Dans la tête de l'entêté

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Opheliana le Mer 21 Déc - 13:09

17 Décembre : Opérateurs investis

Oui ! Je me doutais bien qu'il y avait un nom qui manquait à cette série de critique ! The Black Watchmen. Rien que de t'entendre y jouer par Skype un moment m'a démontré que tu appréciais ce jeu par dessus. Pour faire un parallèle avec TSW, je pense que les quêtes que tu préfères dans ce jeu sont les quêtes d'investigations, bien qu'elles soient souvent assez tortueuses ! ^^

Ta critique donne toujours envie d'en savoir plus, bien que je sache déjà que les jeux d'enquêtes ne sont véritablement pas pour moi, il faudrait que je vois si un Let's Play n’existe pas ! J'adore véritablement les jeux avec une histoire captivante et complexe.

Des questions d'investigation :

- Oui, TSW bien qu'il ne m’ait pas retenu longtemps, peut être à cause de ses graphismes (même si j'en doute) ou d'autre chose...mais impossible d'y retourner !

- TSW là encore ! Je me vois encore tourner dans la première ville à suivre des plaques d'égout...dans le mauvais sens !

- Je pense que c'est Arma III, jeu de simulation militaire qui te place au cœur de simulation plus ou moins réaliste alliant à peu près tout le matériel militaire moderne ainsi qu'un bonne dose de marche à pied virtuelle !
avatar
Opheliana
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Birth le Mer 21 Déc - 15:57

Le troisième coup : Luke Cage


Luke Cage est la troisième série Marvel à être débarquée sur Netflix, et la dernière en date. Après deux séries de très bonne facture je l'attendais avec un peu plus de crainte. J'avais du mal à voir comment ils allaient pouvoir se renouveler et je pensais que Luke Cage serait la série de trop.

Je me trompais et de loin. Cette série nous proposerais une autre vision du Super-Héros, une vision tournée  vers le passé et les origines des comics. La douce époque où les Super-Héros étaient avant tout des symboles d'espoir et de grandeur.

Et c'est très bien joué car Luke est un homme indestructible, seul son image peut-être brisée.


Luke, ex taulard invincible

Notre protagoniste est cette fois-ci Luke, un ancien prisonnier noir du genre baraquer. Il a acquis un don unique, celui de la super résistance. Rien ne peut traverser sa peau, il est de ce fait complètement indestructible. Après s'être évadé d'une prison dans laquel il avait subit d'étranges expériences, il a touvé refuge dans le salon de coiffure d'un vieil homme. Se retrouvant dans le quartier d'Harlem, il va devoir faire des choix sur l'utilisation de ses pouvoirs lorsque des gangs rivaux vont commencer à faire un carnage.


Luke essaye toujours de rester calme, il préfère parler avant de frapper. Malheureusement pour lui il tombe toujours sur des gens trop impulsifs et ça finit rapidement par dégénérer. Il cherche à se repentir pour les erreurs qu'il a pu commettre et semble ne pas tenir plus que ça à son statut de symbole, préférant qu'on ne l'appelle pas "Héros".

Dans le Comic original, Luke Cage fut l'un des premiers super-héros noir. C'est donc un bel hommage qui lui est rendu par cette symbolique, mais on va voir que ça va plus loin que ça.


Black Power

Vous vous plaignez de la présence toujours trop légère des noirs dans les films. Vous trouvez que le cinéma et les séries ne donnent pas assez de grands rôles aux affros-américains ? Oubliez tout ça en regardant Luke Cage.

La série se basant à Harlem, la communauté noire est plus que présente. Vous allez ressentir toutes les problématiques actuelles et comment cette communauté perçoit le monde. Plus des trois-quart des personnages que vous verrez sont des noirs, le protagoniste comme l'antagoniste le sont. Ca donne tout une ambiance à la série, avec un certain choix musical de même que des lieux iconiques.

C'est vraiment une décision intéressante que d'avoir choisis ce partis prit. Ca permet de voir les vieux stéréotypes s'effondrer et ça sert autant l'histoire que le symbolisme de Luke.


Le super-héros de Harlem

Si au début de l'histoire Luke ne va se battre que pour lui-même, il va bientôt être suivit par toute la ville l'acclamant pour ses exploits. Luke n'est pas Superman, ni une de ces grandes figures des Avengers. Non c'est un noir défendant les gens via ses pouvoirs.

Au début Harlem en aura peur, le voyant comme une menace. Les gens ont peur de ce qu'ils ne peuvent comprendre et Luke à de quoi être effrayant. Puis ils le verront aider la ville tout en luttant pour des motivations qui lui sont propres. Peu à peu l'opinion à son sujet changera et le symbolisme opérera.

La série joue admirablement bien avec ce code, s'amusant à le malmener en révélant au monde le passé criminel de Luke, ou à le sublimer via des plans montrant toute la force du héros de Harlem. Le pari est réussi et on retrouve l'aura qu'avaient les super-héros de jadis.


Un ennemi pas en reste

Mais vous le savez, qui dit super-héros dit super méchant ! Et une fois de plus on retrouve cette envie de réalisme. L'ennemi se nomme ici CottonMouth, c'est le dirigeant du Harlem Paradise, une boîte branchée de la ville. Il finance également une part de ses activités avec de la vente de drogue et d'armes. CottonMouth est un gamin qui fut élevé à la dure, avant de devenir le King d'Harlem. Lui et sa cousine, la gouverneuse de la ville, veulent changer Harlem, la remodeler à leur image. Mais leurs affaires louches finiront par causer des morts et Luke s'opposera à eux.


Je me dois de rester vague sur ces méchants, car la série est remplie de surprise et d'étonnants retournements de situation. Bien vite on se rend compte que l'histoire prend un virage pour le moins imprévu, virant sur une histoire familiale dégénérant au plus haut point.


Ce que je pense de Luke Cage

Luke Cage se veut beaucoup plus proche des anciens comics que les deux autres séries, mais garde cette envie de réalisme en proposant des ennemis matures et cohérents. C'est le symbolisme des héros qui est cette fois mis en avant, couplé à une communauté noire qui a plus que jamais besoin de ça. La série est sortie lors de périodes troubles aux Etats-Unis, le mouvement "Black Live Matter" étant plus important que jamais tandis que la communauté noire s'embrase à la perte des leurs.

Luke devient ainsi le symbole de cette communauté, le noir qui ne sera jamais brisé, l'homme qui défendra Harlem et le premier super-héros véritablement acclamé dans les séries. Un point de vue intéressant pour une histoire se laissant regarder sans peine.


Bilan du Marvel Series Universe

Et me voilà au bout de cette triple critique. Le travail fut des plus éreintant mais je suis heureux du résultat. Les séries Marvel sont loin d'être finies, avec l'annonce de Doomfist et d'une série suivant le Punisher. Les séries se regrouperont un jour pour former "The Defenders" le groupe de super-héros que l'on suivra en série.

J'avoue être inquiet pour ce projet, j'ai peur que le mélange ne passe pas et que tout le travail ayant rendu chaque série si unique tombe à l'eau. Néanmoins depuis le début Marvel n'a eut de cesse de me surprendre, de m'émerveiller et de m'inspirer avec ses séries. Je les trouve toutes admirablement réussie et j'attends plus que jamais d'en voir la suite.

Après tant d'années, 2016 aura finalement amené Marvel dans mon coeur. Un travail qu'il faut salué, et trois séries qu'il faut regarder.


Et maintenant on va passer aux questions, enfin !

-De ces trois séries, laquelle t'intéresse le plus ?
-Quel adaptation de super-héros as-tu préférés ?
-Ton héros et ton vilain préféré ? (Question déjà posée l'an dernier mais il y en a dont j'ai pas la réponse et ça a pu changer)
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Bluefox82 le Mer 21 Déc - 16:19

Je suis loin d'être un fan de comics, Marvel comme DC, mais j'avoue que la triple critique fut intéressante à lire, et que ça vend bien les trois séries dont tu as parlé. J'ai tendance à croire que beaucoup trop de comics desservent un certain manichéisme, et j'ai du mal à y accrocher à cause du fait que j'y vois souvent une glorification des USA (et en grandissant ça s'arrange pas, mais c'est un point de vue plutôt politique) avec des figures comme Superman, Wonder Woman et Captain America. Je dis pas que tous le sont, loin de là, mais les plus grands super-héros me donnent ce ressenti, qui me rebute un peu.
Qui plus est, je suis loin d'être un partisan des appellations "super-héros" et "super-vilains", cette confrontation entre le bien et le mal.

Mais bon, voici mes réponses aux questions:

-Daredevil pour les personnages que tu as présenté. En second, Luke Cage. En dernier, Jessica Jones.

-J'ai vu les deux premiers épisodes de Arrow, et ça m'avait bien plu. J'ai vu aussi le film Deadpool que j'ai trouvé super sympa.
Hm...je vais rester sur Deadpool, qui est clairement un des seul persos de comics que j'aime bien.

-Héros: Deadpool.
Vilain: Euh...je dirais peut être le Joker, du peu que j'en sais.
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Nael le Mer 21 Déc - 16:52

J'avais vaguement entendu parler de Jessica Jones, beaucoup plus de Daredevil, mais Luke Cage je connaissais pas du tout. Je suis pas très séries et encore moins comics, par contre, donc répondre risque d'être un peu complexe. °3°

Dans les trois, je dirais Luke Cage. Jessica Jones m'intéresse franchement pas vraiment, Daredevil un peu plus, mais d'après ce que t'en dis... Ouais, Luke Cage. °3°

Par contre, en adaptation... Meh. Je suis pas très très comics de base, donc c'est pas franchement très abouti comme réflexion, et je risque pas de pouvoir comparer les comics avec les films, parce que j'ai vu que les films. Je dois dire que j'ai particulièrement aimé Iron Man 2, et même si j'aime bien le perso de Deadpool dans l'idée, baaaaaah... J'ai trouvé le film un peu bleh, donc bon.

En héros... Tony Stark (OUAH QUELLE SURPRISE). Parce que j'ai un faible pour les persos qui se donnent des airs de solides inébranlables alors que c'est pas du tout le cas. Et en vilain... Euh. Magneto ? Enfin c'est dur de trouver qu'il a tort, quoi.
avatar
Nael
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 45
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21
Localisation : Quelque part, probablement.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Birth le Mer 21 Déc - 20:08

Et nous y sommes, la terrible critique que j'attendais depuis un an. Dès que j'ai su que ce jeu sortait cette année je me suis dis que j'allais le critiquer, avec cette terrible question en tête "Sera-t-il mon jeu préféré ?"

C'est avec cette seule idée en tête que je commence cette critique, mais je vais aborder à travers elle un aspect qui me parait important dans le travail de critique et d'analyse. Ma question sur Firewatch concernant la subjectivitée de mes critiques n'était en rien innocente, elle prend même tout son sens aujourd'hui. Alors laissez moi vous emmener dans un voyage étrange au pays des RPG.


21 Décembre : La fantaisie finale d'un gosse de 12 ans


Une histoire de longue attente

Normalement je devrais vous présenter ici l'oeuvre que je vais traiter, mais vous connaissez la période de sortie ainsi que l'éditeur : Square Enix. A la place de ça on va revenir un peu sur le développement du jeu et mes attentes à son sujet.

Final Fantasy XV a été annoncé il y a 10 ans sous l'appellation "Final Fantasy Versus 13". Il s'inscrivait alors dans un projet dantesque nommé Fabula Novas Cristalys qui comportait Final Fantasy 13 et Final Fantasy 13 Agitio. A cette époque j'avais donc 12 ans et j'étais en pleine période de RPG. Je venais de découvrir FF 10, j'avais finis FF 10-2 et enchainé sur pas mal de titres d'autres éditeurs. Le projet me plaisait énormément et je le regardais avec des yeux plein d'étoiles.

Lorsque FF 13 sortit enfin, je me précipitais vers lui afin de l'esssayer. Une déception incroyable que les deux suites ne firent que renforcer. C'est à cette époque que le projet FNC s'écroula avec la non délocalisation d'Agitio et le report de Versus 13. A partir de cette période il y eut de moins en moins d'images sur le jeu et je me fis une raison : Jamais il ne sortirait.

Les années passent et le temps commence à me manquer. Je ne joue plus aux RPG, et le genre tombe peu à peu dans l'oubli chez moi. Une page s'apprête à se tourner, mais un évènement va venir interrompre cette action. Nous sommes en 2O13, durant la conférence de Sony à l'E3. Square Enix annonce la fin de Versus 13 mais le début de Final Fantasy 15, reprenant toutes les bases du projet. Dès lors mon âme de gosse s'éveille et je vois le titre comme le messie des RPG. Il faudra attendre trois ans pour que le jeu sorte finalement et que je puisse enfin voir si il tient ses promesses.


Un Gameplay novateur

Vous me connaissez, je salue toujours les prises de risques sur de grands studios. Dans le cas de FF 15 j'avoue avoir été surpris. Il garde un certain nombre d'éléments qui ont donnés leurs lettres de noblesses à cette grande série tout en osant tenter des choses nouvelles.

Parmis elles on retrouve un monde ouvert et un système de combat en temps réel. Pour le premier point nombreux ont été ceux venant clamé qu'il était vide, ce n'est pas vraiment mon avis je le trouve intéressant et il me donne le sentiment de participer à un véritable Road Trip. Pour le second point j'admets ne pas trop savoir sur quel pied danser. D'un côté je le trouve réussi, spectaculaire et plein de bonnes idées tandis que de l'autre je trouve qu'il manque certains éléments que je ne saurais définir. Un avis mitigé donc mais une formule solide et qui fonctionne.

Un grand nombre de quêtes est accessible et des minis-jeux viennent ponctuer l'aventure. Je les trouve intéressant sans qu'ils n'en deviennent marquant ou incontournable. Un bon point tant le coeur de Final Fantasy 15 ne se trouve pas dans le Gameplay.


Un véritable voyage initiatique...

Dans tous les FF c'est l'histoire qui se trouve au centre du jeu. De Crisis Core a FF 10, des Tactics aux Dissidia, l'histoire de cette série se veut toujours de haute volée en plus de nous proposer un voyage.

Celle du 15eme opus ne déroge pas à la règle et nous propose toute une trame sur un jeune prince ayant perdu son trône, son père et son pays. Toute la campagne marketing c'est d'ailleurs fait autour de ce point alors qu'une fois n'est pas coutume...ce n'est en rien le centre de l'histoire. La guerre n'est qu'un prétexte, une manipulation de grande ampleur par un individu ayant des intentions bien personnelles. Ne vous attendez donc pas à des séquences de guerres incroyables, ici on est dans un voyage initiatique.

En effet notre héros ne va pas se battre pour récupérer son pays, mais bien apprendre à être un roi et acquérir les pouvoirs qui l'aideront dans sa tâche. Il devra en effet lutter contre une menace concernant le monde entier, et apprendre à agir avec la dignité et l'honneur que lui ordonne sa position.

La trame, bien que classique, offre son lot de révélations et de moments d'anthologies et se suit sans peine. Dès lors que vous êtes engagés sur les évènements de fin une seule idée vous guide...voir comment tout cela va se terminer.


...servis par des personnages de haute volée

Et on en arrive au gros point fort de ce titre, ses personnages. Je vais passer rapidement sur les nombreux pétards mouillés que sont ces personnages ayant une introduction dantesque pour au final disparaitre bien vite et on va s'intéresser au quatuor de héros.


Noctis, Ignis, Gladio et Prompto formeront donc notre belle bande de vainqueurs que l'on va suivre durant cette aventure. Ils se complètent à merveille et on s'y attache bien vite à mesure que les heures passent. Loin d'être de simples clichés sur pattes, ils m'auront chacun étonnés à divers moment du jeu avec des répliques ou des actes lourds de sens et venant me confirmer qu'ils sont pleinement conscients de leur sort.

En de nombreux moments ils m'auront émus et le grand final du jeu m'aura même fait versé quelques larmes tant j'ai trouvé l'idée et la mise en scène brillante de sobriété.


Mais un jeu possédant de nombreux défauts

J'ai adoré FF 15, mais malgré mon attachement à celui-ci je ne peux ignorer ses revers et ses dérives. Je parle ici de ses nombreux trous dans son intrigue principale, de ses quêtes peu souvent intéressantes, des nombreux allers retours que l'on fait.

Je pourrais également parler de ses personnages cruciaux qui ne sont pas assez développés, de ses combats tantôt trop simples et soudainement trop durs...bref il y a moult choses à dire, croyez-moi. Pour autant ses défauts s'oublient et se pardonnent devant la fin du voyage, on ne les retiens pas forcément mais ils peuvent nous faire trébucher en cours de route. Si vous ne vous accrochez pas vous pouriez abandonner un jeu sincèrement bon et qui a des choses à vous apporter.


Le Verdict

Et nous y sommes. Les questions que je me suis posé en boucle ces derniers temps. Je vais les reposer ici et y répondre avec ma franchise mêlée à mes ressentis. Vous verrez un déveeloppement étrange mais voulut, car c'est là qu'entre la notion de contexte.

FF 15 est-il le meilleur jeu auquel j'ai joué ?

Non, clairement pas. Il possède trop de défaut pour que je lui décerne ce titre et bien d'autres oeuvres m'ont parues plus abouties que lui.

FF 15 est-il le jeu de l'année ?

Non plus, à peu prêt pour les mêmes raisons. D'autres titres me paraissent plus important à mettre en avant pour l'industrie, tels que Firewatch ou The Black Watchmen

FF 15 est-il le meilleur FF auquel j'ai joué ?

Non, c'est Crisis Core qui reste indélogeable de cette position. Il reste le jeu qui pour moi est le plus abouttis scénaristiquement et qui m'a marqué d'une empreinte indélébile.

FF 15 est-il numéro 1 de mon top de jeu ?

Oui, c'est un fait que je ne peux nier.

Et là vous devez avoir du mal à comprendre et il est temps pour moi de vous parler de Contexte. Crisis Core a longtemps été mon jeu préféré car je l'ai découvert durant une période de trois semaines ou je n'avais que ce jeu et ma PsP avec quelques musiques. J'y ai donc joué trois jours, le temps de le finir, avant de me mettre à le penser pendant tout le temps restant. Ca m'a amené à revoir mon univers autour de la construction dramatique de ce jeu et dans ma tête il est devenu le chef-d'oeuvre intemporel.

FF 15 c'est pareil, c'est une histoire de Contexte. Rien que son développement m'a fait vibrer de tous mon être et je dois avouer que jamais un jeu ne m'avait tant hypé. Je l'attendais comme jamais je n'attendrais un autre jeu dans ma vie et il ne m'a pas déçu. Le résultat est là, j'ai été entrainé dedans et j'ai accepté, le temps d'un jeu, de laisser tomber mon métier et mes certitudes. J'ai été ce gosse de Douze ans mettant enfin la main sur un titre qu'il ne voyait plus venir et j'ai adoré ce moment.

Et quand est  venu le moment de le juger c'est avec les yeux de ce gosse ayant longtemps attendu que j'ai regardé ce titre. Il n'est pas parfais et je ne suis pas Objectif, mais ce top est miens et au final il ne concerne personne d'autre que moi. Il a été un jeu de passion et un rêve accomplis et c'est à mon tour d'adresser un mot à son équipe de Dev'...

Et ce mot est un simple....meerci.



Et voilà qui vient clore cette critique, sans plus attendre je vous laisse avec mes questions et on se retrouve demain !

-Quel a été le jeu que tu as le plus attendu ?
-Quel est ton jeu de l'année ?
-Quel a été ta plus grande déception artistique ?
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Shiki Van Shërza le Mer 21 Déc - 21:23

Encore deux messages de retard, mais pour le coup c'est car j’étaie pas là de la journée ! o/

Commençons par le gros morceau... Celle de hier... Enfin, celle de trois jours plutôt... Sur pas mal de séries Marvel que je ne connait que de noms, et car tu nous en avais déjà parler... Notamment du méchant de Jessica Jones. x)

-Hu... Le choix est dur... Jessica Jones m’intéresse pas mal pour le méchant que tu nous a présenter, mais j'ai pas mal entendu de bien de Daredevil et tu nous l'a bien vendu aussi, notamment les personnages... Luke Cage me dit moins, par contre.

-Pour faire simple : Deadpool. Le reste... Meh, à force. C'est plus ou moins toujours la même chose, et je trouve que Marvel s'enferme un peu dans sa "formule gagnate", avec sa ligne principale de films.

-Encore une fois : Deadpool. Niveau vilain... Hum... J'ai jamais trop été vilains, en fait. Et j'en ai pas qui me vient en tête immédiatement, en y pensant. Donc... Je passe, pour le coup.
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 22
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Bluefox82 le Mer 21 Déc - 21:50

Nous y sommes enfin, la critique de FFXV. C'est appréciable de voir ton point de vue sur ce jeu dont tu nous a parlé pendant des mois entiers, on sent bien qu'il te tient à cœur au même titre que l'analyse que tu as fait sur ce dernier.
Je ne m'attendais pas à voir autant de "défauts", pensant qu'il allait être logé à la première plus de ton top en répondant positivement à toutes les questions que tu t'étais posé. Mais bon, pour quelqu'un qui adore la série des Final Fantasy et qui a attendu le 15 pendant longtemps, tu restes sobres et tu notes aussi bien ses avantages que son inconvénients, à l'inverse de ceux qui sont aveuglés par leur fanatisme envers la saga. Une critique sobre et honnête donc, avec toi même comme avec tes lecteurs.

Réponses:

-Anciennement....je dirais Super Smash Bros Brawl. J'avais joué lorsque j'étais gosse à Melee et c'était un de mes jeux préférés, mais après ça je n'avais plus de nouvelles du jeu, et je n'avais pas d'ordi perso pour suivre l'actualité. C'est en juin 2006, peu de temps après l'E3 de cette année, que je suis tombé par hasard sur le trailer du jeu, voguant sur les vidéos YouTube qui en était à ses balbutiements. Et là ce fut le coup de foudre, j'ai traqué la moindre info du jeu jusqu'à sa sortie américaine, et j'ai pu en avoir un exemplaire avec un Free Loader.
Aujourd'hui, le jeu que j'attends le plus est Resident Evil 7, pour toutes les promesses qu'il fait aux joueurs et qui est bien parti pour les tenir.

-Mon jeu de l'année? Je ne sais pas. 2016 fut une année pauvre en jeux vidéos pour moi. Je pourrais dire The Evil Within, très bonne œuvre qui m'a donné de sacrés sueurs froides, et que j'ai hissé dans mon top 10.
Mais voilà, cela fut le seul gros jeu récent que j'ai fait cette année.

-Et là ça va être étonnant. Deux jeux:

Super Smash Bros Brawl: Et oui, malheureusement. Je l'ai adulé quand j'étais ado, mais maintenant je le considère comme le vilain petit canard de la bande, quand je regarde comment sont Melee et l'épisode Wii U/3DS. Le jeu en lui même est bon, mais pour un joueur aguerri sur cette série, il a des défauts dans son gameplay qui le rendent trop lourd comparé aux autres, et qui sabote un peu l'esprit que l'on en a.

Mais bon, c'est pas une si grosse déception. En pire, j'ai...

....StarFox Zéro. J'y ai pas joué, et j'ai clairement pas envie. J'ai vu du gameplay, et j'ai du mal à parler d'évolution notable. Et puis...la jaquette....pauvre Fox McCloud...
J'ai fais StarFox Adventure et StarFox Assault sur GC, et ils m'ont émerveillé à leur manière. J'avais StarFox Command mais j'y ai joué que très peu, le jeu étant trop difficile pour moi, mais je souligne sa plus grande complexité scénaristique. Et j'attendais beaucoup la suite de la série, en espérant qu'elle garde la même direction, les mêmes personnages ou une nouvelle génération. Bah non, c'est un remake pseudo HD de Lylat Wars.
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Shiki Van Shërza le Mer 21 Déc - 22:02

Pour le 21... Je me disais bien que tu allais en faire une sur FFXV ! Very Happy

Et je préfère ne pas baser mon avis sur le jeu sur seulement ça, car je compte bien y jouer aussi... Mais en attendant je découvre le jeu via ce dont tu nous en dit... Même si globalement tu avais déjà résumer la majorité de ce que tu a écrit ici à l'oral. ^^

J'ai... Pas grand chose de plus à dire, j'aime bien la "case" du jour, et c'est intéressant de savoir les raisons qu'il y a derrière le fait de placer ce jeu en numéro 1 de ton top. ^^

Réponses !~

-Le jeu que j'ai le plus attendu... C'est aussi un jeu que j'attends toujours... C'est ce foutu KH3 ! Vivement qu'il sorte, qu'on en finisse avec le chapitre Xehanort, et qu'on ai le fin mot de l'histoire ! xD

-Mon jeu de l'année... Non mais c'est pas simple comme question ça ! Surtout que j'ai pas encore finit certains jeux que j'avais commencer... Hum... Si je devais en choisir un, je dirais God Eater 2. Mais je suis vraiment pas sûr, vu que j'ai bien aimer certains autres jeux aussi !

-Wakfu ! *sbaf*
Blague à part... Je dirais... Hum... Tiens, merci Harkane, je donne une mention spéciale à Starfox Zéro, qui porte bien son nom. xD
Pokémon X aussi, que je considère comme un belle coquille vide ! o/
Et j'en ai d'autres au final, que je préfère ne pas citer pour ne pas rallonger la liste.
Mais ma plus grosse déception... Le fait que Gravity Rush 2 soit une exclue PS4 ! è-é
Et les FFXIII.
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 22
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Silk Le Train le Mer 21 Déc - 22:19

Chose promise, chose due, j'avais dit que je répondrais à tout, alors je le fais. Attention, ça va être long, et potentiellement en plusieurs messages.

Final Fantasy XV

- Quel a été le jeu que j'aie le plus attendu ?

En fait c'est une très bonne question, et en écrivant ça, je suis obligé d'y réfléchir un peu. Je crois que le jeu qui m'a le plus hypé est simplement Baldur's Gate : Siege of Dragonspear, sorti en début d'année.
Baldur's Gate 1 et Baldur's Gate 2 sont les jeux sur lesquels j'ai passé le plus de temps de toute ma vie, alors à l'annonce d'un pre-sequel, j'avoue ne pas avoir pu m'empêcher de baver comme un débile. Ajoutons qu'il a fallu un moment avant que je ne puisse y jouer, et que j'ai pu constater les crachats sur l'extension, avant de moi-même y jouer. A vrai dire, il faut encore que je finisse Siege of Dragonspear, parce que c'est pas encore fait. La passion que j'avais jeune n'est plus ce qu'elle était, pour les Baldur's Gate, du moins, et bien que je joue moins, surtout par manque d'accès à un matériel au niveau de ce qui sort maintenant, il n'y a pas que ça. Je suis lassé des Baldur's Gate, et bien qu'il m'ait hypé, je n'arrive pas à retrouver le bon état d'esprit pour y jouer. Je préfère attendre de le retrouver pour m'y mettre activement, donc.

- Quel est mon jeu de l'année ?

Sans hésiter, et parce qu'il a su manipuler mes émotions jusqu'au bout, tout en me permettant de perfectionner et personnaliser ce que je voulais perfectionner et personnaliser, qu'il a renouvelé une série agréable à jouer bien que trop peu changeante, et qu'il s'est écarté d'une histoire fade habituelle, pour proposer une histoire...géniale, Fire Emblem Fates est mon jeu de l'année.
Il a passé l'indice Crisis Core sur les personnages secondaires. Autant le personnage principal ne m'a pas autant marqué...Autant il m'a foutu plus mal que la fin de Crisis Core.
Je ne peux pas juger chacun des trois "jeux" séparément, ce n'est qu'un jeu à trois scénarios dont l'un possède un système plus compliqué. Alors, franchement, je le dis. Il faut jouer aux trois ou ne pas y jouer, à mes yeux, chacun des scénarios se complète. Gros downward logique du jeu, on nous fait payer un jeu pour trois. Autre gros downward, il est sur 3DS. Je refuse le downward qu'on sort souvent celui des "personnages clichés", puisque finalement, je trouve que les clichés sont présents, et absents en fonction des personnages, et qu'on arrive à un bel équilibre, c'est donc une bonne utilisation de ces clichés pour moi.

- Quelle a été ma plus grande déception artistique ?

La Stratégie Ender, le film. Oeuvre de science-fiction quasiment légendaire, la Stratégie Ender, c'est de la littérature de choix. De la littérature de génie. Le premier bouquin des sept est celui qui fut adapté en film, c'est celui le plus célèbre, et ç'a été une lumière pour un adolescent comme moi. Et il y a quelques années, il a été adapté en film. On y est allé avec ma famille. On l'a regardé jusqu'au bout. Et jusqu'à ce qu'on soit dans la voiture, il faut dire qu'on se disait "Bah, c'était regardable". Alors voilà, on parle souvent du fait que "ça ne peut pas être pareil dans les films" mais...Là, c'est même pas que c'est pas pareil. C'est que ça tue la légende. On parle d'une vraie légende de la science-fiction, et le film qui a été fait dessus était passable. Si vous ne l'avez ni lu ni vu, je vous conseille de le faire, c'est vraiment quelque chose de merveilleux. Chacun des sept foutus livres, séparés en trois parties. Moi ce qui m'a le plus marqué, c'est les aventures du petit Bean, développées dans les quatre derniers livres. Bean n'étant à la base qu'un personnage secondaire du premier livre.

Marvel Series Universe


- De ces trois séries, laquelle m'intéresse le plus ?

Pour le coup, les trois séries m'intéressent beaucoup, et cet intérêt se joue surtout sur les méchants, sauf dans le cas de Luke Cage, qui est un peu en retrait. En effet, entre le Punisher et Killgrave, mon Dieu, il faut que je les regarde. Et je ne sais pas choisir.
Tennant est également un de mes acteurs préférés, et je sais qu'il est capable d'incarner des méchants (le peu qu'il joue dans Harry Potter était déjà bluffant à mes yeux, et son travail dans le Docteur est époustouflant, alors pour un personnage aussi déjanté que Killgrave, je ressens deux choses. L'absence de doute qu'il gère le rôle, et l'envie de le voir le gérer) mais d'un autre côté, le concept du Punisher, comme tu le sais particulièrement bien, m'intéresse au moins autant.

- Quelle adaptation de super-héros ai-je préféré ?

Eh bah, à ça, j'ai deux réponses aussi. Difficile de juger ça.
Si l'on peut le considérer comme un super-héros, je pense que V for Vendetta m'aura éternellement marqué et foutu en tête l'idée que le bad guy charismatique est mon idéal. Cependant...J'ai lu beaucoup de comics à une époque, et la "guerre civile" des Avengers, est un truc que j'ai raté dans les comics. Mais alors, je pense pouvoir le dire.
PS : Je sais que V n'est pas complètement un bad guy, mais il en a des airs, et il a clairement set mon mon mindset o/
Captain America : Civil War, que connaît tout le monde plus comme un "Avengers 3" est l'adaptation de réel "super-héros" que je préfère. Ce n'est pas très objectif, et c'est un film un peu "mainstream", j'en suis conscient, d'autant plus qu'elle n'est pas si proche que ça de la réalité des comics à propos de la guerre civile au sein des Avengers mais je pense que ce film est réussi. Il remet l'arc Civil War des comics au goût du jour, et son antagoniste est frappant. Il montre également qu'au fond, tous les Avengers ne sont que des humains, prompts à se taper dessus, facilement manipulables.

- Mon héros et mon vilain préférés ?

Très dur à dire. Je ne suis carrément pas un expert en super-héros. Enfin bon, on va essayer.

Vilain : Mephisto, l'antagoniste du Ghost Rider. C'est le Diable. La façon dont il est interprété dans les Ghost Rider, que ce soient les jeux, les films ou les comics, m'a toujours beaucoup intéressé, et surtout fasciné.
Héros : V. Oui, c'est un anti-héros. Oui. Mais alors je l'adore, mais d'une puissance.

Et ça c'est pour les super-héros "à l'américaine", dans les faits avec les mangas, Mephisto ne serait probablement pas mon vilain préféré. Très probablement pas.

Marco Polo & Narcos


- Quel est mon personnage historique "Méchant" préféré ?

Sans hésiter, mon personnage historique méchant préféré est Jack l'Eventreur. Eh, oui, ce n'est pas original du tout, mais le personnage me fascine. Un vrai fantôme, un tueur sadique, dont nul ne comprendra jamais les actes, et dont les actes horribles ont nourri l'imaginaire de l'humain depuis.

- Quelle est, à l'inverse, ma figure historique "Gentille" préférée ?

Alan Turing. Pas besoin d'en dire beaucoup de choses, mais j'admire vraiment beaucoup de choses chez l'homme, et je compatis à beaucoup d'autres.
Il a été un héros, et le père d'une discipline entière qui régit presque le monde de nos jours, et pour ses croyances, le monde l'a détruit. Il a fini, poussé à bout, par aller jusqu'à théâtraliser son suicide. Et ça, je trouve que c'est un acte qui montre la grandeur de l'homme. Quand même poussé au suicide, on arrive à en faire une bravade contre le monde.

- Team Marco ou Team Pablo ?


Team Marco. Le personnage de Pablo Escobar n'est pas de ceux qui m'intéressent le plus, bien que je puisse reconnaître la valeur de s'y intéresser, et que je pense que je regarderai Narcos, comme documentation pour mes projets de mafia fantastique. A l'inverse, Marco Polo et son parcours d'homme dépaysé, malgré les différences avec l'histoire, je pense que ça m'intéresse plus.

Firewatch


-Qu'est-ce que je pense de ces critiques ? Sont-elles trop subjectives ? Préférerais-je des critiques plus objectives ? Vas-tu trop dans le détail ? Pas assez ?

Pour le coup, je pense qu'elles sont trop subjectives pour être appelées critiques, mais aussi trop objectives pour être appelées avis. T'es entre les deux, et moi, ça me va, tu annonces la couleur, je la vois, je me plains pas, j'apprécie.

- Pour moi c'est quoi un Jeu Vidéo ? Doit-il être full gameplay ? Peut-il y avoir des oeuvres narratives ? Est-ce encore un jeu dans ce cas ?

Qu'est-ce qu'un Jeu Vidéo pour moi ? Je crois que les questions suivantes vont m'aider à y répondre.
Pour moi, un Jeu Vidéo c'est une oeuvre, mais pas n'importe laquelle, c'est une oeuvre qui en utilise un nombre incroyable d'autres, c'est l'actuel summum d'un groupe d'artiste à mes yeux.
Eh, quoi. Le jeu vidéo allie la littérature, la cinématographie, l'animation, la narration, et quantité d'arts différents, en y ajoutant sa propre touche, le Game Design, pour faire atteindre à l'intégralité de la chose un état qui, pour moi, transcende les autres arts.
Je le dis sans hésiter, un jeu vidéo pour moi, c'est l'actuel summum de l'art, et je le répéterai autant de fois qu'il le fera.
Un jeu vidéo, comme une quelconque oeuvre artistique, peut avoir ses défauts. Dépend des goûts de chacun, etc, c'est bien une oeuvre artistique. Mais je trouve ça riche. Même des jeux "ratés" peuvent être sauvés par un de leurs aspects artistiques, et putain, c'est beau.

Bon, vu ce que je veux faire, je m'excite un peu, mais pas assez, et en écrivant ça, je me dis que j'idéalise bien trop la chose, et que peut-être que je suis pas fait pour, c'est con. En plus, sur une des critiques "précédentes", je réalisais que j'y connais pas grand chose en jeux vidéos, au final.

Pour répondre aux questions liées. Il n'a pas besoin d'avoir un gameplay riche pour être bon. Un jeu vidéo, c'est la fusion de plusieurs arts, avec sa touche personnelle, comme je le disais. Alors, si la touche personnelle repose dans les autres arts, qui va aller se plaindre ? Pour moi, c'est riche. Tant que le jeu est riche, il peut avoir des downwards, c'est normal. On peut pas être fort partout, et on peut même décider d'utiliser ou jouer sur ces downwards. Pour moi, un jeu vidéo narratif, ça reste un jeu vidéo. Il y a quantité de choses qu'on ne trouverait nulle part ailleurs que dans un jeu vidéo, même un narratif, rien que la capacité à contrôler relativement ses actions. A faire des choix.

- Est-ce que je me rappelle d'un jeu qui m'ait entraîné dans un beau voyage ?

Je m'en rappelle même de trois, et je fous ces merveilles à des niveaux différents. Il faut d'abord comprendre que ces trois jeux sont sans trop de doute mes trois jeux préférés, et il y a plusieurs raisons à ça.
Un, je ne m'y connais pas tant que ça en jeux vidéos, je l'avoue. Probablement moins que la majorité d'entre vous.
Deux, pour moi, ce ressenti de "voyage" est sans aucun doute ce qui frappe le plus dans un jeu vidéo. Ça ne fait pas de ces jeux les "Meilleurs" jeux vidéos qui soient, non, juste mes jeux vidéos préférés, qui n'engagent que moi. Ces trois ont la chance de porter sur des thèmes qui me touchent, m'ont touché, et me toucheront probablement encore un moment.

Le premier, j'en ai parlé plus haut, c'est Fire Emblem Fates, et plus particulièrement le scénario "Revelation". En effet, le voyage d'un être qui refuse de faire un choix entre sa famille de sang et sa famille de coeur, et qui, pour ne pas les perdre, devient leur ennemi, est simplement merveilleux. Je tremble en l'écrivant, et je pleure en y repensant. Mais, si Fates est génial, et un bon reminder de ce qu'est un héros "familial", et qui se bat pour ne pas choisir, il y a un jeu, qui pousse la famille et la détermination assez loin.

Je parle de Final Fantasy Tactics : The War of the Lions. Ce jeu a bercé mon enfance. Il m'a appris l'anglais, aussi. Combien de fois je l'ai refait ? Combien de fois j'ai pleuré ? Combien de fois j'ai tremblé ? Combien de fois cette histoire m'a juste perturbé. Ramza, le grand Ramza, et ses aventures. Niveau voyage, c'est le meilleur. Les aventures de Ramza, un simple écuyer, avant-dernier d'une famille noble, né d'une mère différente de ses deux grands frères, le grand leader des chevaliers de leur duché et l'héritier de leur père, le plus noble chevalier qui ait existé.
Ce que vit Ramza. Ce que vivent les personnages. Les scènes d'animation pour quelques moments touchants. C'est un voyage...c'est le voyage.

Le dernier est également un Final Fantasy, et ça, je ne pouvais pas ne pas le citer. Je parle de Crisis Core. Il m'a fait voyager à sa façon, par les aventures de Zack, ce que ressent le héros, et c'est celui des trois jeux dont je parlerais le moins, parce que celui sur lequel je suis le plus susceptible de m'épancher. Crisis Core et Zack, c'est une oeuvre fantastique, c'est l'un de mes jeux préférés, ex-aeco avec les deux précédents.


avatar
Silk Le Train
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 20
Date d'inscription : 28/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Nael le Mer 21 Déc - 22:38

AH OUI CE FAMEUX JEU AUQUEL JE JOUERAI JAMAIS PARCE QUE J'AI PAS LA CONSOLE Very Happy *Paf*
Franchement j'ai jamais joué aux rpg ff, et le si peu que je sais de ça, beh, c'est par Kingsglaive (et putain c'était bien) et ce que tu en as dit. M'enfin ué, ça m'a l'air sympatoche. °3°

Niveau jeu que j'ai le plus attendu... Bah y'en a pas, parce que je suis pas l'actualité jeux vidéos, et que jusqu'à l'année dernière, aucun jeu a réussi à suffisamment me plaire pour que je sois hype pour une suite. Par contre, les jeux que j'attends, y'en a deux. Dragon Age 4 parce que je suis tombée amoureuse de ce putain d'univers et du lore, et que ça compte énormément pour moi, et PUTAIN DE BREATH OF THE WIIIIIIILD. Hrm.

Et aucun des jeux auxquels je joue ou ai joué est sorti cette année, haha. Par contre j'me suis pris une claque dans la face par GW2 parce que je pensais pas pouvoir autant accrocher à un meuporg sans être passée par la case rp. ET PUTAIN C'EST BEAU.

Par contre, déception artistique... Euh. Si c'est uniquement sur le plan graphique, je vais dire Pokémon noir, blanc et le tralala, parce que bleh. Les couleurs sont bleh, les zones sont bleh... Y'a que la musique qui est vraiment vraiment bien. Ou les armures de DAO, je suppose aussi... Après, si on parle de déception tout court, bah... Tous les Pokemon auxquels j'ai joué, qui avaient des trucs ébauchés dans une version, en amélioré dans l'autre, qui a un truc développé dans une et qui part le coup d'après, des endroits qui ont l'air d'avoir eu une coupure budgétaire vu tout le potentiel qu'il pouvait y avoir... Ou les contrôles merdiques des transformation de Majora's Mask. Ou les personnages de Skyrim avec autant de personnalité qu'une assiette. Et je vais m'arrêter là parce que ça en fait °3°
avatar
Nael
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 45
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21
Localisation : Quelque part, probablement.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Opheliana le Jeu 22 Déc - 15:38

18, 19 et 20 Décembre : The Marvel Series Universe

Aaaaaah, l'univers Marvel, je suis tellement passé à côté et j'y connais tellement rien ! J'ai à peu près le même niveau comics que le niveau manga, je connais, mais d'assez loin ! Sinon très bonne présentation, comme toujours avec trois fois plus de travail pour trois jours en...un et demi !

Des super questions aux super pouvoirs:

- Je dirais Luke Cage, même si là encore Marvel et moi ça fait deux ^^

- Adaptation de super héros ? Nya ? La série Telltale qui parle de Batman ça compte ?

- Bah...basique Batman/Joker...même si c'est assez mitigé niveau « gentil «  pour la chauve souris !

21 Décembre : La fantaisie finale d'un gosse de 12 ans

FF 15 ! Finalement sortit ! Depuis le temps que tu m'en parlais avec passion -presque amour- quand ont se voyait IRL ou même par Skype ! Et finalement il ne t'as pas déçus comme je le craignait au début. De ce que j'en est vu il est pas mal, même si bien sûr, comme beaucoup de jeux aujourd'hui, il a quelque défauts. Mais si sont histoire est de qualité c'est ça qui compte non ? Vivement qu'il sorte sur PC...et que j'ai le PC pour y jouer !

Question fantaisie !

- Le jeu que j'ai le plus attendu... ? Je dirais Alerte Rouge 3, même si le bilan au final à été un peu mitigé.

- Mon jeu de l'année...je pense que Steam le dira pour moi...C'est ARK : Survival Evolved.

- Ma plus grande déception arti-quoi ? Je sais pas là franchement...le film Eragon c'est bon ?
avatar
Opheliana
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Albynn le Jeu 22 Déc - 18:39

DU LOURD DU LOURD DU LOURD PARTOUT!
On voit que t'es fils de journaliste, pour mettre l'eau à la bouche, ça met grave l'eau à la bouche.
Dommage que j'ai qu'une vie pour voir tout ça... ><


-Que penses-tu du Docteur ?
-Si tu pouvais revenir à n'importe quelle époque, quelle serait-elle ?
-Y a-t-il un personnage que tu t'es amusé à analyser ?

J'ai accroché à mort à la série. J'ai même pas attendu de t'emprunter tout les DVD, j'ai même pas attendu les traductions française! Je suis partie bille en tête sur l'anglais, et j'ai roulé par terre avec un enorme "NOOOOOONNNNN" en voyant que la saison 10 n'existait pas encore. Et je l'attend encore avec impatience!

-Pour moi, le Docteur est effectivement tout ce que tu as dis, mais plus encore: Il est aussi humain. Humain car il possède le cynisme, la peur de lui, de faire des erreurs, la peur de la mort des autres. Pour preuve avec Rose. Mais surtout, même si ce n'est qu'un type paumé qui se donne un genre, il est grave cool et balèze malgré tout. Mon moment préféré reste celui où un gros oeil extra-terrestre descend sur Terre pour la conquérire, qu'il tombe sur le Doc et lui demande "qui êtes vous?" et le Doc répond "Hi. I'm the Doctor". Et l'Oeil s'enfuit illico. XD
-JE VEUX TROUVER LE CHAINON MANQUANT! PEU IMPORTE L'EPOQUE!
-Gheuuuu.... Ca m'arrive pas vraiment, c'est toujours instinctif. C'est comme le coupable dans le manga Erased: the town without me, je SENTAIS que c'était ça. JE LE SENS DANS MES OS, U UNDERSTAND?


-Que penses-tu d'Oz ? Comment la perçois-tu ?
-Si ton perso RP pouvait voyager, dans quel jeu voudrait-tu le voir ?

-J'ai pas eu trop de contact RP avec, mais je la plains. Depuis toute petite, uniquement à cause des actions de son père, ou juste parce qu'elle est sa fille, elle porte un fardeau trop lourd pour une jeune femme seule. Sans compter que, sachant que dans 2 ans tu vas tout perdre, j'aurais grave peur de me faire des amis à sa place, même si je pourrais pas m'en empêcher... Y'a de quoi l'admirer.
- J'me demande comment le pauvre Bybynn se débrouillerait dans TSW. Là, plus question de gentillesse avec les monstres horribles... COUP DE TATANE DANS TA GUEULE!


-Quel est ton TCG préféré ?
-Que penses-tu du système économique lié aux boosters ?
-As-tu le souvenir d'une carte t'ayant marqué ?

J'ai pas trop joué aux TCG. Fallait avoir des potes pour ça, avant d'avoir internet. J'ai fais un peu de Pokemon, j'ai adoré regarder la série Yugioh (Un de mes premiers anime avec CC Sakura et Pokemon, haha), puis sur mes débuts d'internet j'ai fais du Urban Rival, et plus recemment, Hearthstone.

-Urban Rival était de loin celui auquel j'ai le plus joué: c'était bien équilibré, facile à prendre en main, avec des systèmes vraiment sympa de stratégie. Sans random en mode "yolo tiens une mauvaise pioche".
-Pay to wiiiin!
-Une carte Mew que j'ai trouvé dans un tiroir, à la maison, ayant appartenu à mon grand frère. elle ne ressemblait en rien à une carte Pokemon, et me suis longtemps demandé ce que c'était comme jeu.





-As-tu déjà joué à une éxpérience similaire à un ARG ?
-Te souviens-tu d'une énigme t'ayant demandé un temps abominable pour être résolue ?
-Quel as été ta plus grande immersion dans un jeu ?

-Hors mis TSW, nan. Pas qu'je sache.
-Ouai, pleins! Recemment, c'était une fucking porte dans LoZ OOC (J'savais pas qu'on pouvait casser les caisses en roulant, moi...), et ma première, c'était le chemin pour le la 2eme ile du premier niveau de Starshot sur PC. (c'était mon premier JV, j'avais pas le reflexe de suivre le chemin de planches, haha). J'ai mis 4 ans à la résoudre, celle là... XD
-HeuuuuUuuUUuu.... Je sais pas? XD J'ai l'impression de m'immerger pareil dans tout les jeux, j'accroche très facilement, huhuhu. Mais, je dirais Eragon sur DS. Mon premier jeu en 3D réaliste, où JE castais les sorts (contrairement à FF3), JE controlais le dragon, manipulais l'épée... Hooowi.


-De ces trois séries, laquelle t'intéresse le plus ?
-Quel adaptation de super-héros as-tu préférés ?
-Ton héros et ton vilain préféré ? (Question déjà posée l'an dernier mais il y en a dont j'ai pas la réponse et ça a pu changer)

Je suis une grosse nulle en superhéros. Tout ce que je connais, je les connais soit des critiques youtube, de films vus au hasard, de cartoon vus au hasard (BATMAN DES ANNÉES 90 MON PRÉFÉRER, DAT GENERIQUE BADASS), de topic au hasards, de BD parues dans Spirou y faisant références... A vrai dire, je n'ai jamais réellement lu UN SEUL Comic de ma vie. Shame on me.



-daredevil, ça a l'air original, un superhéros aveugle, j'aimais bien le concept!
-J'en connais trop peu pour donner mon avis, j'ai jamais vu qu'un malheureux film d'IronMan avec mon popa. (on ADORE voir des trucs avec pleins d'effets spéciaux des fois, juste pour se fendre la poire, sans avoir à réfléchir)
- Batman, celui que je connais le plus, et Jocker, pour la même raison. Faudrait que je connaisse plus de superhéros pour changer, ça doit pas être trop dur! XD


-Quel a été le jeu que tu as le plus attendu ?
-Quel est ton jeu de l'année ?
-Quel a été ta plus grande déception artistique ?

Je te préviens, même si c'est juste pour commencer une partie, je commence le FF15 chez toi!!!

-J'attend assez rarement un jeu. Pour ça, il faudrait que j'ai vent de sa conception, et que je me réveille avant sa sortie, alors que je suis plus du genre à creuser dans l'existant et l'existé. Petite, j'ai énormément attendu une suite à Starshot, chose qui n'est jamais venu et ne viendra jamais. Pareil, j'espérais une adaptation en JV de la suite d'Eragon, je n'en ai jamais vu le bout du nez. J'ai aussi attendu Bravely Second, même si le paytowin final m'avait écoeuré. Je me hype assez peu sur les promesses, plus sur ce que je connais. Et j'aime bien avoir des avis avant d'acheter, en général. Ca m'est arrivé deux fois de me fier aux jaquettes et à mes maigres connaissances du sujet, j'ai été déçue. (TMS DS et Naruto, allez en enfer!) Disons que ce qui se rapproche le plus de quelque chose que j'attend, ce serait LoZ Breath of the Wild. Sachant que je serais probablement pas au courant de sa sortie, je suis pas du genre à me cantonner à la sortie d'un jeu! (*chuchotte* J'en ai déjà trop à faire/voir pour perdre du temps à camper un futur jeu, nyéhéhé. Et j'aime acheter quand les prix baissent.) Je ne supporte plus les jeux en magasin avec leur jaquettes "marketing" qui te vendent "un jeu génial ou vous jouez avec vos copains et un gameplay révolutionnaire" sans parler du FUCKING CONTENU DE BORDEL DE NOUILLE RONTUDJUUUUUUUUUUUUUUUU!!!
-Si tu parle des sorties, je n'ai aucune réponse hors mis FF15 ou Last Guardian, les seuls que je connaisse un peu. (merci les tests Japan Expo et merci Squeezie) Si t'as lu mon pavé ci dessus, tu comprendra que j'aime attendre qu'un jeu murisse, VOIR MÊME qu'il "meure" avant de me lancer dessus. (OMG je suis nécrophile...) Sinon, dans ceux que j'ai joué cette année... Je dirais FFCC, meh J'AI PAS FINIIIII.
-Niveau jeux vidéo? Mon fameux Naruto dans le global. Néanmoins, le boss final de Bravely Default m'a énormement déçue de par son aspect paytowin. ENORMEMENT. Le reste du jeu m'a beaucoup plus, en revanche. Le p2w n'y est pas aussi fort. C'est juste une petite aide, facilement contrable par le skill (maitrise des classes), le level, la classe, l'équipement ou le temps.
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1232
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Birth le Jeu 22 Déc - 18:55

Et nous voilà réunis pour LA critique que vous attendiez. Plus que les autres celle-ci vous concerne puisqu'on va aborder vos personnages que je vais tenter d'analyser. Je vais faire de mon mieux, ça plaira ou non, c'est un travail assez technique pour que le résultat soit des plus imprévisible. Mais cesse de palabres, il est temps de rentrer dans le vif du sujet.


22 Décembre : Cette armée que nous nous sommes bâtis


Introduction

Toute analyse demande un prsime, un point d'accroche et d'origine qui me permettra de mieux développer mon propos. Pour cette critique j'ai décidé de me baser sur Get Free et sur Lenz. C'est le personnage qui connait chacun de ceux qui sera présenté ici, et son parcours et son point de vue me seront plus qu'utile.

Un petit rappel d'entrée de jeu. Lenz est descendente d'une famille Noble, et n'accorde que peu de valeur aux titres et à l'étiquette. C'est de plus une combatante aguérie ayant passée un certain nombre de temps au milieu des guerres et des conflits. Elle oeuvre pour la liberté des autres depuis un certain nombre d'année et accumule les cicatrices de son combat. Elle a formée plusieurs groupes de révolutionnaires et a fait partie du plus grand de tous. Elle a donc une certaine image d'un guerrier de la liberté et à pu voir avec Get Free que ceux qui la suivent proviennent d'horizons bien différents.

Pour chacune des analyses ci-dessous je vais donner mon point de vue sur le personnage, les références qu'il m'inspire et les liens que Lenz a pu tisser avec lui. Alors sans plus attendre, c'est partis !


Harkane Nora

Je commence avec l'écaflip marchant. Je parlais d'horizon différents juste avant et bien en voilà un qui le prouve ! Harkane n'avait tout simplement rien pour rejoindre un groupe de révolutionnaire. Venant d'une noble famille de marchands Bontariens, Lenz a pu voir très tôt qu'il avait une vision des rapports humains bien singulière. Se pliant à l'étiquette face à la posture du Sacrieur Gouverneur, Harkane n'en est pas moins impulsif et bourré d'une certaine fierté. Il n'hésite pas à se battre pour défendre ses amis et peut aller jusqu'à insulter, dans un florilège de belles paroles, ceux qui auront le culot de lui manquer de respect.

Sa nature d'apprentis cuisinier se battant avec ses jambes le rapproche bien sur de la figure de Sanji de One Piece, mais une autre figure vient parfaitement lui servir de référence. Cette personne se trouve être Ignis de FF 15, qui part sa posture s'incris parfaitement dans ce qu'est Harkane au sein de Get Free.

Il se débrouille au combat, c'est un fait, néanmoins Lenz ne peut le voir comme un Guerrier. Ce n'est pas là son rôle, il est avant tout trésorier et cuisinier de la guilde. Mais plus que ces deux affectations, il est garant d'une certaine sagesse pour la Sacrieur. Lenz est impulsive, parfois irréfléchie et agit avant tout en suivant son coeur. Harkane s'impose alors comme la figure de raison, parvenant à contenir les élans de la bête de guerre tout en essayant d'en apprendre plus sur son passé. Il ne veut pas être un homme d'Histoire, une légende dont on se souviendra pour ses faits d'armes. Il sait qu'il ne suivra pas éternèlement la Sacrieur qui de toute manière verra sa fin s'écrire sur un champs de bataille.

Il aspire à aider cette personne qui a su l'inspirer, tout en développant son commerce et sa vie de famille. Il reste un civil qui a prit les armes, et qui les lâchera quand il jugera que son rôle est achevé. Il reste donc le bras droit de Lenz, et l'aide à tenir le cap, tout en étant prêt à mettre sa vie en jeu pour sauver le plus grand nombre.


Shiki Misaki

On va désormais aborder Shiki, personnage important de la guilde bien souvent mis en retrait. Lenz ne la voit aucunement comme une guerrière, bien plus comme un support qu'elle cherchera à protéger lors des plus grands conflits. Shiki est amnésique et ne se souvient pas de sa vie d'avant. C'est une sorte d'esprit neuf dans un corps ayant sa propre histoire. Elle a longuement erré sans but, avant de rejoindre la troupe du Sacrieur qui deviendra son frère par la force des choses. Shiki est d'un naturel calme, mais s'emballe bien vite quand il s'agit d'aider Rose. Sa liaison avec la Sramette est d'ailleurs le point central du personnage, erreur spirituelle vivant avec l'erreur temporelle. Rose ayant un rôle central dans la guilde, et faisant office de Mama Get Free, Shiki reste figure calme se tenant à ses côtés, venant agir lorsque Rose n'y parvient plus.

Au niveau des références c'est un peu plus difficile à décrire. A choisir je dirais Shizune de Naruto, l'assistante de Tsunade. Elle aussi peut-être oubliée tant elle se tient dans l'ombre de la femme forte, mais elle se révèle redoutable lorsque la lumière arrive sur elle. On peut également la rapprocher de Mirajane de Fairy Tail, pour son naturel calme et souriant et l'étrange aura la parcourant quand elle use de ses étranges pouvoirs Xélors.

Shiki est bien plus une défenseuse de ses proches qu'une gurrière de la liberté. Elle suit Lenz car elle voit la belle cause que cette dernière défend, mais elle n'est pas forcément prête à laisser sa vie dans la guerre. Elle fera son possible pour protéger Rose et en apprendre plus sur elle, et ne se révèlera vraiment qu'à la disparition de cette dernière. Car c'est lorsque Rose s'absente et que les regards sont tournés vers Shiki que la Cra devient réellement un personnage lumineux, une guerrière à la force insoupçonnée.


Opheliana Rindaw

Le personnage le plus proche de Lenz, sa compagne, sa dragonne et la mère de ses enfants. Ophéliana est une créature céleste, reine d'un domaine que la Sacrieur idéalise. C'est une redoutable guerrière qui suit plus safemme que la cause qu'elle défend. Elle la protectrice de Lenz, et lui a apportée son monde afin de la rendre plus puissante. C'est également une femme blessée, regrettant une partie de ses actes passés et rejoignant sa compagne sur ce point. Elle fait preuve de sagesse quand le moment l'impose et de férocitée lorsque sa Lenz est en danger. Elle est l'épaule sur laquelle peut se reposer la Sacrieur, et lui a offert une famille devenant le havre de paix de ces guerrières. Opheliana est une figure imposante permettant à Lenz de toujours se relever et de croire pleinement en quelqu'un.

Au niveau des références, Saber de Fate Zéro colle parfaitement. Une guerrière légendaire, reine d'un peuple regrettant certains de ses actes passés. On peut également la rapprocher de Shinonome, la dragonne de Quilby dans la série Wakfu. Elle fait preuve de rage et peut occasionner de large de dégâts mais peut également ramener à la raison l'être auquel elle est liée quand cela s'avère nécessaire.

La reine des Dragonne ira dans chaque fronts où sa compagne risque sa vie, pour l'épauler et lui assurer la victoire. Elle forme un tout avec Lenz, la rencontre du ciel et de la terre dans un duo fusionnel permettant d'appaiser des blessures cachées. L'un ne va plus sans l'autre et il est évident qu'ils connaitront une fin similaire, la mort elle-même ne parvenant pas à les séparer bien longtemps.


Nael Hébor

Nael est pour moi une sorte d'observateur. C'est un être singulier, calme et cherchant à être réfléchis. Il aspire à une vie paisible mais parvient à faire face aux aléas qu'il rencontre avec une détermination pouvant défaillir. Il n'est pas un guerrier, et se retrouve embarqué dans les délires de Lenz malgré lui. Il n'a pas forcément la plus grande des confiances en lui et peut souvent se faire happer par l'aura de Lenz. Néanmoins il n'a rien d'un pion et use de ses talents de guérisseurs afin de maintenir la guilde en vie. Formant un duo des plus étrange avec Albynn, il aide au mieux les gens et cherche à rester en vie. C'est bien souvent un passif, se retrouvant embarqué dans des histoires invraissemblables desquelles il parvient toujours à se sortir.

Au niveau des références la plus grande à mes yeux est Waver Velvet, l'invocateur d'Iskandar dans la série des Fate. Un jeune homme se retrouvant embarqué dans une guerre et se retrouvant dans l'ombre d'un guerrier incroyable. Néanmoins jamais en reste, il s'en tirera et recevra même l'admiration du conquérant.

Nael est une figure appaisante dans la guilde, suivant les lubies d'une chef un brin barrée en tentant au mieux de ne pas finir à la casse. Il est encore récent dans le groupe mais nul doute que ses actes seront un jour salvateur à Get Free, il est cette figure discrète qui occupera, le temps d'un combat, la place principale de ce jeu bien étrange.


Mamastra Koï

Mama est certainement le plus étrange des personnages que je traiterais ici. En premier lieu c'est sa folie qui peu marquer, mais en se penchant un peu plus sur le personnage on peut voir qu'elle est taillée pour Get Free. La révolution elle connait, elle y a déjà prit part et dans Get Free elle s'engage dans un combat similaire à ce qu'elle a connue. C'est une figure pouvant déranger autant qu'adoucir, une mère ayant subit bien des coups durant sa vie. C'est une battante, une forte tête et une figure qui pourrait faire autorité, mais qui reste bien souvent dans l'ombre. Ses pouvoirs étranges et sa composition font d'elle un atout non négligeable pour Lenz, qui voit en elle une égale. Une mère de famille combatante qui, à l'image de la Sacrieur, à décidée de se battre pour les autres.

Au niveau des références ce n'est pas forcément simple. Néanmoins on peut y voir un rapprochement avec la mère de Nami dans One Piece. Une guerrière s'étant battue longtemps avant d'apprendre à élever ses filles et devenir une vrai mère à leurs yeux. Dans le même registre on peut également penser à la Doctoresse de Chopper, dans ses élans de bizzarerie et dans son apparente froideur révélant en réalité une femme compréhensive et empathique.

Mama est ainsi une femme intéressante, possédant un parcours se rapprochant de celui de Lenz et arborant des valeurs bien similaires. Elle a tout pour devenir l'un des plus grand atout de la guilde et un égal à Lenz, mais il lui faudra sortir de l'ombre pour se réveler au grand jour. Elle ira au bout de ses convictions et mettra sa vie en jeu dès lors qu'un enfant sera en danger.


Albynn Sanplum

Albynn, sans doute l'un des personnages que je connais le plus L'analyser m'aurait demandé un temps considérable sans le prisme que me donne Lenz. Albynne peut au premier abord paraitre faible et faire office de victime, mais se serait bien mal le connaitre. C'est un être transportant un lourd vécu, avançant dans la vie avec difficulté. Mais c'est également une personne que Lenz admire, un personnage bien loin d'être un guerrier mais qui a décidé de rejoindre la cause de la Sacrieur pour amener un monde meilleur. C'est un excellent soigneur que Lenz ne cesse d'enscencer, un être qui sauve des vies là où elle ne peut que protéger. Il est animé d'une détermination sans faille, n'hésite pas à prendre des coups pour protéger ses amis et met tout en oeuvre pour que Get Free puisse avancer. Lenz sait qu'elle peut compter sur lui, et le moment venu elle lui transmettra la direction de la guilde. Il fait preuve de plus en plus de sagesse et tente de ne pas se laisser aller à ses émotions parfois néfastes. C'est un homme bourré d'honneur et un empahique finit, chaque mort est perçu comme une blessure de plus infligée à son âme.

Au niveau des références j'en vois deux grandes, la première c'est Manta du mangas Shaman King. Un jeune garçon se retrouvant au coeur d'un groupe de féroces guerriers et prenant des coups en même temps qu'eux. Il reste néanmoins à leur côté et les aide au mieux à avancer dans leur combat, se révélant être un atout des plus utile lorsque la situation semble perdu. L'autre référence est Son Goku de Saiyuki, pour une scène particulière. Après avoir été enfermé des années, cette créature que les gens avaient rejetés découvrit Sanzo, un homme blond qui fascina le jeune garçon.

Albynn a une place importante dans le coeur de Lenz, il est son garde fou, celui qui l'empêche de prendre des décisions désatreuses. Lenz le voit comme un sauveur, et fera tout pour le protéger. Albynn est un être que Lenz admire plus que tout au monde, il est cette figure abimée qui continue d'oeuvrer pour les autres. Un homme possédant la plus belle des visions qui est bien lourde pour ses frèles épaules. Mais une personne a ne sous-estimer dans aucun cas. Lenz sait que son frère de coeur est malin et qu'il reste un atout caché au coeur de Get Free. Un individui qui fera basculer le futur de la guilde et qui apportera sa protection et sa sagesse futur lors des heures les plus sombres de Get Free.


Lance Sombrelame

Et nous terminons avec Lance, un personnage complexe que Lenz apprécie. C'est à ses yeux la nouvelle incarnation d'un homme qui a sombré dans les ténèbres. C'est un homme nouveau, porteur d'idéaux forts et devenant un égal de la Sacrieur. Mais Lenz attend, elle attend de voir ce que la vie va réserver à cet homme. Pour elle qui a connue les coups, les guerres et les révoltes, luttant sans pouvoirs au milieu de la mêlée, elle se demande si Lance tiendra. Il possède des dons hors du commun lui permettant de briller là ou Lenz piétine, mais ses dons sont également sa faiblesse. Tout lui est plus simple et sa nature de justicier semble le pousser à avancer toujours plus dans ses idéaux. Néanmoins la Sacrieur attend qu'il subisse sa première vrai défaite, celle qui le poussera au pied du mur et qui l'amènera à remettre en question son combat et ses méthodes. C'est l'homme qui émergera de cette situation que Lenz jugera alors et qu'elle pourra admirer ou aider

Au niveau des références on a bien plus un Dardevil qu'un Batman dans l'idée de super-héros, tant les pouvoirs et la posture peuvent faire penser à un être démoniaque alors qu'il aide son prochain. On peut également y voir un Archer en puissance, se servant de ses dons pour aider le monde sans que l'on sache si il tiendra les années à venir.

C'est une force de Get Free que Lenz est fière de posséder, et un atout dans les guerres à venir. Lenz n'a que de la compassion pour lui et espère de tout coeur qu'il trouvera sa voie dans ce vaste monde. Elle lui a pardonnée ses actes précédents et le voit comme un homme neuf, une âme pouvant faire de grandes choses s'il ne se perd pas dans les tumultes de la vie.


Conclusion

Avec cette analyse j'ai donc cherché à trouver la place que vos persos occupent au sein de Get Free. Certains sont des combattants nés tandis que d'autres s'imposent par leur différence et leurs traits uniques. Get Free devient ainsi un tout, un organimes regroupant des êtres différents prêt à aider leur prochain en suivant les élucubrations d'une femme passionnée. Et nous reviendrons sur cette guilde pour l'ultime critique de ce calendrier, en attendant en lieu et place des questions habituelles, je vous laisse me donner votre avis sur ce bien étrange travail qui m'a occupé en cette folle journée. J'espère que ça vous aura plut, et on se retrouve demain pour une autre case.
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Nael le Jeu 22 Déc - 19:18

C'est là que je me rends compte que j'ai finalement pas beaucoup de rp avec les membres de la guilde, haha. Ça se voit un chouya dans l'analyse aussi, m'fin c'est principalement de ma faute, donc bon. °3° Du coup, comme y'a pas de questions et que je sais pas trop trop quoi mettre, bah... J'vais te donner l'avis de Nael sur Lenz, même si c'pas forcément très long ou très très intéressant. °3°

Pour Nael, Lenz c'est une sorte de figure qui se rapproche du maternel. Elle est solide, sympa, un peu barrée, mais protectrice, et elle fait attention aux gens. Il en sait pas beaucoup sur elle, et je pense pas qu'il saurait quoi lui dire pour tenir une conversation, mais il l'admire beaucoup, ça c'est sûr.

Soit dit en passant, en lisant, y'a deux morceaux qui m'ont fait sacrément réagir. Le "calme et réfléchi", parce qu'il est trèèèès impulsif... Et la référence à Goku, surtout quand tu as vu Gaiden et que tu sais ce qui va se passer dans No One Dies :'D
avatar
Nael
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 45
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21
Localisation : Quelque part, probablement.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Bluefox82 le Jeu 22 Déc - 19:44

Avant d'attaquer ma réponse en elle même, je tiens à te remercier pour tes critiques, tes analyses qui me permettent de découvrir des œuvres (voir d'y accrocher pour certaines), et aujourd'hui je suis honoré d'avoir eu une petite analyse de mon perso principal. Donc encore là, merci aussi.

Pour ma réponse, je vais la structurer sur deux questions qui, je pense, me paraissent évidentes pour le sujet:

-Qu'as-tu à dire sur l'analyse de ton personnage?
-Que penses-tu des analyses des autres personnages?

Réponses, donc:

-C'est sensiblement juste, c'est une analyse authentique et tu as bien retranscrit comment est le perso de manière globale, du moins comment je suis aujourd'hui habitué à le présenter, tu le connais suffisamment bien pour ça.
J'ai rabâché le fait qu'une de ses références principales était Sanji, je me suis inspiré de lui pour développer un peu Harkane, et la référence sur Ignis est bienvenue tant ce protagoniste de FFXV et mon Ecaflip ont des ressemblances.
Je vais pas détailler plus que ça, parce que le but ici n'est pas de faire une analyse complémentaire du personnage.
Ce que tu as dit sur lui est absolument vrai, bien qu'on aurait pu en dire d'avantage, comme pour les autres personnages que tu as traité. Mais tu as choisi de prendre un point de repère, celui de Lenz et par extension donc celui de Get Free, et donc on a eu droit au rapport entre nos personnages et le tien/la guilde en elle-même. Et en soit, tu as su apporter de mon côté une définition appropriée au cuistot révolutionnaire.

-Pour tous le reste des persos, de ce que je connais d'eux sur comment ils sont en tant que personnages et le rapport qu'ils ont avec ton univers, j'ai cette même sensation d'authenticité.
Les références sont très bien choisies par ailleurs, à aucun moment j'ai fais "Hm...nan, rien à voir." ce qui est assez surprenant.
Et on peut voir vraiment que chaque personnage est unique, le groupe est parfaitement hétéroclite: l'argument de "ils viennent d'horizons différents" ne justifie rien...par contre, leur rapport à la guilde, au principe de révolution, leur caractère...CA c'est une preuve tangible de la diversité de Get Free.
On se base sur une chef noble de naissance et qui s'est décidée à entrer dans la révolution, une femme avec un idéal et un charisme de leader, une vraie figure de proue qui est né dans un château et qui crèvera vraisemblablement au front.

Elle a recruté en premier une Crâ avec une "identité double", qui manque de confiance en elle mais qui est dévouée à supporter sa cause, et qui change radicalement d'aura lorsqu'elle passe dans son "identité cachée". C'est le plus ancien membre ici présenté.

Viens ensuite une dragonne dirigeante de tout un peuple de créature prestigieuses, qui sait bien ce que c'est que la guerre, et qui est dévouée à accompagner la Sacrieuse partout où elle va, et à mourir à ses côtés.

Mamastra rejoint après, une femme venant du ciel (littéralement) et qui a une sacrée araignée au plafond, mais qui est la plus a même à se battre pour la révolution, ayant déjà connu ça. Elle s'affiche en tant que figure maternelle, et possède une aura unique dans la guilde.

Peu de temps après, nous avons Albynn qui a voulu aider tout le monde pendant longtemps sur Astrub mal gré la criminalité qui règne là-bas, et qui est certainement le grand humaniste du groupe, un type avec le cœur sur la main et qui combat la mort sans relâche.

Un ecaflip aux origines équivalentes à celles de Lenz, et qui en a ras-le-cul des abus de pouvoirs et des discriminations, qui s'est donc lancé dans ce périple aux côtés de la sacrieuse, tout en menant sa vie privée comme un citoyen lambda. En effet, un civil qui a prit les armes, bon résumé.

Deuxième Eniripsa de la bande, Naël qui faisait au début sa tête de turcs et que j'ai vu comme un pseudo-gamin des rues, qui s'est complexifié par la suite et qui suit un peu les traces d'Albynn. Mais on note plusieurs différences avec son confrère.

Et puis Lance, en dernier, que l'on connaît comme une sorte de...réincarnation. Un mec avec des valeurs, une idéologie et surtout une image, qui tente de s'affirmer en tant qu'héros et semble bien collé à l'univers de la révolution.



Bref, en somme, du tout bon, bien présenté et de mon point de vue très authentique. Merci encore pour cette case.
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Shiki Van Shërza le Jeu 22 Déc - 19:50

Well, première remarque qui me saute au yeux... C'est surtout bizarre de voir écrit Shiki "Misaki"... Vu que ça n'a jamais été le cas en RP, et que c'était juste mon premier pseudo que j'avais prit sur l'instant de sa création, par... Plagiat. Mais bon, ça passe on va dire. x)

Mais sinon, et bien... Tes analyses tombent juste pour chaque personnage, je trouve... Puis c'est agréable à lire, malgré les quelques fautes ! Puis j'aime bien avoir le point de vue duquel tu vois tel ou tel personnage, plus les références que tu peux leur donner... Et ma foi, je n'ai rien à redire sur ça. ^^

Pas de questions cette fois ci, mais... Par rapport à ce que tu a dit sur Shiki, j'ai trouver ça très juste, et... Je doit avouer que je n'aurais sans doute pas soulever certains points par moi même dans ce genre d’exercice, alors que pourtant ils sont bien présent. Comme quoi ! J'aime bien aussi les références choisies, qui vont bien au personnage je trouve. ^^

Pour l'analyse des autres personnages... Je préfère pas me risquer sur ça, leurs propriétaires seront mieux placer que moi pour ça ! Surtout vu mon talent proche de zéro sur l'analyse des personnages des autres. xD

Pour conclure, et bien c'était une case vraiment sympa et très attendu... Et je l'avoue très intéressant aussi. En voir d'autres pourrais vraiment être sympa... Même si j'imagine que pour toi, c'est pas des plus simples à écrire !
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 22
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Silk Le Train le Jeu 22 Déc - 23:07

Tout d'abord. Bravo et merci. Ce que j'ai vu de tes critiques précédentes était franchement bien, et j'ai fait que répondre aux questions jusque là (faut que je finisse de répondre à toutes, d'ailleurs), mais tu m'as donné envie de voir des trucs. Tu m'avais déjà parlé de certains, là, ça se précise, ça se confirme, et je suis déjà en train de m'arranger pour faire ce qu'il faut.

Une deuxième fois, bravo. Parce que là, franchement, quand je vois les "critiques" de PERSONNAGES de joueurs, bah je me dis...Putain, waw, le boulot. Putain, il comprend les perso' des autres. Et surtout, le plus important, c'est que je me dis pour certains, et là je me trompe peut-être, du moins, dans le cas de Lance, ça me paraît vrai. Tu les comprends mieux que leurs joueurs.

Et là, je vais commencer par mon personnage, comme ça ce sera fait, comme ça on pourra passer à la suite.

Déjà, merci de l'avoir fait, malgré le fait que je n'aie répondu à tout ça qu'hier. Vraiment. Ensuite, je dois sérieusement te féliciter, parce que t'as mieux compris Lance que moi, et c'est en te lisant que je m'en aperçois. Ce qu'est Lance, dans ma tête, c'est flou. J'ai des idées, j'ai des envies, j'ai des choses, mais ça reste flou, et en perpétuel changement, surtout.

Tu le fais à travers ton personnage, mais hey, ton personnage a tout bon. Parce que je l'avoue, je suis le premier à attendre de voir ce que ce personnage deviendra. J'ai la situation initiale, j'ai des idées, des trucs que j'aimerais le voir devenir, mais je laisse le RP faire au mieux.
C'est pour moi aussi la "nouvelle incarnation d'un homme ayant sombré dans les ténèbres". C'est l'essence même de ce qu'il est. C'est le but. C'est prendre le personnage "ténébreux" que j'aie préféré chez les miens, et observer ce qu'il devient dans cette "nouvelle incarnation". Comme tu le dis, il a ses idéaux, et c'est un homme nouveau. D'une certaine manière, il est cependant encore partiellement "le même", mais dans l'ensemble, tu le dis bien, c'est un homme nouveau et idéaliste.
De plus, l'opposition que tu décris entre Lenz et Lance au niveau des pouvoirs, d'une certaine manière, tu me fais apercevoir un truc magnifique. En plus, ça fait du bien de voir une place pour ce perso...pété.
L'analyse que tu fais via Lenz de la "toute-puissance" du personnage est exacte. Je le dis souvent, et je crois que tu m'as vraiment donné envie de le voir arriver. Beaucoup beaucoup de choses lui sont plus faciles, mais il n'est pas invincible, ni parfait, et bourré de défauts. Et surtout. Le jour où il subira une vraie défaite, plus qu'une simple défaite scénaristique (#Alice), sera assurément un jour de changement. J'avais commencé à prévoir des choses pour ce personnage, et tu viens de me faire les souffler, parce que maintenant je me dis "Ne prévois pas, attends de voir ce qui arrivera". Et je te le dis. Avec ce que t'en sors là. J'ai franchement envie de plus intégrer Lance à Get Free. Maintenant que tu le dis, Lance ressemble effectivement plus au Daredevil de la série (Daredevil dans les Comics n'est pas si "démoniaque" que ça pour le coup), qu'à Batman. Le personnage de Batman n'était qu'une inspiration de Silk pour quelques aspects que Lance ne possède plus vraiment.

Pour ce qui est d'Harkane, je dois avouer que le joueur m'a toujours plus intéressé que le personnage, mais...ça fait quelques temps que je réalise un peu que faut vraiment que j'en apprenne plus sur le bonhomme aussi bien que le personnage, alors je ne peux pas tant juger que ça de ton analyse. Je te dirai juste que t'as réussi à confirmer et augmenter mon envie d'aller vers le joueur, et de découvrir son personnage et son univers.

Écoute, je sais que Shiki a tendance à ne pas s'affirmer, mais le début de RP qu'il y avait eu avec Silkette m'avait laissé entrevoir des choses sympas. Maintenant, ce que tu m'en dis me donne vraiment envie de reprendre avec ça, et d'aller plus loin, surtout que Lance est probablement plus adapté !

J'ai vraiment très peu de choses à dire sur Ophe, et plus particulièrement son personnage. Je vais reprendre aussi et persévérer. Je promets même de m'intéresser à son univers. Vrai qu'à la base j'étais assez repoussé par la dimension...gigantesquement différente de son univers, mais ce que tu dis me donne aussi envie d'aller le découvrir.

Je dirai rien sur Nael et Albynn pour le coup !

Et de même que pour les précédents, je pense qu'il faut que je m'intéresse plus à Mama et à son univers, d'une manière assez similaire à Ophe, finalement !
avatar
Silk Le Train
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 20
Date d'inscription : 28/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Birth le Ven 23 Déc - 2:29

Et salut à tous, une fois n'est pas coutume je vais faire une critique de très très bon matin...a 2h du matin. La motivation et l'envie d'écrire me pousse ici. Je vous ai demandé quel sujet vous vouliez voir et l'un d'eux à semblé vous intéresser. Une critique de moi. On va pas l'aborder ici évidemment mais on va s'inspirer de ça pour essayer de poser quelque chose de drôle et de spécial. Aujourd'hui je vais faire une critique de mes divers travaux à travers le temps, de ma mentalité de l'époque et de mes inspirations, accrochez-vous...on va se marrer.


23 Décembre : Ce long chemin parcouru...


Préface

On va commencer par fixer un point essentiel : Avant mes dix ans j'ai pas souvenir de ce que j'ai pu écrire. Il a fallut attendre l'arrivée d'un age à deux chiffres pour que je commence vraiment à noter ce qui me passait par la tête. Pour commencer à dresser le tableau il faut savoir qu'étant fils unique, j'ai très tôt cherché à m'occuper seul. M'inventer des histoires fut donc pour moi une activité des plus ludiques et me forgea à travers le temps. En douze ans rien n'a vraiment changé, il m'arrive toujours de jouer seul dans ma chambre avec mes répliques d'armes ou bien essayé de faire des dialogues en solo en me parlant à moi même. Le prestige s'efface ici pour sombrer dans le ridicule amusant d'un grand gamin qui rêve toujours d'être les personnages qu'il créer.

L'autre point important est le puit de culture dans lequel je suis tombé gamin. Si les livres et dessins animés furent le matériau original pour ma création, les jeux arrivèrent bien vite, puis les anime japonais et enfin les séries. Dès lors je m'inspirais de tout ce que je trouvais et j'évoluais peu à peu. Bienvenue dans cet étrange voyage au confin de mes créations, vous allez voir c'est bien folichon.


10 ans, les premières histoires complètements pétées

Quatre oeuvre me reviennent en tête de cette époque INCROYABLE où je m'armais d'un crayon et d'un cahier pour écrire ce qui me passait par la tête. Des écrits bien vilains tant mon maniement de la plume est déplorable, pas pour rien que je n'écris plus que par ordinateur aujourd'hui.

Ma première oeuvre répondait au doux nom de Chasseur de Démons (Habille plagiat de chasseur de dragons, vous en conviendrez) et comptait les aventures d'un gamin nommé Enzo (Yolo Swag nom de merde) ayant perdu son maître dans un combat contre un démon du feu. Avec le nombre fou d'un seul chapitre au compteur autant vous dire que l'aventure aura été courte et qu'il n'y a rien de bien grand à en tirer.

Vint ensuite Sonic le Héros, récit papier comptant les aventures de Sonic : Mon héros préféré. Là encore rien de bien incroyable, une fan-fiction basique avec des personnages que j'adorais étant enfant. J'ai paumé le carnet depuis le temps mais il me semble bien que ça cassait pas trois pattes à un pauvre canard.

Vint ensuite Double Ame, récit de deux frères se livrant des combats incroyables avec un chat qui parle. Là le carnet il a été égaré de longue date (Intentionnellement) tant j'ai honte de ce truc. On voit bien mon innocence de l'époque et mes délires juvéniles...un régal.

Et vint enfin la révélation ! Meilleur espoir des écrivains en salopette et incroyable périple, "La revanche d'Alexandre Snyder" est mon premier vrai récit long. Avec pas moins de 20 chapitres ce récit incroyable vous transporte dans une vendetta spatiale de haut niveau et...je plaisante. Dieu que c'est nul, vraiment. On a l'impression qu'un gosse a prit tout ce qu'il aimait dans les Animes de l'époque et à tenter de les marier contre leur grès. Un enfant est né de cette union infame, demandant à être tué à peine venu au monde. C'est très mauvais, mais c'est la première trace d'un écrit conséquent de ma part. Ce fut également ma dernière oeuvre avant ce mastodonte de Last Dream, qui lui est mon chef d'oeuvre le plus aboutis.


12 ans...et j'ai mentis

Et oui, à partir de 12 ans je me suis consacré à un trio d'histoires pas top mais qui commençaient à avoir des formes pas trop mal. C'est également à cet age que j'ai découvert les RPG, gros bond en avant dans ma culture et moteur de ma création. Mais attendez un peu, on va rire.

Le point commun de ces trois histoires et leur absence de nom. Faut pas pousser j'allais pas baptiser ces horreurs. La première traite d'un voyage dans le temps, avec des jeunes qui doivent sauver le monde en affrontant un roi qui s'appelait Kevin (Tuez moiiiiiiii). J'ai rien écris là-dessus et c'est resté dans ma tête, il y avait des bonnes idées, d'autres trucs bien plus mauvais, mon héros avait un pantalon stylé tout pareil que celui que ma maman m'avait acheté, et genre...c'est tout.

La deuxième est plus intéressante, de loin. C'est la génèse de Last Dream, les bases. Et oui bienvenue dans l'univers fantastique du...COLLEGE ! TATATATAM ! Et oui comme je le dis souvent Last Dream a subit une lourde refonte et l'univers original est basique et chiant ! C'est une bataille de collégiens ! Avec des clans aux noms anglais nul parce que j'étais une quiche en anglais ! Le rêve hein ?! Sérieusement, c'était affreux, mais la troisième oeuvre allait rattraper le tout.

Au moment où j'écris ces lignes, je perds mon sourire. Car là où je pensais être ironique, bah je remarque qu'en fait non. Qu'on s'entende bien de suite, c'est pas top là encore, mais par certains aspects c'est intéressant à traiter. Cette troisième histoire se base dans un monde enfin fantastique et oppose des guildes entre-elles. Les débuts étaient nazes, vraiment, et puis une construction est arrivée. Passionné par mon prof de français de l'époque et commençant à faire du théatre, je découvrais l'art de la construction en trois actes. Et ça m'a marqué à jamais. Ainsi ce qui devait être un opus seul se transforma en trilogie, et les dieux et les démons apparurent enfin.

Je vous parle de ça car c'est important, cette seule oeuvre possède trois aspects essentiels que l'on retrouve souvent dans mon travail : La construction en Trois, l'idée de Guildes et le rapport aux dieux. La première je vous l'ai expliquée, la deuxième vient des RPG où l'idée de groupe me fit voir les héros sous un angle différent tandis que la troisième vient de...je sais pas. L'idée à l'époque me fascinait et déjà je voyais toutes les possibilitées qu'elles m'offraient. Tout était en place pour subir le séisme qui allait changer mes oeuvres, et enfin me faire passer un level.

14 ans, la vague Crisis Core

On va pas revenir sur ce jeu, j'en parle déjà trop. Mais on va enfin analyser l'effet qu'il a eut sur mes créations. On resitue. J'ai trois histoires à l'époque, et je suis encore un penseur assez dissipé, la claque de ce jeu va me ramener en pleine face deux aspects que j'avais jusque là toujours laissé dde côté. Le premier est la figure du maitre, incarné par Angeal. Dans toutes mes oeuvres désormais se trouve un maitre, et par conséquent un disciple suivant un certain voyage initiatique. La deuxième est la figure d'un méchant, que je commençais enfin à travailler.

Je repris donc mon travail de l'histoire 2, puis je la fusionnais avec le contexte de la 3 et rajoutais les personnages de la 1. J'appliquais le filtre Crisis Core...et Last Dream était né. Première histoire dont je me souviens des moindres détails. C'est un univers vaste proposant de nombreux méchants et commençant petit pour aller de plus en plus loin. On y suivait d'abord des humains, puis venaient les dieux et enfin les démons. Cette construction allait me reservir plus tard, en une autre occasion, et je m'attelais à la paufiner dans les moindres détails. Elle sera achevée deux ans plus tard et verra émergée un Spin Off nommé Begin Nightmare, basé sur le personnage de Linefear qui me fascinait.

Cette histoire m'a marquée, elle est la première que j'ai pleinement apprécié et celle que je travaille encore aujourd'hui. Elle a posée les fondations d'un univers entier avec les deux épées, les personnages iconiques et le principe des familles. J'en suis fiers et j'aime en parler, et justement avec un truc aussi lourd, il fallait que j'en parle, afin d'avancer.

16 ans, rencontre avec celui qui allait devenir mon partenaire de plume

Je rentre au Lycée, des idées plein la tête et un besoin obcessionnel de causer de mes créations. J'essayais d'en parler à mes proches mais ils n'étaient pas vraiment intéressés. J'ai alors rencontré Ihephe, qui fut le premier à prêter attention à ce que je racontais. Je lui détaillais alors Last Dream tandis que lui me disait ce qu'il en pensait. Il avait l'air passionné par ce que je disais, aussi je voulais lui raconter d'autres histoires. La découverte des FPS me poussa à réfléchir à une histoire plus futuriste, tandis que la litérature fantastique de Salvadore me poussa à imaginer une réécriture des codes de la fantasy. Future Destiny et Four Friends naquirent alors, étoffant l'univers de Last Dream en lui imposant un début et une fin.

C'est également poussé par Ihephe que je me mis à écrire et publier des Fan-Fictions. Je m'entrainais enfin à écrire tout en continuant de travailler mes oeuvres, et Ihephe s'inscrivait comme étant mon plus grand rival. Durant cette période on s'est battus et motivés l'un l'autre, et aujourd'hui je regrette le fait qu'il n'écrive plus.

D'autres histoires naquirent aussi, mais elle ne sont que des petites choses en comparaison avec l'univers de Last Dream qui ne cessait de grandir. Je brassais de nombreux sujets mais restais dans un thème Fantastique, et il allait me falloir du temps pour enfin passer un nouveau cap.

18 ans, l'ère moderne qui frappe à ma porte

Dans les alentours de mes 18 ans quelque chose changea en moi. J'avais toujours rêvé d'être Game Designer, et enfin cet avenir m'ouvrait ses bras. Pour passer le concours d'entrée de mon école j'analysais de nombreux jeux et en tirais trois oeuvres importantes.

La première fut Heal the World, une histoire sombre tournant autour d'un soigneur cherchant à arrêter son frère propageant des maladies terribles. Je m'essayais enfin aux sujets plus sérieux avec un succès somme toute mitigé. C'est une histoire sympa mais loin d'être un chef-d'oeuvre.

La deuxième était Betrayal Way, une histoire de Zombie assez classique avec un méchant que je développais au maximum. Là encore rien de particulier à dire, on a une histoire banale mais s'inscrivant dans un jeu à Gameplay particulier. C'était là le point essentiel dee ces travaux, des Game Concept pour montrer que j'avais ce qu'il faut pour rentrer dans mon école. Mais il restait la troisième histoire, qui se révélait bien plus intéressante.

This is Revolution ! Un titre qui annonce la couleur, le premier travail sur un sujet qui allait occuper ma tête pendant prêt de quatre ans. Une histoire singulière où l'antagoniste était au coeur de l'intrigue et où l'on retrouve une base assez fournie de ce qu'allait devenir plus tard Get Free. L'histoire fut remaniée quelques mois plus tard, une fois le concours terminé, pour s'inscrire dans l'univers de Last Dream.

Mais ces trois oeuvres témoignent d'une envie qui commençait à grandir en moi, une envie que je qualifierais de contemporaine. Je commençais à me passionner pour ces histoires se déroulant à notre ère, poussé par ma récente découverte des séries. Un dernier changement commençait à s'opérer, et le résultat ne se verrait que quatre ans plus tard.


20 ans, ce monstre de Get Free

C'est peu avant mes vingt ans que j'allais imaginer la dernière histoire avant qu'un énorme pavé ne me tombe dessus. C'est mon ultime projet original, un JdR du nom de Life Again. L'histoire de ce jeu me passionna au plus haut point, et je me mettais alors à tenter d'en imaginer tous les aspects. Je reprenais avec lui des vieux travaux du lycées tournant autour d'histoires inspirés des mots intérogatifs anglais. C'est un travail vraiment à part dans mes oeuvres, il ne prend aucun des aspects que je chéris habituellement et fait figure de véritable étrangetée au milieu de mes créations.

Un projet qui, par contre, possède tous les traits que j'ai acquis avec le temps...c'est le projet Get Free. Véritable rouleau compresseur à idée, ce qui ne devait être qu'une simple histoire de romance impossible s'est vite transformée en intrigue complexe aux ramifications variées. Je ne traiterais pas de Get Free ici, me le réservant pour le 25 Décembre, mais je sais que vous avez tous idée de la charge de travail qu'il a représenté pour moi.

A tel point que je n'ai rien créé à côté et que je me suis mis à ronger mon frein. J'avais besoin de changement, plus les mois passaient et plus ce constat s'imposait à moi. J'aimais cette histoire, mais j'avais l'impression de me trouver engluer dans quelque chose qui me dépassait entièrement. Et il m'a fallut deux ans pour enfin retrouver l'envie de faire autre chose.

22 ans, du neuf avec du vieux et une nouvelle ère qui commence

Aujourd'hui, agé de 22 ans, je pars enfin sur de nouvelles pistes. Enfin, nouvelles...pas tellement. Get Free reste toujours là et m'occupe bien, mais je sens que j'arrive au terme de l'histoire dans ma tête et je peux enfin me permettre de réfléchir à autre chose. Trois projets sont donc arrivés à la charge, apportant avec eux des nouvelles pistes que je veux explorer.

En premier lieu il y a le chapitre final de Last Dream, avec l'aventure d'Oz qui m'occupe pas mal. C'est un plaisir de se replonger dans mon univers d'enfance et de le questionner avec mes interrogations d'adulte. Je tente d'amener une suite à cette histoire pour abouttir sur une fin qui viendra clore cette oeuvre gargantuesque. J'espère le finir en même temps que Get Free pour ainsi ranger ces deux lours dossiers et enfin passer à autre chose !

Le deuxième projet est un reboot, celui de Life Again. Rebaptisé Unknown Calls, il me permet de revoir mon oeuvre atypique sous un nouveau jour pour lui apporter un nouvel éclairage. Vous allez pouvoir le découvrir au nouvel ans, si cela vous plait le JdR deviendra peut-être régulier. J'ai des idées de trois campagnes complètements différentes tournant autour du thème de l'appel inconnu, nous verrons vien ce que ça donnera

Enfin le dernier gros morceau est une trilogie baptisée Tempus Fugit. J'y réfléchis pas mal en ce moment et je pense tenir quelque chose qui pourrait enfin, je sais pas...être publiable ! C'est une histoire que je travaille avec soin car elle sera sans doute le prochain gros écris que je ferais. Avec un univers Steampunk et des personnages historiques, j'ai l'impression d'enfin pouvoir avancer dans quelque chose de nouveau, d'inconnu pour moi...

Et ça ça me plait !


Conclusion

Alors pourquoi avoir parlé de ça aujourd'hui ? Tout simplement parce qu'inventer des histoires c'est quelque chose que je fais depuis plus de douze ans maintenant. Get Free est ce que vous connaissez le plus de moi, mais il faut bien se dire qu'il y a eut bien des choses avant et bien des choses après. Je voulais essayer de vous montrer un peu mon parcours, vous faire découvrir mes thèmes récurents et par quelles étapes je suis passé pour en arriver où je suis aujourd'hui. J'espère ne pas avoir radoté et que ça vous aura plut. Promis demain on fera quelque chose de plus soft.


Je clos cette case beaucoup plus personnelle, et je vous laisse avec mes trois questions !

-Est-ce que cette case t'a plut ?
-De tous mon blaba quelles oeuvres t'intéressent (Si jamais j'ai envie d'en parler)
-Raconte-moi brièvement l'une de tes premières histoires inventée !
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Bluefox82 le Ven 23 Déc - 3:05

Case beaucoup plus personnelle effectivement, mais ça reste quand même agréable à lire!

Réponses:

-Oui, c'était intéressant et ça m'a permis d'en apprendre un peu plus sur ton parcours pour arriver jusqu'à la période de Get Free et du JDR Last Dream.

-This is Revolution! et Tempus Fugit je dirais!

-Oh là...des histoires j'en ai inventé, mais je les ai jamais écrites, du coup elles ne sont pas restées encrées dans ma mémoire. J'ai fais pas mal de micro essais dans la fan-fiction, étant sur les forums depuis l'âge de 11 ans.
Mais mon premier projet intégralement inventé, le plus long, le plus complexe et le plus aboutit, c'est mon JDR: Heraën, qui s'appelait avant FurryTerra. Ca fait depuis 4 ans que j'y suis dessus et que j'y ai masterisé souvent mal gré le fait qu'il soit encore très mal équilibré et très incomplet, mais pour le peu que j'ai proposé dessus il a connu un grand succès.
Globalement, il s'agit d'un univers représentant des époques variées (équivalentes aux périodes Antiquité jusqu'à Revolution Industrielle) en fonction de la région, c'est un univers fantastique axé sur des humains et des hybrides principalement. Je fais en sorte de le rendre cohérent et authentique, et la première intrigue (qui est devenu une intrigue principale) raconte ça:

Le joueur se retrouve 50 ans après une guerre entre les humains et les hybrides, qui s'est soldée par un acte de paix orchestré par un groupe neutre, constitué de personnes des deux factions. Depuis, le continent est globalement plus tranquille, même si certaines tensions et persécutions ressurgissent de temps en autre dans les régions les moins tolérantes.
Un être venant du continent austral, celui des démons dans cette ancienne édition du JDR, et qui s'appelle Gyldas Sheol (oui, c'est de là qu'il vient), et banni de ses terres suite à un acte impardonnable.
Il s'exile alors sur le territoire des humains et s'attaque à chacun des temples des races hybrides afin d'en obtenir leur pouvoir, créant au passage la zizanie dans le continent en faisant ressurgir la haine qui s'était installé il y a 50 ans entre les humains et les hybrides par le biais de la discrimination, afin de les affaiblir et poursuivre sa quête de pouvoir, en vue de renverser la terre des démons. Le joueur va donc devoir aider la population, calmer les tensions et purifier les temples avant de pouvoir affronter Gyldas.
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Albynn le Ven 23 Déc - 8:02

Piounnn! Keukou c'est moi Very Happy

C'est intéressant de voir ce que tu as pu pondre, mais tu sais, faut pas avoir honte de ses premiers essais. C'est enfantin, bien sûr que c'est enfantin! Quand on est un enfant, on a connus bien moins d'horizon que plus tard, bien sûr qu'on pond des trucs pas net ou pas forcement originaux!
Mais c'est pas grave!

-Ho bah oui alors, voir ton parcours je trouve ça choupi! ^^
-le voyage avec le roi Kevin avait l'air rigolo! XD #sadique
-la plus vieille dont j'ai des traces (au moins dans ma tête) remonte du collège. En sixième, pour le cours de techno, on a du crééer un "site" (une espèce de page wordpress hébergée en local, quoi) avec une histoire dedans. Elle est largement inspiré du livre "Les fées sont folles à Farlidon" (j'adore Bibliothèque Rose! *-* ) et raconte, avec illustrations (photos de barbies et polypocket), l'histoire de trois apprenties sorcières qui ont, par hasard, redécouvert une formule de pétrification en s'emmèlant les pinceaux, et ont ainsi pétrifié leur amie souris. (Humanisée bien sûr) Leur prof les informe que le contre-sort se trouve dans la foret magique créée par l'auteur de ce sort, et qu'il faudra la traverser pour atteindre la chaumière avec les formules. En chemin, elle rencontre un comptable ogre, une liane amicale, une licorne noire, etc etc, jusqu'à la chaumière, où elle trouveront ce qu'elles cherchent.
Comme qui dirait, ça casse pas trois pattes à un canard!
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1232
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Nael le Ven 23 Déc - 9:25

HOHOHOHO C'EST INTERESSANT TOUT ÇA °v°
Alors oui ça me plait bien parce que ça rassure un peu, huhu. Et puis c'est toujours intéressant de voir par où tu es passé, même si c'est bien souvent à la limite du ridicule et que ça fait mal à la plume, haha.

*Tape sur la table* UNKNOWN CAAAAAAAAALLS. Hrm.

Alors par contre, la première histoire que j'ai écrite et dont je me souviens... C'tait un truc que j'avais nommé à la va-vite mais qui était pas censé avoir de nom parce que les noms et moi ça fait trois. En gros c'est l'histoire d'une nana qui s'appelle Syllia (et de là vient mon rejet des noms féminins en a), amnésique, et qui se retrouve dans un monde sans savoir ce qu'elle y fait, avec des histoires d'élue, toussa toussa, des gens qui ont un crush sur elle mais elle est trop dense et trop chieuse pour y faire gaffe, bref. En gros le plot c'était qu'une assemblée détruisait les différents mondes un par uns, pour je sais plus trop quelle raison, probablement un truc pour laisser uniquement le plus stable. C'était bleh. Par contre, le premier truc que j'ai posté, c'tait une fanfic de Pokémon, avec un gosse qui s'appelle Denis (parce que je buchais et qu'on est passé devant un Denis Matériaux et j'me suis dit yolo), qui a perdu ses parents parce que facilité scénaristique, qui trouve un petit Givrali, se perd, se retrouve dans la merde, le Pokémon le sauve et crève dans la foulée, et pathos et drama. Mais j'avais réussi à faire pleurer des gens donc j'étais fière. °3°
avatar
Nael
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 45
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21
Localisation : Quelque part, probablement.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Albynn le Ven 23 Déc - 22:21

Nael a écrit: En gros le plot c'était qu'une assemblée détruisait les différents mondes un par uns, pour je sais plus trop quelle raison, probablement un truc pour laisser uniquement le plus stable.

SUIKODEN TIERKREIIIIIISSSSSSS:
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1232
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Birth le Dim 29 Jan - 12:21

Mais va-t-il s'arrêter un jour ? Quelqu'un mettra-t-il fin à sa folie ? Va-t-il finalement crever sous le poids du travail ? Es-t-il Batman ?

La réponse de toutes ces questions est "non" (quoi que pour la dernière on peut en discuter). Il est vrai que je suis assez actif en ce moment au point que je vois mon temps se raccourcir, mais que voulez-vous...j'aime créer, tenter des choses et avancer. Vous avez pu le voir, j'aime les critiques et j'aime faire des bilans de tout et de n'importe quoi. J'avais cette envie de lier les deux dans un nouveau format et me voici donc.

A chaque fin de mois je ferais donc un retour sur ce que j'ai découvert les trente derniers jours. Ca pourra être des jeux, des musiques, des séries ou même des chaines Youtube ! Il y en aura pour tous les goûts ! Elle est pas belle la vie ! Je reviendrais aussi RAPIDEMENT sur mes créations du mois histoire de donner quelques ressentis dessus. Alors embarquons ensemble dans ce mois de Janvier...qui fut ma fois assez cool !

Monthly Review : JANVIER


Musique : On commence par de la bonne zic à ce mettre sous la dent ! Et croyez-moi ce mois de janvier m'aura permis de découvrir pas mal de trucs. Niveau artistes on note l'arrivée de deux Rappeurs : Pand'Or et Furax Barbarossa. La première offre des textes mélancoliques sur des instrus plutôt douce, elle à un flow que je trouve personnellement très bien géré et offre de bien belles chansons (Me, Myself and I en tête). Furax lui c'est plus une voix puissante, pouvant devenir très mélodique sur certains morceaux. Il a des textes pessimistes mais je ne peux m'empêcher d'accrocher totalement.



Et oui cette review sera en plus bourrée de lien ! Hey j'fais pas le travail à moitié ! Pour en revenir aux artistes pas grand choses d'autres à dire, j'ai pas découvert de groupes ayant réussis à me pousser à les suivre. Pour le reste pas mal de musiques avec du Karmin, du Bakermat, du Lemaitre...pas mal d'électro en y repensant, un besoin de me plonger pleinement dans un genre que je ne faisais qu'effleurer, sans doute.


Séries : Mon dieu durant ce mois écoulé je n'ai regardé QU'UNE série. Je me sens si mal je...je convulse ? Oh merde j'suis en manque ! Il me fait...ma dooooooooose !

Blague à part, c'est rare que je regarde si peu de séries sur un mois. Rien ne m'attirait vraiment je dois dire et la motivation n'était pas là. J'espère pouvoir vous en présenter d'avantage le mois prochain ! (On croise les doigts). Mais en attendant la série de Janvier ! The Crown !


Alors cette série est des plus intéressante ! Elle retrace la vie de la reine Elisabeth II, notre très chère reine d'Angleterre et l'une des femmes les plus BADASS de notre ère. La série désire peindre tout son parcours au fil des saisons, la première s'intéressant donc à ses débuts : La mort de son père, son couronnement et ses premières années de règne.

Servit par un casting de grande qualité (avec un gros big up à Matt Smith, ancien Docteur qui joue ici le mari de la reine d'une merveilleuse façon) la série nous plonge dans les traditions Anglaises et nous fait comprendre peu à peu ce que c'est qu'être une reine, et en quoi elle est importante pour le pays. De grandes figures historiques sont également représentées, à l'image de Winston Churchill qui est premier ministre au moment de la prise de pouvoir d'Elisabeth.

Cette série prend son temps de bien développer son intrigue et m'a en plus permis de comprendre pourquoi j'aimais tant ce medium. Les séries sont les oeuvres traitant le mieux des personnages à mes yeux. Un film se focalisera bien souvent sur le héros au détriment du reste de ses compagnons, tandis qu'une série pourra se permettre sans problème de passer un épisode entier à s'intéresser à un personnage en particulier.

Et cette première saison de The Crew s'intéressera, durant deux épisodes bien particuliers, au personnage de Churchill. On voit alors l'homme sous un autre angle et on le comprend un peu mieux, une très bonne série que je vous conseille donc !


Jeu Vidéo : Alors en jeu vidéo on va traiter ici de deux œuvres ! Oui je sais c'est pas énorme là non plus mais l'une des deux m'a prit un peu de temps et TSW m'a happé de nouveau ! Bref, je m'égare, on y va !

Le premier jeu que je vous présente c'est The Silent Age, un Point'N Click assez intéressant traitant du voyage temporel.


On va commencer par donner un point MOUSTACHE à ce jeu (et oui c'est important) et je vais tenter de vous expliquer ce que j'ai aimé dans ce jeu. Le Gameplay est vraiment sympa, avec une mécanique de saut dans le temps hyper simple mais utilisée de façon brillante dans pas mal d'énigmes intéressantes. L'histoire, loin d'être mémorable et intemporelle, se laisse suivre sans problème et offre son lot de surprises et de moments intéressant. On y suit les aventures de Joe, un technicien de surface plutôt simplet, qui se retrouve embarqué dans une quête visant à sauver l'avenir du monde d'un mal qu'il ne comprend pas. Je vous le conseille, mais sa durée de vie étant de 2-3h...bah achetez-le à bas prix. Mois j'ai craqué en le voyant en solde a 2 euros, c't'un bon prix !

Le deuxième jeu c'est plus un rattrapage qu'une découverte ! Diablo 3, un jeu qui m'intéressait depuis pas mal d'années et dans lequel je me suis enfin lancé !



Diablo 3 c'est fun, c'est nerveux, ça propose des choix de classe intéressantes et c'est foutrement bien addictif. J'ai passé bien des soirs en compagnie d'Ophe à éviscérer tout ce qui bougeait. Le Gameplay est au petits oignons, la courbe de progression est bien foutue et je m'amuse autant avec une classe qu'avec une autre (un fait rare dans les jeux auxquels je prête attention en général). Là aussi je vous le conseille, évidemment, c'est à tester pour se détendre après une dure journée !


YouTube : Et on finit ces reviews de masse avec YouTube, je voulais à tout prix parler d'un truc qui m'a tenu en haleine durant deux semaines ! J'parle bien sur du fameux 10 Days/10 Songs de PV Nova.

Je sais pas si les gens ici ont suivis ce projet de dingue mais je vais le détailler un peu. PV Nova c'est un très bon artiste musical français présent sur Internet depuis pas mal de temps. Il a réalisé pas mal d'émissions (Ses "Expériences Musicales") et a sortis un album. Pour fêter ses 10 ans d'activité il se lance dans un paris fou : Réaliser son deuxième album en 10 jours, en composant une chanson par jour. En bonus il tire au hasard un ensemble délirant de contraintes (allant d'un instrument délirant à placer au genre musical) chaque jour. Résultat ? Un album complètement étrange, que j'adore personnellement. Et c'est pas tout ! A chaque sortie d'un morceau durant ces deux semaines, un making-of d'une dizaine de minutes était ajouté. On peut ainsi voir comment a été réalisé le morceau en question, et j'admets avoir juste adoré le concept ! Je vous mets en lien le premier titre, ainsi que le premier Making-Of. Commencez par ce dernier pour vous hyper la chanson, avant de vous lancer pleinement dedans ! Je pense que certains titres devraient vraiment vous plaire !




L'Oeuvre du mois : Et oui ! En plus de toutes ces reviews rapides que je fais j'essaierais, a chaque édition, de vous présenter mon gros coup de cœur du mois ! Pour Janvier il s'agit d'un jeu, vous avez du vous en douter en ne le voyant pas présenté dans les autres, je veux bien sur parler de PANKAPU !


Alors Pankapu c'est quoi ? Et bien c'est un jeu de plate-forme, découpé en deux épisodes et offrant tout un conte coloré ! Et déjà il va falloir que je précise pleeeeeein de trucs ! On va commencer par le genre des jeux de plate_forme si vous le voulez bien ! C'est un genre que j'ai connu assez jeune, comme la majeur partie d'entre-vous j'imagine. C'est l'époque ou, enfants, on s'amuse avec ces jeux colorés et sympathiques au Level Design pensés pour nous faire sauter et découvrir. Les plate-formes j'en ai vu des 2D, des 3D, des statiques, des qui bougent...bref j'en ai bouffé plus que de raison. En grandissant j'ai finis par lâcher naturellement le genre...et puis bah...Pankapu !

Si au début je le voyais comme un jeu pour enfant je me rends compte maintenant que c'est bien plus un jeu visant la fibre nostalgique des joueurs ! Et oui le jeu se veut exigeant, parfois complexe et bien souvent taquin. C'est le jeu qui vous replonge en enfance tout en vous demandant de jouer avec votre expérience forgée au fil du temps.

Au niveau de l'histoire on suit l'étrange attaque que subit le royaume des rêves par celui des cauchemars. Pour défendre les habitants des songes, un dieu créer un petit chevalier baptisé...PANKAPU ! On incarne donc ce chevalier lancé dans une quête visant à sauver le monde des rêves. STOP ! Oui je sais ça parait méga basique, mais ne vous arrêtez pas à ce premier détails ! Non ! Ce jeu propose un Lore vraiment intéressant et ses personnages sont super attachants. L'histoire se suit sans problème et on sent que des choses se cachent sous cette trame à l'apparence basique.

Au niveau de la direction artistique PUTAIN QUE C'EST BEAU !!! Le jeu est magnifique et les différents tableaux traversés ont tous un jeu de couleurs qui moi m'a subjugué ! La musique est pas en reste et nous offre une ambiance féerique, renforçant toute cette dimension de conte dont je vous parlais plus haut !

Enfin niveau gameplay c'est génial. Pankapu a un lot d'attaques simple à assimiler mais offrant pas mal de possibilités ! De plus il peut, en une pression de bouton, passer d'une "Classe" à une autre. Il peut ainsi être Chevalier, Archer ou bien Mage ! Diversifiant ses compétences et sa façon d'approcher ses ennemis. AJoutez à ça un Level Design super bien pensé, offrant de nombreuses épreuves ainsi que de grands moments de bravoures, et on a en face de nous l'une des nouvelles références des jeux de plate-forme, qui dans sa forme et son fond n'est pas sans rappeler le cultissime "Rayman Advance".


Et moi dans tout ça : Niveau créations Janvier ça a été un mois de cinglé. Entre la mise en chantier de Grand Fate, mon plus gros projet à ce jour, la reprise de l'écriture, la fin de l'event Van et le début réel de Great Fire...j'ai pas trop eut le temps de souffler je dois dire ! Et c'est pas finis puisqu'il me reste deux semaines à lutter avant de m'autoriser enfin une semaine de repos bien méritée ! Donc pendant ces deux semaines préparez-vous, je suis plus actif que jamais et je vais vous submerger de trucs aussi chelous que...

...je vous laisse remplir ce trou avec le mot d'votre choix ! Vous serez bien plus aptes à juger que moi !

Dans tous les cas cette review est finie ! Je me casse et je vous remercie (les courageux) à être arrivés jusqu'ici ! Z'avez vu quoi en Janvier vous ? L'espace commentaire est là pour ça et si vous pouviez lâcher un poce bl...ah merde c'est vrai...ici il y en pas...

DAMN.
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Nael le Dim 29 Jan - 13:04

"Texte pessimiste", ah bah en effet... Claire qui me faisait dans la voiture "mais tout le bon rap il est déprimant", bah c'pas ça qui va la contredire, haha. Mais j'aime bien sa voix au zigoto. °3°
La série a l'air sympatoche aussi. Et Diablo 3... Bah j'vais te croire, mais je risque pas d'y jouer avant un moment. Et me semble que j'avais entendu parler de The Silent Age, que j'avais lu que c'tait très beau et bien pensé, mais 2-3h de jeu ? Bah dis donc. ô.o
ET UN MUSICIEN MASO, UN ! M'fin sa chanson est sympatoche, huhu.
Et d'après le trailer, je plussoie ton "putain c'est beau". Ça a l'air tout cute et tout mimi tout ça. °3°
avatar
Nael
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 45
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21
Localisation : Quelque part, probablement.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Bluefox82 le Dim 29 Jan - 14:31

Top au commentaire pour cette édition mensuelle, je vais reprendre chaque point, brièvement.

Musique:

J'ai écouté les deux musiques qui sont ma foi géniales, c'est le style de rap que j'aime bien, tout me plaît dedans, que ce soit la voix des deux rappeurs ou bien l'instru en passant par le rythme imposé et le texte.
En bref du très bon, peut être que je m'attarderai sur leurs autres morceaux.
Dans les autres artistes que tu as cité je n'en connais aucun. Et...tiens, je trouve ça bizarre que tu te replonges dans l'électro. Tu m'avais pas l'air pourtant tant attiré par le genre, de ce que j'en savais. Mais bon, c'cool pour toi! (Surtout que l'électro regorge de musiques aussi diverses que variées, et on peut trouver de sacrées perles.)

Série:

The Crown, j'ai déjà vu des trailer, et j'avoue que la série m'a donné envie. Je m'y lancerai un jour peut être aussi, moi qui aime la culture anglaise, et qui a découvert récemment un intérêt pour l'histoire de Churchill.

Jeux Vidéos:

Alors, juste pour être clair dès le début: Diablo III m'attire pas. Donc je risque pas du tout d'y jouer ou de m'y plancher dessus.
The Silent Age par contre a l'air assez anodin, de ce que j'en lis le petit résumé que tu as fais sur l'histoire du jeu. Si le gameplay n'est pas prise de tête tout en restant bien utilisé, et s'il est à un bon prix, qui sait...peut être qu'il figurera dans mes prochains achats.

YouTube:

Je connais PVNova depuis loooongtemps et j'ai toujours aimé ses compo musicales! (ses fameuses "expériences")
C'est court, mais bien orchestré, ça nous apprend quand même quelques trucs en matière de musique.
Donc, si 10 Days/10 Songs, qui est dans mes recommandations, propose le même style de trucs, à savoir des compo variées mais bien réalisées, bah j'y jetterai un coup d'œil.

Œuvre du mois: Pankapu.

On en entend parler depuis des jours, et on a pu en voir un trailer. Il est vrai que rien qu'avec ça, ça donne envie. Les graphismes ont l'air très sympa et effectivement ce switch de classes que l'on peut faire est une idée que j'affectionne particulièrement.
J'ai fais pas mal de jeux de plate-forme, j'avoue m'être aussi considérablement éloigné du genre avec l'âge. Peut être que Pankapu m'y fera revenir, le jour où je me déciderai à l'acheter.
(En fait, j'ai beaucoup de choses à acheter au final)

______________________________________________________

Et moi en Janvier, j'ai vu quoi? Et j'ai fais quoi?

Simple. Sur mes découvertes, c'est le néant. Que ce soit sur la musique, les séries, le JV...quoique ce soit, j'ai rien découvert.
J'aurais pu parler du Donjon de Naheulbeuk, seul jeu de plateau que j'ai fait récemment. Mais très honnêtement, je l'affectionne pas des masses...
Je suis simplement des séries et des chaînes que je connais depuis un moment.

Et les créations?
Beaucoup de choses dans ma tête, comme d'habitude et plus le temps passe plus ça se développe.
Mais pareil, point mort dans ce que j'ai proposé. On pourrait parler de Grand Fate, mais qui tient surtout d'une idée de Birth, déclenchée par ce que je lui avais offert pour Noël.
J'ai reprit le dessin hier. Ca serait cool que je m'y tienne et que je parviens à faire à 100% ce que je compte faire dessus (mais on va pas trop compter sur ça~).
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la tête de l'entêté

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum