'un homme seul l'a développé ! Alors il n'est pas parfait, il a quelques défauts mineurs...mais bordel. Cet homme seul à créer la musique, les graphismes, le gameplay, le scénario, l'animation...et la prog' de son jeu ! Et le résultat est pas juste bon...il est cohérent dans ce qu'il propose et se permet d'être meilleur que certaines productions faîtes dans le même laps de temps par une équipe de plusieurs personnes ! Le jeu a une durée de vie de cinq heures, je sais que ça peut paraître peu...mais cinq heures d'une telle qualité faîtes par un seul homme c'est juste dingue !

J'aimerais pouvoir vous dire que ce jeu je l'encense car je me montre clément sur le travail d'un seul gus...mais non ! Je le juge avec les critères que j'aurais sur n'importe quel autre jeu, et il est juste remarquable !


Un Survival, un vrais

Un autre point que ce jeu me permet d'aborder c'est le sujet des Survival Horror. Vous le savez peut-être, le genre à bien changé depuis ses débuts. Si à la base nous avions des jeux horrifiques nous laissant démunis face aux menaces...nous avons désormais une majorité de jeux bourrins se jouant à la force du bras et à la capacité en munitions d'un fusil à pompe. Resident Evil a perdu de sa superbe à ce niveau là, Silent Hill semble mort...bref...c'est la merde.

Lone Survivor est très certainement le Survival Horror le plus proche des codes d'origines que j'ai pu joueur. On compte VRAIMENT les balles, et on préfère jouer de l'ombre des murs ou de lancers d’appâts pour avancer dans les couloirs de ce foutu hôtel de l'enfer. C'est donc un vrais plaisir pour ceux qui aiment ce genre. Néanmoins ne vous en faîtes pas, les plus peureux pourront y trouver leur bonheur ! Je ne suis pas un grand fan des jeux qui me colle la frousse, et j'ai pourtant pu y jouer sans grand problèmes.


Lone Suvivor, pourquoi ? Pour qui ?

Je conseille ce jeu pour tous les amateurs de Survival Horror, vous y trouverez un très bon retour aux sources, aux fan de jeux indés, la DA en pixel et la liberté créatrice sont au rendez-vous, ainsi qu'à tous les curieux voulant voir ce qu'un homme seul est capable de faire, parce que bordel Jasper est un génie en plus d'un terrible acharné !




C'est donc la fin de cette deuxième case du calendrier, Jasper (mouahahaha) qu'elle vous aura plut. Nouveauté, je terminerais chacun de ces posts par des questions que je vous poserais pour avoir votre avis. Je vous laisse y répondre en commentaire, ça me permet de connaitre un peu plus vos goûts là-dessus ! (Et je vais te tutoyer, lecteur de mon cœur, pour ces questions)  

-Et toi, aimes-tu les Survival Horror ?
-Qu'es-ce que tu penses du mouvement indé ? (tu peux t'en moquer ça me va aussi)
-Y a-t-il un jeu indé/un Survival horror qui t'as marqué ?

Je vous remercie de votre lecture, et vous dis à demain !
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Albynn le Mer 2 Déc - 17:03

Ce jeu a l'air intéressant, vu qu'il est pas long, je vais le mettre sur ma liste de KDO!
Pour tes questions...

-Je sais pas, j'ai jamais testé.
- Ca a l'air vachement dur.
- Oui, c'est un jeu fais pas les potos de l'école. C'est un style de mario, mais avec un bateau qui saute, et les pièges sont invisibles. Super super dur, mais qu'est ce que c'était marrant! Ils l'ont vendus pas cher à leur promos, et c'est devenu un rituel de faire passer ses potes dessus pour tester son acharnement dans les rares moments de pause qu'on a à l'école. M'enfin, je sais pas si ça compte comme jeu indé. Sinon, en survival, je n'y ai pas joué moi même: Kraven Manor. Il s'agit d'un manoir étrange où on est suivit par une poupée type "ange pleureur" : dès que tu cesse de le regarder, il se déplace, mais jamais directement sur toi en un coup. Et la fin est HOOOOORRIBLE.
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1232
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Shiki Van Shërza le Mer 2 Déc - 22:18

Et bien... Pour le coup, je doit reconnaitre que c'est plutôt agréable à lire, et que j'aime beaucoup ce principe, mais... Concernant les thèmes aborder, disons que je ne suis ni friant de l'un ni de l'autre, donc... Je vais avoir un peu de mal à en parler plus que ça, désolé.

Par contre, j'aime beaucoup ce principe, c'est agréable à lire, et on en apprend parfois pas mal sur certaines choses, j'ai hâte de voir ce que tu nous réserve pour la suite. ^^

Et pour répondre aux questions :
-J'aime pas des masses les survivals horror, à vrai dire. Je suis trop peureux pour ça ! x)
-J'aime beaucoup le mouvement indé, en fait ! On en tire pas mal de jeu très sympathique, et intéressant ! Je trouve que certains jeux apportent même un vent de fraicheur dans l’industrie parfois, et ça fait du bien à voir. ^^ (Et ça vaut aussi pour les autres industries avec de l'indé, pas seulement les Jeux-Vidéos.)
-Hum... J'ai pas d'exemple précis sur le coup, ayant jouer asser peu à l'un comme à l'autre au final, mais... Je me souvient de jeu comme Stanley Parable, ou même The Beginner's Guide dont tu nous avais parler... Qui ont un concept sympa, et une façon de voir les choses originale. ^^

PS : concernant le Rap, je suis une quiche totale, en plus de pas aimer ça des masses. Désolé. ^^'
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 22
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Bluefox82 le Jeu 3 Déc - 13:32

Une bonne nouvelle case du calendrier qui m'a donné envie de me pencher sur Lone Survivor. Connaissant bien le genre des survival-horror (sans pour autant m'afficher comme un expert, hein), tu résumes bien ce type de jeu. Le scénario a l'air sympa, et j'irai y jeter un coup d'œil (voir l'acheter) pour parfaire ma culture vidéo-ludique.

-J'aime analyser les survival-horror surtout, c'est un genre que j'apprécie. Pour autant, j'y joue peu, étant donné ma nature d'éternel froussard. Mais c'est le premier genre vers lequel j'me tourne.
-C'est un mouvement qui me conquis de plus en plus! Et je me tourne au fur et à mesure vers ce genre de production (le dernier que j'ai découvert par exemple, c'est Kingdom de Raw Fury Games). Donc autant dire que j'apprécie les jeux indé.
-En tant que jeux indé, malheureusement j'en connais pas des masses non plus, mais je dirai Binding of Isaac et Kingdom pour l'instant. Niveau survival-horror: The Evil Within. Et si on combine les deux...je n'ai pas vraiment joué ou vus de jeux indé survival-horror, par contre je connais pas mal de jeux d'horreur créés via RPG Maker, par exemple: Ao Oni, Hello? Hell...o?, The Crooked Man, etc...
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Birth le Jeu 3 Déc - 18:44

Bonsoir à tous, me revoilà pour une nouvelle critique pour ce calendrier de l'avent. Je prends un ton plus calme, plus posé ce soir. Je vais parler d'un thème relativement difficile ce soir, surtout en vue de la période actuel

Vous le savez tous, le vendredi 13 novembre dernier de violents attentats terroristes ont frappés Paris. L'acte était incompréhensible, le bilan lourd et les réactions nombreuses. Parler de l'oeuvre qui va suivre dans un moment pareil pourrait s'assimiler à de la prococ' gratuite : ce n'en est pas. Je voulais parler d'un Anime ce soir, aussi je décidais de ressortir une oeuvre qui avait su me marquer.

Le lien entre tout ça ? L'oeuvre d'aujourd'hui aborde le Terrorisme. Son nom : Terror in Resonance


3 Décembre : Du terrorisme sur fond de piano




Parlons peu, parlons Watanabe

Terror in Resonance nous vient d'un réalisateur de génie nommé Watanabe. On doit à cet homme de grandes séries tels que Cowboy Bebop (Un Space Opéra déjanté sur de la musique Jazy) ou bien encore Samurai Champloo (Un anime sur les samouraï sur de la musique Hip Hop).

Rien que là déjà vous cernez un truc j'imagine : Ce type aime associé des genres et des musiques n'allant pas ensemble...et oui c'est le cas. Il est aussi connus pour manier l'humour et le drame dans un très bon équilibre, et nous sers des épisodes finaux d'Anime entrant dans la légende.

Personnellement j'ai beaucoup aimé Samurai Champloo, je suis moins fan de Cowboy Bebop. Ce n'est donc pas vraiment un réalisateur que j'apprécie tout particulièrement, mais j'admets aimer certaines de ses œuvres sans que celles-ci ne figurent parmi mes préférées...mais ça...c'était avant Teror in Resonance...


Aux origines de la terreur

Notre Anime est donc sortis le 10 juillet 2014, compte 11 épisode et est un One Shot (Comprenez là qu'il n'y aura pas de saison 2. C'est donc une oeuvre qui ne vous prendra pas trop de temps et qui vaut le détour.

Au niveau de l'histoire, TiR (abréviation de l'Anime, d'avance merci) nous fait suivre deux jeunes nommés Nine et Twelve...formant à eux deux un groupe nommé "Sphinx". On ne va pas y aller par quatre chemin, c'est un groupe orchestrant des attaques terroristes au japon sans que l'on sache réellement pourquoi. Suite à l'une de leurs attaques ils se retrouveront liés à une jeune femme du nom de Lisa et se porteront garant d'elle.

Parallèlement à ça on suit l'enquête de l'inspecteur Shibazaki qui cherche à les faire tomber. Cet homme, ancien enfant d'Hiroshima, tentant de les arrête avant qu'ils ne se servent de leur instrument ultime : Une bombe nucléaire subtilisée au sein d'une base.

Au delà de ce synopsis on peut voir nombre de thèmes brassés, celui de l'expérimentation sur les humains, du terrorisme et des problématiques que pose l'armement nucléaire en faisant partis.


Du terrorisme...pas comme les autres

Le génie de Watanabe dans TiR, c'est simplement de nous faire aimer ces quatre personnages. Ils sont tous bien écrits, intéressant...et ils se complètent extrêmement bien. Je vais ici m'intéresser particulièrement à Nine et Twelve, car il faut un véritable tour de force pour nous amener à apprécier des Terroristes. Cela tiens en deux points majeurs selon moi :

-Ces deux-là ne tuent jamais, préférant détruire des bâtiments pour faire passer des messages. Ils ne sont donc pas monstrueux mais plutôt...intriguant.

-Leur objectif est noble. J'ai beau retourner leur plan dans tous les sens je vous le dis : je ne vois pas comment ils auraient pu s'y prendre autrement que via leurs actes terroristes pour réussir à accomplir leur but.

Pour faire simple et mieux décrire tout cela : Si au premier épisode j'espérais qu'ils ne ferait pas sauter leur bombe nucléaire, dans le dernier je ne souhaitais plus que ça. Ils ont en plus un côté très joueurs, s'amusant à envoyer avant chacune de leurs attaques des indices concernant le lieu où ils ont déposés leur bombe, leur donnant ainsi une chance de la désamorcer.


Et il est où mon piano ?

Je m'arrête un instant sur l'OST de TiR qui est, à mon sens, la meilleure de 2014 dans la catégorie anime. Les thèmes aux pianos sont beaux, ceux à la guitare sont angoissant...et chacun colle parfaitement aux images diffusés. La composition est de Yoko Kanno, et celle-ci est juste une merveille. Rien que pour ça je pourrais conseiller cet Anime, c'est dire.

J'écoute encore la musique de cette oeuvre tant elle se veut entraînante et fait office de véritable vecteur d'émotions au sein de celle-ci.


Comment rendre une histoire d'explosion poétique...

TiR est également extrêmement beau, l'anim' est sublime et les décors contemporains sont retranscris plus que fidèlement. Associées à la musique, les images donnent à cette oeuvre une dimension poétique. L'Anime nous transporte dans son histoire durant tout son déroulement avant de nous laisser sur des notes mélancoliques. Toute personne un brin sensible y trouvera son compte et se verra frissonné lorsque les musiques au piano se poseront sur des scènes de ruines après des explosions, ou lors d'une séquence ou Shibasaki tente de désamorcer une bombe. L’ambiance est juste enchanteresse, et on a affaire à une sorte de conte moderne à ce niveau.


Une fin qui marque

Pour finir je vais parler de la fin de l'Anime (mais sans spoiler pas d'inquiétude). En effet, loin des canons du genre la fin se veut à la fois tragique et porteuse d'espoir...mais surtout terriblement réaliste. Une véritable piqûre de rappel pour nous rappeler dans quel monde on vit, et de tout ce que cela implique. Elle fera verser des larmes à certains, d'autres tenteront de se convaincre que ça ne pouvait que finir de la sorte...mais personne n'en sortira indemne. C'est là la véritable explosion de TiR.


Terror in Resonance pourquoi ? Pour qui ?

Je conseille cette série à tout le monde, chacun pourra y trouver en effet son bonheur ! Pour ma part je l'adore car elle propose un thème rarement exploité dans ce média, et qu'elle y apporte un véritable vent de fraîcheur !



Voilà, la case du 3 décembre est maintenant ouverte...me reste à vous poser mes questions...et les voici :

-Avais-tu déjà entendus parlé de Watanabe avant ? Si oui pour quoi ?
-Te souviens-tu de personnages de fiction qui, de par leurs actes, paraissaient abjects mais auxquels tu t'es attaché ?
-Un OST d'Anime qui t'as particulièrement marqué ?
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Bluefox82 le Jeu 3 Déc - 18:57

Je ne ferai pas spécialement de commentaire sur cette case de l'avent, tout simplement parce que j'avais déjà commencé à regarder TiR. ^^
Il faut que je le reprenne par ailleurs. En tout cas, tu en fais un résumé fidèle, du peu que je sais sur cet anime.

Et voici mes réponses aux questions posées:
-J'ai jamais vraiment entendu parler de Watanabe en tant qu'éditeur, ainsi que son style de travail. Néanmoins, je connais depuis longtemps Samuraï Shamploo (que je trouve excellent) et en moindre mesure Cowboy Bebop.
-Oui. Un des meilleurs exemples pour moi est Itachi Uchiwa, dans Naruto. Ceux qui connaissent l'anime et qui ont vu en particulier Shippuden savent de quoi je parle (il est passé d'un énorme connard à mes yeux à un de mes persos favoris, tout manga/anime confondu).
-Vis à vis de mes goûts, c'est l'OST de FairyTail que je classe sur la première place du podium.
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Albynn le Ven 4 Déc - 11:09

Ho, j'crois que c'est toi qui m'avait parlé de cet anime. Raison de plus pour le regarder aussi.

-Pareil que Nico, sauf que je n'ai jamais vu samurai Champloo, juste entendu parler.
- A fond. Light Yagami et Mello, de Death Note.
- heuuu... Vu mes gouts... Trop de choix. Aujourd'hui, je suis sur l'ost de thème de L, Death Note. Hier, c'était Aoi Aoi Kono shini de Tsubasa Chronicle/Detective Conan. Encore avant, No Naggin Anymore, Card Captor Sakura.
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1232
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Birth le Ven 4 Déc - 15:08

Un bon café, un brin de motiv'...on va ouvrir la quatrième case du calendrier. Je m'attaque cette fois-ci aux séries, oeuvre que je consomme sans grande modération et qui m'attire tout particulièrement. Je vais essayer de continuer à vous découvrir des choses peu connues, et pour une fois on va parler d'une oeuvre française.

Accrochez vous, on pas parler des Revenants...


4 Décembre : Des zombies...à la série d'auteur




Canal+, créateur de série putain d'originales !

Canal+ est loin d'être une chaîne que je regarde avec passion. Son Grand Journal m'endort, son fameux "Esprit Canal" ne me fait ni chaud ni froid et je lui reconnais une trop grande débauche. A part Le Petit Journal et les Guignols, je préférais en général zapper. Mais question achat de séries...cette chaîne aura été responsable de nombre de dépenses de la part de mes parents et moi.

Les séries Canal+ sont vraiment bien, pas toutes (Platane et Pigalle par exemple, assez bof...) mais nombre d'entres elles valent le détour ! Je pourrais citer ici Kaboul Kitchen et son humour déjanté, Braquo et le coup de poing qu'il inflige, Tunnel et son scénar' vraiment cool...ou bien Engrenage qui figure parmi mes séries préférées (dont j'ai même hésité à vous parler aujourd'hui tiens). Mais parmi toutes ces séries il y en a une qui m'a marquée, un véritable Ovni que tout le monde ne pourra pas aimer...je veux parler des Revenants.


D'accord ils reviennent...mais ils commencent où ?

La série a débutée le 26 novembre 2012, compte en tout 16 épisodes répartis en deux saisons et est aujourd'hui terminée. C'est Fabrice Gobert qui a réalisé la série, rien de notable à dire sur son sujet je ne pense pas que vous le connaissez (je ne le connaissais pas moi même avant ça).

L'intrigue se déroule dans une petite ville coincée dans une grande vallée montagneuse. Elle est située à côté d'un large barrage et semble avoir été le théâtre de nombre d’événements morbides. On compte par exemple un accident d'autobus ayant coûté la vie à toute une classe d'enfants, un tueur en série ayant causé de nombreuses morts avant de disparaître mystérieusement, des suicides...bref...la joie.

La ville coule néanmoins des jours tranquilles jusqu'au jour où, par un phénomène inexpliqué, des personnes décédées reviennent dans la ville. Les habitants doivent donc s'adapter à ces revenants, ceux-ci tentant de retrouver leur vie d'avant auprès de leur proches ayant continués de vivre sans eux. Bien évidement de nombreux événements fantastiques viennent semer un peu plus le trouble dans cette ville, et notre ami le tueur en série semble de retour...


Réinventer le mythe du zombie

Ne pensez pas voir de basiques morts-vivants bouffeur de chair dans cette série, il n'en est rien. Ici on parle d'humains revenus à la vie, et ayant garder leur anciens comportements. C'est là que réside tout l’intérêt de la série, dans les interactions entre ces revenants et les habitants de la ville qu'ils avaient connus auparavant.

Dans les exemples marquants on peut citer le cas de cette fille revenue bien des années après sa mort, et qui découvre que sa sœur jumelle à grandit sans elle. Egalement ce jeune homme qui devait épouser la femme de ses rêves, et qui mourut le jour de son mariage...ne revenant que quelques années plus tard alors qu'elle se trouve avec un autre homme.

Ces hommes à qui on a retirés la vie et qui tente de la retrouver, ne pas simplement pouvoir vivre de nouveau...mais bel et bien exister. La série est particulièrement mélancolique, et nous happe dans un univers fantastique en nous laissant avec cette foutue question "Comment réagirais-je si une chose pareille m'arrivait.


Son d'outre-tombe, image sublime

Point de vue réalisation on est juste en face d'un travail incroyable. A la musique on retrouve le groupe Mogwai qui nous offre une composition hypnotique collant parfaitement à l’ambiance de la série. Les décors sont beau, et sembles si froid malgré tout. On a réellement l'impression de regarder une véritable fresque contemporaine, et l'aura que dégage la série nous marque un long moment.

Point de vue casting c'est un sans faute. Les acteurs sont tous bons, et nous transmettent toutes les émotions des personnages. Mention spéciale au jeune acteur jouant le personnage de Victor, qui nous entraîne dans son monde étrange en ne prononçant que peu de mots. Il est assez rare de tomber sur une série française d'une telle qualité, et l'ensemble de ce qu'elle nous propose se dégage des autres productions sorties ces dix dernières années.


Une série...pas pour tout le monde

J'ai longtemps hésité à vous parler de ce véritable coup de cœur qu'est pour moi "Les Revenants", pour la simple raison que nous sommes face à une série difficilement attirante. Le rythme est lent, mais pas inintéressant rassurez-vous, et il faudra s'accrocher pour dépasser le stade des premières appréhensions. Mais si vous vous ouvrez à tout le fantastique que dégage cette série, alors elle vous embarquera dans son monde au travers d'un trip qui risque de vous marquer pendant de longues années. Il m'aura fallu près de trois ans pour voir émerger sa saison 2, et pourtant celle-ci m'aura une nouvelle fois intriguée au plus haut point.

Je pense que de tout ce que je vous présenterais ici, cette oeuvre sera de loin la plus étrange et la plus difficilement accessible. Je pense néanmoins qu'elle saura vous plaire, du moins je l'espère.


Les Revenants pour qui ? Les Revenants pourquoi ?

Je conseils cette série...à tout ceux qu'ils veulent tenter quelque chose de différent, quelque chose de vraiment unique et dont on ne comprend pas tous les aspects. Tous n'y trouveront pas leur bonheur, beaucoup repartiront en vociférant que la série est chiante...mais je reste persuadée qu'elle vaut le détour. Cette série à le mérite de faire du mythe des zombies...quelque chose de différent. Et nous transporte dans un univers fantastique (dans le vrais sens du terme) au court d'une intrigue nous amenons à nous poser des questions sur notre propre rapport au deuil...




Cette case est désormais terminée, ne me reste plus que mes éternelles questions. J'adore toujours autant lire vos réponses et découvrir un peu plus vos goûts.

-Et toi, as-tu déjà vu une série Canal, ou une série française t'ayant marquée ?
-As-tu souvenir d'une oeuvre t'ayant marqué pour l'aura intriguante qu'elle dégageait, si oui laquelle ?
-Si une telle situation t'arrivait ("revenir" ou voir "revenir") quelles seraient tes réactions ?
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Bluefox82 le Ven 4 Déc - 15:33

Ah! Une série à l'aura mystique! J'aime!
Le concept me semble intéressant: étant attaché au principe des zombies, si c'est pour en voir une réinvention, effectivement ça mérite un p'tit coup d'œil de ma part.

Réponses:
-Des séries françaises m'ayant marqué, il n'y en a eu que très peu...pas assez pour que je m'en souvienne. Je ne compte pas les séries sur YouTube (à savoir le Visiteur du Futur ou Noob, par exemple).
-Une série à l'aura intrigante....oui: Siberia.
-Voir ce que j'ai loupé, et si les choix que j'ai fait dans ma vie étaient bons ou mauvais. Mais en aucun je n'afficherai un quelconque regret: le destin fait que il faut accepter sa vie, et voir en elle ce qui nous rend unique.
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Albynn le Ven 4 Déc - 15:45

Wow, 16 episodes, ca doit valoir le coup de perdre un peu de temps.
Un bon sujet, puisque la nature humaine nous fais toujours fuir la mort!

Passons à table... Hey, dirige cette lampe ailleurs, je répond aux questions, moi!

-Nope, jamais vu de canal+... En dehors du brouillage gris-couleur quand j'étais petite, huhu. Quand aux séries françaises, heu.... *étant donné son inculture, se renseigne sur le net...* ha, ben, y'a Wakfu *pas taper* Tintin, un gars une fille... Mais si le dessins animés compte comme une série, je dirais "les Shadocks". C'est une suite d'historiettes totalement loufoques, mais j'ai justement adoré la logique absurde de cette série! XD
- Pour l'aura et la fin, je dirais le film "Les autres". Un film de fantome dont la fin m'a mis une bonne grosse baffe dans la tronche. Ou en musique: "la nuit sur le mont chauve". Une musique classique qui me fait flipper pour ce qu'elle évoque...
-Pour la réaction, ça dépendrait de qui revient, et dans quelles circonstance je reviens. Si c'est mon grand père qui revient, je serais plutot contente, mais un peu peinée aussi: il est mort de sa chimio, pour un cancer. Si je reviens, cela peut dépendre de ce que j'ai pus subir, et quand. Je n'aimerais pas revenir si ce n'est que pour vivre dans la souffrance, en redoutant de partir de l'autre coté, ou en sachant que l'endroit est horrible. Ou seule, parce que je suis morte il y a longtemps, et que les miens ont eu le temps de mourir aussi. Je pense que, si c'est rassurant, je dirais aux "vrais" vivants ce qu'il y a de l'autre coté. Et si ça ne l'est pas... Je prétendrais avoir oublier.
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1232
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Birth le Sam 5 Déc - 19:23

Après quatre jours passés à parler d'oeuvres diverses et variées, je m'en vais ce soir vous parler d'une de mes création. Je me lance en effet dans une analyse de l'un de mes perso, celui qui fut le premier à me faire rester aussi longtemps sur un jeu. Le Roleplay nous passionne presque tous, nous vivons au travers des yeux de ces êtres fictifs, et certains viennent nous marquer plus que d'autre. On a parfois la chance de les voir évoluer au-delà de nos espérances...pour le personnage présenté aujourd'hui c'est bien peu de le dire...


5 Décembre : Un peu de Rose dans ce monde de brute...




Aux origines il n'y avait que le mignon

J'ai créé le personnage de Rose fin juin 2013. Le personnage existe donc depuis prêt de deux ans et demi et est le troisième personnage que j'ai créé dans le jeu vidéo Wakfu. Elle appartient à la classe des Srams, et fut le résultat de plusieurs tests sur l'éditeur de personnage du jeu afin de créer le perso le plus mignon possible. Des cheveux en pétard d'une couleur rose framboise, une tenue venant refléter les deux couleurs principales qu'elle gardera jusqu'à la fin (le blanc et le rose) et deux grands yeux noirs aux milles reflets.

Elle et Birth sont les deux rares persos que je possède à avoir d'abord été créés comme simple persos de jeu, avant de devenir de vrais persos RP. Le fait qu'ils soient si éloignés de ce à quoi les destinait leur dieu est donc sommes toute logique...et le fait que Rose soit une sram étant justifié par cet état de fait.

Son nom complet est "Rosaria Vaneslas Sherzaïn" nom inventé de toute pièce et sans références particulières. Je suis assez fiers de ce nom même si à l'époque il ne rentrait tout simplement pas dans les cases. Il me fallut donc le raccourcir au mieux...et Rose Van Sherza était née.


Des débuts de RP hasardeux

Rien ne destinait Rose au Roleplay, j'aimais certes énormément son skin...mais je n'avais pas vraiment d'idées à son sujet. Assez vite je commençais à esquisser une personnalité en complet désaccord avec son apparence. Une personne froide donc, ironique et cynique. Nous commencions tout juste le RP avec Ihephe, alors nous avions décider de partir là-dessus. Au cours d'une session RP avec une étrangère, je m'amusai à faire un peu bégayer Rose...et le personnage s'en trouva complètement changé.

Je décidais de me repencher dessus, et de le construire autour de mon autre personnage principal : Birth. Lui se voulait courageux et déterminé, et elle timide et fragile. Les prémices de l'épopée de Rose étaient donc placées, et le personnage commençait doucement à avancer.


Love in Revolution

Rose à cette époque était donc une grande froussarde, se cachant toujours derrière ses amis et bégayant trop souvent. Elle était timide, n'osait pas se montrer trop énergique en public et semblait relativement maladroite.

Son seul objectif semblait être de retrouvé son fiancé, Birth, partis dans des révoltes...afin de se marier avec lui. la quête de Rose était simple, mais j'adorais énormément tout ce qu'elle apportait. Rose ne connaissait rien au monde, ayant passée toutes sa jeunesse dans le manoir familial. Curiosité et crainte se mêlait donc pour en faire une grande exploratrice...des recoins douillets.

En ce temps-là les bases de sa famille étaient déjà posées, elle était fille d'assassin mais ne semblait en rien destinée à cette voie. Emotive, peu discrète et bien trop gentille...elle préférait caliner les gens plutôt que les tuer. Sa non connaissance du monde était la base de son élan d'affection envers toutes les créatures la peuplant, la belle n'ayant simplement pas conscience de la dangerosité que pouvaient avoir certains animaux.


Retour de Birth, début de Get Free

Avec l'arrivée du Double Compte pour moi, Rose pouvait enfin évoluée. Birth était désormais à ses côtés et elle apprenait à se construire avec lui. Elle s'était également fait ses premiers amis, et commençait à prendre confiance en elle. Instinctivement je commençais à la faire moins bègue, un peu plus sure d'elle. Le personnage n'était plus cette grande craintive nous regardant avec ses grands yeux...mais bien cette jeune femme heureuse et souriante.

Rose grandissait sans que je m'en aperçoive vraiment, je m'amusais à la rendre toujours plus calineuse et de plus en plus aventureuse. Elle avait goutée au monde, elle l'adorait et cherchait à tout découvrir. Pendant une année entière elle n'a eut de cesse de faire des gaffes, essayer de rendre heureux les autres et s'émerveiller devant presque tout...tout en ne comprenant pas la moitié de ce qu'il se passait autour d'elle. Le perso s'enfermait dans son côté mignon néanmoins...et je lui cherchais de nouveau horizons.

Elle eut un enfant, la petite Saya, et devint alors une mère. Ce personnage si enfantin se découvrant des valeurs maternelles fortes. Elle se montrait responsable et fière de sa fille, et semblait s'orienter vers un chemin plus sérieux.


Emitrevo, et le cycle brisé

Partis d'un concept m'étant venu d'un coup, j'avais créé ce personnage assez étrange qu'était le Xélor ayant défié les lois de la réincarnation. Il avait à la base été prévu pour être un personnage RP que nous devions jouer avec Tyra et Shiki. Un projet de RP les incarnations précédentes de nos personnage. J’avais décidé de jouer l'ancienne incarnation de Rose, le fameux Emitrevo. A l'origine le perso n'avait rien en commun avec ce qu'il est devenu aujourd'hui, et c'est à force de travail sur lui que cet antagoniste se développait. Mais les changements que je lui apportais, venaient également changer ses liens avec Rose. Elle a donc évoluée via ce lien, devenant un bug...une erreur ne devant pas exister et en quête d’existence.

Rose est donc devenue plus sérieuse, parfois plus mystérieuse. Elle s'est complexifiée et a fait fit de ses apparences trompeuses. Elle passait désormais de la joie à la mélancolie...devenant bien plus intéressante...mais toujours cachée par l'ombre de Lenz.

Sa rencontre avec Eiffy marquait également d'avantage ce sérieux, la faisant devenir une soigneuse pour les personnes ayant des problèmes. Elle vouait sa vie aux autres, et tentait de sourire quoi qu'il arrive.


La séparation avec Lenz, et la relation avec Shiki

Suite à de nombreux événements RP, Rose finit par se séparer de Lenz. Elle devint alors bien plus indépendante, écrivant sa propre histoire et devenant libre d'agir à sa guise. Elle s'ouvrit également bien d'avantage aux relations avec les autres, rattrapant une période de sa vie qu'elle n'avait jamais réellement eut. Un amour naquit entre elle et Shiki, et la Sramette se trouva dans une relation inverse à la précédente. Elle devint la figure de chef de famille, sans que je ne le décide réellement, et s'imposa bien d'avantage. Elle prenait désormais des décisions, se permettait de juger les autres selon les valeurs qu'elle défendait, et devenait bien plus mature.

Elle se posait enfin en tant que réelle matriarche de la guilde, assurant un poste d'archiviste qu'elle avait de nombreuses années oubliée. Elle continua à alterner entre ses moments mignons et ses phases plus sérieuses. Tentant également de lier de nouveaux liens avec certaines personnes.


Et après...?

Que deviendras Rose dans le futur, je n'en sais rien. En lisant cette critique peut être avez vous remarqués une chose...aucune des évolutions de Rose n'a été réellement initié par moi ou même prévu. Son design est né d'un délire sur un éditeur, son histoire n'a eut de cesse d'évoluer de part les liens qu'elle avait avec les personnages que je faisais changer...et ses relations avec les autres l'ont poussée vers le chemin qu'elle arpente désormais.

Quoique je fasse, Rose avance seule et évolue à son rythme. Elle reste mon personnage qui a le plus grandit, elle a mûrit en deux ans et demi et j'ai toujours un large sourire aux lèvres en repensant à cette petite Sramette qui se cachait timidement derrière les autres. J'espère qu'elle continuera à évoluer encore en RP, à s'adapter à ces changements qui se font dans sa vie et à encore me faire rire quand je l'imagine faire ses gaffes.

Pour l'heure elle n'est plus mon personnage principal, mais elle restera à jamais celui qui me fait le plus de bien à joueur. Cette femme souriante dont le style de vie est une ode au bonheur...




Ces cinquième case est donc désormais ouverte, n'hésitez pas à me dire si ce type de post vous a plut (que je sache si je dois en refaire/le changer/ou l'enterrer profondément). Demain c'est promis je reviendrais vers vous avec une vrais oeuvre mais en attendant je me dois de vous poser mes questions (Niaha !)


-Et toi...tu en penses quoi de Rose ?
-Que représente Rose pour tes persos, ont-ils des choses qu'ils aimeraient faire avec elle ?
-Quel est le moment ou ce personnage t'as le plus marqué ?
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Shiki Van Shërza le Sam 5 Déc - 20:00

Je... Je proteste, c'est de la triche ça ! Je suis obliger de commenter là ! xD

Blague à part... Mon dieu, ça me rappelle des souvenirs tout ça... Rose reste le premier de tes personnages que j'ai rencontrer en RP, et celui avec lequel j'ai apprit à RP, avec toi et Flami. Que de souvenirs... Et dieu qu'à l'époque j'aurais jamais imaginer que les choses finirais comme ça ! ^^

Pour ce dont tu parle, je connaissait déjà tout ça, ayant suivit l'évolution du personnage sur une très longue période, donc je n'ai pas grand chose à dire dessus, à part que c'est toujours sympa de pouvoir relire tout ça... Surtout que ça rappelle pas mal de souvenirs ! ^^
Si je voudrais chipoter, je dirais que tu parle pas asser de la relation avec Shiki ! '^' *sbaf*
Blague à part, c'est une bonne idée de faire des textes sur tes personnages comme celui là, ça donne une bonne idée de leur évolution et de leur parcours, et c'est très intéressant à lire, pour le coup ! ^^

Et pour les question :
-Ce que je pense de Rose ? Je pense que tu le sait déjà ça ! C'est un personnage que j'ai toujours adorer, et qui m'a souvent fait rire depuis la première fois que j'ai RP avec. ^^
-Bah... Pour le coup, je pense que je n'ai pas besoin de répondre à ça aussi... Rose étant la femme de Shiki... Tu sais déjà qu'elle représente énormément pour elle. ^^
Pour les autres personnages... Ils ne la connaissent pas vraiment asser pour ça. ^^'
Des choses qu'ils aimerais faire avec elle ? Pour Shiki... Beaucoup de choses, dont certaines que je tairais ici, et d'autre que je garderais en surprise. Principalement passer le plus de temps possible avec elle, et se faire le plus de souvenirs et de moment heureux possibles. ^^
-Oulà... Le choix est dur. Il y a plusieurs moments où elle m'a marquer, en fait. La rencontre, déjà. Tout ces moments de joie et de mignonitude qu'il y a eu depuis que je la connait en RP. Le moment où elle avais complètement changer et s'en était prise à Tyra et Shiki, aussi. C'était un moment asser fort, et douloureux parfois. J'en ai encore mal pour elle, la pauvre. Il y aussi beaucoup d'autres choses que je pourrais citer... Le début de la relation entre elle et Shiki en font parti. La soirée à Xélorium aussi. Les deux mariages. Certains de ses moments sérieux, où elle est asser impressionnante. Il y en a trop pour tous les dires je pense. x)


Curieux de voir le prochain sujet du coup, et c'était une bonne idée que tu a eu, pour celui d'aujourd'hui. ^^
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 22
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Bluefox82 le Sam 5 Déc - 20:27

Bonne chronologie, et c'est donc un type de post que je t'encourage à poursuivre: c'est intéressant de voir à l'écrit les grandes lignes de tes persos, ça me fait apprendre des choses que je ne savais pas. ^^

Mais bon, je savais déjà pas mal de choses déjà sur Rose, donc pour elle je ne vais pas développer plus. Hâte de voir les prochains persos!

Et voici mes réponses:
-Un perso drôle et hyper attachant...mais qui peut surprendre des fois dans sa manière d'agir et de parler. Ce que j'aime chez elle, outre son caractère principal, c'est cette once d'imprévisibilité qui lui donne une toute autre dimension.
-Je n'ai actuellement que deux persos qui sont vraiment liés à Rose: Harkane et Olianore. Le premier l'apprécie beaucoup et la respecte énormément. La deuxième la considère comme une mère, car elle l'a accueilli à bras ouverts dans ce monde de brutes. Harkane n'attend rien de particulier de sa part, et n'a aucun projet à réaliser avec elle. Olianore souhaiterait la revoir et lui montrer qu'elle est devenue une réelle personne, experte dans le domaine de la musique.
-Beaucoup de moment m'ont marqué avec elle, mais le RP qui se décroche du lot...c'est celui que l'on a fait à la Foire du Trool: on a pu la voir dans son élément et s'exprimer pleinement avec son caractère jovial et attendrissant.
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum