Bonta, la seule.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bonta, la seule.

Message par Albynn le Ven 14 Nov - 11:22

[Une fanfic tirée d'un rp prometteur. Le prélude s'est vraiment passé, hors mis l'avertissement à Blust: il était hélas pas co.
Ce RP de guerre a été avorté par une violente attaque sur le principal concerné, Gariden.
Le RP de Guerre était prometteur, c'est pourquoi j'ai décidé de lui donenr une vie par fanfiction.
Attention, âme sensibles s'abstenir]


PRELUDE

Les pious cuicuitent, Blust sors sur la place de la Sainte eau dorée. Sous les nuages crotonneux, le soleil étire paresseusement ses premiers rayons, rechauffant l'air froid de la nuit. Personne, pas âme qui vive.
• - Une belle journée devrait s'annoncer.
Le Gouverneur Bontarien, sacrieur aux cheveux roses, vérifie que l'Injustice League ne lui prépare pas un coup en traitre avant d'avancer.
Un bruit, comme un "tzap". Son regard se tourne vers le bout du chemin. Un petit eniripsa, cheveux blancs, vetement verts et crèmes en piteux état, cours à en perdre haleine. Il fonce droit vers le Gouverneur, puis s'arrete, reprenant son souffle.
• - Hé bien, que se passe-t-il, petit?
L'eni relève la tète, avant d'agiter des bras d'un air paniqué:
• -C'est la Guerre.. Brakmar et Sufokia nous déclarent la Guerre! Ils veulent raser Bonta!


Quelque heure plus tôt. Astrub, lieu neutre, dans un Havre, plus connsu sous le nom de "Dernière Heure".
Il reste peu de personne. Un petit eniripsa vagabond. Une sram habillée de blanc. Un feca silencieux, à la peau sombre. Une sacrieuse en bleu, aux cheveux roux... Et deux Gouvernementeux. Un Vice Gouverneur de Sufokia, et un Challenger de Brakmar. Ceux ci parlent entre eux. L'eniripsa est coincé contre la sacrieuse, qui le tiens fermement, à coup de tatouage sombre.
• - N'y va pas, Albynn, tu va juste les provoquer et te faire tuer.
• - Mais il parlent de raser Bonta!
Les deux hommes parlent effectivement en ces termes.
• - Sans Bonta, l'economie circulera bien mieux entre nos nations. Ce sera le triangle d'Or! S'exclame le Vice Gouverneur.
• - Ouai, et je parie qu'ils tiennent refuge à tout ces dechets, là, répondis l'enutrof Challenger en pointant l'eni d'un mouvement de barbe.
Vice Gouverneur de Sufokia, Gariden. Moeurs presque absents depuis un temps. Profonde aversion pour Bonta et ses habitants. Un iop aux cheveux roux, un personnage puissant, de cercle cent cinq.


Challenger de Brakmar, Astahr Roth. Deteste de près ou de loin tout ce qui n'est pas conforme, entre autre Noirs, Albinos, et aussi Bontariens.
• -Et pour Amakna, faut-il les mettre dans le coups ?
• - On verra bien. A deux, nous sommes déjà assez puissant pour les prendre à revers.
• -Brakmar possède la plus grande force militaire des Quatre!
Face à eux, la sacrieuse retenait le jeune gamin des rues, scandalisé de ce qu'il entendait.
• -Vous parlez de réduire des milliers de vies à Neant ! Vous etes fous !
L'enutrof regarda le gosse dans ses yeux rouges.
• -Un Bontarien, hein? Et pourquoi avoir choisit cette nation, mon petit?
• -Bonta est la seule à avoir voulu de moi...
• -Et il y a surement une bonne raison à cela, s'exclama l'enutrof.
• -Albynn, je te laisse. Je t'interdit de t'approcher d'eux et de leur donner une raison de te tuer. Tais toi, assied toi là, et laisse couler. Ce sont que des paroles en l'air.
Sur ces mots, la sacrieuse Mineuchi se leva, laissant l'eni muet de stupéfaction, décidé à lui obéir. Une fois partie, le feca resté tranquilement dans son coin en profita pour se jeter sur l'eniripsa. Et tandis qu'ils se battaient, ou se débattait, c'est à voir, les deux Gouvernementeux s'en moquaient, continuant de parler.
• - Et on pourra enfin s'occuper de tout ces Maudits et de ces noirs qui prennent le travail! On les pendra, ou on en fera des esclaves!
• -Je pose une seule condition à ma participation.
• -Ha oui?

Le iop pointa les deux jeunes qui se battaient comme des chiffoniers.
• -On ne touche pas à Albynn.

L'enutrof regarda son collègeu d'un air franchement surpris. Hé, quoi, avait il donc de la pitié pour ce traine savate incapable de se defendre?
Le iop tourna la tete et sourit de toutes ses dents.
• - C'est MA victime.


Dernière édition par Albynn le Ven 14 Nov - 11:27, édité 2 fois
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1237
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 25
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonta, la seule.

Message par Albynn le Ven 14 Nov - 11:23

CHAPITRE 1: PREPARATION

Bonta. Branle bas de combat. Les Zaaps ont étés bouchés, hors mis celui du Quartier général. De grande plaque de fer rondes sont placées devant les entrée bleutés des grandes Arches de transport. Pas question que l'ennemi passe. Dans la Grotte Aku, les roublard font consciencieuseent eploser les gravas, bouchant le passage aux ennemis. es bateaux sont enchainés à quais.
Les Gardes et soldats ont été réquisitonné pour une optimisation et un entrainement des plus durs possible, et efficace. Le Chef des Gares, Dracneel, est en charge du groupe de cercle 65 à 75, aux Bouftous sauvage. Inquiet, il marche de long en large, observant les Bontarien dans leur uniforme de fer luisant et bien polis.
• - Bien, ceci n'est pas une guerre classique. ils ne viennent pas pour nous taper dessus jusqu'a l'affaibliessement et prendre quelque territoires. Non, non.
Il cessa de tourner en rond, et se campa devant les Gardes et Soldats.
• - Messieurs mesdames Ils viennent pour nous tuer, jusqu'au dernier. Nous raser. Nous erradiquer.
Au fur et à mesur des mots, certains Gardes s'affaissaient sur eux même, terrifiés de devoir se battre à mort, alors que certains n'avaient l'habitude que de veiller aux dégats des pochtrons de la taverne. Dracneel haussa le ton, criant presque.
• -On va leur montrer qu'on se laisse pas faire! Je veut à ma droite tout les soigneurs possible, execution ! Ôtez vos uniforme, montrez vos equipements, vous devez etre atiffer du meiux possible! Une, deux, une, deux!
Une disaine de personne partit vers la droite. Il ya avit beaucoup d'eniripsa, mais aussi un osamodas, et un sadidas. Le Chef vient se planter devant eux:
• - Vous deux, là, vous vous f'tez de moi? Z'avez de quoi soigner, vous?
L'osamodas se raidis, au garde à vous.
• -Je suis spécialisé dans les bouffettes sauvage, chef, sauf votre respect, chef, elles soignent, chef!
• -Et toi?
Immitant son collègue, le sadidas noir se mit au garde à vous.
• - Chef, je me suis spécialisé dans l'eau aussi, chef, et le sacrifice de mes poupées rend bien des services, chef !
• -Mouai, passons. Au moins, on vous soupeçonnera pas d'etre des soigneurs, ca peut etre utile, ca.
Il se décala face à un eniripsa foncé, habillé d'un ensemble complet de pichon noir.
• -Cercle?
• -Quarante deux, chef.
• -Bon, parfait.
Il se décala ainsi de bout en bout, jusqu'au dernier soigneur, un eniripsa blanc, en Kralamour.
• - Cercle?
• - Soixante dix.
Un irire passa dans les rangs. Le chef manqua de s'étrangler. Puis il se redressa l'air furieux:
• -J'ai cru mal entendre! Hurla il.
• -Soi-soixante dix....
L'eniripsa, entièrement blanc à l'exeption de ses yeux, vira au rose, géné. Il savait qu'il ne portait pas la bonne tenue depuis très longtemps. Mais il savait aussi que son supperieur de Guilde lui avait offert un equipement étoilé complet, et qu'il ne lui restait pas tant de cercle à passer pour la mettre. Alors donc, pourquoi depnser de l'argent pour celà? Le garde tira brusquement sur sa chaine de Lavemulette.
-Tu n'a meme pas l'ensemble complet! C'est un monde, ça !
Il lacha l'objet brusquement, et pointa le chemin d'en face de l'index.
-Va au village, et demande une Kralamulette. On la rendra à la fin de la Guerre si on est encor vivant. T'as de quoi meiux t'equiper que ca? nan, hein?
-Heu, j'ai une panoplie étoilée et un Pic à Glace... Et un anneau Vampirique, m'sieur.... Il me manque seulement quelque jetons pour mon amulaclasse...
Le chef des gardes en resta baba. Il porte un ensemble de trentre cercles de moins que le sien, mais a tout ce qu'il faut, ou presque, pour la suite?
-Bon, va avec un groupe de iop. Plus vite tu passera tes cercle, plus vite tu pourra mettre ce vrai équipement. ais va d'abord chercher cette fichue amulette, ouste!
L'eni ne se le fit pas dire deux fois, et courrut à tire larigot au village.

Le Village. Normalement calme, hors mis les méfaits des Injsuticiers League, le bruit était partout en ce jours. Boulanger, boulangère, cusiniers, recolteurs, tous préparaient des repas energisants, des pains nourissants en vue de la grand bataille. Les ebeniste fabnriquaient des forges àa la pelle, en vue de ne laisser aucune Maitre en plan. Les Maitre en question frappaient sur leurs forge, à s'en faire tomber les bras.
Pressé, l'eni rentra dans la bijouterie. Une dizaine de sertisseurs et d'atelier à polir avaient étés ajoutés. D'un coté, des mineurs, installés a coté d'un long bac à eau dans lequel ils pouvaient puiser, afin de polir leurs pièces. De l'autre, les bijoutiers, recuperant minerais et pierres de la part des mineurs, afin d'achever leurs fabrications.
Et dans un enorme bac, au centre, était disposé toutes les créations. Une affiche était placardée sur l'objet:

"Afin d'assurer le meilleur equipement pour la meilleur defense de la nation, tout vos surplus d'equipements seront stockés et mus a disposition gratuitement aux necessiteux. Pour les radins et les voleurs, n'oubliez pas que les morts ne gagnent plus d'argent."

Albynn se pencha donc au dessus de la caisse et fouilla. Au bout de quelques secondes, il recut une forte tape amicale qui manqua de lui faire piquer du nez dans le bac géant.
-Il m'avait bien semblé reconnaitre cette bouille! Salut Albynn!
Le dénomé se releva, son regard tomba sur un enutrof au teint pale, yeux et cheveux bleus et une armure rose-azurée.


-Ho, bonjour m'sieur Ecna... Vous allez bien?
-Comme avant un massacre. Tu cherchais quelque chose?
En guise de réponse, l'albinos pointa sa lavemulette et son chapeau Kralamour:
-J'aurais besoin d'une kramulette, pour etre parfaitement opérationel. C'est Mr Dracneel qui...
-Ha, Dracneel!
L'enutrof leva les yeux et les bras au ciel.
-Ha, sans cette guerre, nous ne serions pas obligés de collaborer!
-Heu, désolé...
En se marrant, le chef de l'injustice lui frotta les cheveux d'un poing vif.
-T'excuse pas, p'tit! Qie j'sache t'as rien a voir dans cette déclaration de guerre! Et pour ton amulette... Attrape.
Sortit de nul part, il lui balanca un objet rose et bleu.
-Cadeau! Enfin pour l'instant. Tu me remboursera par un defi, d'Injusticier à Garde.
-Heu, merci m'sieur Ecna...
Il fit demi-tour et retourna à son poste.

Une jeune eniripsa. Peau blanche, yeux bleus, et surtout fada de calin.
Son nom est Lainn Hylis. Elle n'aime pas la Guerre, mais doit se battre pour sa nation. Là, elle travaillait a ses techniques d'attaques, mais...
-Soigne moiiiiii..
Allons bon, encore un. Elle sortit rapidement sa baguette et lanca quelques soins sur le iop qui se trainait par terre.


-Aller, ouste! Et precise a tes copain que je suis pas une pharmacie! Je suis alchimiste, moi!
-Merciiiiii, lancait le iop en courrant.
Lainn soupira, alors que l'abraknyde arrive derriere elle.
-Pfff, il n'a rien écouté du tout...
Elle mit ses mains en porte voix:
-Et vas-y doucement t'es pas entièrement soigné!
Elle soupira d'exasperation alors que l'arbre a pattes étendait ses branches vers elle...
-Et toi, couché! Lui cria-elle en lancant une fiole violette vers le monstre.
Une fumée couleur stasis entoura l'abraknyde qui ne fit que craquer son bois, dans la brume. Le silence vint au bout de quelques instant, un coup de vent balaya la brume. Le monstre avait ete achevé.
-Non, mais. Vilain arbre!
Et elle reprit son entrainement digne de son cercle soixante-dix-sept.

La sacrieuse tournait, tournait, tournait en rond. Si elle avait su avant, elle se serait pas génée pour le décapiter. Foutus Gariden.
Elle se vengeait sur les malheureux bouftous sauvages qui avaient le malheur de croiser son chemin. Comme un phorreur enragé, elle les déchirait a coups de griffe, plantant parfois ses machoires dedans. Elle crachotta un peu de laine dans l'herbe.
-Berk, j'oublie toujours qu'ils n'ont rien des bouftous apprivoisés tout propres, ceux là...
Autre chose qui l'agacait. Avec la quantitée de métaux, de Brise Quadramentale et de wakfu/stasis qui trainait en ville, elle était obligée de monter tout en haut de Kara pour parler a sa Guilde, les Steamulants. Et le bruit, ou plutot le boucan de la ville lui tapait sur les nerfs. Bref, vraiment rien pour l'aider a se calmer.
Un colleur d'affiche passa un peu plus loin, ponctuant chacun de ses pas avec un "pardon" précipité. Décidée a se changer les idées, Nollyra alla voir ce que le jeune homme collait avec tant d'empressement.
Cela ne lui changea pas les idées, mais parvint à lui arracher un sourir.

Le roublard pestait.
-Bordel de Guerre, je fais quoi, moi, maintenant ?
Assis sur un tabouret au fin fond du tripot, il remonta ses pieds de sous la chaise pour les poser sur la table. L'air bougon, il ressera le bandeau qu'il portait sur son crane rasé, une tete de chafer grises avec un chapeau ornait son foulard de cou. Et tout comme Nollyra, impossible d'utiliser son coquillaudoo pour parler a la guilde.
-Cet enfoiré d'Anth me manque déjà. Et j'peux pas faire mes conneries, y'a personne à embeter.


Il avait parlé un peu vite. Dévalant les escaliers, un colleur d'affiche vint poser son seau de colle polter, posant avec difficulté le grand papier sur le mur. Puis il attrapa son balais a colle, et le plongea dans le seau.
En tout cas, là ou s'était trouvé le seau. Surpris de la disparition, il posa son balais devant le panneau et alla regarder à droite à gauche. Rien. Pas une trace de seau. Il revint pres de l'affiche a moitier punaisée. Le balais s'était volatilisé aussi. Et toujours personne aux alentours.
-Haaaaa, des Gostofs en viiiiiille! Hurla le colleur en prenant ses jambes à son cou.
Inrerloqué, le roublard sortit de soys la table, et se roula de rire au sol. Un gostof! Se faire traiter de Gostof juste pour avoir attirer un seau de fer a coup de grappin aimant et un balai! C'était la plus drole de la journé. En se levant, son regard tomba sur l'affiche.
La journée n'était pas encore finie.
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1237
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 25
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonta, la seule.

Message par Birth le Mar 12 Mai - 9:39

J'avais adoré le passage de la préparation d'Albynn NINI DE COMBAT !

Une guerre est jamais simple à raconter, et à mes yeux les préparations sont l'une des étapes les plus dure. C'est là que l'on présente les personnages en vu de les suivre ensuite dans la tourmente...

Je m'égard...mais j'aime Smile
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1366
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonta, la seule.

Message par Albynn le Mar 12 Mai - 11:07

*tousse* Pas sûre que tu apprécie tout du long. ^.^'
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1237
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 25
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonta, la seule.

Message par Albynn le Mar 12 Mai - 15:14

Albynn prenait la pause déjeuner. Assis au sol à coté de ses collègue d'entrainement, il mordit a pleine dents dans ses tartines. Le pain de Xav était vraiment bon. Puis, en attendant que tout son groupe ai finit, il s'éloigna un instant. Une affiche neuve attiea son regard, et guida ses pas. Son esprit curieux lu l'affiche jusqu'au bout. Puis il détala rapidement, et vint voir Dracneel. Claquant des talons, l'eniripsa attendit que le chef des gardes lui donne autorisation de parler, après avoir avaler sa bouchée de pain.
-Repos, Garde. Je vous écoute.
-Garde Albynn demande une permission afin de répondre à la demande publique du Gouvernement.
-Pardon?
Le iop n'avait pas tout compris. Son voisin, un cra, lui expliqua:
-Il demande s'il peut partir aider le gouvernement à cause de l'affiche.
-Une affiche? demanda le chef.
Il se retourna vers l'eniripsa:
Quelle affiche?
Le concerné entreprit de s'expliquer de manière plus simple et moins formelle:
Heu, le Gouvernement recherche des personnes ayant personellement connus des membres du Gouvernement adverse, surtout celui de Sufokia, afin d'essayer de prévoir leur stratégie d'attaque.
Haaaaa! Ben fallait le dire tout de suite!
Et il recommenca à manger. Ses cinq compères le regardait faire, l'air un peu étonnés. Le jeune garde, lui, se dandinait sur ses pieds. Était-ce une manière de refuser? Puis le cra voisin tapota sur l'épaule du iop. Celui ci se tourna d'un air agacé:
Q'voi en'hore?
En guise de réponse, le cra excédé pointa le garde mort de gène. Le Chef ouvrit grand les yeux et balanca sa main d'un geste vague:
Ho, heu, permiffion acc'vordée. Tu p'veux te retirer.
Albynn fila sans se le faire dire deux fois.


Brakmar. Quelle belle ville que Brakmar. Ses puits de laves, ses bastons a tout coins de rues, ses cadavres détroussés, ses plaines arides..
Oui bon. Beau pour un brakmarien, quoi. Ou presque tous.
L'un d'eux travaillait d'arrache pied pour ses supperieurs de Guilde. Il tenait a montrer son utilité. C'était important pour lui.
Le iop, sous sa coupe en flamme blanche, son armure azurée et ses yeux teintés de bleu, était incapable de deviner que, hors de la mine, c'était les préparatifs de Guerre.
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1237
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 25
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonta, la seule.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum