Uchronia : The other side.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Uchronia : The other side.

Message par Albynn le Jeu 11 Déc - 12:18

[Aller crac, un petit cycle pour Uchronia.
Et na.]



Planer au dessus du champs de bataille. La guerre fait beaucoup de morts, mais celle-ci oppose son propore peuple contre lui-même. Une maison prend subitement feu, des hurlements féminins en sortent. Une femme s'enfuis, accompagnée de ses enfants. Une explosion trop proche soulève la terre et envoie voler les corps.
Ce sentiments de tout ressentir à la fois. Planer au dessus du massacre, et ne rien faire, rien dire à personne, comme une personne égoiste et indéfférente. Cet absence de papillonnement dans l'estomac, lorsqu'on se sent mal.
Le néant intérieur.
Personne ne voit la chose se déplacer au dessus du champs de bataille. Sous elle, des âmes volent et partent, tantôt vers incarnam, tantôt vers externam. Chacun sera jugé, purifié, et retournera au grand Cycle, probablement.
Ce sont les croyances des Disciples.
La chose déserte le champs de bataille. Ce n'ets pas là qu'elle veut être. Elle réapparait plus au sud, invisible aux humains, sans forme ni consistance. Elle ignore laquelle prendre. Au sol, les vivants s'entredéchirent. Une bande en vert et blanc se défend tant bien que mal, tentant d'assomer les gens ou des les arreter, n'en tuant que le stricte necessaire à leur survie.
Le duo le plus efficace se composait de deux amis et rivaux, un ecaflip roux et un iop chatin.


-Un de plus que toi, Liroka!
-J'en ai tué moins que toi, moi, espèce de brute!
-Silence, tête de iop!
-Toi-même, dragouilleur!
-Ta gueule, papy!
-Jaloux!

Ils semblaient se disputer, mais riaient. Mais la chose sentait bien qu'un fond, ils étaient terrifié par le carnage. Ces houspillages enfantins n'étaient là que pour cacher leur mal-être et leur angoisse. Plus au sud, une magnifique eca blanche voltigeait et lançait cartes sur cartes. Une femme dragon aux yeux violets crachat un jet de flammes presque mortel sur une vague d'assaut.

-Merci, Ophe.
-Pas de quoi, mais que foutent Tyra et Shiki? Elles devraient déjà avoir fait sonner la retraite ennemie!
-Faisons leur confiance, elle ne perdront pas leur mission de vue. Elles savent qu'il faut frapper à la source.

Bridgess envoya paître un paysan d'un coup dans le ventre.

-Y'a intéret, parce qu'on va pas tenir des jours comme ça! On va finir par arriver à un point où on pourra pas se permettre de laisser un ennemi en vie!

La chose disparu ailleurs.

Dans les cachots, deux gardes jouaient aux cartes. Ce qui l'attirait était un fort sentiment de désespoir, au fond de la cellule miteuse. Faisant fit de l'espace, la chose se rapprocha de sa cible, un eniripsa blanc, crasseux et pouilleux, regard perdu dans le vide et le coeur empreint de désespoir.
La chose se plaça sous son regard, en vain. L'humain aux ailes ne le voyait pas. La chose n'avait qu'une envie: se repaitre de ce fort sentiment, puiser dans cette energie jusqu'a sa fin.
Elle se contenta d'aller ailleurs, encore.

Dans une salle du trône, deux femems debouts et de nombreux hommes à terre. La chose capte leurs sentiments, ainsi qu'une âme. Au dessus d'un corp en armure, l'âme d'un humain flotte, un homme qui fû d'une grande force, aux cheveux roses. Il se retourne brusquement, et sourit vers la boule de sentiments, la chose. Il n'a pas besoin d'ouvrir sa bouche immatérielle pour parler.

-Je suis prêt à partir.

Un souffle inaudible passe par la chose. Le iop décédé regarde soudainement en l'air, une lueur blanche illumine son visage.

-Merci.

Comme un dessin dans le sable, il disparu. Durant ce temps, le dernier homme debout a ouvert son coeur aux deux femmes, sa cape est abadonnée en arrière et il n'est que l'ombre d'un homme. Avec un ton doux et rassurant, une femme aux cheveux bleus s'adresse à l'âme en perdition.

-Elle est morte, Birth. Elle ne reviendra pas.

L'homme perdu poussa un long soupire, en proie au désespoire humain.

-Alors tue moi. Je ne peux pas vivre sans elle.

C'était ce moment qu'attendait la chose.
La flèche fusa, et tua le malheureux.

Birth ressentait tout à la fois. La présence de Shiki et Tyra, en vie, mais aussi des centaines de personnes mourrantes dehors, de ceux se battant de leur trippes pour survivre. il reconnu même l'empreinte mentale de certains Get Free, se battant pour leur vie et celle de leurs attaquants. Plus près, il ressentais les esprits torturés et empreint au mépris, à la haine et pour certaines, au regret et au desespoir. Il en reconnu une qui ne lui était pas inconnue, et fit un soupir immateriel.

-Bridgess, Liroka, Harkane... Et ces hommes, ces femmes qui souffrent... même petit frère... J'ai tant fait souffrire.

Soudainement, il ressentit la présence de la chose. Il se retourna vers la forme embrumée, et sa projection s'illumina d'un sourire.

-Rose, c'est toi?

La brume sans consistance roula sur elle même et pris des couleurs, beige et magenta. Une femme belle, au visage triste et doux lui fit face, flottant au dessus du sol, le décors se voyait à travers sa peau immatérielle, autrefois charnelle et si douce. Ses cheveux roses étaient bien plus longs que de son vivant, s'enroulant autour d'elle, cachant sa poitrine et son intimités nue.


-Birth...

Le sacrieur décédé se retrouva face à elle par seule volonté, faisant fî de l'espace. Enfin, enfin il al retrouvait. Son âme voulu entrer en contact avec celle de sa bien-aimée, mais il la ratta. Elle aussi avait bougé. Il réessaya une deuxième fois, mais elle refusaient de se faire toucher. Il croisa son regard emplis de reproches.

-Qu'as-tu fais? Quelles horreurs as-tu commise en mon nom?

Le mort ne sû que dire, mais la véritié lui tombait maintenant dessus: en s'accrochant au fantome de Rose, il n'avait fait que la faire souffrire encore plus.

-J'étais soulagée lorsque Tyra m'a tuée. Mon esprit et mon corps n'étaient plus en harmonie, la souffrance m'avait détruite. C'était la meilleure chose à faire, et je pensais que tu comprendrais à quel point il ne faut pas se laisser dominer par ses sentiments.

Birth garda le silence. Après tout ça, il devait encore souffrir. Mais cette fois, il ne pourrait s'échapper par la mort. Il ne pouvait pas fuir les reproches de sa bien-aimée.

-J'ai vu des bébés, des femmes enceintes mourrir. Des paysans se faire décapiter en tentant de protéger leur maigre demeure. Dix, cent, milles mort. Pour ta propre tentative. Pour me faire revenir, alors que c'était impossible.

Birth n'avait jamais vu sa femme aussi dure, son regard était fait de lames d'acier trempés. Et a chaque mot sortant de son esprit, il redoutait le suivant encore plus.

-Tu as fais souffrire nos amis, tous. Tu as obligé Tyra à porter la culpabilité de ta mort. Tu as brisé la confiance de Bybynn, et l'a traité comme un chienchien. Tu as envoyé Bribri et Ophe dans un combat infini, tu as condamné Get Free a plonger dans le sang! La plume verte est tachée de sang, Birth! Cette plumes que nous avions fondé ensemble, tous ensemble comme une famille! TU l'as plongée dans le chaos, le desespoir et le sang!

Birth se sentait déchiré en deux. Les yeux de l'âme de Rose ne reflétaient que sa colère, un profond sentiment de déchirement interne. Il avait perdu Rose, même dans l'au delà. Son espoir teinté de sang n'était qu'une vaste erreur, un carnage. Un espoire inexistant qui venait de lui faire perdre Rose pour toujours.

-Tu n'es pas le Birth que j'aime. Tu es Lenz Dogail, ce révolutionnaire qui laisse une marque de sang où il passe, au nom de la liberté. Et cet homme, je ne l'aime pas.

Un léger halo de lumière blanche tomba sur le visage de la sram déçue. Elle leva les yeux, vers ce qui était invisible à sa perception. Une fumée noire apparu brusquement devant sa perception, et il regarda au sol. Là où se trouvaient ses pieds immateriels s'ouvrait uen gouffre noir, béant, effrayant. Il perçu des cris d'âme, des supplications et des déchirements. Il eu peur, très peur. Mais l'espace ne lui répondait plus. Il rammena sa perception à Rose, celle ci commençait à disparaitre, un sourir sur son visage si joli.

-Reviens, Birth... Reviens lorsque tu aura purgé ta peine. Ihephe et moi t'attendront.
-Rose, non, me laisse pas! Ne m'abandonne pas, je t'en prie!!

Mais l'âme avait disparu dans un clignement blanc, laissant le mort seul, sa main immatérielle tendue dans le vide. Birth, lui, se voyait de plus en plus disparaitre dans le gouffre noir. Deux ombres de cauchemards surgirent à ses cotés et le saisirent aux épaules, son âme ne lui répondait plus. Il était entièrement entravé.
Il ne restait que la visualisation de sa tête, lorsqu'il vit Shiki et Tyra revenir vers son corps mort, en compagnie de celui qui fû comme son cadet. Il le vit s'agenouiller et jouer avec les cheveux de son corps charnel, alors que sa perception commençait à traverser le gouffre.

-Repose en paix, frère Lenz...

Et Birth disparu dans la shukrute.


Dernière édition par Albynn le Ven 19 Déc - 10:52, édité 1 fois (Raison : iop chatin)
avatar
Albynn
Le Respectable
Le Respectable

Messages : 1236
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 24
Localisation : Devant mon ordi! T'as cru quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Uchronia : The other side.

Message par Ihephe le Jeu 11 Déc - 12:31

Décidement , que du bon , j'espere que tu va continuer d'ecrire parce que je commence a y prendre goût Very Happy
avatar
Ihephe
Les Fondateurs
Les Fondateurs

Messages : 359
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 22
Localisation : Problament ici dans la taverne, sinon dans une aventure

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Uchronia : The other side.

Message par Liroka le Jeu 11 Déc - 15:18

E.P.I.C !Mais ! Liroka il est pas blond ! è_é ! Sinon j'adore le fait que même en situation de crise Liro et Harkane se font leur gueguerre ^^
avatar
Liroka
L’Idéaliste
L’Idéaliste

Messages : 16
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Uchronia : The other side.

Message par Birth le Mar 12 Mai - 9:42

Cette fin de Lenz...sa fin originale en somme...

Un homme passionné ne peut que mal finir, c'est peut être bien vrais. Merci pour cette nouvelle, elle montre la puissance de l'amour que se portaient Rose et Lenz à l'époque (et ça ça n'a pas de prix Smile )
avatar
Birth
Le Free Man
Le Free Man

Messages : 1367
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 23
Localisation : La ou le peuple se soulève, ou les révoltes grondent...ou la révolution est en marche

Voir le profil de l'utilisateur http://getfree-wakfu.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Uchronia : The other side.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum