Le Siège de Cristal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Siège de Cristal

Message par Opheliana le Ven 16 Oct - 16:54

Bonjour ou bonsoir à tous !

Je suis de retour, espérons pour plus longtemps que d'habitude, pour deux choses.
D'abord pour remercié la personne qui m'a donné l'idée de cette écrit, et pour la lui dédicacé pour son anniversaire.
Ensuite pour vous dire que ma nouvelle principal va reprendre très prochainement pour toujours plus de dragons, de combat et de mignon avec Opheliana !

Bref merci à toi Sophii pour la merveilleuse idée que tu m'as donner, bonne anniversaire, c'est à toi que je dédie cette écrit (même si je me fait un plaisir de le posté ici pour qu'une majorité puisse en profité :p)

Bref, bonne lecture à toute et à tous, n'oubliez pas de fermé les yeux sur les fautes et de laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir !

Le Siège de Cristal



Chapitre 1 : A vos marques...prête...mourrez !

C'est dans une plaine battue par les vent que ce passe l'histoire qui va se dérouler ici. Enfin...pas vraiment une plaine, plus une île aride, où rien ne pousse, seul de la terre sèche recouvre le morceau de roche volant constituant l'île. L'île est situé à environ cinq cent mètres d'un océan déchaîner, frappé lui aussi par le vent violent qui balaye l'île. Des éclairs zèbrent le ciel tandis que le grondement du tonnerre se fait entendre à chaque éclat lumineux. Soudain le ciel semble s'ouvrir en deux, et une violente pluie s'abat sur l'île régénérant peu à peu la terre assoiffé. Le temps passe, la tempête continuant à faire rage des heures durant, aucun autre mouvement ne vient troublé cette terre inexplorée...

Selon les légendes, cette île fût un champ de bataille, une bataille qui opposait alliés et ennemis, sans qu'il n'y est plus de camp, un champ funeste ou la victoire ne garantissait rien, mais où la défaite signifiait la mort...la seconde mort.

Soudain la pluie s'arrête, quelque chose change...le vent se calme, l'océan en dessous s’aplatit...quelque chose vient. L'île se met doucement à scintiller dans son ensemble, jusqu'à devenir éclatante comme un soleil. Puis la lumière disparaît, soudainement, laissant apparaître un tout autre paysage.

Plus de terre humide, on y vois maintenant de vastes ruine circulaires, qui devait autrefois être une solide forteresse. On peut encore retracer la plan de celle ci, huit tour, parfaitement inscrite dans un cercle, reliées par une solide muraille. A chaque point cardinal devait se trouver une grande porte, dont il ne reste que la base des petites tourelles qui les brodaient. L'intérieur des murailles constituaient la ville en elle même, proche des murs se tenait la ville basse, réputé pour ses bordel et ses petite maison au dessus des échoppes, cela avait laisser tout un dédale de ruine plus ou moins hautes où des ruelles y serpentaient, tortueuses. Seul quatre grandes avenues partaient des portes pour rejoindre une série d'escaliers qui montaient vers les haut quartiers. Des demeures et des commerce beaucoup plus riche devaient s'y trouver vu la taille et la conservation des ruines qu'il restait, on pouvait même voir quelques bâtiments presque intacts, il manquait simplement les vitres, la porte et une partie du toit, qui s'était effondré à l'intérieur, brisant avec lui le plancher moisi des étages. Les quatre avenues continuaient leurs chemins pour former une large place centrale où se trouvait encore une vaste tour. Elle devait faire plus de deux cents mètres de haut et une quarantaine de mètres de circonférence. Ses murs était en une sorte de marbre bleuté parcouru de tâche blanche et elle semblait tout droit être sortie d'un royaume céleste...celui d'Aqua peut être. Tout en haut de cette tour, au dernier étage, se trouvait une pierre d'une blancheur pure, étincelante au soleil, qui tournait lentement sur elle même, mise en suspension dans les airs par ont ne sait quelle magie. Elle était visible dans tout les coins de la forteresse.

C'était le Cristal, convoité par toute personnes attérissant dans ce lieu, et jamais possédé.

Huit lumières bleuté finirent par apparaître aux centre des ruine de chacune des huit tours. Elles furent brève, un simple flash de lumière, dévoilant un contenu hétéroclite. Huit personnes se trouvaient à leurs places, huit femmes, huit combattante, venue d'horizon différentes, née dans des milieux différents. Rien ne les relient vraiment, et pourtant toutes les huit se retrouvent ici, par delà les songe...par delà la mort. Aucune d'elles ne se voient, aucune d'elle ne se connaissent plus. Chacune d'elles à vécut et est morte déjà une fois...et l'une d'entre elles est deux...

Au nord nord est se trouve L'Ombre, n'étant que le passé d'une dragonne d'ombre, elle n'existe que pour ce combat et son désir le plus chère est le sang d'elle même. Vêtue de son armure de reine, noire, et disposant d'un espadon ;gravé de rune, à la lame elle aussi noire ; elle passe sont regard emplis de colère autours d'elle, cherchant lentement sa cible.

Dans la tour d'à coté, au nord nord ouest se trouve une éniripsa aux cheveux d'un blond pareil à de l'or pur. Une arbalète est accroché à son avant bras et un long coutelas est situé le long de sa cuisse gauche. Elle jette de frénétiques regards de droite à gauche semblant perdue.

Un petit peu plus loin, dans la tour ouest ouest nord, se trouve une belle elfe aux cheveux vert émeraude. Des brassard de combat en forme de tête de dragon englobe ses poings et une armure d'écaille légère la recouvre. Elle garde pour le moment ses yeux fermé, le visage détendu.

Juste en dessous, dans la tour ouest ouest sud, on peut apercevoir une Xélor en armure blanche et or, une longue cape avec une représentation de phénix brodée dessus. Une épée aiguille est planté en face d'elle, et ses mains sont posés dessus. Elle regarde droit devant elle, son casque fermé dissimulant la moindre émotion de son visage.

Bien plus loin, au sud, se trouve aussi deux personnes. Dans la tour sud sud ouest se trouve une elfe aux cheveux flamboyants, un fouet à lame enroulé autours de l'une de ses jambes, une tenue de cuir rouge moulante la recouvrant, elle regarde doucement devant elle, de droite à gauche, un léger sourire sur le visage.

Dans la tour sud sud est se trouve une autre elfe, aux cheveux argent, habillée en noir un magnifique arc en if dans le dos et une longue et solide épée de duelliste accroché à droite de sa ceinture. Elle scrute simplement autours d'elle, une légère lueur de surprise volant son regard.

A l'est les deux dernières personnes sont aussi dans leurs tours respectives. L'une dans la tour est est sud, est d'une beauté à coupé le souffle, deux ailes d'ange replié dans son dos, elle n'est pour le moment nullement armée et semble en sommeil, sa respiration étant calme.

Pour finir, dans la tour est est nord se trouve l'autre forme de la dragonne, à la peau blanche et immaculé, aux cheveux de la blondeur des blés, vêtue d'une simple tunique beige clair et d'un pantalon assortit. De longues épées sont accrochées à son dos et ses yeux rosés détaille pour le moment son corps, emplis d'une surprise et d'une joie mêlée.

C'est ainsi que commence...le Siège...de Cristal !

Une voix déchira soudainement le silence du lieux, une voix puissante, divine, grondant les mots suivant :

«Ici se dressait autrefois la forteresse Crystalium, véritable havre de paix pour ses habitant, gardien du Cristal. C'est dans cette tour qu'il se trouve, et même si la forteresse est depuis longtemps tombé, détruite par les sièges incessants, obligeant les habitants à quitter cette paix et à laisser la pierre en place, elle demeure gardienne de cette endroit. Si l'une d'entre vous parvient à atteindre le sommet, se que personne n'a jamais fait, elle lui accordera...un vœu. Vous êtes huit...bonne seconde mort... »

La voix se dissipa dans un petit rire, relâchant doucement un lourd silence. Pendant plusieurs minutes rien ne bougea, chacune des personnes restant dans leurs tours respectives à avaler les informations données. Puis d'un même élan, sept silhouette s'élancèrent vers le centre de la ville, tandis que la dernière fonçait vers la personne le plus proche d'elle, dans une soif de sang particulièrement effrayante.

Chapitre 2 : L'ombre et le sang.

Elle n'est que fureur, que l'ombre d'elle même, mais elle représente tout de même un danger mortelle dans ce lieu. Opheliana l'ombreuse, l'Ombre pour faire plus simple, sprinta directement sur l'éniripsa qui sortait à peine de sa tour, celle-ci surprise se retourna vivement et fit un bond en arrière pour évité un premier coup de l'espadon de son ennemie. Celui-ci fracassa les dalles qu'il rencontra, les fendant de toutes parts. A peine le premier coup donné qu'Ombre banda ses muscle pour faire faire à sa lame une longue courbe dirigé vers le haut, tout en avançant pour atteindre son adversaire. Mais Solarya était rapide, elle prévu le coup largement en avance, se décalant sur la gauche, à l'opposé de la lame adverse, pour aller placer un tir de son arbalète droit sur la dragonne. Celle-ci lâcha sa lame pour éviter le trait, grondante et regarda l'éni avec une haine amplement visible dans son regard. Puis elle repris sa lame d'un vif mouvement du poignet, la monta au dessus de sa tête dans grand mouvement circulaire, pour ensuite la faire agilement tourné sur elle même et, de dos, donné un violent coup de la pointe à la femme derrière elle. Heureusement pour cette dernière, elle eut tout juste le temps de faire un petit saut sur le coté, la lame l'écorchant un peu sur la droite, lui arrachant un tout petit cri de douleur, mais la blessure était sans gravité.

La dragonne esquissa un sourire, mais elle fût décontenancée quand l'éni posa violemment l'un de ses pieds sur la lame et, prenant appuis dessus, pivota pour donné un vif coup de pied dans la tête d'Ombre. Celle ci, partie en vol planée, sans lâcher son arme pour autant et s'écrasa sur le coté un peu plus loin. Elle poussa un cri rageur, se servit de sa lame pour se relevé et regarda dans la direction de son adversaire. Solarya se tenait fière, droite, son arme directement pointé sur le cœur de la dragonne, hésitant tout de même à tiré. Mal lui en pris, car cette hésitation permis à son ennemie d'abattre l'une de ses cartes. D'une silhouette humaine elle se transforma en une sorte de fumé noirâtre qui défila à toute vitesse au dessus et sur les cotés de son adversaire pour venir directement se placer derrière elle et lui placer un violent coup d'épaule. L'éniripsa poussa un petit cri, tomba au sol et roula sur le coté pour évité l'espadon noir de la dragonne qui percuta le sol avec un violent bruit d'acier. Le choc fit quelque peu reculé Ombre sous sa violence. La scientifique en profita pour se relevé et mettre en joue la boule de fureur en face d'elle, pour décroché un des ses carreaux. Le tir, précipité, n'atteint rien qui puisse le rendre dangereux, il ricocha simplement sur l'armure lourde de la dragonne, qui rit légèrement, se remettant en position de combat. Après avoir vu l’inefficacité de ses projectiles contre son ennemie, elle pris la fuite, profitant du poids que devait porté l'Ombre pour la distancer. Poursuivant tout de même Solarya, la dragonne entra dans la ville basse, précédée de sa proie.

Chapitre 3 : Lame aux poings.

Cette voix, elle ne la connaît pas, elle ne l'a jamais entendu et pense que peu de monde à eu cette « chance ». Mais elle ne va pas tremblé devant elle non...elle lui a lancer un défis, et elle, Eva Cordia de son vrai nom, avait bien l'intention d'être à la hauteur. Sortant de la ruine circulaire, d'un pas parfaitement temporisé, elle regarda l’environnement autours d'elle, s'imprégnant du paysage. Elle remarqua presque instantanément la personne qui se trouvait non loin d'elle. Elle l'a détailla tout aussi vivement, une femme au cheveux vert, élancé, belle, aux oreilles taillé en pointe, ses yeux vert fixé au même instant dans les yeux de la Xélor, le visage ne trahissant aucune émotion, seulement le calme.

Quelques secondes s'égrainèrent, aucune des deux ne fit de mouvement.

Puis Tef Saw, fit un pas vers Letana, elle était déterminé à mettre l'une de ses adversaires hors d'état de nuire dès le début. Sa cible ne réagis pas tout de suite, pas assez vite en tout cas, son deuxième pas l'amena directement sur le coté de celle ci. Faisant tournoyer son aiguille elle donna un coup horizontal sur sa droite, dans le but de couper la sotte qui se trouvait à coté d'elle. Quel ne fût pas sa surprise quand le bruit que lui renvoya sa lame fût métallique, et qu'en plus de ça elle se fit éjecter d'un coup de pied sur le coté droit. Elle faillit en perdre son arme, mais ses années d’entraînement lui permis non seulement de la garder en main, mais aussi de contre attaqué à une vitesse folle. Celle qu'elle avait en face d'elle savait se battre, comme le témoignait ce premier contact, mais elle était sûre et certaine de la vaincre si elle y allait avec stratégie. Elle plaça un coup sur la gauche de la femme aux yeux émeraude, anticipant une parade qui ne tarda pas à arrivé, mais au moment de placer son second coup, qui devait déstabiliser son ennemie, elle se retrouva à devoir paré le deuxième poing de combat de Letana, qui ne tarda pas à relancer celui dont elle s'était servie pour paré la lame de la xélor. Contrainte de reculer sous les assauts répétés de la combattante en face d'elle, Eva dû réagir en vitesse et échafaudé un plan parfait. Elle se téléporta donc un peu plus loin, laissant le loisir à son ennemie de la chargé, puis trouva l'angle parfait pour paré les deux attaques de Letana en interposant sa lame au bon endroit, puis se servit d'une de ses lourde bottes en fer pour tacler la dragonne et la mettre à terre. Sa manœuvre marcha à merveille, mais elle fût encore une fois prise de cours.

Tombant en arrière sa cible avait mis ses mains dans une position telle qu'elle se réceptionna dessus et vint juste après avoir atteint le point d'équilibre, celui qui lui permettait de resté à la vertical sans tomber sur le ventre, fléchit les coudes pour propulsé ses deux pieds directement dans le casque de Tef. Ce coup déstabilisa la xélor, qui fût contrainte de lâcher son arme, qui tomba au sol avec une note sourde. L'instant d'après ce fût l'armure dorsale de l'ancienne chef de Phénix qui percuta le sol. Celle ci, sonnée, ne vit pas arrivé le coup de pied qui lui arracha son casque, dévoilant son visage au soleil et relâchant ses cheveux qui se déployèrent tout autours de son visage. Ne prenant pas le temps de réfléchir, et blessant un peu plus son amour propre pour garantir sa survie, Eva se téléporta un peu plus en avant dans la ville.

La dragonne quand à elle, vit la disparition de son adversaire, regarda vivement tout autours d'elle, puis soupira et avança lentement entrant dans les bas quartier.

Chapitre 4 : Flèches fouettées.

Cette voix l'avait enflammée, et se connaissant elle n'était pas prêt de se refroidir. On lui donne sur un plateau d'argent huit adversaires et autant de combat ?! Quelle bonne nouvelle, elle allait pouvoir jouer du fouet ! Le déroulant de sa jambe avec un geste vif et précis qui trahis une certaine habitude, elle s'élance dans la seule entrée constituant sa tour et regarde autours d'elle. Elle aperçois vite sa première proie, une jeune femme aux cheveux argent, tenant un arc dans sa main et perchée sur l'un des murs en ruine de la tour, un peu plus haut que les autres. Elle allait la faire descendre de son piédestal...à grands coups de fouet !

S'élançant dans une courte course jusqu'à l'autre tour, elle vit Séléna se tourné vers elle lentement en saisissant l'une de ses flèches de son carquois, qu'elle encocha ensuite sur la corde raide de son arc, la visant. Cette prise de temps sonnait comme une insulte dans l'esprit de la dragonne qui redoubla d'effort pour atteindre le pied de la tour. Une flèche attérit près d'elle avant qu'elle est atteint sur but, elle du même s'écarter un instant de sa route pour évité de se la prendre en plein cœur semblait il. Puis elle fini par bondir sur le mur, s'y accrochant à l'aide ses ses griffes et grimpant à la manière d'un chat, le manche de son fouet entre les dents, la corde et les lames oscillants devant elle.

Une épée l’accueille en haut, l'obligeant une nouvelle fois à bondir un peu plus loin pour monté sur le mur, plus ou moins en équilibre. Voilà que sa proie lui résistait, et ne semblait pas prête à lâcher le morceau si facilement ! Elle fit claquer son fouet autours d'elle avec un petit sourire satisfait, puis bondit sur son adversaire à la manière d'un félin en chasse. La demi-dragonne ne se démonta pas et para le coup de fouet qu'elle lui donna, la corde et les lames tournoyants autours de la lame de l'épée et si coinçant plus ou moins. Elle était tombé dans le piège ! On ne peux pas paré un fouet sans risqué...de se faire désarmer ! Avec un petit cri victorieux Néta tira son fouet vers elle d'un bref coup sec...et quelle ne fût pas sa surprise quand elle vit Séléna avancer vers elle avec la même brusquerie pour venir la prendre à la gorge de sa main libre. Surprise la dragonne écarquilla les yeux et fini par craché une épaisse volute de fumé pour s'échapper de la poigne de son ennemie. Elle décrocha son fouet d'un habile mouvement de poignet fit un bond en arrière pour se remettre en place. Mais ses pieds rencontrèrent...du vide à se niveau et elle se retrouva en bas de la tour, la demi-dragonne dissipant rapidement la fumé pour se dégager le champs de vision. Si elle fuyait pas vite, c'est elle qui servira de proie.

Nétana fini par faire volte face et s'enfoncer dans la ville basse, bouillonnant de ressentiment envers cette proie trop résistante à ses douces caresses...Séléna quand à elle attendit un peu avant de se décider de bouger du sommet de la tour, à la poursuite de l'étincelle vivante qui l'avait agressée.

Chapitre 5: Blancheur angélique.

Me retrouver ici...signifie beaucoup pour moi. Cela semble vouloir dire que j'ai échouer quelque part, ou peut être aussi que je me suis sacrifié pour une cause qui n'était pas vraiment mienne...je ne sais pas, mais tout se que je vois à présent c'est la destruction, je suis dans une tour en ruine, la voix à dit que je me trouvait dans une cité en ruine, et que sept autres personne voulaient ma...ruine. Pour une pierre étrange que exauce un vœu...je ne sais même pas pourquoi j'en ferais un...je n'en ai pas besoin...

Je fais quand même quelque pas, ce qui reste de l'entré en face de moi est relativement bien conservée, l'arche de pierre tient encore au dessus de moi, elle est juste assez large pour me laisser passer, moi et mes ailes plaquées contre mon dos. Dehors, tout est en ruine, la majorité des pans de murs restant son moins haut que le sommet de mon épaule, les pavés des rues sont fendues, déchaussé ou même complètement manquant. De la mousse et des plantes grimpante ont envahis l'endroit, le transformant par endroits en jungle impénétrable. Mon regard se pose doucement sur quelque chose de différent.

C'est une femme, habillée en clair, je ne saurais dire si c'est du blanc, j'ai le soleil dans les yeux, ses cheveux brillent au soleil et virevolte dans le doux vent qui souffle à présent sur la ville. Je marche doucement vers elle, ma robe battant délicatement mes jambes, ces caresses me rappel quelque chose...mais ce souvenir est trop loin pour revenir complètement. Je me rend compte que je sourit, les souvenirs devait être heureux, je continue de marcher vers l'étrangère. Elle à deux épées accrochées dans son dos, et semble médité, les yeux fermé, ses lèvres bougeant très doucement, sans qu'aucun son audible n'en sorte. Je continue ma route, je suis à quelque mètre d'elle, j'ouvre la bouche pour parler, la saluer...mais...aucun son ne sort d'entre mes lèvres, je ne sais pas pourquoi...je ne parvient pas à crée la moindre parole. Je couine de désespoir...et là elle se retourne. Je recule d'un pas, je n'ai pas peur non...mais je ne veux pas l'effrayée, elle est armé et à l'air un peu perdue, dans cette grande forteresse vide. Elle ouvre la bouche, mais comme pour moi, aucun mot n'en sort, elle fronce les sourcils, elle n'aime pas la tournure des événements. Au loin des bruits de combat éclate soudainement, des trois directions différentes. Nous regardons tout autours de nous, puis nos yeux se recroisent à nouveau.

Les mots ne sont pas nécessaire, seul le regard suffit. Nous ne combattrons pas...nous ne somme pas ennemie, pas concurrente...nous devons juste aller au centre. Après plusieurs minutes, nos regards se quittent, les bruits de combat ont cessés...le vent s'est un peu renforcé...ça sent la pluie.

Chacune d'entre nous part de son coté, nous savons que nous nous reverrons au centre.

Chapitre 6 : L'argent apporte le malheur.

C'est à présent dans les larges ruelles des quartiers riche de se déroule l'affrontement entre les huit femmes, chacune courant dans des directions différentes, cherchant soit à être discrète, soit à atteindre leurs destination le plus vite possible, et c'est dans cette optique là que d'autres rencontres ; et inévitablement d'autres affrontements ; vont se faire.

Mais avant toute chose, cette partie de la ville à une histoire tragique, forgé elle aussi par des années de guerre et de massacre...mais plus particulièrement...lors du Siège de Cristal, nom tristement célèbre du dernier affrontement.

Les nouvelles de la guerre, au sud n'étaient pas bonne, les soldats de la forteresse reculaient de plus en plus face au envahisseurs et les avant postes tombaient les uns après les autres. Chaque perte était évidemment déchirante, mais au nombre de celle ci, tout les habitants de la cité étaient touché, riche comme pauvre, et un climat de terreur régnait sur celle ci. Quelque jours après, c'est aux porte de la ville que se déroulaient les combats, les portes tombèrent peu après et les combats se déroulaient dans les bas quartiers, qui avaient été évacués vers la tour central. La plupart des gens se demandaient comment tant de citoyens tenait dans une seule tour, mais même les plus septique préféraient aller vers un refuge que vers une mort certaine. Les riches des haut quartiers ne pensaient pas de même, et quand les combats ont atteint ce quartier, ce ne sont plus des soldats en uniforme qui défendait la ville, mais de simples habitants de quartier, équipé d'arme et d'armure plus ou moins récentes, et sachant plus ou moins s'en servir. Ce fût un vrai massacre, l'ennemi avançait inexorablement vers la tour, tuant tout ceux qui lui barrait la route, détruisant les barricades improvisées, incendiant les maisons. Seul une poignée de survivants ont rejoins la tour, le regard perdu, blessé aussi bien physiquement que mentalement. Moins encore ont réussi à entré dans celle-ci.

Les combats, après cette épisode, se sont rapidement resserré autours de la tour, malgré encore quelque poche de résistance bravement tenues par quelque soldats, la majorité de la ville était à présent condamnée. Il ne restait que la tour comme seul bataillon, tour qui contenait le Cristal.

Cristal qui, encore aujourd'hui, tourne et brille de mille feux en plein centre des ruines de la forteresse qui la défendait autrefois. Cette pierre pour qui tant de vies ont été perdues, pour qui dans de sacrifices héroïque ont été fait. C'était le dernier témoignage d'une civilisation disparue.

Chapitre 7 : Le temps à l'ombre de la guerre.

Le silence était retomber depuis une bonne demi heure sur la cité, seul le vent pouvait se faire entendre, il avait forcé depuis le dernier bruit de lame, emportant quelque débris dans les rues, s'amusant à faire voler une tenture en lambeau dans l'ouest de la cité avant de l'abandonné sur le coin d'un mur, désintéressée. Contre ce mur était assise Eva, encore désorientée par la défaite qu'elle avait subie. Elle ne pouvait pas s'être laisser battre comme ça, sans même pouvoir placé un seul coup ! C'était absolument inacceptable ! Elle rematérialisa son épée-aiguille pour se relevé, quand soudain un bruit de pas précipité se fit entendre, ainsi qu'un grondement.

Sa colère n'était pas retombé depuis qu'Ombre avait perdue sa proie, et elle courait aveuglément à travers les ruelles à sa recherche, d'elle ou d'une autre qu'importe. Ses sens aiguisées l'orientait sans qu'elle s'en rende vraiment compte. Ce fut que lorsqu'elle sentis une odeur humaine qu'elle stoppa net. Pas la même que l'autre femme, plus...métallique. Pour elle l'a vit, une femme tout en armure, sans casque, qui se relevait doucement à l'aide de son arme, elle semblait un peu perdue, contrariée aussi, ses long cheveux blond cascadaient sur ses épaules, non attaché. Une cible facile. C'est avec un grondement qu'elle engagea le combat.

D'un mouvement précipité de sa lame, la xélor dévia le coup et se décala sur le coté, pour que la dragonne passe en face d'elle, emporté par son élan et sa lourde lame. Puis elle plaça un coup dans le dos de celle ci, un coup faible mais qui pourrait tout de même faire des dégâts. Malheureusement pour Eva le coup fut dévié par une longue ligne d'écaille qui suivait la colonne vertébrale d'Ombre, se fichant simplement dans l'armure lourde de la dragonne. Avec un grondement de rage celle ci se retourna violemment tandis que l'ancienne chef de Phénix peinait à ne pas se faire arraché son arme, à moitié coincé dans l'armure. La dragonne plaça ensuite un puissant coup vertical, de haut en bas, qui fut maladroitement paré par son adversaire, qui recula sous le choc. Elle continua son enchaînement d'attaques par un coup circulaire de droite à gauche, lui aussi paré, mais la xélor avait de plus en plus de mal à tenir, déjà bien affaiblie par le précédent combat et par les pensées négatives qui l'attendaient. Mais elle prit sur elle pour riposté, ne laissant pas son ennemie le loisir de placer un troisième coup, elle donna un vif coup de pied dans le bas du plastron d'Ombre, qui recula un peu, puis profita de l'ouverture pour porté un coup de la pointe de sa lame, visant le cœur. Mais la dragonne étaient une habitué des combats, et inclina légèrement son corps pour dévié le coup vers la gauche. D'une légère pression sur la lame, Tef parvint tout de même à atteindre l'épaule d'Ombre et à percer l'armure, blessant lourdement l'épaule de la dragonne qui rugit de douleur et se transforma en ombre pour empêcher son opposante de profité de cette ouverture.

Réapparaissant sur la gauche de la xélor, elle chargea, la poignée de sa lame contre son bassin, celle ci incliné de façon à percé sa cible de part en part, par le coté. Mais la xélor avait repris confiance en elle et elle dévia le coup sans trop de difficulté, faisant ensuite face à la dragonne emplie de haine. Les attaques et parades s’enchaînèrent de chaque coté sans qu'aucune des deux puisse prendre réellement l'avantage, bien que la blessure de la dragonne qui handicapait quelque peu celle ci. Frustrée par la résistance imprévu de son ennemis, Eva commençait à fatiguer, et elle fini par faire une erreur. Lors d'une parade, la dragonne inclina sa lame pour faire en sorte que celle ci glisse sur celle de son opposante, ce qui lui permit de frapper avec violence le visage de la xélor. Celle ci poussa un cri de douleur autant que de surprise et recula, l'une de ses arcades sourcilière ouverte, celle-ci saignant abondamment, l'aveuglant un peu. Mais elle ne se démonta pas pour autant, mieux, ce coup la fit se concentré sur le combat, elle oublia tout le reste et se contenta de reprendre l'avantage sur le combat, malgré ses doutes, malgré la douleur. Coup après coup, la dragonne reculait, pour finir plaquée contre un mur, puis elle fut contrainte de s'écarter de celui-ci, son ennemie frappant le mur avec violence, l’éraflant et la marquant à jamais. A bout de souffle Ombre fini par foncer dans le flanc de la xélor, voulant simplement la dégager pour pouvoir fuir, reprendre son souffle et retourner se battre. Toute haine qu'elle était, elle ne pouvait tenir face à cette ennemie, elle en était consciente. Eva trop confiante, ne vit pas se dernier coup et trébucha, quand elle retrouva son aplomb, Ombre n'était déjà plus ici.

Chapitre 8 : Colombe de sang.

Dans la partie nord du quartier, se sont des cris qui  réveil celui ci, des cris de douleur, une douleur provoqué par un combat de tout les instants, un combat qui ne signifie qu'une chose : une transformation. Solarya est une vampire depuis qu'elle à été mordue par son père, il y a longtemps de cela. Mais elle à toujours combattue sa nature, trouvant jusqu'à un vaccin pour la modifier, et redevenir « humaine ». Mais ici, dans ce monde, elle n'a rien, aucun moyen de renoncer à ce que lui à infligé son père. Et le ciel lui avait joué un mauvais tour. D'un soleil de midi ont était passé en un peu moins d'une demi heure en une nuit de pleine lune, la pire pour résister à une crise de vampirisme. Et c'est dans un nouveau cri qu'elle s'effondra, à bout de souffle sur le sol, sa vision se brouillant fortement.

Ces même cris avaient été entendu par une personne ne se trouvant pas trop loin de lieu de l’événement, et dont les oreilles, particulièrement sensible, n'avait pas apprécié le traitement. Piquée par la curiosité Aura se dirigea vers l'endroit indiqué par les bruit stridents. Elle avait remplacer sa robe blanche par une armure légère, qui dévoilait son bas ventre mais la protégeait mieux qu'une simple robe, et gênait moins ses mouvements et s'était munis d'une de ses lames,pas sa préféré elle le savait, mais elle ne se rappelait plus laquelle c'était, ou ne parvenait pas à l'invoquer. Ont ne savait jamais se que pouvait réservé cette ville, même si la première rencontre qu'elle avait faite était plutôt encourageante, elle avait entendue des bruits de combat un peu plus loin et ces cris ne la mettait pas plus en confiance.

La scène qui l'attendait confirmait ses craintes et lui donna entièrement raison. Une humaine au yeux rouge la vit arriver, et lui fonça droit dessus sans préambule. Solarya avait tiré son coutelas, toujours aussi méfiante des carreaux de son autre arme, ceux ci, en argent, pouvait aussi bien la tuer par une mauvaise manipulation que blesser son ennemi. Une soif de sang visible dans le regard, elle tenta directement de planter son arme dans le ventre de l'ange, qui partit sur le coté pour évité le coup, et riposter à l'aide de sa lame. Elle frappa son ennemie du plat de sa lame, mais avec une telle fermeté qu'elle la renvoya là d'où elle était venue. La vampire ne se laissa pas faire et bondit sur ses pied avec un cri de colère, frappant directement la lame de sa cible de la sienne, pour la poussé sur le coté, et se libéré la voie vers son cou. Mais ce fut le tranchant de la main d'Aura qui l’accueillit, l'envoyant avec une certaine violence contre un mur, la sonnant.

Solarya cracha un peu de sang, restant un moment au sol avant de levé la tête vers l'ange. Sa vision était de nouveau brouillé et sa tête lui faisait un mal de chienchien. Elle se releva tout de même et refit face à l'ange. Aura de son coté resta sur la défensive, sa lame ramenée près d'elle en place de parade. Un grondement plus faible que les précédents sortis de la gorge de l'éniripsa quand elle chargea à nouveau sa proie, mais au moment où celle ci allait riposter pour la repousser à nouveau, et bondis sur le coté, évitant amplement le coup, et se mettant en même temps à porté du bras de l'ange qu'elle pris sans attendre entre ses crocs et mordit, traversant sans mal le brassard qui protégeait celui ci. Aura frissonna, poussa un cri ou était mêlé surprise et dépit. Sa réaction ne se fit pourtant pas attendre, à peine un dixième de seconde après que les crocs de la vampire aient atteins leur but, elle donna un violent coup de paume dans le font de Solarya, l'envoyant s'écraser contre un mur, non sans y laisser un peu de son sang céleste au passage.

La vampire fini donc assommé, sa vision se brouillant à nouveau, pour s'assombrir soudainement, l'emportant dans l'inconscience. L'ange quand à elle serra son poing, sa blessure lui faisait mal...elle regarda l'éniripsa...et fut surprise de voir que son aura s'était grandement éclairé au cours du combat. Puis elle fini par regarder la tour, situé à sa droite, elle avait un objectif et ne faiblirait pas avant.

Chapitre 9 : Argent contre émeraude

Des pas précipités résonnait dans les ruelles de la partie sud, cette ville était un vrai labyrinthe et se perdre n'était pas compliqué. La preuve en était que Letana courait depuis une bonne demi heure, traversant les ruelles à vive allure, pensant à chaque fois trouvé la bonne pour se rapprocher de la tour, mais à chaque fois quelque chose d'imprévu l'obligeait à faire un détour...les avenues principales étaient pas la meilleurs idée pour aller à la tour, elles avaient apparemment été piégée, comme le témoignait l'oiseau qui avait littéralement grillé en se posant sur l'une d'entre elle, se qui avait sauvé la vie à la dragonne par la même occasion. Heureusement pour elle, un carrefours s'ouvrait pas loin devant elle...

De son coté Séléna marchait doucement dans l'une des rues adjacente, cette ville avait été crée pour repoussé et perdre ses assaillant, mais elle avait une organisation logique, et il fallait prendre son temps pour lire dans les plans de l'architecte qui avait conçus le tracé des rues et ruelles, mais à présent la demi dragonne le comprenait presque comme si elle les avaient conçue. Elle avait gardé son arc en main, et regardait attentivement chaque recoins sombre, celui ci pouvant aisément cacher un danger, elle arrivait presque à un croisement quand des pas précipité la mis sur ses gardes, elle bondis, pris appuis sur une pierre qui dépassait d'une façade encore en état et effectua une rapide ascension jusqu'à un pan de mur qui s'était effondré, dévoilant un petit bout de plancher, assez large pour lui faire une plate-forme de tir...

La dragonne aux yeux émeraude se jeta au sol et roula sur elle même, la flèche passant au dessus d'elle pour aller se ficher dans une porte à moitié pourri qui se brisa au choc. Elle se planqua derrière un mur tandis qu'une autre passa tout prêt de celui ci, lui tranchant net quelque cheveux. Elle gronda, contrariée, d'abord les ruelles tortueuse et maintenant elle flèches tiré par quelqu'un qu'elle ne pouvait pas voir !

Sa cible avait prit la peine de bien se cacher...cela lui permettrais de survivre quelque minutes de plus, le temps qu'elle se déplace pour avoir un angle de tir plus favorable. Séléna quitta son poste de tir en bondissant au sol, se réceptionnant d'une roulade, et partis en longue foulés agiles vers un autre mur effondré qui pourrait être plus propice à ses tirs. Cette ville n'était pas si ennuyeuse après tout !

Elle hésitait sur la conduite à tenir, soit elle sortait de sa cachette, au risque de se prendre une flèche soit elle restait là jusqu'à que ce qui l'a chassait trouve un angle plus dégager et l'abatte sans difficulté. Son hésitation fut de très courte duré, elle n'était pas chassée mais chasseresse d'habitude, et elle avait l'intention de le montré ! Rugissante elle sortit de sa barricade et couru, chargeant elle ne savait pas trop quoi.

Elle fut surprise de la manœuvre suicidaire de sa cible, tellement surprise que sa première flèche tapa le pavé bien loin de Létana, sa deuxième fut plus précise mais la dragonne l'intercepta d'un de ses gantelet et la brisa net, sans ralentir son allure, et il en fut de même pour le deux suivante, avant que Séléna décide de mettre son arc de son dos et de chargé elle aussi, prenant son arme de corps à deux mains dans un cri de défis. Défis que son adversaire releva sans hésité avec un rugissement.

Le choc fut violent et toutes les deux s'engagèrent dans un combat spectaculaire, alternant entre les parades et les attaques, chacune bien déterminer à vaincre son adversaire. Ce balais dura de longue minutes, chacune virevoltant dans les airs, autours de l'autre, tantôt s'éloignant, tantôt se rapprochant. Puis le duel se modifia doucement, après une rage guerrière, il se mua en un combat imprégné de respect mutuel. Il continua encore et encore, jusqu'à se que la pointe de Séléna passe entre les deux poings de combat de Létana, celle-ci se reculant et faisant pression sur la lame pour la stopper. Puis le temps s'arrêta, aucune des deux ne pouvait se dégagé de l'autre, chacune regardant l'autre. Une idée frappa Séléna un long instant d'après, et elle lâcha son arme pour aller saisir son arc. Mais exactement au même moment la dragonne sortie ses mains de ses poings de combat et saisit vivement et avec fermeté les mains de la femme en face d'elle, la regardant avec plus d'insistance. La demi dragonne écarquilla les yeux, se calmant l'instant d'après en ne voyant aucune agressivité dans le regard de la personne aux yeux d’émeraude en face d'elle. Les deux se regardèrent un long moment, puis se fut Létana qui fit le premier mouvement. Elle tira doucement ses mains vers elle, faisant de se fait approcher la demi dragonne, puis la fixant continuellement, elle déposa un doux baiser sur ses lèvres, et s'éclipsa sans un mot de plus, récupérant ses deux poings de combat. Laissant Séléna figée par le choc...et le doute.
avatar
Opheliana
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Siège de Cristal

Message par Birth le Ven 16 Oct - 20:28

Niveau fond rien à redire. Les combats son clairs et intéressant, il y a pas mal de variation et des jolis passages. J'aime assez l'histoire, et la suite s'annonce grandiose !

Quelques prises de risque intéressantes, comme le passage en 1ère personne pour Aura. Ca rend bien et c'est maitrisé, j'ai adoré !

Pas mal de ref' de ci de là, pas mal pour petite Muu et j'avoue que ça m'a fait plaisir.

Il est rare que j'ai des choses à te redire sur le fond, t'as de l'imagination à revendre et tu connais bien ton univers (que je kiffe toujours autant tiens). Et tu prouves une nouvelle fois que les combats tu gères.

Sur la forme...bah là par contre deux trois trucs à redire...

Déjà la relecture, pas mal de répétitions de et de fautes qui gêne (sur un passage j'ai eut du mal à comprendre les actions qui se déroulaient). Ponctuation assez pronnoncé également, parfois ça donne des phrases trop longue et ça casse le rythme. Des cafouillages au niveau du temps, un coup on raconte ça au passé, un coup au présent...c'est assez dur de se fixer au final.

Donc ouais une relecture serait la bienvenue (si vraiment t'as la flemme, et c'est compréhensible, je veux bien le faire). T'as une super histoire pour le moment et elle mériterait une forme aussi bonne ! ^^

Dernier point mais là c'est juste un avis perso, peut être changer le nom "Chapitre". Ca peut paraitre con mais comme on est sur des batailles changeante beh tu pourrais personaliser ta nouvelle en prenant des noms originaux (Ca pourrait être "Fragment un, fragment deux" ou bien "Combat"). Mais là c'est vraiment à toi de voir !

Bref c'est cool, améliorable sur la forme, excellent sur le fond et...

avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1366
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Siège de Cristal

Message par Shiki Van Shërza le Sam 17 Oct - 15:29

Eeeeet... Il est temps de commenter un peu cette nouvelle ! ^^

On va commencer par ce qui fâche le moins en général, le fond. Et bien... J'aime beaucoup l'idée en fait, ça fait beaucoup penser à un Hunger Games sur la manière de le présenter, et ça change un peu, vu que c'est bien la première nouvelle sur cette forme là. ^^
Asser surprit par ce texte donc, je m'attendais pas du tout à ça, et c'est une agréable surprise. Plutôt agréable à lire sur la majorité -malgré quelques fautes à certains endroits, mais rien de grave-, et un enchainements plutôt rapide de l'action, qui passe d'un personnage à l'autre, et d'un combat à un autre avec parfois de petites pauses sur la cité, l'histoire ou le décor, ça donne un bon rythme à l'ensemble je trouve. ^^

Même remarque que Birth sur le passage à la première personne, il a tout dit. ^^

Pas grand chose à redire sinon sur le fond, mis à part que j'ai envie de voir la suite ! :p

Pour la forme... Bah comme dit plus haut, un peu de relecture ferrais du bien, quitte à le faire par quelqu'un d'autre. ^^' (Même si je suis mal placé pour dire ça, car j'ai le même soucis.)
Quelques fautes sur le placements des virgules, des erreurs d’inattention, et une remarque sur le chapitre 9, asser confus parfois. En effet, essaye d'utiliser autrer chose que "Elle" parfois dans cette partie, car on s'embrouille un peu entre les deux perso, ça passe de l'un à l'autre sans marque visible autre que l'espace entre les deux bouts de texte. ^^'

Bref, je pense pas avoir plus à dire que ce qui a déjà été dit par d'autres, mais bon début en tout cas, j'aime beaucoup l'idée, et j'ai hâte de voir comment tu va développer ça par la suite ! :p

Et j'ai pas d'image pour dire que je veux la suite de mon côté, mais je demande la même chose quand même, nah !
Je peux avoir la suite ? :3
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 23
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Siège de Cristal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum