Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Mama Koi le Dim 20 Déc - 16:44

[Hrp] Bien le bonjour et voici un nouvel écrit de ma part! C'est un petit début, pas bien long mais c'est surtout pour êtres sur qu'il n'y a pas de problème avec ce type de narration. Donc n'hésitez pas à faire part de votre ressenti sur cette Nouvelle basé sur l'univers de TsW.

Ps: Les six personnages apparaitrons, je ne vous ai pas oublié Wink.

Ps2: Merci à Pierre pour le coup de main dans le choix du style de narration.

------------------------

Les premières lueur du jour percent enfin mes rideau crasseux, il est temps que j'aille dormir. Je décide donc de me lever de mon siège de cuir rapiécé. En passant devant un vieux miroir ébréché, je peux voir ma face de revenante plus cerné qu'un château fort, ma tignasse est emmêlé comme une botte de foin, résultat d'une nuit entière sur les MMO.
Bon je dois aller dormir, au lieu de rester comme une idiote devant mon reflet. Je traverse donc mon appartement en direction de ma chambre. Je retire mon débardeur qui commençait méchamment à me coller à la peau à cause de la transpiration, j'ai toujours tendance à chauffer quand je suis en raid, surtout quand le dps m'insulte.

J'enfile en vitesse un autre haut, un t-shirt trop grand qui me sert de pyjama, et je suis fin prête pour m'assouplir. En m'allongeant sur le lit, je regarde la grande trace de brûlé qui couvre la majorité du plafond, ma première crise de terreur que j'ai fait en emménageant ici.
J'ai beaucoup de mal  à me faire à un nouvelle environnement, j'ai du faire trois crises avant de m'y sentir chez moi, quand on est normal ce genre de problème c'est juste un mauvais moment à passer, mais quand on est aptes a faire sortir de la foudre et des langues de feu de son corps c'est tout de suite plus dur à gérer.

Le sommeil commence enfin à venir, espérons que les cauchemars me laisseront en paix ce soir. Des coups frappé à la porte me sorte un peu de ma torpeur. Mon cœur s'accélèrent, l'angoisse monte, puis redescend que je reconnais la voix de Tobias.
« Madame Cata j'ai votre courrier ! » Déclara d'une voix forte le gamin en martelant la porte.
Je sors donc de mon lit, en jetant un regard à mon réveil je vois que j'ai dormis à peine une demi-heure. Je soupire et vais ouvrir à mon visiteur. A peine eu-je le temps d'ouvrir, que le gosse grassouillet entre en vitesse. Tobias est une des seules personnes qui ne me stresse pas, peut êtres parce qu'on est semblable. La première fois qu'il est venu, c'était parce que ses camarades avaient envoyé leur ballon dans une de mes fenêtres que j'avais laissé ouverte. Tobias pour ce faire accepter par ses petits copain est monté jusqu'à mon appartement et avait osé frapper à la porte de la sorcières de Butcher's alley. Je me demande encore qui a eu le plus peur de nous deux ce jour là. Par chance mon ordinateur était resté allumé, donc on a entamé la discussion là dessus, il ma fallut du temps pour m'y habituer mais maintenant, il va chercher mon courrier et échange je l'aide dans la plupart de ses jeux.

Tobias me dévisage un instant de la tête au pied en rougissant, ma tenue plutôt légère dois mettre en émoi ses instincts de pré-pubère, mon col trop grand viens glisser le long de mon épaule droite, finalisant le cliché.
«Alors Tobias tu as du courrier pour moi non? »
je suis trop pressé de me rendormir pour êtres plus courtoise, en temps normal... bah déjà j'aurais pas cette tenue en temps normal.
« Euh oui ! Désolé! » Se ressaisie le gamin en tendant une grosse lettre apposé d'une croix rouge. Je m'en saisis avec appréhension.
« Je vois...et bien merci Tobias, je vais aller me coucher et... »
« Vous aviez dit que vous m'expliquerez la strat du Sans-Soleil ! »
« Écoute je viens de finir trois raid d'affilé avec une équipe en mousse, on verra la prochaine fois. »
Mon ton c'est radoucis sur la dernière phrase, histoire de pas vexer Tobi.
« M'okay... mais je peux vous poser une question ? »
« Oui ? »
« Il vaut le coup Wakfu ? »
« Nan il est chiant. »
« Mais pourtant je vous ai vu y jouer ! »
« Raison de plus pour me croire non ?
« Oui m'dame Cata ! »

Le garnement repasse la porte, l'air un peu déçu, mais bon dans mon état j'aurais pas pu êtres attentif à ses questions, retournons dormir...

En faisant le chemin jusqu'à mon lit, j'ouvre l’enveloppe et jette un rapide coup d’œil à la lettre. Un ordre de mission... ils m'en envoient encore. L'Ordre ma déjà envoyé beaucoup de ce genre de lettre, mais j'ai jamais répondu, je me moque des templiers. déjà que je supporte très mal de sortir sur le palier, pas question que j'aille dans des endroit aussi dangereux que ceux de leurs « missions spéciales », comme ils disent. Connaissant mon dossier les templar me laisse en paix, malgré mon nombreux refus de me joindre à leurs expéditions.

Je me jette enfin sur mon lit, me laissant lentement dériver vers les bras de Morphée, un sommeil calme et paisible viens m'étreindre, le temps passe …
*Toc toc toc*
Quand quelqu'un se remet à frapper à ma porte. Je jette un rapide coup d’œil à l'heure qu'il est … dix heure, j'ai dormir un peu plus de deux heure, Tobias est vraiment têtu !
C'est pas très sympa mais je me retourne dans l'autre sens et tente de me rendormir, il attendra que je sois réveillé !
*Toc toc toc*
Il insiste l'animal ! Il va vite comprendre que je dors, enfin...j'espère.
*Toc toc toc*
Mais il est chiant !! Bon il dois avoir oublié quelque chose.
Je me lève à contre cœur, me traînant jusqu'à la porte. Je l'ouvre d'un coup sec... et je me stop avant de dire un mot.

Ce n'était pas Tobias, mais deux jeune femme aux cheveux coloré. Mon stress grimpe en flèche tandis que mon cœur s'amusait à faire un solo de jazz et surtout du coin de l’œil je vois des étincelles crépitaient au bout de mes doigts.

Je vais pas tarder à faire une crise...
avatar
Mama Koi
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 102
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 23
Localisation : Je sais pas ... ya de la lumière là bas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Bluefox82 le Dim 20 Déc - 17:00

Eh bah! Le style d'écriture est sympa, et la mise en situation est drôle, au même titre que le personnage.
On voit bien le même style d'introduction à la TSW (côté Templiers je parle), donc bien joué au niveau de la forme!

C'est comique, c'est sympa. J'attends de voir la suite! ^^
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Albynn le Lun 21 Déc - 10:21

Ho mon dieu, je m'attendais pas à ce genre de truc, mais c'est géééénial XD
Et la petite ref à Wakfu en plein milieu, tellement inatendue et brute que c'en est comique!

Je m'attendais à ce que tu commence un peu comme tout les autres: "je suis un perso normal et des gens débarquent pour m'enroler" alors que non, elle est DEJA enrolée. Ou alors jépacompris.
Et l'aspect introvertit du personnage fait un peu pitié, donc on s'y attache déjà. Bref, un bon gros pouce!
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Birth le Ven 15 Jan - 10:43

Me revoilà pour continuer ma nuée de com' !

Tenshi : qu'est-ce que j'ai pensé de ta nouvelle ?

Cette question me fait m'en poser une autre : Et toi qu'as-tu pensé de ta nouvelle ?!

Parce qu'on est en face d'un texte bien mieux maitrisé que tes précédents ! Au niveau de la forme tu as chopé le truc avec le temps de la narration et le point de vue, tu ne fais presque pas de fautes là-dessus et c'est très plaisant. Ca entraîne aussi une certaine aise dans ton écriture, et tu fais beaucoup moins de fautes d'orthographe ! C'est tout bonnement ton plus beau texte alors continue dans cette voie.

Au niveau du fond c'est très maitrisé aussi, ton personnage est intriguant et bien construis...on a envie de le revoir au plus vite. Tu nous arraches des sourires avec un humour ne venant pas créer de dissonances de ton avec ton histoire. Si dans ta précédente nouvelle c'était l'absurde qui venait nous faire rire (a l'image de la smoothie machine), ici se sont les éléments cohérents de ton histoire. Les réactions et la façon de penser de Cata en tête de liste.

Donc c'est super prometteur et c'est bien mieux maitrisé, j'attends la suite désormais !
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Shiki Van Shërza le Ven 15 Jan - 13:46

Si y'a bien un truc que je peux dire lorsqu'on commente après Birth... Bah c'est qu'on a l'impression de plus rien avoir à dire sans répéter ce qui a déjà été dit, tellement il résume bien la majorité de ce qu'il y a à dire sur une nouvelle ! xD

Petite blague à part, je doit avouer que j'ai été agréablement surprit par ce début de nouvelle, bien que trop court à mon gout, mais je suis mal placer pour me plaindre sur ça ! :p
Comme dit dans les commentaires précédents, on voit une vrai évolution dans ton écriture, et le texte semble déjà plus maîtriser que les précédents. Le style d'écriture différent joue peut être, qui sait ? En tout cas, moins de fautes et plus agréables à lire que tes précédentes nouvelles, je trouve. Du moins de ce que j'avais lut de celles là. ^^'

+1 sur la référence à Wakfu, je pense que c'est bien résumer le jeu. xD

Le début est bien sympa en tout cas, et l'aspect comique rajoute pas mal au charme de la nouvelle, et marche bien, en plus ! J'ai sourit à quelques moments, je doit bien l'avouer ! xD

Rien à redire sur ton personnage... Et bon sang, je la plaint quand même la pauvre... Je suis curieux de voir comment elle va faire pour se débrouiller une fois sortie de son "environnement naturel". xD
Et curieux de voir ce que vont donner aussi nos personnages dans ta nouvelle, surtout en voyant cette fin, dont les deux femmes sont facilement identifiables je pense. :p

Bref, bon travail pour ce début, et hâte de voir la suite ! ^^
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 23
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Mama Koi le Ven 5 Fév - 13:12

[Hrp] Voila une vrai partie cette fois ci, j'ose espérer que sa vous plaira. Bon pour l'instant le flou se maintiens sur le passé de Megan, mais tous sera dévoilé en temps voulu.

Shiki: Merci pour le com', et vu le nombre de smiley, tu as dû te marrer :3.

Birth: Merci pour ton retour, et surtout d'avoir notifié mon évolution pour rapport à mon premier écrit^^ (je me sens valorisé, senpai notice meeee!).

Albynn: Content de voir ton enthousiasme, et oui Megan est déja une templière (osef si ce mot existe pas.)

harkane: Concis et efficace toujours un plaisir d'avoir ton retour sur mes écrits.




Chapitre 1: Le secret du métal et de la foudre.

« Bonjour ! » crie presque la jeune femme aux cheveux rose, tandis que l'autre aux cheveux bleue me regarde avec appréhension, et peut êtres un peu de gène vu que mon putain de col glisse de nouveau le long de mon bras. Mes jambes sont désormais de plomb et mes doigts se crispe sur le bois de ma porte, de grosse goûte de transpiration commence à me couler dans les yeux, je dois vite leur dire de partir, je tiens pas à avoir un double homicide involontaire sur le dos.

« Rose.. » Se contente de dire la bleue, en enchaînant sur un mouvement de tête dans ma direction. La rose cesse de sourire et prend un air plus sérieux en s'approchant de moi. J'essaie bien de lui dire d'arrêter, mais mes cordes vocales semblent au moins aussi tétanisé que le reste. Un sourire plein de compassion s’épanouit sur le visage de miss bonbec, encore, faut vraiment que je lui dise de pas m'approcher.

Alors que mes doigts semblent disjoncter au sens propre du terme, la gourgandine écarte les bras et m'enlace avec tendresse. Pour le coup je m'attendais pas à ça, mais le plus inattendu c'est que au lieu de m'aliéner encore plus, l'étreinte me calme, et pas qu'un peu c'est comme si le monstre en moi se transformait en lapin.
« Ça va mieux ? On aurais dit que t'avais vu Shiki au réveil ! »
La femme au cheveux bleue glissa un regard en coin à la tagada.
« Oui... je vais mieux. »
Rose se décolla de ma peau transpirante et me sourit de plus belle, maintenant que j'arrive enfin à me focaliser sur son visage, bon dieu quelle tronche étrange. Un tatouage couvre la moitié de son faciès, ses yeux sont rose vif, comme ses cheveux court en pétard, ses joues ou encore son débardeur.

« Tu nous fais entrer ? »
Demanda Rose.
Je sors de ma rêverie, et vu le feu qui parcours mes joues je dois certainement rougir.
« Euh oui ! »
Je fais donc entrer mes invitées dans mon taudis, c'est dans des moments comme celui ci que je me dis que le rangement c'est pas pour les chiens. Quand la bleue passe la porte j'en profite pour la dévisager discrètement, ses traits sont plutôt asiatique, ses cheveux bleue claire son plus aplatit que ceux de sa comparse, sa discrétion jure étrangement avec la voix aigu de Rose. Je les invite d'un mouvement de tête à s’asseoir à la table du salon. A peine le postérieur de la bleue a touché la chaise que Rose se mit à causer.

« Désolé de débarquer à l'improviste,  Elle c'est Shiki... »

« Salut ! » Déclare Shiki en souriant.

« ...et moi c'est Rose, nous sommes toutes les deux dans l'équipe d'intervention pour Solomon Island, dont tu fais partie... et nous sommes venus pour savoir si tu allais te joindre à nous ? »

Solomon Island ?! Raison de plus pour ne pas y aller !

Elle change de ton à une vitesse incroyable, l'instant d'avant j'étais persuadé qu'elle allait me parler de caramel et de nougatine. Et là elle me cause avec calme et détachement. Mais Rose reste bizarrement funky par rapport à ma vision grise du monde réelle, un sucre d'orge planté dans le bitume...

« Je.. non... je peux pas... »


Cette fois ci c'est Shiki qui me répond.

« On a lu sur ton dossier que tu étais sujet aux crise d'angoisse, mais une page manque, donc impossible de savoir qu'elles sont les causes. Mais ne t'en fait pas on n'avaient pas l'intention de te forcer ou quoi que ce sois. »

Ouf, j'ai cru qu'elles allaient m’enrôler de force !

« Enfin bref, on voulaient savoir si tu voulais sortir... de ton isolement. »

On sent la femme de dialogue dans la dénommé Shiki, elle explique avec calme et simplicité, des choses qui sont pas calme et pas simple. Une ombre coloré pour Rose.

« C'est gentil, mais je peux à peine sortir de chez moi, alors là bas... et à votre place je n'irais pas non plus ! »

« Un membres de l'équipe est déjà là-bas, pas question de le laisser seul. Et puis les survivants on besoin d'aide aussi. » déclare Rose.

*A partir de maintenant nous sommes des héros, plus question d’espérer que quelqu'un viens nous sauver la mise.*


Pourquoi je me souviens de ça maintenant ? La phrase que m'a dit mon frère le 13 décembre 1998...

Les raclements de chaises sur le sol me sortent de ma rêverie, les deux demoiselles s'étaient levé.

« Bien nous devons y aller, désolé du dérangement, n'hésite pas à nous contacter si tu change d'avis ou si tu veux juste parler ! » Dit Rose, son sourire de retour sur son visage.

« Déjà ? »

« Oui nous devons passer par le Q.G pour une session d’entraînement et récupérer notre matériel. » Renchérit Shiki en prenant la main de Rose dans la sienne.

L'amour entre femme... j'ai rien contre ça, mais je trouve ça vraiment peu ragoutant.
Je raccompagne les deux femmes colorés sur le pas de la porte.

« Nous partons dans trois jours, si jamais tu changes d'avis ! » Lâcha Shiki en se retournant un sourire aimable aux lèvres.

J'opine de la tête, et referme doucement ma porte, ensuite je me colle à cette dernière et me laisse glisser au sol, mes bras étreigne mes genoux avec stresse. J'ai envie de les suivre, mais je me rappel de beaucoup de mauvais moment, c'est la première fois que des membres des templiers viennent jusqu'à chez moi, et au lieu de me causer de devoir, et de sainte croisade, ils se sont à peine posé quelque minute pour me demander si je souhaitais les rejoindre... Non non non, je vais les ralentir, je ne maîtrise même pas mon anima, mais on peut m'apprendre au Creuset...

Plus question de dormir, je cours jusqu'à mon placard où je range tout mon merdier, je farfouille dans nombre de carton remplit de bêtise, comme des vieilles consoles et des jeux préhistorique. Je fini par tomber dessus, le portable que les templiers m'avaient donné , mon psy m'avait enregistré nombre de chanson dessus pour ma thérapie, des chansons qui me permettaient de m'enfermer dans une bulle protectrice imaginaire. Je retrouve aussi mon casque audio, quelque part sous une pile de cd.

Erf le portable est déchargé, où j'ai bien pu mettre le chargeur ? Mon regain d'énergie  était de courte durée, la fatigue reviens à l'assaut sournoisement. Je m'étends sur le dos mon casque sur les oreilles, relié au portable éteint.

Je me laisse encore emporter par le sommeil...

( https://www.youtube.com/watch?v=QGTzMvXTUiY )

Tiens mon casque fonctionne ?!

*People shufflin' their feet *

Je ne me souviens pas de cet air...

*People sleepin' in their shoes *

C'est entraînant pourtant, soudainement j’entends un bruit dans la cuisine, ou plutôt je le vois vu qu'une grosse onomatopée formant le mot « Boom » surgit du couloir.

Quand je quitte mon lit mes jambes sont légère, comme si j'évoluais dans l'espace.

*Don't feel like Satan, *

Une créature ailée, à buste de femme, est perché sur ma table, une paire de corne jaillit des deux cotés de son crane.

*But I am to them *

Subitement la créature reprend son envole par la fenêtre brisé, je lui cours après, je me penche à la fenêtre, beaucoup trop d'ailleurs et je tombe en avant, et quand je heurte le sol...

...je me réveille en sursaut.

Mon casque à glissé de ma tête, j'ai du bouger pendant mon sommeil. Je me saisit du portable, il est  allumé... sur une chanson de Neil Young.

« Keep On Rockin' In The Free World... » je lis à haute voix.

Le portable à du se recharger avec mon anima, j'ai tendance à relâcher de la foudre quand je dors d'un sommeil agité. Je me lève donc, et cette fois ci mes jambes sont aussi lourde que d’habitude, la fenêtre de la cuisine est intacte, la nuit s'est couché derrière mes carreaux, je suis vraiment déréglé pour dormir toute la journée.

Attends...

Un sac de peau brun trônait sur ma table, une petite note est accroché dessus.

« Courage en gélule, ne pas utiliser plus d'une à la fois, espacer les utilisations d'une heure. »


Du courage en médicament, c'est vraiment bidon... et si c'était vrai ?

J'ouvre le sac de peau brune, et cinq petites gélules noir et rouge glissèrent sur ma table.
Qui a bien pu me laisser ça là... pas question que je gobe ça sans savoir ce que c'est exactement, peut êtres de la drogue, les deux demoiselles de toute à l'heure sont elle des junkies ? Ça expliquerais leur couleur de cheveux...

Je range en hâte les pilules dans le sac et tire sur les cordelettes pour le refermer. Ils ont dit qu'ils allaient au quartier Général des templiers, je pourrais p'tête les retrouver là-bas.

Sortir en pleine nuit est moins stressant qu'en plein jour, c'est déjà ça. Je descends les escalier de mon immeuble tandis que je referme mon pull sur un vieux t-shirt froissé, mon jeans n'est pas dans un meilleurs état d'ailleurs, il est  une heure du mat à ma montre, peu de gens doivent traîner à cette heure ci. Mais devant la porte d'entré, mes vieux démon reprennent le dessus, je doute, j'angoisse, je tremble même, encore une fois mes jambes refuse de bouger.

Pourquoi pas essayer... ces pilules, je suis quasi immortel, elles ne peuvent pas me faire de mal. Je fais tourner la gélule entre mes doigts, fasciné par les reflets sur la partie rouge. Je ne devrais pas... mais sinon je n'y arriverais jamais.

Je prend ma respiration et engloutit le médoc, je sens rien de spécial, j'ai un peu moins peur mais c'est pas  exceptionnel... J'ai une idée ! Je remonte l'escalier en vitesse et récupère mon portable ainsi que mon casque. Je lance la lecture aléatoire.

(https://www.youtube.com/watch?v=ZnlP53zXJ6k)

Ce thème... je l'ai déjà entendu, il me calme et m'excite à la fois, je me sens aventureuse, c'est ça l'effet des pilules?

En avant! je fais un pas... puis deux et ainsi de suite. La rue est étroite la lumière des lampadaires n'arrive pas à éclairer la majorité de celle ci. Personne n'est encore visible, je me met à courir, plus vite ça sera fait plus vite je pourrais rentrer... nan je me mens à moi même, je cours car j'ai envie d'avancer, je retombe en enfance, pas une enfance meurtrit, mais une jeunesse aventureuse, mon cœur bat dans ma poitrine pour autre chose que de la peur ce soir.

Comme si je ne l'avais jamais oublié sa direction je me dirige vers le quartier des secrets, j’aperçois le palais des templiers impressionnant, sublimé par le thème de ce dessin animé de mon enfance. J'ai une mission à remplir ce soir, et je m'en acquitterais avec fierté, même si c'est une mission banale! Je ramènerais les pilules à Rose et Shiki !

Je monte les marches avec vivacité, les gardes ne m'arrête pas, ils m'ont sûrement déjà vue passer le portails. Ils me regardent, mais je m'en cogne! Ce soir la timide Megan n'existe plus.

Je tapote à la porte du Creuset.
Personne ne répond.
J'entre donc... et percute presque monsieur Sonnac qui partait dans l'autre sens, certainement pour m'ouvrir.

"Excusez moi mademoiselle j'avais un peu la tête dans les nuages, vous souhaitez?"

"Euh, deux de vos agents... Rose et Shiki..."


"Je ne connais pas tout les noms par cœur malheureusement." Ajoute Sonnac avec un sourire sympathique.

"Les deux jeunes filles avec des cheveux bleue et rose..."


"Ah eux... si vous souhaitez leur parler elle sont partit aujourd'hui même."

"Hein?!"

"Et oui ne prenant pas l'Agartha elles ont dû avancer leur départ."

"je vois..."

"Bon je dois rentrer chez moi, bonne fin de soirée mademoiselle!"


Sonnac s'en alla, me laissant seule devant le Creuset, j'entre pose le sac sur le bar et m’assois. J'ai encore échoué, bah à force on s'y fait... ou pas.

Je lâcherais pas l'affaire cette fois ci ! Je saute littéralement de mon tabouret, et m'approche des malles contenant les armes d’entraînement. Si je dois retourner sur cette île maudite, je dois êtres apte à me défendre !

J'ouvre l'une d'elle, des sabres... essayons ! Je me saisis de la lame, je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit si lourde, j'arrive à la maintenir à la verticale et fonce sur le premier démon d’entraînement, heureusement que ma lâcheté n'est pas là ce soir, sinon je n'aurais pas pu approcher ce genre de créature.

Le sabre s’abat sur une de ses épaules et entame à peine la chair. Je relève la lame et recommence, bien décider à apprendre le maniement des armes. Je l'abat avec plus de hargne, mais rien n'y fait je n'arrive pas à transpercer sa peau.

Je repose avec précautions l'épée à sa place, et ouvre une autre caisse, des griffes de ninja ! J'ai toujours trouvé ça classe, mais est-ce vraiment puissant ?

J'en trouve une paire à la taille de mes paluches et enchaîne les coups sur la créature inexpressif, c'est encore moins efficace que le sabre, au moins je tape plus vite.

Telle une gamine qui ouvre ses cadeaux de noël j'ouvre une caisse de marteau.

*Trop lourd...*

Une caisse de fusils et de pistolet.

*Je sais même pas retirer le cran d'arrêt...*

Une autre caisse de... d'assiette ? Et de poupée en fils de fer ? La dernière contiens elle des livres... Les tournure de phrase sont chiadé mais j'arrive à comprendre l'idée, ça cause de saignement et de sacrifice...

pas question que je manie le sang, c'est répugnant et je suis hémophobe. La poupée de fer m'intrigue au plus haut point, quand je la touche ma peau colle à la surface de métal, comme si mon anima était attiré par cette effigie. Et si c'était un truc lié à la magie, comme du vaudou...

Je tends la poupée vers un démon, mais rien ne se passe. Je me concentre et fait le vide dans ma tête... et visionne de la foudre ? Mais non je veux pas visionner de la foudre !

Un bruit de fin du monde retentit dans la salle, mes doigts serré autour de la poupée grésille de petit éclair et une grosse trace de brûlé couvre une partie du dallage blanc.

Des bruits d'applaudissement lent monte du fond de la salle suivit de bruit de pas, et tout ça proviens d'un géant roux et barbue sortant de l'ombre telle un mauvais méchant de comics.

« Vous avez finis par trouver votre voie Mademoiselle Cata. »

Mon mode super héros fond comme neige au soleil. Alors ça dur environ deux heures cette audace, maintenant je suis tétanisée sur place à la vu du colosse.

« Comment vous … vous savez mon nom ? »

« Parce que c'est inscrit sur mon ordre de mission. »

« Vous êtes... »

« Arsen Korudo, mais appel moi Arsen. Alors comme ça on viens d'apprendre à utiliser son anima, bien comme ça on a pouvoir s’entraîner un peu... »

« Je viens de finir … dé... désolé je dois... y aller... »


« Savoir faire des étincelles, c'est pas un entraînement ! Aller gamine je vais te transformer en vraie guerrière avant qu'on partent écraser des monstres d'un autre monde !»

Sur ses mots il m'attrape par les épaules et m’entraîne vers le centre du creuset, de sa gorge puissante monte un rire ressemblant à un rugissement.


La nuit va êtres longue... Comme une énorme crise.
avatar
Mama Koi
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 102
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 23
Localisation : Je sais pas ... ya de la lumière là bas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Opheliana le Ven 5 Fév - 13:37

Ah bah...ah bah ok...c'est du lourd ça, franchement bien joué. Y a quasi pas de fautes (ou je ne les aient pas vus tellement j'étais concentré dans la lecture), y a du détails, et ça bouge...ça bouge enfin ! :p

Nan franchement continue ainsi, c'est très bien foutu, j'adore ta progression dans l'histoire, lente et précise, plus ça avance et plus j'ai hâte qu'elle rejoignent les autres !

En bref un grand GG à toi, de un pour la maîtrise de ton perso, de deux pour la maîtrise des éléments qu'il y a autours d'elle ^^
avatar
Opheliana
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Shiki Van Shërza le Ven 5 Fév - 13:50

Ah, les cheveux de Shiki au réveil... C'est un tel bordel que ça en devient effrayant, même pour sa femme ! xD

Blague à part, c'est un bon texte que tu nous livre là, et plus long que le précédent en plus ! Et j'ai autant aimer que le précédent, je doit le dire. ^^
J'ai d'ailleurs bien aimer comment tu utiliser et fait agir nos personnages, même si le passage est plutôt rapide. :p

Fait par contre gaffe à certaines fautes assez bêtes que tu fait, j'en ai relevés quelques unes, mais sinon c'est bien écrit dans l'ensemble. ^^

Désolé pour ce commentaire assez court mais il me reste peu de temps avant de retourner en cours. Sache en tout cas que j'ai bien aimer cette partie là aussi, et que j'ai hâte de voir ce que tu nous réserve ensuite ! ^^
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 23
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Bluefox82 le Ven 5 Fév - 14:06

Et bien c'est pas mal du tout! Je laisse place à une petite liste de ce que j'ai trouvé bon ou pas dans ce passage:

Les +.
-Le monde de TSW qui est bien retranscrit. On remarque l'introduction du jeu...
-Les persos que je trouve sympathiques. Le point de vue de Cata l'est tout autant.
-L'humour est présent, notamment avec quelques tournures de phrase: "Un sucre d'orge planté dans le bitume" m'a bien fait rire.
-C'est agréable à lire, c'est aéré et la trame semble bien dessinée.

Les -.
-...Mais certains passages auraient pu mériter plus de développement. Pas grand chose cependant, il faut pas oublier que c'est un point de vue interne mais de plus amples descriptions auraient été les bienvenues, notamment en ce qui concerne le BG de TSW lui même (exemple: fournir plus de détails sur le Creuset.)
-Ton orthographe s'améliore, mais il reste encore des fautes. Attention à la concordance des temps et au genre des différents groupes de noms communs.

En bref.
Un passage très sympa à lire, qui annonce la couleur pour la suite. Il te manque juste un peu de précision dans tes paragraphes, mais sinon après c'est du tout bon!

La suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite!~
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Albynn le Ven 5 Fév - 20:06

Heyhey! Sympa tout ça, c'est un ensemble qui promet de la bonne baston!
Je pensais Arsen plus réservé, mais après tout, c'est vrai qu'on peut facilement se laisser au gout de la baston et de la raillerie quand on veut oublier, donc c'est raccord!

Je rejoins Nico! Suiiiite! Very Happy
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Mama Koi le Mer 2 Nov - 13:23

[Hrp] Voici donc le chapitre deux des aventures de la petite troupe! Un partie un peu moins fournis que la première, mais nécessaire. J'ose espérer que j'ai respecté le caractère de vos personnages!

Ophe: Pas tant que compliment sinon je vais rougir! Mais merci ça fait du bien à l'égo!

Shiki: Merci Shikouille! Content que ça te plaise et que ton personnages soit respecté!

Harkane:  Ton commentaire est apprécié et bien construit! merci d'avoir pris le temps de le rédiger, ce chapitre sera pas très fournit mais j'espère qu'il plaira quand même.

Albynn: Tu l'as enfin la suite^^ ! j'espère que Arsen sera mieux représenté ainsi et j'espère que tu appréciera, merci de lire!



Chapitre 2: Le Premier Pas.


Megan
Le bruit de mon réveil me chatouille les oreilles de nouveau, ça fait déjà deux nuits que je me réveil, dans le noir en flippant à l’idée de devoir retourner au creuset, cette maudite salle d’entrainement est encore plus creepy une fois Arsen dedans. Moi qui croyais avoir affaire à un mentor bienveillant, j’ai vite déchanté.
Arsen Korudo devait prendre des pilules qui change le comportement lui aussi, car à partir de la deuxième soirée, le bougre c’était refermer comme une huitre.
Au revoir le type chaleureux et bienveillant, et bonjour le vieil aigri. Bon ce n’est pas le tout de rester sur le dos, mais je me lève et commence  à m’habiller convenablement, bien que je néglige un peu ma toilette, de toute façon je vais puer la transpiration dans peu de temps.
Je claque la porte de chez moi et referme à clef, je n’ai pas pris de pilule depuis le premier soir. Mais j’ai gardé mes écouteurs pour m’isolé mentalement. Le chemin se fait sans accroc, la Butcher’s Alley est plutôt calme à cette heure-ci. Une fois arrivé au siège les gardes de nuit me salut d’un geste de la tête.

« Mademoiselle. »

« ‘Soir… »

J’ai un sacrée coup de stress alors que je les ai juste salué, je suis vraiment quelqu’un de lâche, je remonte au pas de course et pousse les lourdes portes du Creuset. La salle d’entrainement est divisée en deux parties, la deuxième partie est couverte d’un dallage blanc et de nombreux démons son attaché  à des croix de fer, alors que la première partie est recouverte d’un parquet ciré et de confortable fauteuils, en son centre trône un bar rustique, où siégeait actuellement mon maitre.
Contrairement à la première fois que je l’ai croisé, il est sobre, je ne sais pas ce qu’il le rend si triste, mais il a toujours un regard blasé. La première fois que je l’ai rencontré il était bavard et bon vivant, toujours porté sur la blague, j’ai vite compris que c’était exceptionnel. Quand je le vois avachi sur le comptoir, parfois j’aimerais êtres le genre de personne toujours joyeux, qui aide ceux qui vont mal, un peu comme Rose.

« Tu es en retard, gamine. »

« Désolé… »

« Aller en position ! »


Je me saisis d’une poupée de fer et prend position face au colosse. Il est planté devant moi le regard dans le vague, comme si il était mentalement à des kilomètres de moi. Entre mes doigts, l’effigie crépite et laisse échapper quelque flammèche, une pauvre langue de feu s’échappa dans un bruit grossier. Un petit rictus releva un coin de sa bouche quand la petite flamme va roussir un peu la peau de son épaule droite.  Le précédent soir, ma performance à était elle aussi minable, mon trac naturel m’empêche de me concentrer, résultat, rien de vraiment offensif ne se dégage de mes efforts.

Il poussa un gros soupire et me fit signe de le suivre. Il reprit place sur son tabouret et me tapota le siège d’à côté.

« Demain matin on part pour Solomon Island… t’as pas un peu peur. »

« Un peu… »

Je suis terrifié tu veux dire ! A ce que j’en ai compris c’est pire qu’avant.

« J’ai ce qui te faut. »


Monsieur Korudo me tend une bouteille verte fluo, l’odeur qui s’en dégage m’indique que ce n’est pas que de la pomme dedans. J’hésite, l’esprit entêté par les effluves d’alcool.

« Ça te fera du bien, ça permet de faire le vide dans ta tête, et j’ai bien l’impression… »


Il dépose la bouteille entre mes deux mains hésitante.

« … que tu en as besoin. »


J’en prends une gorgée, malgré le gout de l’alcool, la boisson est très sucrée et gouteuse. Il la récupère et en boit une longue lampée aussi, et me retend le récipient. Les heures passe, je me sens de mieux en mieux, je m’ouvre comme un livre pour enfant, mes propos sont décousus mais pas dénué d’humour. J’arrive à décrocher un ou deux sourires à Arsen, malgré le fait qu’il boit autant que moi, il ne semble pas être plus détendu. Ça doit être l’alcool, mais même si l’écart d’âge  semble grand, je le trouve plutôt beau, virile et fort. Mon imagination dévergondé par l’alcool, commence à inventé des scénarios improbable, je me vois entièrement nue, blottit contre son torse musculeux…

« Tu vas bien ? »

En imaginant mes fantasmes j’étais resté fixe, à le regarder dans les yeux. Ce qui devait sembler bien étrange…

« Oui oui Arsenou… »

« Arsenou ? »

« Ça te va bien je trouve Ahahaha ! »

« Tu as trop bu gamine, je te ramène chez toi. »

« Atteeeeend, on c’est presque pas entrainé… »


D’une démarche très sympa, quoique qu’un peu zigzagante, je me positionne face à un démon et je jette mes bras en avant, envoyant une rafale de foudre digne d’un orage miniature, dans un bruit d’enfer. Je ne peux m’empêcher d’éclater de rire, après tout cracher la foudre c’est rigolo !

« Ta vue je suis Raiden !! de Morta… »

Ma vue se trouble subitement et je vois le sol se rapprocher un peu trop vite… Arsenou me rattrape in extremis. Il me porte comme une princesse disney…

« Je te ramène chez toi. »

« O-kay… »

Il va surement me déposer dans mon lit… et p’téte rester un peu, à cette idée je ne peux m’empêcher de glousser. Mes paupières sont vraiment lourdes, c’est dingue à quel point elle semble… Ouaaah… si lourde.


Arsen
La gamine c’est endormis dans mes bras, heureusement qu’elle ne pèse pas lourd. En passant à l’instant devant les gardes,  ils m’ont jeté un regard interrogateur. Je ne sais pas ce que s’imaginaient c’est cons… mais ça devait pas être catholique. Qu’elle belle bande de dépravé, la gamine aurait pu être ma filles… enfin je pense.

Butcher’s Alley… nous y voilà, le quartier ressemble plus à un coupe gorge qu’une rue tranquille. Qu’elle bonne idée de remiser une jeune fille mentalement instable dans les bas-fonds. On cache ce qui n’est pas assez pur et chevaleresque, pour faire bonne figure…

« Tssss… »

De toute façon ce n’est pas mon problème, là où je vais j’en aurais bien assez. Mais pas question que Megan vienne avec nous, ça sera trop dangereux pour une jeune fille si fragile. Alors qu’elle se saoulait avec de l’alcool fort, je trempais à peine les lèvres en faisant semblant. Je ne suis pas spécialement fière de la rouler, mais si elle est inapte à faire un sort classique alors que je la regarde juste, qu’est-ce que ça sera face à des créatures de l’autre monde.

Tout à l’heure elle m’a quand même impressionné,  elle a déchainé une puissance lors de sa dernière frappe… tous les démons à droite de la pièce en on prie pour leur grade. Cette puissance est instable, trop pour que ça ne soit pas dangereux pour nous comme pour elle.
Les degrés de l’escalier sont pas mal usé, et la cage d’escalier étroite, dur de pas cogner la tête de la petite dans un mur… Une fois au palier la situation n’est pas plus simple pour autant, je dois fouiller son sac pour trouver les clefs de son appartement, L’intérieur de ce bâtiment est aussi morne que l’extérieur. Je finis par trouver les dites clefs, de multiple porte-clefs coloré y sont accroché.

Bon pas la peine de s’attarder, je rentre dans son logement. La pièce principale est en pagaille, des vêtements sont éparpillé çà et là, ils sont tellement froissé que c’était dur de savoir si ils sont propres ou sales. Je pousse une porte sur la droite, et tombe sur sa chambre. La chambre est pas si mal, un lit confortable, une table de chevet et des cartons qui monte jusqu’au plafond. Je dépose délicatement Megan sur le côté, pour éviter qu’elle s’étouffe si elle vomie et replis la couette sur elle.
Je referme la porte en douceur, j’ai laissé les clefs sur la table de son salon, ce n’est pas très sûr, mais bon… je redescends d’un pas lourd l’escalier usé. Et m’arrête sur le trottoir, je respire calmement en observant la fissure étoilé entre les toits. Je me demande souvent si tu es là-haut, m’observant… ou peut être que je me fais vieux, malheureusement la mort n’est plus une option pour moi… Je ne devrais pas rester ici, je reprends ma marche nocturne, l’air de la nuit est frais mais pas assez pour me faire frissonner.

Je descends désormais l’ancienne bouche de métro en direction d’un portail lumineux, couleur de miel dorée. C’est étrange de voir des rameaux fleurie dans un tunnel, nombre d’abeille bourdonne joyeusement, elles doivent êtres contente de voir un vieil ami. Un homme attend patiemment et se redresse à mon approche. Je garde les mains dans mes poches, je n’ai pas peur d’un gus dans un métro.

« Arsen korudo ? »

Le type est plus jeune que moi, cheveux court brun, il est dans la pénombre crée par la lueur de l’Agartha, donc impossible de voir les détails de son visage, il porte un costume trois pièce noir et blanc et vue la fumée qui se dégage de sa bouche je suis sûr qu’il fume.

« Tout dépend de qui le demande. »

« Adrian Soccieli … »

Il tira sur sa clope.

« … Abberline. »

C’est donc un autre membre de mon groupe.

« C’est donc toi type qui ne maitrise pas l’anima ? »

« Exact. »

« Vous savez que là où nous allons c’est un sacrée handicape, Adrian. »

« J’ai un pouvoir qui s’appelle poudre… et un autre balle… »

Un mercenaire ? Non sa tenue est trop impeccable, une telle rigueur est la marque de fabrique de l’armée.

« J’ai vaincu de nombreux ennemis, le monde surnaturel ne m’effraie pas, ne craignez rien, monsieur Korudo. Je voulais juste savoir si nous étions quatre, ou cinq. »

« …Quatre, et c’est mieux ainsi… »

« Je suis bien d’accord, mon but et d’atteindre mon objectif, et notre cinquième élément allait être une gêne. »

Il va droit au but, j’aime bien ce type! Une question me trotte quand même…

« Si tu ne prends pas l’Agartha… tu n’aurais pas dû partir en avance ? »

« Une connaissance me doit une faveur il me dépose en Jet dans quelque heures. »


Sur ses mots il jette sa cigarette et l’écrase avec le talon d’une de ses chaussures de ville.

« Je ne vais pas vous retarder, heureux de voir que je pourrais compter sur un allié efficace sur Solomon Island ! »

Le gars se décolla du mur et me fit un vague signe de la main, et repartit.  J’inspirai profondément, replaçant la sangle de mon sac sur mon épaule et pénétra dans le nexus couleur miel. Quand je traverse le portail de l’Agartha, j’ai toujours l’impression de sentir ton étreinte, comme au bon vieux temps… mais je sais que c’est un réconfort de courte durée, comme un encouragement à aller en enfer…


Megan :

La vache… j’ai la tête en vrac et le ventre retourné… il fait beau aujourd’hui… attend… merde ! Je me lève en hâte attrapant mon réveil : 11 :30am. On était censé partir à l’aube ! On va être à la bourre, Arsen doit être dans le même état! Pendant que je réfléchis malgré mon cerveau embrumé, je sens que ma brusque réactivité à un peu trop secoué mon estomac, j’ai à peine le temps de me précipiter au-dessus d’un évier que je rends l’alcool de la veille.

Ouaaaaah… ça n’a pas le même gout qu’a l’allée! Là c’est acide et particulièrement répugnant… Mais maintenant que j’y pense, enfin le peu de chose vrai que j’arrive à faire émerger de mon esprit enivré, il n’était pas spécialement guilleret l’Arsen… contrairement à notre première rencontre. J’en suis sûr, il a fait semblant de boire, dans le but que je ne puisse pas me réveiller à temps, il essaye surement de me protéger de ce qu’il m’attend…

Alors c’est ça l’Agartha, une stargate du pauvre avec des abeilles… la sangle de mon sac m’irrite l’épaule, pourtant il n’est pas spécialement lourd, j’ai mis surtout des sous-vêtements et des bouteilles d’eau. Malgré la rancune que j’ai contre Arsen, je suis à peu près sûr qu’il a agi pour mon bien, mais il ignore que je me suis entrainé pour ce jour fatidique, un marathon du film de zombie et trois heures consécutive de screamer sur youtube ! C’est bon je saurais résister à une horde de zombie… du moins mentalement. Il y a pas mal de gens dans cette rame de métro, pourtant désaffecté, c’est tous des agents ? Ils ont l’air normaux, sauf l’asiat’ en manteau vert et en armure traditionnelle japonaise, lui soit il va à une Japan expo, soit c’est un membre du Dragon.

Bon l’entrainement contre l’horreur des zombies est efficace, du moins je l’espère, mais sa marche pas sur les gens autour de moi, mon cœur fait un solo de batterie dans mon buste. Je me décide enfin à passer devants les autres personnes, et pose un doigt tremblant sur la surface du portail, c’est tiède… je dois passer pour une idiote, je retiens ma respiration et m’engouffre dans le vortex.
Dans ma tête résonne des milliers de murmures, je n’ose pas ouvrir les yeux, quand subitement mes pieds heurtent subitement le sol et je tombe à quatre pattes. Je décide enfin à jeter un coup d’œil aux environs, des centaines d’agent sortent de divers portails. Une main surgit dans mon champ de vision, paume tendu, j’ai dû littéralement sauter en arrière vu la tronche hilare du type qui me l’a tendu, un vieil homme déguisé en capitaine Igloo… a moins que ce ne soit un chef de gare.

« Fichtre mademoiselle vous semblez tendu ! Tout vas bien ? »


Je marmonne un truc vaguement positif en attrapant sa main, ça semble lui aller tendit qu’il me redresse. Il s’écarte en ouvrant les bras pour dévoiler le chemin doré derrière lui, le sourire jusqu’aux oreilles.

« Et bien mademoiselle je suis désolé pour vous le métro à… maintenant moult année de retard, mais pas d’inquiétude, l’arbre monde, cette Eden de miel et de bois vous mèneras ou vous voulez ! Mademoiselle bienvenue à l’Agartha ! »

C’est beau putain, je ne peux m’empêcher de lâcher dans un souffle un :

« Trop cool… »
avatar
Mama Koi
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 102
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 23
Localisation : Je sais pas ... ya de la lumière là bas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Nael le Jeu 3 Nov - 23:48

HAHAHAHAH FUCKING SOLOMON ISLAND
*Fait un pouce* La magie c'est le bien, et wakouf c'est merdique, je plussoie.
Par contre, gaffe à certaines phrases un peu trop longues et lourdes des fois, un point au lieu d'une virgule ça peut alléger facilement. o/
(Et je dirais bien que j'ai hâte de lire la suite mais j'ai la phobie des zombies DONC BON)
avatar
Nael
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 45
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21
Localisation : Quelque part, probablement.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Silk Le Train le Ven 4 Nov - 18:02

Alors. Je connais absolument pas l'univers de TSW pour le coup, dooonc je peux rien dire là dessus.
Ensuite, franchement, pour commencer je dirais que j'aime bien, c'est pas un truc qui me passionne encore mais ça attire mon attention, et vu comme je peux être hard à l'écrit, c'est plutôt un super bon point pour toi, Mama !

J'aime bien ce que tu dépeins de l'univers, et puis les allusions variées, même si...Je dois avouer qu'il y a un truc que je trouve dommage, que jusque là tu aies calqué des perso' sur ceux de Wakfu. (Bon pas Arsen, mais Rose et Shiki c'tait flagrant)

Après c'est qu'une préférence personnelle de lecteur qui n'a rien à voir avec l'écrit...

CÔTÉ ÉCRIT
Déjà, effectivement, comme on te l'a dit, c'est beaucoup mieux écrit que ce que je t'ai pu voir écrire d'autre, et tu fais beaucoup moins de fautes, ça c'est un plaisir !
Il y a cependant encore des efforts à faire, Mama, concentre-toi sur la relecture, les fautes, et je prie pour qu'un jour t'en fasses extrêmement peu. Je suis ce genre de personne qui hurle face à des fautes d'orthographes si elles sont plus qu'épisodiques.

Au niveau des conseils. Bah il y a rien qui m'ait vraiment marqué à part quelques petites répétitions, j'ai une vraie tendance à en faire donc je comprends ça. TRAVAILLONS ENSEMBLE, COMPAGNON DE RÉPÉTITIONS ET NOUS LES ÉLIMINERONS.
avatar
Silk Le Train
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 20
Date d'inscription : 28/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Albynn le Dim 6 Nov - 13:25

Ca devient sympa tout ça, la pauvre qui va au devant des monstres, elle sait pas ce qui l'attend XD

C'est bien, tu fais moins de faute! Attention quand même, tu confond "quelle" et "qu'elle", et les "é" "ai".
Ca viendra! hésite pas à demander aux correcteurs orthographiques, ils peuvent t'aider!
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Birth le Lun 28 Nov - 21:37

Bon puisque le premier com a pas été enregistré, back to it.

C'est cool, ça a une bonne ambiance, le fond comme la forme me paraissent bien. Attention néanmoins, c'est mieux mais tu as encore le tic d'écrire comme tu parles avec des "Creepy" des abréviations, c'est pas toujours jolis (mais c'est rare).

Les personnages sont intéressants, Rose me plait beaucoup de même pour Arsen qui est bien retranscris et que tu as développé avec soin. J'aimerais en dire plus mais la fatigue est là, mais j'avais promis que je commenterais).

Donc continue, c'est prenant, ça donne envie et il y a de bonnes idées (Les pilules) des liens sympas (Arsen/Megan) et l'univers de TSW est très bien dépeint.

Du tout bon !
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Albynn le Jeu 1 Déc - 7:43

Silk Le Train a écrit:

J'aime bien ce que tu dépeins de l'univers, et puis les allusions variées, même si...Je dois avouer qu'il y a un truc que je trouve dommage, que jusque là tu aies calqué des perso' sur ceux de Wakfu. (Bon pas Arsen, mais Rose et Shiki c'tait flagrant)

Après c'est qu'une préférence personnelle de lecteur qui n'a rien à voir avec l'écrit...


Pour Dada qui connait pas: Mama n'a rien inventé, les persos sont bien ceux qu'on a créés.
Pour Rose et Shiki, Birth et Flutter se sont dit que, à la fin de tout le bazar que sera L'Agence et tout ça, elle pouvaient se perdre par delà les monde avec une faille spatialle qui les auraient emmenées sur TSW, au départ de Wakfu. Pas étonnant, du coup, si les persos sont identiques.
Pour Arsen, c'est mon perso IG (je voulais un peu changer de bybynn) et c'est un homonyme du monde parallèle: Au chômage, ayant perdu sa femme et sombrant dans la déprime, il a mystérieusement reçu des pouvoirs (Conformément à la cinématique du début du jeu, j'me suis pas trop fais chier) qui l'ont amené à devenir un membre des Templiers. Il a alors combattu sa déprime par les poings et la baston. En principe, je l’imaginais plus calme, voir taciturne, mais il est pas incohérent d’être enjoué/sur-actif face à de nouvelles connaissances. A vrai dire, je trouve même ça marrant ainsi
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mist's Scream: Les héros de la nuit sans fin.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum