Des persos venus de Mars

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des persos venus de Mars

Message par Birth le Mer 1 Mar - 13:51

Et salut à tous ! On commence donc ce mois de mars avec l'idée de créer un perso par jour durant tous le mois ! Il y aura de tout et j'essaierais de bien répertorier les choses. Certains persos seront de nouvelles créa, d'autres seront simplement des persos plus développés. Chacun sera basé sur une chanson et comme vous l'avez vu hier je vous demanderais parfois de me proposer des chansons ! On commence donc avec deux persos basés sur la chanson d'Heaven ! C'est partis !

[Perso de Légende, Décédés, les Fondateurs d'Ysmelonia]



Ysmelonia pour ceux qui ne connaissent pas c'est une île perdue au milieu des océans. L'île ne contient qu'une ville qui en occupe toute la surface, et c'est le lieu de naissance de Lenz et de Jolian (entre-autre). Si vous leur demandez de parler un peu des origines de ce lieu, ils vous raconteront surement l'histoire du pirate et de l'architecte, deux personnes que tout opposait mais qui était liée depuis des années, et dont la lutte vit l’émergence d'un lieu particulier.


Un peu de contexte pour commencer. Nous sommes à l'ère des Dofus, quelques années avant le début du chaos d'Ogrest. Le monde des douze est bien plus unifié et l'île qui nous intéresse n'est pour le moment qu'une ville rattachée aux nations. A cette époque la ville vit de pêche et de commerce et ça ne semble être rien de plus qu'un petit hameau tranquille. Pas mal de monde y vivent, mais nous allons nous intéresser à deux personnes en particulier.


Le premier se nomme Barbanera Ysmelonia, un jeune pêcheur de vingt ans ayant des rêves plein la tête. Il veut découvrir le monde, parcourir les mers et devenir un grand navigateur. Du genre grande gueule, il ne cesse d'inventer des aventures extraordinaires en se donnant en spectacle aux plus jeunes habitants de l'île. De nombreux groupes d'enfants le voient déjà comme un héros et ils cessent de s'émerveiller face à ses récits.


L'une de ses plus grande fan a dix ans et se nomme Garance Reblin. C'est une jeune Féca qui a toujours le nez plongé dans les livres. Une petite littéraire timide qui voit en Barbanera une figure de courage et d'héroïsme. Elle aime passer du temps avec lui et le voit un peu comme un grand-frère, déclarant qu'il est le meilleur en toute circonstance. Ses mots encouragent le jeune marin qui aime faire rêver l'enfant. Il tente de se montrer irréprochable en chaque instant, se plaçant en modèle pour elle.


A ses vingt-deux ans notre navigateur en herbe prend finalement la mer, bien décidé à explorer le monde. Garance pleur son départ tandis qu'il lui jure de revenir avec de nouvelles histoires très bientôt.


Le Chaos d'Ogrest éclatera sept ans plus tard, alors que Barbanera est en mer. Le monde change à jamais, la folie s'empare des hommes et celui qui n'était que marin doit se reconvertir de force dans la piraterie. Pour survivre au milieu de cette mer devenue hostile, il devra piller. 


Il est temps de le présenter.


Nom : Ysmelonia
Prénom : Barbanera
Période d'activité : Début du Chaos d'Ogrest. Mort a 64 ans.
Fonction : Pirate, Roi.
Terre natale : Ysmelonia (ce qu'elle deviendra en tout cas)
Sexe : Masculin
Hobby : Raconter des histoires, naviguer, pêcher, regretter.
Classe : Roublard
Taille : 1m90
Poids : 80 kg
Lien avec : Garance Reblin
En couple avec : Aura été marié et aura eut deux enfants
Rêve : Faire pardonner son acte.
Thème musical : Don't you dare forget the sun de Get Scared
Réplique culte : "C'est donc ça la dernière histoire que je t'aurais raconté, celle d'un homme devenu fou...?"

Le voilà notre conteur d'histoire, devenu pirate par la force des choses. Après le chaos d'Ogrest il aura navigué un an avec un équipage de fortune qu'il se sera constitué. Il aura commis nombre d'actes immoraux pour sa survie et celle des siens et aura ressentis la folie d'Ogrest peu à peu. Cherchant désespérément sa terre natale pour voir si elle existait encore, il ne parviendra pas à la retrouver. Les changements majeurs du monde ayant rendus nombre de cartes caduques, il finira par décider d'abandonner ses recherches pour trouver un lieu où se poser. Il avait besoin de repos, et d'enfin quitter cette mer devenue cauchemar pour quelques temps. 


Le destin l'amena à une petite île inconnue. Elle ne semblait être composée que d'une ville et il ne reconnu pas ce qui avait été plus de dix ans plus tôt son hameau. Il considéra que le lieu serait parfait et entrepris de réquisitionner cette île. Mais un obstacle de taille lui barrait la route : un mur. Un putain de mur construit tout autour de l'île. Un édifice impressionnant qui devait être l'oeuvre d'un brillant architecte. Barbanéra commença alors à pilonner le rempart, et s'engagea dans une véritable guerre d'usure. Chaque jour il tirait ses boulets et abîmait le mur...qui chaque soir se faisait réparer sous les instructions d'une certaine Féca.



Nom : Reblin
Prénom : Garance
Période d'activité : Début du Chaos d'Ogrest, mort à 20 ans
Fonction : Architecte.
Terre natale : Ysmelonia (ce qu'elle deviendra en tout cas)
Sexe : Féminin
Hobby : Lire, construire des châteaux de sables gigantesques, battir des murs.
Classe : Féca
Taille : 1m58
Poids : 60 kg
Lien avec : Barbanera Ysmelonia
En couple avec : Personne
Rêve : Entendre de nouveau les histoires de Barbanera.
Thème musical : Don't you dare forget the sun de Get Scared
Réplique culte : "Ce mur tiendra, il est mon rempart, mon oeuvre ! Notre survie !"

L'architecte en question la voici, une jeune prodige de l'architecture qui aura, en un an, érigée l'un des rempart les plus incroyable jamais battis. Elle avait étudiée les grands livres du domaine durant toutes ces années, et les habitants lui avait fait confiance pour s'occuper de leur défense. Garance l'avait à l'origine conçue pour contrer les vagues déchaînée provoquées par le Chaos d'Ogrest, mais il s'avéra être une défense parfaite contre les pirates. 


Quand le navire au pavillon noir s'approcha de l'île, elle ne reconnue pas son héros d'enfance. Il avait bien trop changé. La barbarie des pirates n'était plus à prouver et il était hors de question pour elle de les laisser passer. Elle donna toute son énergie au maintiens du mur, le réparant chaque nuit en s'épuisant de plus en plus. Le siège de la ville par les pirates dura une journée, puis le jour devint semaine, la semaine devint mois, le mois devint année. Le mur était criblé de boulets, fissuré, craquelé...mais il tenait bon. 


Puis un jour il reçu le coup de trop. Un boulet bien placé qui le fragmenta en partie. Garance ne pouvait laisser ça en état, si les pirates exploitaient cette brèche naissante s'en serait finie de leur ville. Elle se précipita sur les remparts, ses outils à la main. Elle ne pourrait pas le réparer entièrement, elle le savait, mais elle pouvait au moins le consolider au mieux. Elle se mit à l'oeuvre, tandis que les pirates continuaient de tirer. Elle tint bon, colmatant les petites brèches, et dirigeant les ouvriers depuis là-haut pour préparer des poutres en vitesse.


Sur son bateau Barbanera ne pouvait laisser passer une telle opportunité. Chargeant lui même son plus puissant canon, il fit feu sur le mur...ne remarquant pas la petite silhouette au travail. Le coup fut de trop pour la construction, qui s'effondra en partie...embarquant Garance dans sa chute.


Il s'engagea dans la brèche avec son navire et mit enfin pied à terre. Ses hommes se lancèrent immédiatement sur ses habitants, les menaçant et leur faisant bien comprendre que désormais ils étaient sous leurs ordres. Barbanera exigea qu'on lui amène l'architecte du mur, qu'il puisse le "Remercier" en personne.


On extirpa le corps de la Féca des décombres, et le pirate l'a reconnue enfin. Ce fut le plus violent des électrochocs. Il comprit enfin où il se trouvait, et ce qu'il venait de faire. Il avait passé un an à attaquer sans relâche sa ville natale, et venait de prendre la vie de celle qui, jadis, s'émerveillait de ses histoires. Il ne pouvait mettre tout sur le compte de la folie d'Ogrest, il était responsable de ce désastre. Il devait se racheter, même si cela devait lui prendre sa vie entière.


Il ordonna à ses hommes de relacher les habitants, les yeux embués de larmes, il demanda au peuple entier d'offrir à Garance des funérailles dignes des plus grands héros. Une fois la cérémonie achevée, il se réunit avec les habitants. Il leur expliqua son histoire, qui il était...et ses regrets. Le peuple reconnu alors l'enfant du pays, le jeune marin qui avait jadis illuminé les rues de son sourire.


Barbanera leur fit alors une promesse, puisque le mur ne pouvait plus les défendre...il le ferait. Il deviendra le plus féroce des combattants, et empêcherait quiconque de prendre possession de cette île. Il devint le protecteur de la ville, ses hommes se décidant à le suivre. Les années passèrent et son rôle se fit de plus en plus fort. On le nomma roi de l'île, titre qu'il jugea ne pas pouvoir accepter. Il défendit l'île pendant plus de trente ans avant de finalement périr face à un nouvel assaut de pirates.


Un nouveau roi prit sa place et poursuivit la lutte, rendant hommage au travail de cet homme de la plus belle des manières. Il décida de baptiser l'île selon son nom. Désormais Ysmelonia serait cette terre perdue.


Et le mur, me direz-vous ? Il est toujours là. Droit, fiers, infranchissable. La construction a résistée au temps, et seule la brèche marque son affaiblissement. Bien des architectes voulurent le réparer, mais chaque fois la même réponse dut donner.


"Cette brèche est la marque de la faute du roi, ses derniers ordres ont été de ne jamais la colmater. Elle doit-être gardée, protégée mais jamais réparée. L'Architecte garance n'a put s'en charger, alors qui osera ?"
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Lasi/Léo le Mer 1 Mar - 14:35

Raaaah... C'est trop beau !
Une groooosse pensée pour la pauvre Garance.
Après, je sais pas trop ce qui se serait passé si elle l'avait reconnu, se manifester dans ces conditions, ça aurait été... Pfouh !
BREF ! Super histoire en tout cas !
avatar
Lasi/Léo
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 7
Date d'inscription : 16/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Mama Koi le Mer 1 Mar - 14:54

Putain Garance c'est Trump...

Les persos sont sympa, mais bordel l'ironie dramatique de la finalité! Barbanera est plus pirate que pirate dans le design, et c'est une bonne chose! Et Garance est... rousse... et c'est une très bonne chose!

Sinon les thèmes colles plutot bien au délire des guignoles^^.
avatar
Mama Koi
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 102
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 22
Localisation : Je sais pas ... ya de la lumière là bas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Nael le Mer 1 Mar - 15:35

Je m'attendais à un coup de foudre et que les deux finissent en couple ou se réconcilient en fait. J'ai eu un pincement au kokoro °A°
ET GARANCE C'EST SUPER JOLI COMME NOM EN PLUS °3°
avatar
Nael
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 45
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 21
Localisation : Quelque part, probablement.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Opheliana le Mer 1 Mar - 15:55

Et de un jour ! Et déjà deux personnages, tu as dépassé le quota dès le premier jour, c'est pas mal quand même ~

Sinon que dire de l'histoire...? Elle est courte, bien écrite, et contient un message. Donc elle est parfaite et les personnage que tu as pris pour les rôles collent à merveille ! La musique n'est la que pour sublimer le tout et donner une voix à cette histoire.

Continue ainsi c'est paaaaarfait ! :3
avatar
Opheliana
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Silk Le Train le Mer 1 Mar - 17:17

Honnêtement, j'ai pas de pincement au coeur comme certains peuvent l'avoir. Cependant, je salue cette histoire vraiment intéressante que t'arrives à mêler à la chanson, et à ce que t'avais prévu en background et je pense que t'as fait du vraiment bon boulot sur ce coup-là.

J'sais pas si c'est ma daltonie, mais les couleurs de Garance me reviennent pas de mon côté (j'ai l'impression que ses cheveux et ses vêtements ont la même couleur, ça fait un peu surplus), cela dit j'aime bien son design quand même, le petit côté jeune et paniquée.

Pour ce qui est de Barbanera, il me rappelle vraiment beaucoup une image de Jo' que t'avais montrée il y a un moment, mais en version plus pirate, et puis on s'en doute vu les couleurs aussi, je l'aime donc beaucoup. Que ce soient le style ou les couleurs, bah je le trouve franchement génial. J'aime aussi bien le thème du perso', et je le trouve finalement plus profond que Garance.

Donc si je devais faire une critique, c'aurait été bien que tu étoffes un peu plus Garance parce qu'elle fait pâle figure à mes yeux par rapport à Barbanera, et n'est que "sympa" alors qu'elle pourrait être "vraiment  cool" à mes yeux.

Vala, j'espère que ça t'auras encouragé pour la suite !
avatar
Silk Le Train
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 20
Date d'inscription : 28/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Bluefox82 le Jeu 2 Mar - 1:39

Superbe première histoire, tu attaques le topic avec quelque chose de lourd et de bien écrit, ça donne envie de voir ce que tu vas faire par la suite ^^

C'est émouvant, cette finalité qui a conduit Barbanera à arrêter la piraterie pour devenir roi, je dois avouer que ça m'a plutôt bien touché. Les deux persos détonnent, et on ne peut pas imaginer l'un sans l'autre!

Du bon chef, file-moi la suite!
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Birth le Jeu 2 Mar - 16:39

Allez, deuxième jour et deuxième perso ! Un énorme merci à vous pour vos retours sur le premier duo ! C'était super cool et ça me donne envie de continuer. Aujourd'hui c'est un perso à moi que je présente, comprenez par là que c'est via une musique découverte en début de semaine que je l'ai conçus ! On change de registre, d'ambiance et j'espère que ça vous plaira autant, alors c'est partis !



[Personnage de Légende, Vivant, le plus grand des voleurs]



Demandez à Taïshi, notre chère voleuse écarlate, qui est selon elle le plus grand voleur du monde des Douze. Oh elle pourrait vous citer des Smiss, ou bien encore Ecawoman, mais c’est un tout autre nom qui sortira. Celui de Volf Panthera.
 
Qu’on se le dise, braquer une banque n’a rien d’une tâche facile. Alors braquer une banque dans chaque nation, ça relève de l’exploit. Il est le voleur magicien, celui qui déroba un pactole incroyable sans tuer personne…et le plus incroyable…il est toujours en vie.
 
Mais commençons par le commencement voulez-vous, laissez-moi vous présenter notre bougre :
 

Nom : Panthera
Prénom : Volf
Période d'activité : Des années 920 à nos jours.
Age actuel : 76 ans
Fonction : Voleur.
Terre natale : Sufokia
Sexe : Masculin
Hobby : Tchatcher, braquer des banques, tromper la mort, profiter de son argent durement gagné.
Classe : Enutrof
Taille : 1m75
Poids : 70 kg
Lien avec : Billy Bloomstick
En couple avec : Personne
Rêve : Devenir une légende parmi les voleurs.
Thème musical : Protocole de Society
Réplique culte : "Si en braquant une banque on est un crack, en braquant chaque nation on est quoi ? ~"
 
 
Qu’on se le dise, rien ne destinait Volf à devenir une légende dans le monde des voleurs. Il a grandi à Sufokia, au sein d’une famille modeste. Loin d’être un enfant brillant, c’était un hyperactif finit. Il avait toujours besoin de bouger, de courir et de joueur. Il rencontra bien vite celui qui allait devenir son meilleur ami, un dénommé Billy Bloomstick. Ils grandirent ensemble, transformant peu à peu leurs jeux en farces faîtes aux inconnus, puis en arnaques diverses.
 
Les deux n’ayant aucunement l’envie de travailler, ils se mirent à gagner leur vie de petits larcins. Il fallait leur reconnaitre un certain don pour ça, les deux étant des tchatcheurs nés. Oh ils n’avaient que peu d’argent, mais ils s’amusaient. Les années passèrent, et ils atteignirent bien vite la vingtaine. Ils auraient pu continuer longtemps comme ça si la garde ne s’en était pas mêlée. Avertis que deux jeunes enchainaient les coups tordus, ils décidèrent de les appréhender. L’intervention tourna mal et Billy fut violemment touché à la tête. Les gardes devant cette bavure décidèrent de filer, et Volf ne put que regarder impuissant son ami mourir.
 
La nouvelle fit scandale, partout on apprit qu’un jeune était mort sous les coups des gardes. Devant un tel fiasco, le gouverneur Sufokien de l’époque ordonna que l’on enterre Billy en grandes pompes. On lui tailla un magnifique costume pour l’occasion, et il fut mis en terre sous les yeux embués de Volf. Billy n’avait pas de famille, il n’avait eu que Volf dans sa vie, et ce dernier venait de perdre celui qu’il avait toujours vu comme un frère.
 
A la nuit tombée, Volf prit une décision. Il allait vivre pour eux deux. Il allait gagner de l’argent, un sacré paquet d’argent, en l’honneur de son ami disparut. Il déterra le cercueil de Billy, récupéra son beau costume, et planifia sa nouvelle arnaque. Il se présenta à la banque Sufokienne de l’artère sans arrête, et demanda un emploi derrière les guichets. S’inventant un curriculum vitae hors norme, et faisant forte impression avec son costume resplendissant, il fut engagé. Il gagna paisiblement sa vie durant deux ans, apprenant tout ce qu’il avait à savoir sur les banques, leur organisation et leur faille. Puis il patienta, simplement.
 
Un jour un navire pirate lança une attaque contre le pont marchant. Les employés de la banque sortirent du bâtiment en courant, les gardes se ruèrent sur les forbans…tandis que Volf se trouvait seul dans le coffre de la banque, face à une montagne d’or.
 
Vous auriez fait quoi à sa place ?
 
Lorsque les employés revinrent, le stock de pièces avait disparus et seul demeurait un papier signé du nom de Volf Panthera. Il avait moins de vingt-cinq ans et avait déjà réussi à braquer une banque. Il était assez riche pour vivre heureux toute sa vie, mais ça ne lui suffisait pas. Ooooh non. La rumeur monta rapidement que le responsable du casse Sufokien avait décidé de braquer une banque dans chaque nation, on le traita de fou et nombreux furent ceux qui ne le prirent pas au sérieux. Mais les responsables des diverses banques décidèrent de renforcer leur sécurité, voyant en ce jeune une certaine menace.
 
Il fallut attendre dix ans pour voir Volf effectuer son nouveau coup d’éclat. Les gens avaient appris que le voleur était arrivé depuis peu à Bonta, et tous savaient ce que cela signifiait. Les gardes de la nation furent dépêchés en renfort pour sécuriser les banques nationales et la nation bleue pensait être parée à toutes éventualités.
 
C’était sans compter le jour incroyable où le tripot du Faubourg fit faillite. En quelques heures des dizaines et des dizaines de clients gagnèrent, sans que personne ne comprenne ce qu’il se passait. Impatient de mettre en sécurité leur argent nouvellement gagné, une foule d’heureux gagnant prit d’assaut les guichets de la banque du pont marchand. Le chaos était total, et au milieu de cette foule Volf frappa. Il prit en otage les personnes piégées dans le bâtiment et ordonna aux gardes de disparaitre. Ils ne purent que s’incliner face au poids de sa menace, et notre protagoniste dévalisa tranquillement sa deuxième banque avant de disparaître par la mer.
 
Deux banques de tombées, plus que deux. Et il fallut de nouveau attendre dix ans pour que la légende opère de nouveau. Les nations étaient sur le qui-vive, traquant ce voleur farfelu qui semblant ne pouvoir être stoppé.
 
La nation de Brakmar interdit l’accès à ses banques pour empêcher l’infiltration de celui qu’ils considéraient comme un parasite, mais leur action fut vaine. Une nuit, sans que personne ne le voit venir, la banque de la Scara-Passe explosa, éparpillant les pièces de son coffre dans toutes les directions. Une ombre dans la nuit en ramassa la majorité, avant de disparaitre. Il laissa une nouvelle fois sa signature sur place, fiers d’avoir braqué sa troisième banque.
 
Mais cette fierté lui fit défaut quelques jours plus tard quand une patrouille de garde rouges lui tomba dessus. Leur capitaine sortit un pistoroub et lui l’abattu d’une balle en pleine tête. Le corps de Volf fut jeté dans une fosse, et ce fut alors la fin d’une légende. Il n’avait pu réaliser son pari insensé, mais s’en tirait tout de même avec un parcours fort honorable. Personne ne retrouva le pactole et on crut alors à la fin de cette histoire.
 
Vingt ans plus tard, alors que les banques avaient retrouvées leur paix passée, un tremblement de terre sans précédent frappa Amakna. Les géologues l’avaient prédit de justesse et la population s’en tira relativement indemne. Lorsque la terre cessa de trembler, des gardes inspectèrent la banque de la croisée des armes pour voir si elle n’avait pas subi de dégât. Ils découvrirent trois choses surprenantes : Le coffre était désormais vide, un large tunnel avait été creusé sous la banque à l’aide d’une antique foreuse Enutrof…et un papier signé « Volf Panthera » était fixé au mur.
 
Il avait réussi, il avait braqué une banque dans chaque nation. Sa légende était gravée dans le marbre et plus jamais on entendit parler de lui. On raconte qu’il est toujours en vie, quelque part, et qu’il profite désormais de son pactole amassé. Mais de toutes les questions que les gens se sont posés sur lui au fil du temps, une seule demeure insoluble : « Comment a-t-il survécu à Brakmar ? »
 
Maintenant cher lecteur je t’invite à écouter cette chanson, qui est le thème de ce personnage, et de découvrir les dessous de l’une des plus grandes arnaques du monde des Douze :




 


A la nuit tombée, le garde Brakmarien qui avait se rapprocha de la fosse où avait été jeté le corps du voleur. Il avait été recouvert de terre et laissé là, tel un chienchien. Il soupira et se mit à creuser la terre à l’aide de la pelle laissée sur place. Lorsqu’il atteignit le corps de sa victime, il l’extirpa avec force. Volf sortit enfin la tête des profondeurs et inspira à plein poumons. Il se redressa maladroitement et pesta :
 
« Bordel Billy ! T’en as mis du temps ! »
 
Le garde amusé retira son casque et ricana :
 
« Je te rappelle que la dernière fois tu m’as laissé une journée entière dans un cercueil !
 
-La dernière fois au moins t’avais eu un enterrement ! Pas une vieille fosse perave ! En plus ta foutue balle en boyaux de bouftou m’a fait un mal de chienchien, en plus c’est purement dégueulasse !
 
-Certes, mais ce n’est pas toi qui te fait passer pour mort depuis des lustres, monsieur l’amoureux des projecteurs…et puis la mise en scène devait être crédible !
 
-Oh écrases, on forme une bonne équipe comme ça. Toi dans l’ombre et moi dans la lumière…
 
-Vrai ! Nous sommes magiciens toi et moi, on attire le regard des gens sur une main, pour que l’autre puisse agir en toute tranquillité. »
 
Les deux éclatèrent de rire et repartirent tranquillement, un dernier casse les attendait

 
Nom : Bloomstick / Bernam / Brelan / Brutol / Baïa
Prénom : Billy / Bob / Barry / Bertan / Bossnian
Période d'activité : Des années 920 à nos jours.
Age actuel : 76 ans
Fonction : Arnaqueur / Pirate / Croupier de casino / Garde / Géologue.
Terre natale : Sufokia
Sexe : Masculin
Hobby : Tchatcher, se faire passer pour mort, changer d’identité, mentir, apprendre de nouvelles choses.
Classe : Enutrof
Taille : 1m80
Poids : 75 kg
Lien avec : Volf Panthera
En couple avec : Personne
Rêve : Devenir l’ombre de la légende.
Thème musical : Protocole de Society
Réplique culte : "Alors, j’me fais passer pour qui c’te fois ? ~"
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Mama Koi le Jeu 2 Mar - 17:04

Un sacrée duo d'Arsen Lupin, avec un coté gentleman extraordinaire! On peut braquer une banque, mais avec classe! Un duo de sacrée lascars particulièrement astucieux Wink
avatar
Mama Koi
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 102
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 22
Localisation : Je sais pas ... ya de la lumière là bas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Lasi/Léo le Jeu 2 Mar - 20:47

J'adooooore ! Je sais pas si tu connais, mais l'histoire m'a beaucoup fait penser au film "Insaisissable". Et comme j'ai aimé le film et les surprises, j'ai adoré l'histoire. Bien ficelée, rien a redire. Chapeau ! o/
avatar
Lasi/Léo
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 7
Date d'inscription : 16/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Opheliana le Jeu 2 Mar - 21:31

Le quota n'a pas été dépassé, il a complètement explosé là ! Arrête tu vas finir par nous faire 62 perso à la fin du mois ! :p
Mais sinon oui, l'histoire est sublime, bien ficellé, construite avec soin et le dénouement est tout simplement parfait, on a pas trop d'attache avec Bloomstick...puis on le voit tranquillement débarquer les mains dans les poches, franchement bien joué pour ça c'était super cool ^^
avatar
Opheliana
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Birth le Ven 3 Mar - 13:36

Troisième jour et donc troisième perso ! Pour le moment ça va, les idées fusent et je ne m'en sors pas trop mal je trouve. Je vais tâcher de continuer sur cette lancée en continuant de vous proposer des styles de personnages différents ! Aujourd'hui nous allons ENFIN nous intéresser à un seul personnage, et vous connaissez son nom en plus ! Aujourd'hui on va parler des Masamoumous !



[Famille, Combattante, Vivante]


Atamo est un fiers Panda. Un combattant émérite qui semble n'avoir peur de rien, à la stupidité légendaire. Mais si Atamo est bel est bien courageux (ou inconscient), il y a une personne qui le terrifie dans ce monde...sa maman. Commençons par la présenter, puis nous reviendrons brièvement sur son histoire pour finir sur ce qu'elle a créée. Gardez juste une chose en tête, dans une contrée ou les hommes sont fiers et virils...qu'un enfant porte le nom de famille de sa mère montre bien qui portait la culotte dans le couple.



Nom : Masamoumou
Prénom : Serisa
Période d'activité : Des années 940 à nos jours.
Age actuel : 55 ans
Fonction : Guerrière, chef de village, fondatrice des Pandamuraï.
Terre natale : Pandalousie
Sexe : Féminin
Hobby : Boire, frapper son fils, boire, faire un duel, boire, refiler son fils à un inconnu.
Classe : Pandawa
Taille : 2m00
Poids : 80 kg
Lien avec : Atamo Masamoumou
En couple avec : Pyseng Lashangri
Rêve : Que les fières femmes Pandawa se soulève et renverse les hommes.
Armes : Nodachi, flasques d'alcool, bamboushido
Thème musical : Megitsune de Babymetal
Réplique culte : "Ouais une femme t'as battue, ça fait mal hein...~"

Serisa a grandie dans un village extrêmement conservateur des vieilles traditions. Le genre de lieu où les hommes sont des êtres dominants et où la femme n'a pas d'autres intérêt que celui d'être jolie, de s'occuper de la maison et d'assurer la descendance. Pour Serisa, l'enfance fut un calvaire et une véritable épreuve. Ses parents firent leur possible pour lui inculquer la plus traditionnelle des éducations, et sa beauté naissante les conduire à envisager de faire de leur fille une vraie Gaie Chat.

Elle détestait tous ces codes et cette voie que l'on dessinait pour elle la répugnait. Son rêve était de devenir une guerrière, une fière combattante défendant le chef du village et attaquant les villages voisins. Dès qu'elle le pouvait elle s’entraînait en cachette, usant de bambous pour apprendre à frapper...grossièrement.

A l’adolescence toute sa frustration finit par exploser et elle se rebella. Elle était devenue assez belle mais se négligeait totalement : laissant de nombreux épis dans ses poils et se décidant à porter des tenues masculines et amples afin de cacher la moindre de ses formes. Ses parents ne furent pas de cet avis et tentèrent au mieux de la calmer et de la remettre dans le droit chemin, en vain. Serisa était décidée, elle deviendrait une grande guerrière coûte que coûte.


A ses vingt ans, elle se dirigea vers la maison du chef des guerriers de son village et lui supplia de devenir son disciple. L'homme refusa, clamant qu'une femme ne pouvait se battre, car cela entacherait sa beauté. Serisa le provoqua alors en duel, vociférant que, si elle gagnait, il devait accepter de la prendre comme disciple. Le guerrier accepta.


Deux minutes plus tard, Serisa était à terre, les vêtements déchirés, sa nudité apparente et sa défaite...totale. La guerrière en herbe s'était fait rétamée et, honteuse, elle s'enfuit du village. Elle devint une renégat solitaire, préférant s'éloigner des siens qui ne pouvaient la considérer comme une combattante. Elle poursuivit son entrainement sans jamais s'améliorer. Elle bloquait, aucune arme ne semblant pouvoir la contenter. C'est sur les ruines d'un champs de bataille récent qu'elle vit alors celui qui allait devenir son plus grand amour.


Planté au sol, brillant légèrement sous la lueur du soleil, se tenait un nodachi. La lame était d'une longueur stupéfiante pour la jeune panda, et elle tomba immédiatement sous le charme. Il avait dû appartenir à un grand guerrier et il s'agissait pour elle du plus bel ouvrage jamais créé. L'ultime outils de duel (et oui notre jeune panda n'y connaissait pas grand chose). Le saisissant, elle commença à s’entraîner avec cette arme prouvant à elle seule que la taille comptait.


Elle s’entraîna dur avec et les années passèrent. Se sentant enfin prête, elle retourna à son village pour défier une nouvelle fois le chef des guerriers. Le combat dura plus longtemps cette fois-ci, cinq minutes exactement, et elle finit cette fois-ci entièrement nue. Plus honteuse que jamais elle repartie une nouvelle fois, sous les raillerie des guerriers qui en profitèrent pour bien se rincer l’œil. Elle s'isola de nouveau dans les forêt pandalouse et tomba sur une bien étrange bicoque.


Une petite maison construite à partir de tonneaux vides. A l'intérieur se trouvait une large réserve d'alcool. Voyant en cela un signe de sa déesse, notre jeune guerrière picola pour oublier sa cuisante défaite. Quelques heures plus tard, le propriétaire des lieux arriva enfin. C'était un Pandawa grassouillet et timide. Il portait de fines lunettes ainsi qu'un accoutrement des plus ridicule. Il se nommait Pyseng et venait d'un village voisin. Nos deux compères se mirent à longuement discuter de leur vie, Pyseng expliquant qu'il avait vécu une situation similaire à Serisa. Il n'avait rien d'un guerrier, étant bien incapable de faire de mal à une mouche. Il était la risée de ses pairs et se vouait corps et âme à l'art ancestral de la distillation. C'était un fin gourmet en matière d'alcool, et un distillateur de génie.


L'amour les frappa bien vite, deux âmes en décalage avec leur peuple s'unissant dans la différence. Il apprit à sa compagne la fabrication d'alcool et peu à peu elle s'en servit pour élaborer des techniques martiales originales. Le temps passa de nouveau et Serisa se sentit enfin prête. Elle retourna dans son village, accompagnée de son mari, et défia une ultime fois le chef des gardes. Il éclata de rire avant de voir le nodachi de la panda s'enflammer, comprenant que cette fois-ci le duel serait plus serré.




Cette fois-ci, à la surprise générale, elle gagna. Elle brûla les vêtements de son adversaire et le poussa à fuir la queue entre les jambes. Ne s'arrêtant pas là, elle se dirigea vers la demeure du chef du village et le provoqua en duel. Devant cette femme enragée et couverte de blessure, il prit peur et détala en vitesse. Sérisa prit alors le contrôle du village et mit fin à des années de traditions humiliantes pour les femmes. Elle fonda l'ordre des pandamuraï et réunit des guerriers de tous les horizons sous le code du bamboushido : un ensemble de règles prônant l'honneur, la tolérance et le guerroiement. 

Les années passèrent à nouveau et elle eut un fils, qu'elle baptisa Atamo. L'enfant prit le nom de sa mère, ce dernier ayant désormais bien plus de rayonnement que celui de son mari. Elle mena la vie dure à son rejeton, lui apprenant dès son plus jeune âge les rudiments du combat. Elle lui inculqua également des valeurs de fiertés et la plus importante des règles "Le fiers panda n'a pas de sexe précis". 

Alors qu'Atamo avait quinze ans, un étrange écaflip se présenta aux portes du village. Il portait une tenue militaire et gardait constamment un cigare entre ses dents. Il clama se nommer Venremos, et était venu recruter Sérisa dans sa nouvelle armée. Intriguée, elle lui proposa un duel. Si elle gagnait l'homme deviendrait son serviteur, si il l'emportait alors elle le rejoindrait. Au terme d'un duel sans précédent les deux guerriers durent consentirent à une égalité. Devant trouver une récompense convenant aux deux, la Pandawa jeta son fils vers l'écaflip, lui expliquant qu'il deviendrait son disciple et qu'il savait déjà se battre. Venremos repartit, son premier disciple récupéré tandis que ce dernier était bien heureux d'échapper à sa mère despotique.

Sérisa est toujours chef de son village et continue de former les jeunes recrues. Si vous parvenez à atteindre les rives lointaines de la Pandalousie alors peut-être la croiserez-vous. Elle vous proposera forcément un duel, désireuse de vous prouver que "Fiers panda'" se conjugue très bien au féminin...


Bonus : Le Pandamuraï pour les nuls.

Si l'ordre des pandamuraï vous intéresse, Atamo pourra l'apprendre à vos persos. Il s'agit d'une pratique mêlant l'art du combat à l'épée à l'art de la distillation. Chaque Pandamuraï à pour devoir de se choisir une arme de prédilection avant de distiller son propre alcool. Chaque membre use de techniques différentes et les effets de leurs breuvages sont leur plus grande originalité.

Ainsi Atamo use d'un alcool générant très facilement des vapeurs volatiles, lui permettant de tirer des gerbes de flammes depuis des tonneaux confinés. A l'inverse Sérisa se sert d'un alcool particulièrement sirupeux, formant une sorte de mélasse collante qu'elle applique sur le terrain où sur son adversaire. Générant des flammes collantes et s'assurant un certain contrôle de sa zone de combat.

Si ça vous intéresse n'hésitez pas à le mentionner en commentaire et nous verrons ce qui peut-être fait ! D'ici-là portez vous bien et j'vous dis à demain !
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Silk Le Train le Ven 3 Mar - 13:51

Alors pour Volf et Billy, franchement bravo. Ils sont sympas et je me doutais pas spécialement du truc, et j'avoue avoir eu un petit moment d'incompréhension avant de comprendre que tu nous avais juste menti sur toute la ligne.
Et au final, c'est peut-être le pitit défaut que je trouve au texte, c'est que de mon côté, je préfère le mensonge par omission au mensonge tout court, ou les personnages qui jouent sur les mots à fond (Ma grande spécialité chez les miens).
Cela dit, c'est une préférence personnelle qui ne doit pas entrer dans le cadre d'un avis objectif. Honnêtement, c'est vraiment bien joué.

Pour Serisa, je suis moins fan. Elle est drôle, oui, et elle est "sympa", mais je sais pas, j'ai pas de grande passion en soi pour elle. Le concept est intéressant, mais je me dis que d'un autre côté elle est plutôt...commune. Ouais, je sais que ça peut faire mal, mais je voulais être franc, elle me fait beaucoup moins d'effet que les quatre précédents.
avatar
Silk Le Train
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 20
Date d'inscription : 28/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Lasi/Léo le Ven 3 Mar - 13:56

J'ai toujours eu un faible pour les personnages un peu comiques dans le genre. Serisa est géniale ! Elle pige que dalle, fait comme elle veut, mais reste géniale !

Après, ouais, le personnage est peut être plus simple mentalement, mais c'est ce qui fait son charme !
avatar
Lasi/Léo
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 7
Date d'inscription : 16/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Bluefox82 le Ven 3 Mar - 15:44

Alors, aujourd'hui j'me rattrape, je vais donner mon avis sur les trois personnages!

Volf et Billy sont géniaux tout simplement, j'aime bien le duo, comment il fonctionne. Et c'est bien, peut être que nos différents persos, pour chaque joueur, pourront en parler étant donné qu'ils sont devenus des légendes!
D'ailleurs à titre indicatif, si Volf a foutu le zbeul au Tripot du Faubourg, les Nora ont du le savoir! (Ca n'a pas gêné leur activité, ils réservaient le Tripot que pour des fêtes ou des réunions)
A savoir si ça s'valide ou pas!




Ensuite...Serisa...
J'kiffe ce perso.Et ça me permet de mieux comprendre les origines du panda de l'amouuuuuuur~
L'histoire en elle même est super sympa, ce genre d'insubordination qui fait penser à d'autres persos (Mulan par exemple, si on site une oeuvre de Disney). Serisa est un perso pour moi haut en couleur, qui donne envie d'en apprendre plus. Et donc du coup quand on connait la morphologie et le caractère des deux parents, on sait d'où Tatamo vient. ^^

Donc: Déjà, je kifferai voir Serisa IRP. Avec Aïgua en prio, ça va de soit (ET CA VA FAIRE GROS CHOC CULTUREL)
Ensuite: Pour le bamboushido, why not. Melo de son côté serait une bonne candidate pour l'apprendre...même si son type d'arme ne s'y prête pas des masses je pense.









PS: Pyseng? Sérieux? Le pauvre...
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Shiki Van Shërza le Ven 3 Mar - 23:33

Et bien, avec une mère pareille, Atamo a pas dût avoir une enfance facile, et ont peut comprendre qu'il évite sa mère... '3'

Et le personnage a beau être simple comme dit Psaro, elle n'en reste pas moins géniale, et j'ai trouver tout cette petite histoire très agréable à lire, voir drôle par moment.

D'ailleurs je donnerais une mention spéciale à l'histoire des deux premiers personnages, que j'ai trouver touchante et très sympa, je l'aime beaucoup. ^^
avatar
Shiki Van Shërza
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 472
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 22
Localisation : Sufokia

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Mama Koi le Sam 4 Mar - 0:23

Donc plot twist de fou en faite Serisa est la mère de Ching shih! Et lle thème c'est la seule chanson de baymetal que j'ai écouté^^. En tout cas elle est bourrine, le ptit geek du lait de bamboo à du prendre chère lors de la nuit de noce... la chance!

Sinon un personnage que je respecte et apprécie! Bon par contre niveau maternelle, on repassera.
avatar
Mama Koi
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 102
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 22
Localisation : Je sais pas ... ya de la lumière là bas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Opheliana le Sam 4 Mar - 1:17

Enfin tu tiens les quota ! Very Happy

Serisa...est une grande femme, au propre comme au figuré et son histoire est encore une fois des mieux écrite, décrivant avec soin son parcours et son acharnement à prouver que oui; une femme peut devenir aussi puissante qu'une guerrier entrainé.

La musique colle parfaitement avec le moment où tu l'as placé et on y vois toute l'envie de vaincre et d'arriver à ses fins.

Ensuite comme l'a très justement fait remarquer Harkane, un petit évènement où on pourrait la rencontrer serait très cool je pense. Peut être pas en faire un perso en RP quotidient, mais un perso d'évent unique (ou peu être un boss...~)

Enfin pour faire partit de l'ordre des Pandamuraï il me faudrait un...panda...que je n'ai pas, donc je pense que ça ne sera pas possible et c'est triste parce que ça aurait pu faire de beau petits RP ^^

Voilà, c'est tout pour moi, j'espère que ce petit com' tardif te plaira (je l'ai pas fais avant pour je ne sais quelle raison, je suis impardonnable et je m'en excuse platement T-T)

avatar
Opheliana
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 93
Date d'inscription : 05/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Heaven le Sam 4 Mar - 3:44

Yosh, je reviens donc sur le troisième texte de ces derniers jours. Je m'occuperais du deuxième à nouveau car j'avais loupé quelques détails plutôt important lors de mes premières lectures ^^"

Texte 3 :
J'ai bien apprécié cette histoire; dans le domaine du héros voulant changer les choses Serisa remplit très bien son rôle. Les progrès ainsi que l'évolution du personnage son bien gérés même si j'aurais aimé que l'on s'attarde plus sur sa conquête et son changement en tyran.
La façon dont elle se comporte avec son fils me donne une impression de miroir inversé avec la façon dont ses parents la traitaient :
Ses parents voulaient qu'elle soit belle et rien d'autre et Serisa (me) donne l'impression de vouloir que son fils devienne fort et rien d'autre. Ce qui aurait pu donner naissance à une charmant ironie.
Les jeux de mots en rapport avec le monde japonais sont très plaisants et plutôt bien pensé et le personnage de Serisa donne vraiment envie d'être rencontré x)
De plus la création d'un style de combat avec son background en prime est un autre point positif à l'histoire.
avatar
Heaven
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 4
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Birth le Dim 5 Mar - 13:45

Et salut à tous, aujourd'hui j'ai deux persos à faire pour rattraper mon retard alors je serais bref sur l'intro ! Merci de suivre ce projet et de me donner vos retours, ça m'aide beaucoup et me plait de voir que les persos intéressent ! Pour le premier perso du jour il est tiré d'une chanson que m'a imposé Tenshi, alors c'est partis pour la déconne !


[Personnage influent, Vivant, le créateur du label Forge]


Imaginez, vous êtes un tout jeune groupe de musique Brakmarien œuvrant dans le genre si doux Métal Kama. Vous venez de vous produire dans une petite taverne et le public semble vous apprécier. Votre ascension commence et vous songez à signer pour un label. Vous apercevez alors un jeune homme en train de rendre tout l'alcool ingurgité en une soirée (ainsi que des probables psychotropes) dans les latrines publiques. Il se redresse, s'essuie la bouche avec la manche de son costard taillé sur mesure et vous propose de signer pour son label avec un sourire des plus déstabilisant. Sur l'instant vous seriez tentés de refuser... et vous commettriez là votre plus grande erreur. Le label Forge est le plus gros label de Métal de Brakmar, et sous airs de jeune con défoncé Jem Daf en est le patron respecté. Revenons un peu sur son histoire.


Nom : Daf
Prénom : Jem
Période d'activité : Des années 970 à nos jours.
Age actuel : 25 ans
Fonction : Directeur du label Forge.
Terre natale : Brakmar
Sexe : Masculin
Hobby : Découvrir des talents par miracle, se bourrer la gueule, tenter de se souvenir de la veille.
Classe : Athé
Taille : 1m70
Poids : 65 kg
Lien avec : Personne
En couple avec : Beaucoup de coups d'un soir
Rêve : Imposer le Métal Kama comme premier genre musical du monde des douze.
Armes : Des contrats juteux
Thème musical : RUSSKAJA - Rock'n'Roll Today
Réplique culte : "Faîtes pas gaffe à la gerbe sur le contrat... faut signer ici."

Jem Daf a passé une enfance rebelle à Brakmar. Fils d'un compositeur de musique classique et d'une chanteuse d'Opéra, il a très vite détesté cette musique. Trainant dans les divers pont marchands durant son adolescence, il ressentit bien vite des frissons de plaisirs à l'écoute des riffs de guitare.Tombant éperdument amoureux du Métal Kama, il assista à de nombreux concerts tout en suivant des cours pour apprendre la guitare. Il rêvait d'une carrière de grand musicien et quitta très tôt le domicile familial.

En 970 il fonda son groupe, les "Porkapocalyspe", avec des inconnus rencontrés durant un concert. Ils avaient tout pour eux : Jem Daf, d'une nullité aberrante à la guitare, un batteur Eniripsa au corps de lâche avancé, un bassiste ne se rendant pas compte que son instrument n'avait pas de cordes (pour ce qu'on entend de la basse, c'était pas trop dramatique) et un chanteur ayant eut un accident de papier de verre contre corde vocales. Le groupe était à chier et il fut le premier de l'histoire à réussir l'exploit de vider complètement une taverne en un morceaux, le justement nommé "Mélodie en crie majeur".

Cela entachait-il le moral de nos compères, aucunement. Ils se prenaient pour des dieux et multipliaient les concerts privés suivis de beuveries légendaires. Si leur musique était affreuse, leur potentiel de descente de bière était elle unanimement reconnue. Le groupe ayant prit l'habitude de jouer un concert dans une taverne, se bourrer la gueule ensuite et se réveiller dans une autre ville le lendemain... sans aucun souvenirs de la veille.

L'un de ces réveils fut néanmoins plus douloureux que les précédents. Après un an de séances de tortures publiques, autrement appelés "concerts" le groupe avait réussi à amasser un faible pactole. Ils comptaient enregistrer leur premier disque avec et décidèrent, pour fêter ça, de picoler comme jamais auparavant. Ils se retrouvèrent le lendemain sans un sou, complètements nus, dans un champs. Jem tenait dans sa main un papier, attestant que contre la somme donnée la veille, le label "Forge" avait bel et bien été créé.

Le groupe se sépara sur cette mésaventure, laissant le pauvre Jem seul face à la merde qu'il avait lui même engendré. Il n'avait plus le moindre rond, des perspectives d'avenir fortement limitées, et un label (Oui pour lui cela comptait comme un point sacrément négatif). Il déambula donc dans la ville à la recherche d'une bouteille ou d'une corde. S’associant aux clochards du coin, il put se coller une nouvelle cuite aux résidus d'alcool bons marchés. Fortement alcoolisé, il atterrit dans une taverne où jouait pour la première un groupe de Métal Kama nouvellement formé.

Le groupe, "Kamalica", avait un certain potentiel...mais ils jouaient ici leur tout premier concert. Personne n'aurait pariés sur eux durant ce premier soir, à part peut-être un homme fou. Et comme l'absence d'argent et la forte alcoolémie sont tous deux de bons facteurs d'une psyché défaillante, Jem leur proposa immédiatement un contrat. Le groupe signant, voyant en ce label un très bon début de carrière (ai-je omis de dire que le groupe avait joué ce soir là... complètement ivre ? Peut-être bien, ça expliquerait certaines choses). Sans le savoir, notre protagoniste venait d'acquérir le groupe qui deviendrait une référence du genre moins de trois ans plus tard. Kamalica lui rapporta bien vite de l'argent, lui permettant de s'acheter un costume propre et un gros lot de bouteilles de rhum pour le salir au mieux.

Usant du même manque de recul que pour Kamalica, Jem fera signer en quelques années des groupes légendaires comme "Vierge de Kama", "Tête de moteur", Fotome", "Mega Mort" ou bien les incontournables "Tombés du système". Le label Forge devint une véritable référence dans le milieu du Métal Kama et Jem Daf fut considéré comme un véritable chercheur de talent au flair incroyable(ment alcoolisé avec option cul bordé de nouilles). Aujourd'hui il règne sur un véritable empire musical mais a su rester humble en gardant ses vieilles habitudes (de l'alcool bon marché, de la drogue purement locale, du bon bio en somme). Rien ne semble entacher son prestige... si ce n'est un décret officiel lui interdisant purement et simplement de jouer de la musique, les Brakmariens considérant que l'on peut-être méchant mais quand même se montrer humain.
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Bluefox82 le Dim 5 Mar - 14:08

Ce perso....est génial XD
Et surtout, putain de merde, le texte est bourré de références, c'est marrant de voir des groupes de métal connus parodiés selon Wakfu!
Un personnage haut en couleurs (du moins, la couleur de son vomi), j'ai bien rit en lisant tout l'écrit!

Keep going!
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Birth le Dim 5 Mar - 20:07

Et c'est partis pour le deuxième personnage, celui de ce jour précis ! On reste dans le thème de la musique puisque je m'attelle à un projet qui devrait contenir à terme trois grandes figures. Vous le savez je suis un fan de Rap, et j'ai envie de créer ce genre musical sur Wakfu, il sera nommé Peura et je vais tenter de retracer son histoire, de son origine à sa propagation à travers le monde. je me suis inspiré d'une partie de l'histoire réelle de la naissance du Hip-Hop que j'ai romancé façon Wakfu. on commence avec celui qui a initié le mouvement, c'est partis !

[Légende, décédé, l'origine du Peura]

Le monde des Douze est riche en cultures musicales. le Métal Kama, le Rock, le classique... autant de genres respectés et associés à diverses nations. Pourtant il est un genre plutôt récent qui a su percé depuis les bas-fonds : le Peura. Longtemps dénigré, bien souvent rapporté à de la musique de bas étage, nous allons nous intéresser ici à sa naissance au travers d'une véritable légende : Pope Shenkool.


Nom : Shenkool
Prénom : Pope
Période d'activité : Fin de l'ère des Dofus, chaos d'Ogrest
Age actuel : Mort
Fonction : Soldat, artiste, fondateur du mouvement du Peura
Terre natale : Amakna
Sexe : Masculin
Hobby : Chanter, pardioder des textes, créer des sons avec le mouvement des disques.
Classe : Sacrieur
Taille : 1m80
Poids : 80 kg
Lien avec : Personne
En couple avec : Personne
Rêve : Faire bouger les siens et les unir face au drame.
Armes : Pistoroub.
Thème musical : Ecole de la vie de Médine
Réplique culte : "Donnez-moi une scène, une seule, et j'empêcherais votre émeute"

C'est dans une ville agricole d'Amakna qu'est né Pope durant les dernières décénies de l'ère des Dofus. Il eut une enfance modeste, aidant ses parents aux champs et vivant sa vie loin du regard des puissant. Se musclant à travers les tâches paysannes, il acquis bien vite une certaine corpulence qui le favorisait pour mener à bien son choix de carrière. Pope voulait être soldat. Il était patriote, voulait plus que tout défendre sa nation et était motivé à prouver aux habitants des villes que  de grandes choses pouvaient émerger des campagnes. Il n'avait que peu de passions, mais l'une d'elle le dévorait entièrement : la musique.

Pour ce jeune qui vivait sans excès, le jour où son père ramena à la maison un vieux tourne-disque gagné dans une foire fut à coup sur l'un des plus beau de sa vie. Il écouta de nombreux classiques de l'époque et se mit à chanter en choeur. Sa voix n'était pas des plus mélodique et il avait du mal à suivre le rythme imposé par la musique. Bidouilleur dans l'âme il se décida à essayer des choses sur le vieil appareil musical. Tournant brusquement le disque alors que ce dernier diffusait sa chanson, il se surprit à découvrir un effet sonore intéressant. Il poursuivit ses expériences et bien vite le village entier se passionna de ses expériences. Il était le jeune astucieux qui créait quelque chose de nouveau, calant sa voix sur les sauts du disque pour générer un nouveau genre musical. Les gens ne voyait en cela que de l'amusement, bien loin de considérait Pope comme un musicien.

Il abandonna cette passion quand il fut en age de partir à la guerre, s'engageant comme soldat et se décidant à se battre pour sa nation. Il y passa la majeur partie de sa vie, luttant contre les autres armées attaquant Amakna et se montrant des plus féroces au combat. Il reçu néanmoins une blessure malheureuse qui le poussa à rentrer dans son village pour y finir ses jours. Il prit peu à peu le rôle gardien et du conseiller, les gens venant le voir en reconnaissant en ses paroles une certaine sagesse.

Il reprit ses expériences sonores, s'amusant de nouveau à modifier des sons et à chanter d'une façon inédite. Les jeunes se moquaient bien souvent de sa musique, considérant que les autres courants musicaux valaient bien mieux. Les choses en seraient certainement restées là si le chaos d'Ogrest ne s'était pas déclenché, changeant le monde et générant son lot d'injustices. Dans les villages agricoles, la montée des eaux fit un véritable massacre, générant noyades, glissements de terrains et rendant inhospitalières des zones entières. La mort frappait et rien ne semblait l'arrêter. Les habitants allèrent frapper aux portes des grandes villes, mais se firent à chaque fois repousser. On ne pouvait les accueillir, les citadins refusaient de s'occuper des plus démunis.

Pope gérait au mieux de son côté, tentant de sauver le plus de personnes possibles et s'évertuant à organiser la vie dans cet enfer. Il maintenait une certaine stabilité au sein de son peuple, mais les choses lui échappaient peu à peu. Un nouveau glissement de terrain emporta un village entier ainsi que ses habitants, et se fut la goutte de trop. Le peuple se révolta, criant son désaccord et menaçant la nation d'une guerre civile... au moment même où elle était la plus fragile. Le gouverneur de l'époque dû agir en urgence pour empêcher ce chaos de s'amplifier. Il demanda à ce qu'on lui amène un représentant du peuple, une figure qui pourrait le conseiller. Tous lui donnèrent le même nom : Pope. Il le rencontra donc et lui demanda ce qu'il devait faire.

Pope exigea que l'on monte une scène dans les champs dévastés, et de le laisser faire pour la suite. Tous trouvèrent cette idée farfelue, mais l'homme semblait sur de lui. Les paysans se réunirent autour de ce lieu, et Pope se plaça en son centre. Saisissant un micro il fixa les gens présent, et clama qu'ils ne devaient pas céder. Qu'ils étaient fiers, braves... que le sang de la nation c'était eux. Il hurla que les puissants avaient bien raison de ne pas les accueillir, eux qui n'avaient eut de cesse de les dénigrer, de les ignorer et de rabaisser leur culture. Il cria qu'il était temps pour eux de se prendre en main, que ces campagnes étaient leur terre et qu'ils y resteraient, et que de ce peuple émergerait toute une nouvelle culture.

Inspirant fortement, il laissa les musiciens présent sur place jouer la mélodie, tandis qu'il se mit à chanter ce qu'il avait sur le coeur.



Sa chanson ne fut jamais enregistrée, il n'en chanta aucune autre par ailleurs. Pourtant en cette journée particulière des dizaines de jeunes furent marquer par cet art tiré tout droit de leur terre. Un mouvement musical nouveau venait de naitre, mais il lui faudrait encore plusieurs années pour qu'il se concrétise. Il n'y eut pas d'émeutes et les puissants aidèrent au mieux leur peuple. Pope mourut de vieillesse des décennies plus tard, sans savoir qu'il entrerait dans la légende de la musique... comme étant le précurseur du Peura.
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Bluefox82 le Dim 5 Mar - 20:27

La première chose que je peux dire, c'est que c'est un récit original pour "introduire" le rap dans l'univers de Wakfu. Très bon choix de dire que ça venait d'un type qui a appuyé le peuple après le chaos d'Ogrest, l'histoire est courte mais touchante, la chanson est poignante. En bref, un très bon concept au total. ^^
avatar
Bluefox82
L’Utopiste
L’Utopiste

Messages : 291
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 21
Localisation : Dans mon humble demeure, ou dans une auberge quelconque, tant que je peux boire et écouter les bardes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Silk Le Train le Dim 5 Mar - 20:59

Alors pour commencer, Jem est franchement très cool et j'ai été complètement mort de rire devant les références à ces groupes de musique que je connais. Bravo pour ça. Le perso' est marrant et j'serais vachement intéressé dans une discussion foireuse entre lui et des musiciens quelconques, que ce soient les miens ou ceux des autres (juste observer m'irait).

Le deuxième, par contre, Pope, lui je l'ai trouvé génial, et ça m'a donné envie d'aller voir l'histoire réelle dont tu t'es inspiré. Et surtout, j'en profite pour l'dire mais, indépendamment de son perso'
Bravo, je peux plus dire que j'aime pas le rap o/
avatar
Silk Le Train
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 20
Date d'inscription : 28/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Mama Koi le Lun 6 Mar - 12:18

Houla je t'ai inspiré avec ce choix! Le Jem est bien dans l'idée... mais vu sa tronche j'aurais l'impression de signer avec le diable! D'ailleurs à mes souvenir il y avais un directeur de label qui était vraiment considéré comme un démon, mais me souviens plus le nom.

Enfin je trouve que tu as su garder le meilleurs de la chanson (des russes (donc des alcoolos) et du métal!!)

Mais tu oublie les groupes "Voeux nocturne", "zeppelin de Plomb" et biensur "Bête de bataille"!

Gros Hs: avec de plus en plus de perso basé sur la musique, il va falloir faire des events la dessus!
avatar
Mama Koi
L’Activiste
L’Activiste

Messages : 102
Date d'inscription : 07/09/2014
Age : 22
Localisation : Je sais pas ... ya de la lumière là bas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des persos venus de Mars

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum